Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 8 février 2023
Antananarivo | 20h31
 

Environnement

Orange Madagascar

588 tonnes d’émission de CO2 réduite

mercredi 18 juin 2008 | Herimanda R.

La protection de l’environnement figure parmi ses priorités. Orange Madagascar, grâce à ses sites alimentés par l’énergie solaire, a réduit 588 tonnes d’émission de CO2 (gaz carbonique) en un an. Cela constitue un pas de plus dans la lutte contre le réchauffement climatique. Tous les pays du monde entier font face à ce problème. L’émission de gaz à effet de serre, particulièrement le carbone, est à l’origine de ce phénomène. Cette émission de gaz carbonique présente un danger pour la santé humaine et pour le développement économique, en général. La meilleure solution est surtout de la réduire autant que possible. Pour Orange Madagascar, c’est surtout au niveau des sites au service de son réseau qu’elle a fait son investissement.

Energie solaire

« C’est cher. Car le coût de l’investissement en énergie solaire pour alimenter un site est 7 fois plus onéreux par rapport à celui nécessitant un groupe électrogène », a-t-on appris hier lors d’une visite d’un site
« Orange » à Tsiafahy, au Sud de la capitale. Malgré ce coût élevé, Orange Madagascar a opté pour l’énergie solaire ou les panneaux solaires afin d’alimenter ses 147 sites répartis à travers l’Ile. Prochainement, 40 autres sites utiliseront cette même source d’énergie. Outre la protection de l’environnement, ces panneaux présentent des avantages,
« car non seulement ils résistent aux cyclones mais ils permettent également de réduire la dépendance aux produits pétroliers », a signalé un responsable chez Orange. Alimenté par l’énergie solaire, le site de Tsiafahy est déjà fonctionnel depuis le 5 juin. Il couvre différentes localités, à savoir Ambatofotsy, Iavoloha, Anjomakely, Ambohijnaka et Tsiafahy.

Publicité




Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS