Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 6 octobre 2022
Antananarivo | 16h07
 

Editorial

Faux communiqués du samedi 13 novembre

samedi 13 novembre 2010 | Georges Rabehevitra

Qui a dit : « C’est moi qui ai demandé à ce qu’on change la devise de la République et l’introduction de l’Amour ». Andry Rajoelina (Président du Pouvoir de Transition ou PPT) lors de sa propagande pour le oui au référendum. Le pays étant à lui, il n’y pas de raison que l’on ne fasse pas ses caprices. C’est cela être au service de la Nation. Il n’y pas que la banquise qui dérive.

Qui a dit : « le changement intervenu à Madagascar en mars 2009 est le résultat d’une aspiration populaire. Notre souhait serait que la communauté internationale prenne en considération ces aspirations au changement ». Encore Rajoelina lors d’un discours récent. Les pingouins sont hilares sur la banquise et rigolent comme des fous (de Bassan).

Qui a dit : « je réclame la transparence dans l’utilisation des deniers publics que d’aucuns gèrent comme si c’était une épicerie personnelle ». Monja Hummer Roindefo. C’est l’hôpital qui se fout de la charité.

D’après le journal mauricien L’Express du Dimanche, la famille ou belle famille Rajoelina aurait investi dans l’immobilier à l’Ile Maurice. C’est pour vous dire à quel point la famille croit en l’avenir du pays !

Rajoelina se lance dans la campagne mais « contre l’abstention ». Aller voter oui, non, bulletin blanc ou choisir de s’abstenir est un droit. Donc toute campagne pour ou contre ces droits devraient être interdits pour le pouvoir en place. Une faible participation fait partie des résultats des élections. La CENI n’a rien à dire ? Non, tout va bien au royaume du n’importe quoi.

Pendant sa campagne (pour le référendum, pour la Présidence, on ne sait plus), Rajoelina distribue à tout va l’argent de l’État (comme si cet argent venait de sa poche ou de son épicerie) et annonce à tout va des dépenses, y compris les changements d’avions chez Air Madagascar. Cela ne vous rappelle pas quelqu’un, viré comme un malpropre depuis, qui a promis un monde nouveau, des frigidaires, des 4L, la bonne gouvernance…

Rajoelina pense que changer une flotte d’avions c’est comme changer une flotte de voitures : il n’y qu’à faire aujourd’hui et c’est fait demain. Air Mad a du souci à se faire.

Petit rappel au sujet des promesses de Rajoelina : elles n’engagent que ceux qui les écoutent.

Le Général (pas Génial en tout cas) Vital, Premier ministre de sont état, a tout simplement interdit « toute manifestation politique » jusqu’au référendum. Vital ferait mieux de dire : « nous sommes déjà un peu en dictature mais jusqu’au 17 novembre, ce sera la vraie dictature et le totalitarisme ».

Suite au refus de donner un espace pour les opposants au régime, les mauvaises langues (évidemment ce sont celles qui ne lèchent pas le Pouvoir de Transition) disent que Rajoelina va inaugurer bientôt une nouvelle place de la démocratie. Ce serait dans la cour de la prison de Tsiafahy.

Résultats des courses : 1er à l’étape d’Antanimora : Fetison. Le deuxième et les suivants sont en cours de visualisation sur photo finish. C’est mon neveu le Colonel Ravalomanana qui est chargé de visionner les photos.

Pour avoir autorisé des manifestations au stade Malacam, le PDS de Tana (encore un non élu) est soupçonné par le PT, si ce n’est par le PPT, de faire le jeu de l’opposition. Pauvre Edgar, il va bientôt avoir l’honneur de l’Inspection générale de l’Etat, du Bianco, de la FIS… Tsiafahy n’est pas loin.

Pendant ce temps, du fait de l’extrême pauvreté et la sécheresse, nos compatriotes du sud sont en grand danger à cause de la faim. Les Ministres de la PT sont venus par délégation entière avec des centaines de 4x4 pour leur expliquer le projet de Constitution. Le PT va peut-être leur donner un peu d’aide, mais à condition qu’ils votent oui au référendum.

Le Président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), Maître Hery Rakotomanana a déclaré : « La CENI prendra les mesures adéquates si l’on constatait des violations manifestes du code électoral ». Hécatombe chez les pingouins, les otaries se régalent. Tous les dirigeants successifs ont violé la Constitution, il ne se passe rien. Et Maître Hilarant Hery gesticule pour un simple « code électoral » ? Je le verrai bien aller tancer le PT ou ses membres ! Le festin continue sur la banquise.

Le même Maître Hilarant Hery, affirme que Rajoelina qui inaugure les Tsena Mora ou les Ministres qui font « campagne de sensibilisation » (accompagnés uniquement par des partisans du oui) ne font pas de propagande. Arrête Maître Hery, les pingouins n’en peuvent plus sur la banquise, ils demandent pitié.

Au sujet des bulletins pré-cochés « oui » qui ont été distribués après le passage du Ministre des Mines ou des membres du Conseil supérieur de la transition du côté de l’Est du pays, ce cher Maître Hilarant Hery (MH2), s’est mis en colère sur la médiatisation de cette affaire. Et oui, il aurait fallu ne pas la signaler même si ce sont des journalistes qui ont constaté cette abominable effraction aux lois. La CENI a porté plainte. Faites attention, les pingouins sont angoissés à l’idée de connaître les résultats de l’enquête et les « mesures adéquates » de MH2.

Pourquoi ne pas adopter la Carte d’Identité Nationale comme carte d’électeur ? À priori c’est plus simple, moins cher… En fait, on ne peut pas, car cela diminuerait les possibilités de fraudes sur les listes électorales.

L’Amiral Rouge, vous savez celui qui a connu et vénéré Brejnev, Kim Il Sung, Mao Tsé Tung… a fêté ses 74 ans. Ce serait bien qu’il fasse le bilan des années noires et de chape de plomb sur notre pays. Tonton Georges croit au Père Noel car décembre approche.

Une table ronde a eu lieu au MAE à Anosy. On y a fait le bilan du CSI (Comité de sauvegarde de l’intégrité) et du BIANCO (blanc en italien). Depuis 2008, les résultats sont nuls, vrai chou blanc. Le Général Rabetrano a osé dire que parce que l’arrêt des financements extérieurs (en fait des bailleurs) « a freiné l’élan du Bianco ». Il a été prié d’aller voir notre économiste nobélisable Hughes Rajaoson qui avait dit que nous n’avons pas besoin des bailleurs car nous avons les mêmes diplômes qu’eux.

Le Général Rabetrano devrait voir aussi son collègue Général retraité (celui qui se donne l’air d’un sage) qui clâme que la fierté nationale devrait nous inciter à quitter l’OIF, le SADC, l’ONU…

Si j’étais mauvaise langue (en fait je le suis car je ne lèche personne), je dirais que si vous voulez que quelque chose n’aille pas comme il faut, il suffit de nommer un Général comme patron. Statistiquement, je suis sûr que mon affirmation mérite réflexion.

Non, vous n’êtes pas convaincus ? demandez à Ravalomanana ce que cela lui a fait de nommer un Général comme PM. Demandez à Rajoelina qui en prend un aussi, un (à peine) Général. Alors, toujours pas convaincus ?

Apparemment les Tsena Mora se sont transformés rapidement en bordel sans nom. Cela donne le spectacle ahurissant et pénible de la misère qui règne. Des longues queues qui se terminent en bagarre. Des produits achetés aussitôt revendus. J’ai toujours dit que les bons sentiments ne font pas une bonne économie. Autrement, Mugabe serait un grand homme d’Etat et Hughes Rajaoson un grand économiste.

Le prix du riz augmente. Vive le Tsena Mora partout et pour toujours.

Mon neveu a fait un tour le soir à Tsaralalàna. Il a demandé aux filles de joie quand c’est le jour du Tsena Mora. Il a reçu une baffe. Il est impayable mon neveu, il réussira en politique.

Beaucoup de filiales d’entreprises étrangères commencent à fermer boutique au pays. Les partenaires locaux en pâtissent et les emplois dégringolent. Hughes Rajaoson, notre économiste national nobélisable, ne va pas tarder à déclarer : « nous n’avons pas besoin des investissements étrangers, nous avons les mêmes diplômes qu’eux ». Sacré, Hughes, toujours au sommet de son art de la science économique.

Suite aux déclarations de Karl Wycoff, secrétaire d’État adjoint américain aux Affaires africaines, notre économiste nobélisable Hughes Rajaoson va ajouter : « nous n’avons pas besoin des américains, nous avons les mêmes diplômes qu’eux ». Allez, hue, Hughes. Comme diraient les indiens des bandes dessinées : « Ugh, Hughes ». Et direction la réserve.

L’insécurité est toujours là avec des attaques partout par des bandes armées. Zone urbaine, périurbaine, campagne, aucune zone n’est épargnée. Les forces de l’ordre sont occupées par autres choses. Si la population n’est pas contente, elle n’a qu’à aller voter « oui » au référendum.

Dans notre Capitale, les premières pluies sont arrivées et les problèmes récurrents de chaussées aussi. Il faut voter oui si vous souhaitez que les nids de poule soient réparés.

Je vous rappelle que tout ce qui précède n’est que pour rire. À vous de voir si c’est pour rire à gorges déployées, à en pleurer de joie ou de rage, à en rire jaune ou rouge… Riez comme vous voulez, mais riez.

Bon courage quand même et passez un excellent week-end.

Tonton Georges

68 commentaires

Vos commentaires

  • 13 novembre 2010 à 08:26 | diego (#531)

    Bonjour,

    MADAGASCAR est divisé et cette division ne date pas d’hier, par contre elle s’est aggravé quand la HAT s’est approprié la TRANSITION.

    L’Armée est divisée et, cela ne date pas d’hier non plus.

    Un pays sans président est un pays sans ETAT. Un pays sans état est un pays qui part à la dérive et personne ne sait où dérivera-t-il.

    Et comme le pays est divisé, ce référendum dont personne ne sait en quoi il résoudra la crise ne permettra pas au pays de solutionner même un seul problème. Un pays DIVISE EST INGOUVERNABLE.

    Il n’y aura donc pas une sortie de crise en vu à l’heure où nous parlons, le nier est un aveu. Mais l’espoir est permis Mr. RABEHEVITRA et j’ajoute, ça fait toujours plaisir de vous lire :

    - nous assistons à une fin de vie d’un système qui a vécu quand même 50 ans maintenant. Après la HAT, plus rien ne sera plus comme avant. Et nous sommes toutes et tous là pour assister la fin du régime Transitoire.

    RAJOELINA et sa flotte d’avions :

    Mr. RAMAHEFARISOA connaît un rayon dans l’aéronautique, je cite “ je connais parfaitement l’évolution industrielle d’Airbus/Aérospatiale (depuis 1976)….”, ( en 1976, je pense que j’étais encore à l’EPP de CENTRE I, en face de LAPANY TANANA de FIANARANTSOA). Alors, avis à Mr. RAJOELINA, il a quelque qui pourrait bien faire l’affaire pour mener au changement de flotte d’avions d’Air MAD. Mais avant, il faudrait à Mr. RAMAHEFARISOA une formation en bonne et du forme, s’il y a un métier qui change et qui a besoin d’être au top du top c’est l’Aéronautique, il n’y a pas de place pour les amateurs. En tout cas, cela donne froid au dos.

    Bon courage aux pilotes et aux commandants….un commandant sur un B737 ou B767 ne sera pas automatiquement commandant sur un Airbus 320, 330 ou 340.…un en un, les pilotes vont passer leurs qualifications machine en SIMU, et pas seulement les pilotes, tout le monde va y passer…voilà une des perspectives qui attendent les personnels d’Air Mad. Et cela se chiffre en combien de dollars ou euros tout ça ? C’est faisable mais avec quel argent ? Même Air France ne se montre pas aussi arrogant vis avis de l’Aéronautique et la sécurité qui doit entourer un changement aussi important que changer des flottes d’avions d’une Compagnie, aussi petite soit-elle.

    On aura de l’argent pour réaliser tout ce que RAJOELINA annonce ? Notre pays est dit-on pauvre, maintenant qu’on est en crise qu‘on devient riche alors ? Et on est supposé de croire ça ?

    • 13 novembre 2010 à 09:04 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à diego

      diégo,

      vous aurez la réponse le 17 Novembre 2010.

      Marche ou crève !!

      Basile RAMAHEFARISOA

      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 13 novembre 2010 à 09:39 | diego (#531) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Mon cher Monsieur,

      Il ne faut pas me faire le coup de l’Aéronautique.

      Je suis dans le milieu, ne connaissant pas grand chose du domaine commercial, mais je vous conseille de ne pas entrer dans le domaine machine et pilotage. Je ne pense pas que vous ayez quelque chose à m’y m’apprendre, en tout cas pas avec les coucou des années 70.

      L’Aéronautique n’a rien avoir la littérature où vous pouvez manier les mots. On y calcule des trajectoires, tenir la machine, la méteo etc....commerciale connait pas mon cher Monsieur....

    • 13 novembre 2010 à 10:30 | sissi (#3685) répond à diego

      Diégo,

      Tout à fait d’accord avec vous en ce qui concerne l’aéronautique. Que "Son Excellence" n’y comprenne rien, ce n’est pas un scoop, il n’a jamais rien compris et ne comprendra jamais rien de toute façon, mais qu’un certain Ranjatoelina, un bébé d’Air-Mad continue de rester muet face à TOUT CA, me dépasse.

      Je lance un appel solennel à Ranjatoélina : Mais bon sang, secouez-vous un peu, apportez vos conseils d’expert. Pensez-vous sincèrement que la sauvegarde de votre fauteuil de ministre de putschiste vaille la peine de détruire Air Madagascar en vous taisant ??? Quelle déception ! ressaisissez-vous SVP !!! Air-Madagascar a plus que jamais besoin de vous. Merci par avance. Sissi

    • 13 novembre 2010 à 12:05 | rabri (#2507) répond à diego

      (Diego, Sissi)le couple du mois !

      Je connais assez bien Ranjatoelina pour ne pas se lancer dans des aventures sans lendemain. C’est quelqu’un qui est intègre, patriote et je rajoute même que c’est UN PRESIDENTIABLE !!

      Je suis d’accord avec les arguments techniques qu’avance Diego mais rassurez-vous : si le bateau "Madagascar" n’a pas encore coulé depuis les mauvais pronostics des zanak’i dada et des mauvaises langues depuis mars 2009 ( omenay iray volana io dia ho lany forongana ny volam-panjakana e ! hiakatra mora foana à 3000 ariary ny 1 euro e !!NOUS SOMMES ACTUELLEMENT EN NOVEMBRE 2010, EST CE LA SITUATION ???), c’est que nous avons encore des ECONOMISTES MADE IN MADAGASCAR, compétents et qui ont une grande capacité d’adaptation à toutes les situations, contrairement à ce qu’avance ici Tonton George, édito du jour, certainement frustré parce que les pratiques actuelles de nos économistes ne se trouvent nulle part dans aucune des pages de ses références économiques à l’occidental.

      Ma Conclusion : l’histoire retiendra surtout CEUX QUI ONT FAIT DES CHOSES ET NON CEUX QUI RALENT TOUT LE TEMPS !!
      A bon entendeur !

    • 13 novembre 2010 à 12:28 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à diego

      diégo,

      Madagascar a formé beaucoup de techniciens "BOEING".Où sont-ils en ce moment ????En Egypte, en Ethiopie etc.....

      Les pilotes malgaches sont pilotes Air France une fois par semaine (avant c’est le jeudi pour un pays d’Afrique etc...)

      Depuis toujours,"ils" vont à TOULOUSE,n’est-ce-pas ????

      Diégo,la flotte aérienne commerciale ne sera plus dominée par les américains.Point barre.

      Pour une fois,je vous dis sincèrement :"AIRBUS DOMINERA UNE BONNE PARTIE DU CIEL DE l’OCEAN INDIEN".

      "1976,c’est le vrai démarrage d’Airbus",en fabrication.

      Avant cette date,c’est une "perruque" ,en jargon de fabrication.

      Basile RAMAHEFARISOA

      b.ramahefarisoa@gmail

    • 13 novembre 2010 à 12:47 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à sissi

      sissi,

      air madagascar assistait air maurice.

      J’ai eu sous mon contrôle "officieux" dans l’aéroport d’orly un mauricien commercial travaillant chez air madagascar."Un magouilleur 100%"

      sissi,air madagascar est une société florissante mais beaucoup de malgaches y travaillent pour les avantages.J’arrête là ,sissi.

      Un fils d’un employé d’air mad m’a escroqué quelques "tee-short",maintenant,il s’amuse à me narguer: :"mbola mikarakara ihany.

      Sissi,Air Mad ,je le connais depuis son début....quand son premier Président descendait ,avec sa famille, à l’Hotel Normandy,rue de l’Echelle,quartier Opéra,la Présidente de l’Hotel me demandait de passer pour prendre un verre au bar anglais de l’établissement.

      Anecdote :"Un bagage d’un commercial pèse 50 kg à la sortie du car suzanne et j’ai demandé au porteur de l’aéroport d’Orly de ne plus s’en occuper,d’où la réglementation des bagages de l’équipage ; ; ;j’en ai d’autres à vous raconter s’il le faut.

      basile RAMAHEFARISOA

      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 13 novembre 2010 à 16:31 | diego (#531) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Mr. RAMAHEFARISOA,

      N’entrez pas dans les domaines techniques, vous n’y connaissez rien . Il y a deux constructeurs mondiaux des Avions Commerciales, c’est Airbus et Boeing. Vous ne risquez pas de vous tromper en disant cela.

      Et qui vous a dit que les pilotes Malgaches sont pilotes d’Air France ? Ou vice versa ? Allez affirmer aussi que les pilotes d’Air France sont aussi pilotes de Delta etc…Parlez nous la compétence et les savoirs faire de nos pilotes et les personnels navigants, là, nous serons bien d’accord, à moins que vous allez trouver que les Malgaches qui font voler le B767 ou B737 sont des nulles parce qu’ils ne s’appellent pas RAJOELINA toutes et tous ? Air France était ou est toujours actionnaire chez Air Mad, en disant ça vous ne risquez pas non plus de vous trompez.

      Et quand vous dites que Airbus dominera une bonne partie du ciel d’Océan Indien, vous supposez que je vous contredirai ? Air Mad ne doit pas changer des flottes comme ça, c’est dangereux, d’autant plus que la HAT n’a nullement pas le mandat pour ça ni pour autre chose dans le pays d’ailleurs !!!

      Commercial connaît pas je vous ai dit, mais si vous voulez parler technique allons-y, faites savoir ce que vous avez dans le ventre.

      Mr. RAMAHEFARISOA, les avions long courrier d’ Air Austral de la Réunion sont constitués des Boeing, des B777, un avion qu’Air Mad, parait-il voulait avoir à juste titre parce que le triple 7 EST LE SEUL AVION LONG COURIER QUI N’A JAMAIS CONNU DE CASSE….et Air France est français !!!!!!!! La moitié de flotte d’Air France est Boeing !!!!!! allez lire vos revus magazines….

      L’Aviation est une chose de très pointée, vous avez le droit de dire et parler de tout et de rien, mais vous n’appreniez rien à un pilote d’où qu’il vienne. N’entrez pas dans des discussions techniques avec un pilote Mon cher Monsieur. En aéronautique, la question ne sera jamais de savoir l’opportunité de connaître un coup d’Etat et si DJ peut ou ne pourra pas piloter un avion, mais déjà de savoir comment les avions volent ?

      Tenez une question avec votre petit DJ, sait-il, lui qui se prend pour un président, ce que la convention de CHIGAGO ? Allez au tableau…..

      Ne me parlez pas de l’aviation, vous n’avez rien à m’apprendre, coté commercial peut-être, je ne suis pas idiot, si ce que vous me racontez me servira je n’hésiterai pas de le retenir et vous le dirai publiquement….

    • 13 novembre 2010 à 16:34 | diego (#531) répond à rabri

      TEHIANATRA MITONDRA AVION ANAGAHA rabri ? OU NY ZAZA TEHOPILOTE ???

    • 13 novembre 2010 à 19:07 | sissi (#3685) répond à rabri

      Rabri,

      Je veux bien vous croire quand vous dites que Ranjatoelina, que j’apprécie aussi pour sa technicité, est lui aussi un présidentiable. De nous jours, il est vrai que ce mot ne veut plus rien dire. Tout le monde peut prétendre être présidentiable, les fozas, les cafards, etc...Tenez, même un petit, DJ, alors...

      Sinon, No other comment. Sissi

    • 13 novembre 2010 à 19:21 | diego (#531) répond à sissi

      Sissi,

      Il y a en qui s’ aventurent en dehors du jardin bien fermé de la HAT et des idioties de cette mouvance et son PETIT CHEF DE DJ, et nous racontent n’importe quoi.

      - je n’apprendrai rien de RAMAHEFARISOA ou de RABRI en aéronautique, il y a rien à apprendre et à retenir non plus des économistes de la HAT ou de ceux qui LA soutiennent.

      Les HATISTES racontent n’importe quoi Sissi, mais ils me trouvent sur leur chemin s’ils s’aventurent dans le milieu aéronautique. Il faudrait qu’il révise bien ce qu’ils avancent avant d’écrire n’importe quoi ici….

    • 14 novembre 2010 à 09:24 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à diego

      diégo,

      je n’entre pas dans la compétence des pilotes,ils sont déjà en surnombre,je crois.J’ai rencontré des pilotes sans affectation faisant fonction de bagagiste en attendant.

      dégo/sissi,Basile RAMAHEFARISOA,b.ramahefarisoa@gmail.com n’a jamais eu la prétention de parler de pilotage mais progressivement,la flotte aérienne de l’Océan Indien et d’une partie de l’Afrique sera "AIRBUS".

      Basile RAMAHEFARISOA

      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 14 novembre 2010 à 14:49 | Lefona (#4584) répond à diego

      Diego, juste 2 questions aéro :

      1 - pensez-vous réellement que la formation des PNC et tout le reste (maintances, exploitation, etc...) n’a pas été pris en considération ?

      2 - Sur 30 ans d’exploitation entre Boeing et Airbus de gamme équivalente, lequel des deux est le plus avantageux ?

    • 14 novembre 2010 à 16:51 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à Lefona

      lefona,

      ne vous inquétez pas,notre diégo national a la réponse "à" tout :

      sociologie,

      économie,

      pilotage,

      affaires étrangères (d’après ses dires,il a travaillé à Nantes) etc...

      milliardaire du ciel ayant un pied à terre dans un paradis fiscal.

      IL VOTE POUR SARKOZY....Bravo....

      Basile RAMAHEFARISOA

      b.ramahefarisoa@gmail.com

  • 13 novembre 2010 à 09:55 | Boris BEKAMISY (#4822)

    Allez-y Rajoelina !!! les malgaches sont derriere vous !

    A force de croire, au depart, que vous etes domelina et ne fera pas long feu ... le Toton Georges , le Diego et les autres zanakidada tremblent aujourd’hui car ils sont en train de decouvrir le contraire : votre intelligence poltique leur indispose et votre determination leur affole.

    Bref votre reussite les jete dans les delires indescriptibles

    Vos declarations, votre gestuel, vos eternuements , le mouvement de vos sourcils et meme votre bain de foules et votre petit calin avec Mialy vont etre epluchés ici aux faux communiqués du Samedi pour tenter de vous arreter ...Mais vous avez bien dit à Fenerive EST , ils sont loin très loins ces attardés qui veulent revenir en arriere ,le TGV n’attend pas et le tramway est dejà prêt de la ligne d’arrivée

    Ces vieux nuls de la Republique ( politiques et intellectuels) n’ont plus honte maintenant de multiplier les batons dans les rails du TGV mais vous avez raison de rester IMPERTURBABLE

    Allez -y Rajoelina, on va montrer à la face du monde que Aleo alan’ireo mpanao politika very seza toy izay alambahoaka
    Le 20 millions de malagaches sont derriere vous !!

    • 14 novembre 2010 à 09:38 | ericraza (#4709) répond à Boris BEKAMISY

      quels malgaches ? Des fozas ? des basiles ? ou des voitures mena au bord ? même feu JAHAVANAY récolterait plus à une élection (honnête bien entendu), et n’en parlons pas de qualité SVP ! Tous des voleurs, des Putschistes (vérifiez dans le petit Robert la signification), anti-démocrates de mes deux !!!

  • 13 novembre 2010 à 09:57 | sissi (#3685)

    Bonjour tout le monde.

    Pourrai-je implorer ce « petit hors-sujet » pour ce copier-coller adressé à Betoko et à Meloky pour s’ètre permis de m’insulter en me traitant de faire parti des « générations d’imbéciles », lors des échanges relatant les états d’âme de ZIVA se plaignant d’être victime des manoeuvres nalhonnêtes de la part des putschistes. Le sujet de dissertation que Betoko m’avait posé était de savoir ce qu’était un putschiste, et s’ensuivirent des échanges. Vu ma réponse tardive à leurs derniers posts, je ne suis pas certaine qu’ils aient vu la voir, alors je me permets d’en faire un copier-coller ici. Merci par avance pour votre compréhension à tous. Sissi

    Betoko et l’autre.

    J’ai trouvé votre question tellement insensée que je n’ai pas cru bon de m’attarder pour vous répondre sur ce sujet. Mais apparemment vous semblez être très sérieux en la posant.

    Qu’importe ce que les journalistes du monde entier auraient pu ou pourraient encore vous répondre concernant votre problème existentiel dans votre définition du mot putschiste. C’est votre liberté la plus absolue d’avoir vos propres certitudes.

    Mais n’oubliez pas, et je m’adresse aussi à votre compagnon qui se permet de m’insulter, que vos libertés à vous, devraient s’arrêter là où commencent celles des autres, donc les miennes, et qu’un peu de respect dans les échanges ne devrait pas être un luxe en ce siècle. Vos propres certitudes ne doivent pas occulter que j’ai aussi mes propres convictions.

    Et à moins que ce ne soit aussi passible d’emprisonnement par votre pouvoir putschiste, je pense avoir encore le droit et la liberté de les exprimer sans avoir à subir des insultes.

    C’est trop facile d’insulter les gens au lieu d’argumenter. Heureusement pour votre ami de « même longueur d’onde », mon éducation ne me permet pas de répondre aux insultes par des insultes, sinon j’aurai très bien pu, moi aussi répondre à son insulte en le traitant de trou du C UL par exemple.

    Ceci étant dit, vous voulez savoir ce qu’est un putschiste ??? Ouvrez grand vos yeux et regardez Andry Nirina Rajoélina. Voila ce qu’est un putschiste. Observez bien comment il est arrivé au pouvoir, vous saurez ce qu’est un putschiste. Posez-vous la question si certains militaires l’ont appuyé ou pas et vous serez éclairé par l’accession d’un putschiste au pouvoir. Que fait le FIS ??? Etc...

    Je ne suis pas une spécialiste des dialogues de sourds, alors, si pour vous, OUI Rajoélina n’est pas un putschiste. OUI, Rajoélina est un grand président élu par la majorité des malgaches. OUI sa Constitution est la meilleure qui soit. OUI son référéndum n’est pas précipité et ne souffre d’aucun dérapage. OUI il va vous donner plein d’hôpitaux, des salles de spectacles, de foot, de dancings à gogo. OUI il va vous faire danser en vous donnant beaucoup « d’amour », cela vous regarde. Mais c’est votre problème, ce n’est en tout cas, pas le mien.

    Moi, mon seul problème est qu’on me laisse ma liberté et mon droit d’exprimer ma profonde conviction, et pour moi, Andry Nirina Rajoélina est et restera UN PUTSCHISTE, et même si le pape venait à dire le contraire, cela ne changera rien en cela. POINT VIRGULE.Sissi

    • 13 novembre 2010 à 10:01 | nandrianina1 (#1939) répond à sissi

    • 13 novembre 2010 à 11:14 | elena (#3066) répond à nandrianina1

      Et si on l’exorcisait ?

      UGH !Tonton Georges,Chef 3 plumes a bien parlé !merci à toi.

      Non, Sissi tu n’es pas hors sujet,on en est toujours dans le même sujet depuis le 26/01/2009.

      Mais on a affaire à des experts en mauvaise foi,alors quand il s’agit de foi,ce n’est pas la peine de vouloir démontrer.

      Ils croient qu’ils ne sont pas des putchistes , nous on pense le contraire.

      Mais quel B.AU.R.D.E.L depuis le 26 janvier !! Toutes mes excuses,je ne sais pas encore l’écrire en mandarin.

    • 13 novembre 2010 à 11:54 | lalatiana (#1016) répond à sissi

      Sissi Prezida ...!!!Sissi Prezida ...!!!Sissi Prezida ...!!!Sissi Prezida ...!!!

    • 13 novembre 2010 à 12:52 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à lalatiana

      lalatiana,

      elle,"SISSI" a créé un "parti politique" !!ou une association à but lucratif ?????

      Encore un de plus pour endormir le Peuple.

      Basile RAMAHEFARISOA

      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 13 novembre 2010 à 13:01 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à nandrianina1

      nandrianina1

      j’ai parcouru l’article,pas de commentaire ;

      L’article n’est pas signé,sans aucune valeur,sans référence,c’est une feuille de choux, pour Moi.

      Basile RAMAHEFARISOA

      b.ramahefarisoa@gmail

    • 13 novembre 2010 à 14:13 | elena (#3066) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Pour Basile

      http://mydago.com/2010/11/quels-esprits-animent-le-pouvoir-malgache-actuel/

      Même chose avec une signature:on n’ a pas besoin de référence,ni de valeur,si ce n’est la liberté de s’exprimer.

    • 13 novembre 2010 à 14:16 | elena (#3066) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Moi, Sissi me réveille, c’est Basile qui me fait dormir.

    • 13 novembre 2010 à 14:39 | sissi (#3685) répond à lalatiana

      Lalatiana,

      HEUUUU !!!!C’est ça, payez-vous ma tête maintenant. Moi qui avais espéré un peu de sympathie de votre part, me voila horrrrriblement déçue. (rires).

      Désolée de vous décevoir, mais cela ne fait pas parti de mes ambitions ni maintenant, ni jamais. De plus, je ne prétends pas non plus à un quelconque post politique, pour des raisons de traumatismes personnels. Je participe à ce forum car la situation politique et économique à Mada depuis l’arrivée des putschistes depuis bientôt 2ans, est telle que même les muets comme moi, ont fini par retrouver la parole.

      C’est difficile, voire criminel, que de continuer à la boucler face à la destruction de notre beau pays, Mais j’apporterai bien volontiers mon soutien à Lalatiana par exemple ... et à tous ceux qui sont sincèrement motivés pour sortir Mada de ce cauchemar. Allez, bon week-end à vous. Sissi

    • 13 novembre 2010 à 14:55 | sissi (#3685) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Basilou,

      Ne me faites pas dire ce que je n’ai jamais dit. Je n’ai jamais dit, à ma connaissance que c’est moi qui ai créé le parti que vous citez. Passons.

      Ainsi vous et votre TGV prétendez avoir le monopole de « l’amour », envers les malgaches ??? et qu’en dehors de votre clique, c’est pour endormir le peuple ???

      Vous donnez l’impression de beaucoup savoir sur Air-Madagascar. Mais vous n’avez pas répondu à ma question. Qu’avez-vous fait de l’autre basile ? La présence de cet autre basile m’avait un peu surprise car je n’avais pas bien compris le but, en fait. De plus, en ce qui me concerne, franchement, un Basile ça va , c’est quand il y en a beaucoup, qu’il y a problème, pour paraphraser Brice Hortefeux, parlant des arabes.

      Bon week-end à vous quand même, prenez des cours de danse dès aujourd’hui, car les mauvaises langues ajoutent, que pour se faire entendre, au pays des putschistes et des DJ, à l’avenir, il va falloir savoir non seulement tenir un micro, mais aussi savoir danser. Sissi

    • 13 novembre 2010 à 15:17 | sissi (#3685) répond à elena

      Merci elena,

      J’ai lu que tu t’es aussi faite insulter pour un de tes posts . C’est l’apanage de tous ceux qui sont incapables de défendre leurs convictions, que d’insulter ou d’essayer de tourner les autres en dérision. Il est vrai l’insulte est facile et gratuite, et que en revanche, ’il faudrait être plus qu’un as du barreau pour défendre l’indéfendable, en faisant l’avocat du diable.

      Mais, on ne se laissera jamais faire, n’est-ce pas, avec ou sans insultes. Comme un boomerang, de toute façon, les insultes reviennent taper leurs expéditeurs, et leur explosent en pleines figures ? Portez-vous bien. Sissi

    • 13 novembre 2010 à 15:53 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à elena

      elena,

      zank’abrahama

      abrahama ,connais-pas !

      c’est une lecture comme une autre,sans commentaire.

      merci,quand même.

      Basile RAMAHEFARISOA

      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 13 novembre 2010 à 15:57 | elena (#3066) répond à sissi

      oui,Sissi,quand on s’expose ,quand on expose ses idées,il est normal de risquer de se faire malmener par ceux qui ne partagent pas les mêmes convictions,je ne considère pas ça comme des insultes,et si c’est au niveau le plus bas,ça n’honore pas tout simplement ceux qui les profèrent.

      La plus grande des insultes,que je ne supporte pas comme beaucoup,ce sont les bluffs de Rajoel,ses mensonges qui vont jusqu’à l’indécence : non respect des gens et démagogie à l’état pur.

      Ses grouillots ne vont pas manquer de dire, encore, comme toujours,et Ra8 et patati et patala etc...on est le 13 novembre 2010,et non il y a des siècles avant JC,c’est la situation que nous vivons aujourd’hui que nous subissons et qu’il faut condamner.

      Alors,merci Sissi pour tes interventions.

      On va remercier aussi les contradicteurs,sans qui etc....

      Take care

    • 13 novembre 2010 à 16:15 | râleur (#3702) répond à sissi

      Les insultes et les slogans annonés à répétition (genre Basile ou rabri) correspondent à ce que Ndimby parlait dans son édito : ça vole bas.

      Si j’étais politicien et que ma défense était assurée par des gens qui volent aussi bas, je me méfierai car cela veut dire que le crash n’est pas loin. C’est la loi de la mécanique !

      Quand vociférer sert de débat, c’est que soit on est incapable de raisonner, soit que l’on est tout simplement envoûté. Ce qui revient au même.

      Quelqu’un qui aime son pays, dans sa situation actuelle, doit être animé d’un vrai désir de débattre des idées. Malheureusement, ce n’est pas donné à tout le monde.

      Et c’est dommage, pour le pays

    • 13 novembre 2010 à 19:51 | basyvava (#4699) répond à lalatiana

      Akory aby e,

      Miharaba manokana ny namana Sissi, ary tena faly maheno fa nanangana antoko politika ary hilatsaka ho fidiana filoha. Mahavelombolo izany satria io no anisany fandraisana andraikitra hangatahan’ny malagasy.

      Tsy ho afaka hanao politika daholo ny mpiady hevitra eto fa izaho aloha dia manohana 100% ny filatsahan’ny namana Sissi ary efa hanangana komity hanohana, hanampy amin’ny propagandy.

      Amiko dia tsara raha vehivavy indray no hatao filoha satria ny lehilahy tsy nisy nahavita azy fa manao didy jadona fotsiny.

      I Lalatiana alaina hatao PM, misy olona maromaro eto amin’ny forum hafaka hatao ministra na mpanolotsaina (ry Tonton Georges, Che Taranaka, Diego...). Izaho koa dia manome sosokevitra fa tsara ny maka an’i Basilou satria izany no ahafahana tena mametraka demokratia. Ireo olona extremiste loatra dia avelao fa mampididoza.

      Ra izany revirevy izany no tanteraka dia tena azo lazaina fa nitondra zavatsoa tena mivaingana ho an’ny malagasy ny fifaneraserana teto.

      Samia tsara daho e ! na ny mpanohana an’i Andry na ny zanak’i Dada na ny ireo tsy faly amin’ny FAT.
      Vive Madagasikara uni !

      "I have a dream", M Luther King.

      Ando Rabekoto.

    • 14 novembre 2010 à 09:28 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à râleur

      râleur,

      veuillez me faire signe,svp, à quel moment ai-je insulté "QUELQU’UN" ???

      Merci d’avance.

      Basile RAMAHEFARISOA

      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 14 novembre 2010 à 09:36 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à sissi

      sissi,

      de quel autre basile ???

      OUI,je sais que vous ne supportez pas Monsieur le Président de la Haute Autorité de la Transition Andry RAJOELINA,c’est votre droit mais vous ne pouvez pas m’empêcher de croire qu’il "soit" l’HOMME du CHANGEMENT pour (à) Madagascar.

      Merci d’avance,de votre compréhension et de votre tolérance.

      Basile RAMAHEFARISOA

      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 14 novembre 2010 à 10:32 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à sissi

      Oui,sissi,

      vous n’êtes qu’une entremetteuse/pionnière de ce nouveau "parti" ou association.

      Bonne continuation.....

      Basile RAMAHEFARISOA

      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 14 novembre 2010 à 11:05 | elena (#3066) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Voyons Basile,ayez un peu de cohérence,il y a 6 minutes vous venez de dire

      "veuillez me faire signe,svp, à quel moment ai-je insulté « QUELQU’UN » ???

      Merci d’avance.

      Basile RAMAHEFARISOA

      b.ramahefarisoa@gmail.com"

    • 14 novembre 2010 à 12:23 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à elena

      elena,

      est-ce l’expression :"entremetteuse-pionnière" vous choque.

      Sincèrement,j’ai relevé quelque part que "SISSI" parle d’un nouveau part politique,en ajoutant "ON" va dire encore un de PLUS.

      elena,j’ai du respect pour sissi depuis que je l’ai traitée de l’impératrice "SISSI",abandonnée de ma plaisanterie depuis longtemps.

      DU RESPECT MUTUEL AUTANT QUE POSSIBLE,c’est ma devise.

      A+,elena

      Cordialement,

      Basile RAMAHEFARISOA

      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 14 novembre 2010 à 12:23 | sissi (#3685) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Basilou serait-il un peu Alzheimer par hasard ?

      Je me pose sérieusement la question, et tiens à vous apporter quelques précisions :

      - Vous ne savez plus qu’il y avait un autre basile ? Est-ce grave docteur ?

      - A quel moment aviez-vous insulté quelqu’un ? Personnellement je peux témoigner que vous m’aviez une fois au moins insultée en me traitant tout simplement « stupide » ou de quelque chose d’équivalent. Les débats ne peuvent pas se faire à coup d’insultes. Raison pour laquelle j’en profite pour condamner toutes celles que vous avez reçues, même si je ne pense pas moins que parfois c’est largement mérité.

      - NON, je ne suis pas « une entremetteuse » de ce parti qui est composé d’hommes et de femmes mahavita azy, donc qui n’ont pas besoin de ma petite personne pour faire leur propre promotion.

      Oui, je suis une grande sympathisante et peux d’ors et déjà vous annoncer qu’une fois que leur site en préparation sera lancé, ce sera avec le même plaisir que sur Mada-Tribune.com que je compte y participer.

      Je suis une personne éprise de liberté, et la seule pensée qu’un petit DJ ait pu de manière si cavalière faire supprimer ce mot, pour le plaisir de son propre petit égo, dans son avorton de constitution, OUI, cela me met hors de moi.

      Mais NON, détrompez-vous , je n’ai aucune haine envers votre DJ. Pour que j’en arrive à avoir un quelconque sentiment envers un individu, de haine ou d’amitié, il aurait d’abord fallu que je puisse avoir un minimum d’estime pour la personne. Ce qui est loin d’être le cas et ne sera jamais le cas, car je ne pourrai jamais, oh grand jamais, estimer un DJ, putschiste de surcroit, et qui veut se prendre pour autre chose que ce qu’il est, en fanfaronnant et en gonflant comme la petite grenouille qui voudrait devenir plus grosse que le bœuf.

      Entendons-nous bien que je n’ai rien contre le métier de DJ en général, et que je ne suis pas en train de mépriser le métier. D’ailleurs j’éprouve toujours un grand plaisir de danser quand le DJ est bon. Pour ce qui me concerne, il n’y a pas de sots métiers.

      Mais j’estime en revanche, que l’exercice de toute fonction politique, devrait être accompagnée d’un minimum de sagesse, d’abnégation et d’humilité envers son prochain. Et quand personne ne vous a élu excepté peut-être Basile, on devrait encore plus doubler d’attention.

      Bon dimanche quand même, et ne manquez pas de lui apporter « votre amour » à vous, cela devrait lui suffire. Sissi

    • 14 novembre 2010 à 12:24 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à elena

      elena,

      est-ce l’expression :"entremetteuse-pionnière" vous choque.

      Sincèrement,j’ai relevé quelque part que "SISSI" parle d’un nouveau part i politique,en ajoutant "ON" va dire encore un de PLUS.

      elena,j’ai du respect pour sissi depuis que je l’ai traitée de l’impératrice "SISSI",abandonnée de ma plaisanterie depuis longtemps.

      DU RESPECT MUTUEL AUTANT QUE POSSIBLE,c’est ma devise.

      A+,elena

      Cordialement,

      Basile RAMAHEFARISOA

      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 14 novembre 2010 à 14:13 | sissi (#3685) répond à basyvava

      Miarahaba ry namana Basy Vava

      Tena basy vava tokoa kay ny namana Basy Vava.

      Misaotra anao alo e. Angamba mila fanitsiana kely angamba ny resaka. Diso ny hoe nanangana parti za ka hilatsaka hofidiana. Resaka het.otra avy aminy Basilou izany. Ilay antoko vaovao dia misy tokoa ary za aloha dia mihevitra fa antoko vonona, sady manana olom-banona hofidiana ry zareo. Za manokana dia mankasitraka ary mankahery noho ny hevitra izay arosony.

      Tsy haiko momba ny namana Lalatiana, fa raha ny tenako manokana alo dia sady tsy « paré » no tsy « décidé ». Mino koa za fa tsy mbola vonona ny toe-tsainy gasy aminy zany vehivavy prezidanta izany, na dia efa misy aza mikasa hilatsaka hofidiana.

      Aza matahotra mirevirevy. Nanomboka taminy revy anie ny USA, ka lasa number one e.

      « If you can dream it, you can do it », izany no teny filamatra any, ka ndao i revy alo, mbola ho avy ny tohiny tantara. Aza kivy. Sissi.

    • 14 novembre 2010 à 17:05 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à sissi

      sissi,

      Après le 17 novembre 2010,vous risquez d’être déçue !!!

      Monsieur Andry RAJOELINA est parti pour rester longtemps sur la scène "POLITIQUE" Malgache.

      Il a des atouts :

      - l’audace

      et

      - la jeunesse.

      Je lui souhaite longue-vie et la réussite totale.

      Basile RAMAHEFARISOA

      b.ramahefarisoa@gmail.com

  • 13 novembre 2010 à 13:56 | sissi (#3685)

    Cher tonton Georges,

    Objection votre honneur : Je proteste contre les massacres des pingouins et contre la dégradation de la banquise par ce maitre, président de ce machin...quoi déjà ?....la CENL ou Comission Electorale Nationale de Lèche.

    Quant à être économiste, c’était bien la peine d’avoir usé les fonds de culottes sur les bancs universitaires, si c’est pour sortir de telles déclarations !!!

    D’ailleurs, je suis désolée pour le SECES et pour tous ceux qui soutiennent leurs revendications, légitimes ou pas, mais l’info circulerait que le PHAT serait tout simplement en train d’étuder la faisabilité de supprimer toutes les universités en mettant à la place des dancings dernier cri, ultra modernes, du style qu’on trouve à Las Vegas.

    Il estimerait en effet qu’il est complètement aberrant et ruineux pour les deniers publics que de continuer à soutenir des universités dans un pays où être un petit DJ (ou laitier pour anticiper les posts des irréductibles fanatiques) suffirait à se faire obéir aux doigts et à l’œil par tous ces lécheurs, oh combien nombreux, pourtant bardés de diplômes peut-être, mais sans aucune personnalité, pour oser dénoncer cette voie suicidaire pour le pays, à l’instar de ce « sage » général.

    Et quid de toutes ces promesses, tel un drogué qui ne peut plus se contrôler et qui a besoin chaque jour de sa dose de promesses, de plus en plus en gossses quantités !!!. Ce n’est plus seulement « hilarant » mais plus que jamais... effarant !!!

    Concernant l’insécurité et tout le bordel suite aux diverses manifestations à Tana, j’ai lu dans la gazette les propositions de délocalisation des manifestations en dehors de Tana, parce que le journaliste en aurait marre de tous ces troubles qui nuisent et détruisent la capitale. Ce qui peut se comprendre, mais je comprends moins l’idée de la délocalisation. Je pense qu’il faudrait plutôt chercher les moyens d’arriver à des alternances démocratiques, donc sans violence pour éradiquer à jamais ces troubles sur tout le territoire malgache.

    Comme le dit Tonton Georges, essayons d’en rire, car jusqu’à preuve du contraire ce n’est pas encore passible d’emprisonnement. Meilleurs encouragements à tous les prisonniers politiques et à leurs familles et bon week-end à tous. Sissi.

  • 13 novembre 2010 à 14:47 | racynt (#1557)

    Je ne vois pas du tout qu’y a t-il a être fière d’avoir introduit l’amour dans la constitution et la devise de la république.

    Andry Rajoelina et le CCC devrait lire ce passage dans le blog d’Alain Rajaonarivony :
    "
    L’article 6 de cette fameuse Constitution donne la nouvelle devise de la République : « Fitiavana-Tanindrazana-Fandrosoana », « Amour-Patrie-Progrès ». La « Liberté » a été zappée ! Outre qu’il est incongru de voir le mot « Amour » dans un texte officiel, la langue malgache a en commun avec le français d’être très pauvre pour le définir. Le grec dispose de 3 termes : filia, eros et agapé. Le premier a donné « l’amour filial », l’amitié, le second « érotique », l’amour sensuel, et le troisième parle du grand amour prêt à se sacrifier pour l’être aimé, utilisé dans la Bible pour parler de l’amour de Dieu. Etant donné le saccage systématique de toute démarche de réconciliation par la HAT, et la haine visible pour l’ancien président, je pencherai pour le second terme grec dans l’esprit du législateur. Cela ira très bien pour Madagascar, en passe de devenir une destination privilégiée pour le tourisme sexuel, conséquence de la pauvreté et du laxisme des autorités. "

    • 13 novembre 2010 à 15:07 | elena (#3066) répond à racynt

      Et de plus,supprimer le mot liberté,c’est nier aussi notre histoire et les luttes pour la gagner : lui, aussi,il n’était pas né en 1947 !!!

    • 14 novembre 2010 à 10:50 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à elena

      Moi,Basile RAMAHEFARISOA,suis né avant 1947.Cette portion de vie 1947 fait partie de l’Histoire de Madagascar.Faut-il se cramponner à cette période ????en 2010.

      Ah !!vous parlez de "liberté", "liberté" manquante dans notre "DEVISE".

      Et si ,....si on a inséré "liberté",quelle était la réaction des quelques malgaches anti-français.

      "C’est la FRANCE derrière tout ça".

      En voici quelques devises des Etats-Nations :

      France :liberté,égalité,fraternité.

      Grèce :la liberté ou la mort,

      Hongrie:liberté,amour,

      Saint Martin:liberté (sans commentaire pour la drogue dure)

      quelques pays d’Afrique :

      Fraternité,justice,paix,

      Progrès, paix,prospérité ;

      COLOMBIE:liberté et ordre (sans commentaire)

      Uruguay:liberté ou la mort.

      Si Madagascar a mis "AMOUR" en oubliant "LIBERTE", où se trouve-t-il le mal ??

      Dans la tête des détracteurs de Monsieur le Président de la Haute Autorité de la Transition Andry RAJOELINA ;

      Basile RAMAHEFARISOA

      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 14 novembre 2010 à 11:24 | elena (#3066) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Ce n’est pas Madagascar qui a choisi le mot amour,c’est Rajoelina tout seul.

      Si les pères de notre patrie ont choisi ce mot dans leur devise,ce n’est peut-être pas par hasard,non ?il y a eu des morts en 1947 et notre histoire, notre fierté et notre dignité est assise en partie sur cette portion de notre histoire,à nous malagasy.

      Le mot liberté n’est pas le monopole de la France et la France n’est pas le centre du monde. Vous avez choisi d’y vivre c’est votre problème,si vous viviez à Madagascar,je pense que vous penseriez différemment.

      Alors à tout encenseur de ce régime,il y aura toujours des détracteurs,et s’il y a des détracteurs,c’est pas pour le plaisir, par jalousie,ou pour le retour de R8,c’est tout simplement parce que la vie est devenue insupportable et qu’on voudrait vivre en paix et votre référendum bidon (en fait ce n’est pas le vôtre,vous n’irez pas voter de toutes façons) vous le constatez dans vos lectures, ne fait rien pour apaiser les esprits,ça montre bien qu’il y a quelque chose qui ne va pas,ne croyez vous pas ?

    • 14 novembre 2010 à 12:35 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à elena

      elena,

      cette consultation du 17 novembre 2010 est vitale pour Madagascar.

      Quel que soit le "RESULTAT" de OUI et/ou du NON,une forte participation (plus 50% des inscrits) est une V.I.C.T.O.I.R.E pour MADAGASCAR.

      Personnellement,je souhaite la VICTOIRE du "OUI" au projet de la Constitution de Madagascar.

      Beaucoup de pays n’ont pas de constitution mais ils sont considérés : ETATs-NATIONs.Point barre.

      MADAGASCAR AUX MALGACHES

      Basile RAMAHEFARISOA

      b.ramahefarisoa@gmail.com

  • 13 novembre 2010 à 15:03 | FIPOZ (#2162)

    Oui, riez, riez bonnes gens, c’est gratuit et tellement bénéfique et ne dit-on pas aussi que « l’humour est la politesse du désespoir ». Il est vrai que même dans certaines situations de la vie courante, il faut regarder les choses avec une certaine distance ce qui permet d’avoir des idées plus claires.
    Il faut reconnaître que GR est un journaliste multicartes. En dehors de ses vrais faux-communiqués qui sont abrasifs, il peut aussi nous entraîner dans de véritables cours d’économie (cf son édito du 09/11/2010), seulement son article n’a pas beaucoup attiré de commentaires (au nombre de 11) et on ne peut donc pas le taxer de faire du clientélisme. Il faut dire aussi que pour le dernier sommet du G20 qui a eu lieu à Séoul, Madagascar est trop éloigné des discussions financières tendant à réguler et à équilibrer le système monétaire mondial (résultat final, c’est toujours le yuan et le dollar qui mènent la danse mais sous leurs propres musiques. Donc échec et danger du protectionnisme rampant).Passons.

    Mais revenons dans les clous sur la situation de Madagascar aujourd’hui. GR fait le sniper sur tout ce qui semble incohérent entre les discours et les faits. Bien sûr qu’il a raison (je ne fais pas du lèche-bottes car je me tiens bien debout dans mes boots). Comment ne pas s’interroger sur tous les contre-sens : des projets sans budget réel, référendum en vue de changer de Constitution dans une période bâtarde juridiquement parlant, kermesses avec distribution des deniers, proclamer la démocratie en muselant les concurrents, mieux : en les coffrant. C’est une véritable saga sans une once de capacité à dessiner un avenir clair et lisible. On plonge tout le monde dans la vase des profondeurs sans fond.

    Je me cantonne toujours dans mes litanies de critiques, me diriez-vous, mais je vais tout de même terminer ce texte sur une note positive : cette crise est tout de même constructive car elle à éveillé et réveillé des talents d’observation qui permettent de faire croiser toutes les idées jusqu’à se découvrir un engagement pour rentrer dans la politique, à l’instar de Sissi.

  • 14 novembre 2010 à 00:02 | rasolotsara (#4917)

    Je ne suis pas d’accord sur le fait qu’un général est toujours un mauvais dirigeant. C’est trop facile de mettre tout le monde dans un même sac. Restons logique et raisonable mon cher tonton Goerges et ne nous laissons pas emporter par les sentiments. Je connais des généraux qui se démarquent des autres, qui ont gardé leurs principes, honorés de leurs pairs et même des civils qui les connaissent. Alors avant de jeter des pierres aux autres, tournez sept fois votre plume mister Georges. A la prochaine faux communiqué et bon WE.

  • 14 novembre 2010 à 09:46 | Basile RAMAHEFARISOA (#417)

    Comme j’ai promis à Monsieur Georges RABEHEVITRA de dire "quelque chose" après le G20 pour l’économie mondiale et je rajoute,après la publication du nouveau Gouvernement de Monsieur le Premier (le nouveau) Ministre François FILLON.

    Cela n’empêche pas de faire un "souhait de succès" pour le référendum du 17 Novembre 2010.

    Une forte participation des inscrits est une VICTOIRE pour Madagascar.

    Madagascar aux Malgaches.

    Bonne continuation pour vos faux communiqués hebdomadaires.

    Basile RAMAHEFARISOA

    b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 14 novembre 2010 à 11:36 | justice_sociale (#3810) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      ne me taxez pas de hors sujet car cet article traite un problème d’actualités.
      ce n’est pas un scoop certes mais les choses avancent à grand pas et je vous souhaite bonne lecture.

      MERCI

      Biens mal acquis : victoire judiciaire pour les ONG et les populations du Sud
      Alors qu’en mai 2009, le pôle financier du TGI de Paris, avait jugé recevable la plainte déposée par Transparence International (TI) France contre les familles dirigeantes du Gabon, du Congo-Brazzaville et de la Guinée Equatoriale dans le cadre des « biens mal acquis », le parquet avait décidé de classer l’affaire. Un pourvoi en cassation a été déposé par TI France, qui vient d’obtenir gain de cause : la justice autorise la poursuite des enquêtes.
      « Nous sommes très contents, c’est une grande victoire pour les populations pillées des pays du Sud, pour la justice française et pour la société civile », se réjouit Jean Merkaert, membre du CCFD. Après plusieurs revirements judiciaires, la décision prise ce mardi 9 novembre par la Cour de cassation est en effet cruciale : elle va permettre la poursuite des enquêtes dans le cadre des « biens mal acquis » sur les patrimoines français des présidents du Congo-Brazzaville, du Gabon et de Guinée équatoriale et de leur entourage. Avec pour objectif la saisie, voire la restitution, d’avoirs détournés au détriment des populations du Sud.
      Cette décision est le fruit du parcours judicaire lancé par deux ONG : Transparency International, qui a porté plainte en 2009 pour « recel de détournement de fonds publics, blanchiment, abus de biens sociaux, abus de confiance » ; et le CCFD-Terre Solidaire, qui avait publié en 2007, puis en 2009, des rapports sur les « biens mal acquis » par les dictateurs du monde entier. Elle y dénonçait notamment la complicité des entreprises et des politiques, ainsi que le rôle central des paradis fiscaux et judiciaires dans le pillage des populations des pays du Sud. 35 milliards d’euros ont en effet été détournés par le Chah d’Iran Mohammed Reza Pahlavi, 12 milliards par Mohamed Suharto, le chef d’Etat indonésien, ou encore entre 7 et 28 milliards par Saddam Hussein…Au total, « entre 75 et 130 milliards d’euros ont été perçus par une trentaine de dictateurs africains, américains, asiatiques et européens », estimaient alors Antoine Dulin et Jean Merkaert, les deux co-auteurs du rapport « Biens mal acquis, à qui profite le crime ? ».

      Des dynasties au train de vie plus que dispendieux

      En 2007 déjà, une enquête de police avait recensé 39 propriétés et 70 comptes bancaires détenus par la famille Bongo et ses proches, 24 propriétés et 112 comptes bancaires pour la famille Sassou Nguesso…Un train de vie que les ONG dénoncent encore dans le document « Chronique 2009-2010 d’un engagement qui patine » que le CCFD-Terre Solidaire publie avec Sherpa. Le document relate ainsi qu’Ali Bongo, président du Gabon, « a choisi d’investir dans la pierre parisienne, sans pour autant commettre « l’erreur » de son père en mettant le bien à son nom : l’Etat gabonais lui-même a annoncé l’acquisition d’un immeuble particulier au 51 rue de l’Université pour environ 100 millions d’euros, soit 3% du budget de l’Etat gabonais ! ».
      Il fait également état des sommes dépensées de Paul Biya, président du Cameroun, lors de sa visite officielle en France en juillet 2009. Des vacances « qui ont coûté la bagatelle de 900 000 euros… Au programme : palaces en bord de mer et cures de thalassothérapie pour le président camerounais et sa suite de 40 personnes », indiquent les ONG. Quand au président sénégalais Abdoulaye Wade, également en vacances en France à l’été 2009, il aurait dépensé « en milieu de séjour la somme de 725 millions de francs CFA, soit un peu plus d’un million d’euros », selon le journal sénégalais Le Quotidien.
      Aucun recours pour les populations spoliées
      Pourtant, depuis l’entrée en vigueur de la Convention de Mérida en 2005, signée par plus de 140 pays, la restitution des biens mal acquis est un principe clé du droit international. Les pays qui ont été pillés par leurs dirigeants peuvent en théorie obtenir que l’argent volé leur soit rendu. En réalité, le CCFD-Terre Solidaire montre dans son rapport que « 1 à 4% seulement des avoirs détournés ont été restitués aux populations spoliées. Alors que les sommes en jeu sont considérables : entre 105 et 180 milliards de dollars pour une trentaine de pays du Sud. » De fait, la Convention de Merida réserve aux seuls États spoliés la possibilité de demander la restitution des avoirs. Or, « on imagine mal comment des dynasties en place pourraient s’en prendre à leur propre patrimoine familial ! », ironise le CCFD.
      Par ailleurs, les engagements pris par les Etats ont fait long feu. En effet, à l’occasion du G20 de Pittsburgh en septembre 2009, les Etats ont appelé les pays membres de la Convention des Nations Unies contre la corruption à adopter un mécanisme de suivi de la convention « efficace et transparent » mais ce suivi est resté volontaire et non contraignant, notamment s’agissant du recouvrement des avoirs volés…
      Impacts politiques, diplomatiques et juridiques
      « La décision prise aujourd’hui va créer de fortes tensions politiques et diplomatiques », commente Jean Merckaert. "Politiques, parce que la Cour de cassation a rendu un arrêté contraire à la volonté du gouvernement français, qui a tout fait pour classer l’affaire. Et diplomatique, parce qu’elle va compliquer la relation entre Paris et ces pays africains ".
      Enfin, au plan juridique, c’est également une décision qui, pour la première fois, reconnaît qu’une ONG de lutte contre la corruption est légitime à porter plainte sur l’origine du patrimoine d’un chef d’État étranger…« Nous montrons aussi, grâce à cette victoire, que quelques ONG à force d’obstination, peuvent faire trembler des pouvoirs que l’on croyait invincibles », se réjouit Jean Merckaert.
      Véronique Smée
      Mis en ligne le : 09/11/2010
      © 2009 Novethic - Tous droits réservés

    • 14 novembre 2010 à 16:20 | sissi (#3685) répond à justice_sociale

      Justice sociale,

      je ne vais pas vous laisser tout seul " hors sujet" et viens par la présente vous apporter ma solidarité. Bonne lecture pour cet artcle sur le même sujet tiré d’Afrik.com. Sissi

      La cour de cassation, plus haute juridiction française, a cassé ce mardi un arrêt de la cour d’appel de Paris qui avait considéré irrecevable la plainte de l’organisation Transparency International-France pour « recel de détournement de fonds publics ». Cette décision ouvre ainsi la voie à une action en justice contre les présidents du Gabon, feu Omar Bongo et son fils Ali, du Congo, Denis Sassou-Nguesso, et de Guinée équatoriale, Teodoro Obiang Nguema, ainsi que leurs proches. Un jugement historique qui pourrait avoir de lourdes conséquences pour la France.

      C’est une décision de justice ô combien politique. La Cour de cassation a autorisé mardi la justice française à enquêter sur les conditions d’acquisition en France du patrimoine de trois chefs d’Etat africains dans l’affaire dite des "biens mal acquis". Elle a estimé que si les délits poursuivis étaient établis, ils « seraient de nature à causer à l’association Transparency Internationale France un préjudice direct et personnel en raison de la spécificité du but et de l’objet de sa mission ». La décision vise les présidents du Gabon, feu Omar Bongo et son fils Ali, du Congo, Denis Sassou-Nguesso, et de Guinée équatoriale, Teodoro Obiang Nguema, ainsi que leurs proches.

      « Pour la première fois en France, l’action en justice d’une association de lutte contre la corruption au nom des intérêts qu’elle s’est donné pour objet de défendre est jugée recevable », a rapidement réagit l’ONG Transparency dans un communiqué. « Cette décision (...) devrait ainsi permettre à l’avenir de surmonter l’inertie du parquet dans certaines affaires politico-financières sensibles », a-t-elle ajouté.

      La fin du pré-carré français ?

      Depuis 2007, et le début de la procédure lancée par l’ONG Transparency international, toutes les tentatives d’ouverture d’actions judiciaires avaient été repoussées par la justice française. En mai 2009, le pôle financier de Paris avait autorisé l’ouverture d’une enquête, suite à une plainte déposée par l’ONG Transparency International, visant des faits supposés de "recel de détournement de fonds publics, blanchiment, abus de biens sociaux, abus de confiance". Mais l’enquête avait immédiatement été suspendue par un appel du parquet de Paris.

      La question posée par les plaignants est simple et embarrassante : comment ces trois dirigeants ont-ils fait pour acquérir ces patrimoines, dignes de millionnaires (biens immobiliers en pagaille, voitures de luxe à foison...) sur le sol français, alors que leur salaire de fonction ne leur permet en aucune façon d’afficher un tel train de vie ?

      Mais pour l’Hexagone, les enjeux vont bien au delà. Avec cette décision de justice c’est toute sa prédominance et ses nombreux intérêts économiques dans ces trois pays qui pourraient être ébranlés. Les entreprises françaises (Total, BNP Paribas, Bolloré, Vivendi, Suez, Pinault-Printemps-La Redoute, etc.) sont en effet très actives dans ces pays producteurs de pétrole.

      L’ex-puissance coloniale pourrait donc être le plus grand perdant dans cette affaire, si tant est que les actions en justice aillent à leur terme.

    • 14 novembre 2010 à 17:33 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à sissi

      "justice sociale" et "sissi".

      En lisant le communiqué de Transparency international (section française),j’ai rigolé en pensant à l’ancienne juge EVA JOLY "médiatique" ,de chez Europe Ecologie, députée,pour arrondir sa retraite .

      "OUI,la Cour de Cassation a ouvert la voie pour les affaires africaines,mais le juge de fond qui dit et juge les faits".

      Une bataille des ténors des avocats qui ne perdront pas une miette dans les frics et les gros tirages des journaux à sensation.

      RENDEZ-VOUS,dans 5 à 10 ans, pour le résultat final :

      2012...2017...2022,peut-être !!!!!

      Basile RAMAHEFARISOA

      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 14 novembre 2010 à 18:48 | justice_sociale (#3810) répond à sissi

      à sissi

      J’avoue qu’en vous lisant, l’aisance et style sont parfaits.

      merci de m’avoir soutenu et épaulé, conjuguons ensemble nos efforts pour faire changer les mauvaises habitudes au bénéfice de notre pays.

    • 14 novembre 2010 à 19:56 | el che (#344) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Basile

      « OUI,la Cour de Cassation a ouvert la voie pour les affaires africaines,mais le juge de fond qui dit et juge les faits ».

      Que cela signifie-til ????

  • 14 novembre 2010 à 11:54 | Baba kool (#3978)

    Tout d’abord merci à ce cher Tonton Georges sans qui mes weekends seraient aussi moroses qu’une nuit sans attouchements...J’ai bien rigolé et j’adore çà !!!
    Concernant Mr Basile, je l’ai toujours dit ici : Ne répondez pas à ses impayables âneries et ne faîtes aucun commentaire à ce qu’il écrit. Laissons le se morfondre dans ses vomissements sans autre raison que de défendre un régime sans nom...et vous verrez le résultat dans quelques jours !! Dès que vous jouez à son jeu, vous volez aussi bas que lui.
    Je peux me tromper mais quand je vois chaque fois comment il signe ses posts avec son adresse e.mail je me dis que ce personnage doit être bien SEUL dans sa vie intellectuelle !! Vous verrez bien sa réaction dès qu’il lira ce que j’écris là !!
    Bon weekend à tous !!!

    • 14 novembre 2010 à 12:34 | elena (#3066) répond à Baba kool

      YES, Baba Kool, reçu 5/5,mais parfois le doigt sur le clavier nous démange et on se fait encore avoir !ah !ah !kool !

    • 14 novembre 2010 à 12:48 | justice_sociale (#3810) répond à elena

      ne chantez pas trop vite cher ami,
      les choses se précisent, c’est ce qui est de plus important.
      ne dit-on pas que toute manœuvre a sa fin

    • 14 novembre 2010 à 17:40 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à Baba kool

      baba kool,

      contrairement à votre croyance,il y a des malgaches et des français qui communiquent avec Moi,Basile RAMAHEFARISOA,b.ramahefarisoa@gmail.com

      Avec des idées différentes,je suis prêt à discuter sans "pseudo".

      Cordialement,

      baba kool

      Basile RAMAHEFARISOA

      b.ramahefarisoa@gmail.com

  • 14 novembre 2010 à 12:52 | che taranaka (#99)

    Basile insulte à longueur de posts mais comme il a sa définition personnelle des insultes,des ses exellences,de la démocratie ,des policiers pas bien outillés pour assassiner leurs compatriotes...etc..

    Il me fait penser à ces FRS du temps des pisodia ;il ne sait pas ce qu’il fait et ne sait pas ce qu’il dit..mais il tue..il insulte comme un automate soviètique !

    Je n’ai pas compris que la Pricesse sissi a fondé un parti politique.

    Je lui conseille de l’appeler tout simplement ETAT de DROIT !

    En effet l’affaire du "BIENS MAL ACQUIS"(enrichissement des tyrans grace au détournement de denier et de bien publics) est une VICTOIRE du clan de ceux qui prônent un Etat de droit !

    sissi pense-t-elle être à la hauteur de la "HAUTE IDEE" qu’elle doit se faire de la REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DE MADAGASCAR.........????

    Oui l’idée qu’une femme malagasy puisse accèder à la fonction de chef de l’état peut sauver notre pays..mais pas seulement en tant que femme ou en tant que merina ou en tant que côtier..mais en tant que Personne qui nous fera avancer dans un pays CIVILISE qui ne prend pas ses citoyens comme des imbéciles !

    Comme vous savez je ne suis pas supporter d’un politique mais amoureux (moi aussi) de mon pays..mais si vous me voyez conseiller dans une équipe de rebelles ,croisade de "ce que de droit" alors je suis votre homme.

    Mais je préviens vous aurez du mal avec moi car comme che (el che) :la liberté ou la mort est ma devise !

    • 14 novembre 2010 à 13:28 | justice_sociale (#3810) répond à che taranaka

      quel que soit l’argument utilisé ou avancé ici sur ce forum les fidèles participants et dont la plupart se croient comme une vierge, je pense que celui ou celle qui fronde les sourcils sur la révélation faite dans cet article ne peut se cacher pour longtemps derrière les apparences trompeuses.
      que les choses se précisent ......

      bien à vous

    • 14 novembre 2010 à 17:44 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à che taranaka

      che taranaka :

      liberté ou la mort ,c’est la devise de l’URUGUAY,

  • 14 novembre 2010 à 16:21 | Lefona (#4584)

    Diego, vous vous demandez si j’étais une fille ou un garcon lors d"un post précedent, mais à quoi cela vous arrangerait ?

    Vous dites plus haut que question aéro vos interlocuteurs ont intérêt à connaitre l’aéro, donc je vous le dit, moi aussi j’y suis. Je travaille avec le SEFA et ESMA formateurs d’instructeur-pilote et pilote de ligne, pour les non-inités... et je suis aussi dans l’environnement de la formation pilote de chasse, autr’entre, vous devez SUREMENT connaître, je connais aussi ce que procédures et discipline veut dire, mais je trouve cela toujours idiot de mettre ses compétences en avant pour ses avis politiques. Y qu’a voir comment un capitaine de frégate sorti de St cyr à gérer son bateau pendant X années pour s’en convaincre et surtout comment un "petit DJ" comme vous dites, arrive, "à l’insu de son plein gré" à décourager un sacré laitier industriel..devenu gourou !
    Les compétences comme l’intelligence, c’est un avantage indéniable, mais cela dépend de comment on s’en sert, pour quelle cause/ vision.
    Tout est discutable, mais arretez de snobber le monde avec vos compétences, tout le monde en a. il y a des nuls (c..o..n..s) et des bons partout et me concernant, seul vos "idées" et ’suggestions" m’interressent, et jusqu’à présent je n’ai vu que condescendance et un égo indompté. NO GO !

    • 14 novembre 2010 à 17:56 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à Lefona

      lefona,

      vous avez raison de mettre un peu de grain de sel dans les attitudes de certains de nos "élites".

      je suis fier d’être avec eux de temps en temps mais je suis dépassé de la longueur de leur carte de visite pour amadouer celui d’en face.

      Le Premier pilote malgache en long courrier vient de l’armée de l’air française.

      Me suis-je trompé,lefona ????

      Un pilote Malgache m’a dit un jour :"un malgache très dynamique",futur maire d’Antananarivo,peut-être au-delà.Il parlait de Monsieur le Président Marc RAVALOMANANA.

      Cordialement lefona

      Bonne continuation pour la formation de nos pilotes et autres.

  • 14 novembre 2010 à 16:37 | mandiagebo (#4616)

    Bonjour
    Désolé de ne pouvoir participer de façon plus assidue à ce forum mais j’essaie de suivre selon mes disponibilités. Je voudrais faire remarquer que le hors sujet est qu’on observe une tendance à des échanges interpersonnels plutôt qu’un vrai débat d’idées avec des arguments objectifs.
    Ceci dit, mon questionnement est celui.ci, faut il participer à ce référendum ou pas ? ie quelle est la moins mauvaise attitude ? Car :
    1. Boycotter signifie laisser le champ libre à ceux qui sont en place, leur permettre de mener à terme le calendrier et prétendre après cela à la légitimité des urnes.
    2. Participer, en prônant le Tsia, et en cas de victoire de celui-ci nous fait tomber dans un vide propice à toutes les aventures. En cas de victoire du Eny, ce serait un adoubement du régime en place et l’on se retrouve gros jean comme devant.
    C’est un peu la quadrature du cercle et à mon sens aucune option n’est condamnable d’office pourvu qu’elle soit éclairée par ce qui manque tragiquement à nos politiciens, à savoir l’amour de la patrie et la volonté de travailler pour le développement de Madagascar plutôt qu’au développement de leur portefeuille.
    Bon week end et je souhaite à tout le monde de rêver à un Madagascar meilleur

    • 14 novembre 2010 à 18:01 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à mandiagebo

      mandiagebo

      discuter de quoi ???

      Nous n’avons pas de projet de société.

      Nous sommes dans un stade d’observation et de critiques réciproques.

      Le Peuple,c’est ,peut-être,le dernier de notre souci.

      Basile RAMAHEFARISOA

      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 14 novembre 2010 à 18:18 | justice_sociale (#3810) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      mandiagabo

      Voyez que vous aussi, vous tournez en rond comme une quadrature du cercle disait l’autre.
      Vous vous efforcez à expliquer mais vous non plus ne trouvez aucune solution miracle.
      Au fait, ce référendum ou plébiscite appelez le comme vous l’entendez mais qu’on se souvient de ce qui s’est passé à Madagascar du temps des gourous-dictateurs-spoliateurs ou encore un peu partout dans le monde en particulier en Europe où l’on fait voter plusieurs fois jusqu’à l’obtention du oui. Et pourtant, le peuple européen n’est pas inculte non plus ; ; ; ; ; ; la différence repose sur le fait que l’Europe est un vieux continent riche et peut parfois se permettre le lux des bêtises vite réparée par une démocratie forte et voilà se pointe l’alternance (un vocable inconnu dans notre pays)

      A ce que je sache, tout est gesticulation mais personne n’ose s’attaquer vraiment aux racines du mal. Et personne n’a envie que cela change.

      Chacun défend ses acquis par agilité interposée et tant pis pour les laissés pour compte. Sans chercher trop loin, je pense que la situation dans laquelle nous nous sommes engouffrés depuis la nuit des temps s’appelle la jungle tout court.

      Dans ce pays, tout est à refaire.

      bien à vous cher ami

    • 14 novembre 2010 à 19:43 | el che (#344) répond à mandiagebo

      Cher mandiagebo,

      Vous avez bien analysé le problème.
      Ce référendum n’est qu’un simulacre de démocratie, car il n’est ni légalement justifié, ni indispensable pour l’avenir de Madagascar. En effet, on ne peut accepter qu’un régime putatif, auteur de coup d’état puisse unilatéralement écrire l’acte fondamental du pays. Malgré les manœuvres, et tous les subterfuges mis en place par la HAT pour justifier sa politique, le peuple malgache, ni la communauté internationales n’est pas dupe : on ne peut pas faire avaler une telle couleuvre.
      Un compromis, adopté par la jurisprudence internationale nous a été proposé : il s’agit des accords de Maputo-Addis-Abeba. Hélas, la mauvaise foi, et l’ego d’un seul protagoniste (sur injonction de militaires) au conflit a mis en échec cet accord, qui était l’issue honorable pour M*car. Écouter le bon sens correspondait à l’abandon de la souveraineté nationale, selon certains ultranationalistes véreux !!
      Quelque soit l’issue de ce référendum, Madagascar ne sortira pas indemne. Naïf est celui qui croit que la communauté nationale infléchira sa position.
      Pour ces raisons, je suis favorable au boycott du référendum, car mettre un bulletin dans les urnes l e 17 novembre ne réglera en aucune manière les problèmes de réconciliation nationale, ni les crises institutionnelles, ni la conjoncture économique, et encore moins la reconnaissance internationale.
      Andry Rajoelina doit s’en aller.

  • 14 novembre 2010 à 18:16 | che taranaka (#99)

    Projet de société ???

    Il a fait du progrès notre soviet national....

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS