Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 28 novembre 2022
Antananarivo | 15h17
 

Economie

Hôtel de ville

7 entreprises soumissionnaires

mardi 5 août 2008 | Herimanda R.
Mamy Rajaobelina : « L’appel d’offres a été restreint »
(Photo : Lucien R.)

La liste est maintenant connue. 7 entreprises ont souscrit à l’appel d’offres relatif à la construction de l’Hôtel de ville d’Antananarivo lancé par la CUA (Commune urbaine d’Antananarivo). Voici leurs noms : Colas, Ece, Pro Immo, Scb, Sobatra, Sogecoa, Vima.

« Il s’agissait d’un appel d’offres restreint. Les procédures régissant le marché public ont été respectées », a expliqué Mamy Rajaobelina, architecte au sein de la CUA. Vue la complexité des travaux à effectuer, seules les entreprises ayant une capacité financière, une capacité d’organisation et disposant d’un personnel technique expérimenté ont été sollicitées. Hier, certaines de ces entreprises soumissionnaires ont effectué une visite de site. Elles ont pu faire connaissance du terrain où sera bâti le nouvel Hôtel de ville. Après cette descente sur les lieux, ces entreprises ont 30 jours pour soumettre leurs offres sous plis fermé. Le dépouillement des plis aura lieu à la fin de ce mois d’août***. Interrogé sur le démarrage des travaux, Mamy Rajaobelina n’a pas indiqué clairement la date exacte. « Cela ne tardera pas dès que l’entreprise adjudicataire du marché sera connue », s’est-il contenté de dire. Les travaux de gros œuvre comprenant les fondations, la maçonnerie et la charpenterie seront exécutées dans un premier temps. Ils dureront 10 mois. Après, il y aura un autre appel d’offres lancé pour les travaux de finition. Le nouvel Hôtel de ville sera bâti à Analakely, derrière la Place du 13 mai, là où elle était construite auparavant. Sa réouverture est prévue pour le mois de juin 2010, date du 50ème anniversaire de l’Indépendance du pays.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS