Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 28 novembre 2022
Antananarivo | 15h17
 

Tribune libre

L’effet boomerang, le retour

lundi 28 septembre 2009 | Georges Rabehevitra

Il y a quelque temps, et sous le pseudonyme Oncle Georges, j’ai parlé de l’effet de cette arme d’origine aborigène qui, plus on la lance vite, plus vite elle revient.

Cette fois-ci, je parle de la même cause et du même effet mais concernant les péripéties malgaches à l’AG de l’ONU.

Je me répète mais l’AG de l’ONU c’est une kermesse où les grands pays font croire aux petits qu’ils ont droit aussi à parler devant tout le monde. La preuve, pendant que les pays pauvres défilent au pupitre, le G20 se réunit à Pittsburg pour parler entres eux, c’est une manière de dire à quel point ils s’en foutent de ce que peuvent dire les ‘’les petits pays’’.

J’ai dit aussi que si j’étais conseiller de Rajoelina (dieu sait si vu son ignorance des choses publiques, il a besoin de conseils !), je lui aurais conseillé de ne pas répondre à l’invitation de l’ONU en disant qu’il a des choses plus urgentes à régler, notamment l’organisation des élections pour un retour rapide à une situation constitutionnelle normale à Madagascar. De toute façon, cette invitation ressemblait plus à une erreur de la grande machine administrative qu’est l’ONU (les AG sont préparées un an à l’avance), qu’à une réelle invitation d’un Etat dont les dirigeants sont dans une situation de non reconnaissance internationale.

Malheureusement, ses conseillers en tous genres ont dû lui faire miroiter une reconnaissance internationale et ses goûts naturels pour la parade et le paraître l’ont fait décider d’y aller. Et voilà le résultat. Au lieu d’une reconnaissance internationale, c’est l’humiliation et le retour à la réalité cruelle de la diplomatie internationale. Le boomerang que l’on croyait lancer vers une cible, est donc revenu plus vite.

On ne va pas pérorer longtemps sur cet incident mais que cela serve au moins de leçon, c’est la moindre des choses. Le représentant de Madagascar à l’ONU (soit dit en passant cité dans un journal anglais pour corruption avec une société britannique !) devrait être rapatrié dare dare car il a une responsabilité sur ce fiasco. En effet, il aurait dû émettre rapidement une note en alertant les autorités sur le caractère incongru de cette invitation. Il se peut évidemment qu’il l’ait fait mais, le miroir aux alouettes que l’entourage du jeune et inexpérimenté Rajoelina lui a fait miroiter, l’ait emporté. Vous vous rendez compte, l’opportunité pour un ancien DJ de venir haranguer la planète de la tribune des Nations Unies, cela ne se refuse pas !!!

Que le pouvoir de fait actuel se lance rapidement aussi dans une démarche interne pour redresser la situation. Ce pouvoir doit maintenant se rendre compte qu’aller se remuer et parader à gauche à droite pour une solution diplomatique de reconnaissance, ne serviront à rien, absolument à rien ! Ce n’est pas se faire photographier à côté de Khadafi ou autre qui changera la donne au niveau de la reconnaissance internationale. Pas besoin d’être un diplomate chevronné pour comprendre les phrases lancées par toutes les représentations étrangères à Madagascar, dont en particulier celles de l’Ambassadeur US. La solution passe par un assouplissement de la position en acceptant de céder la place de Premier Ministre ou de Président de la HAT.

Pour moi, les 2 scenarii sont valables. Tout est une question d’homme ou de femme. Monja Roindefo ne veut pas céder sa place même si son pays sera à feu et à sang. C’est sa conception de l’intérêt supérieur de la Nation. C’est son droit, mais on s’en souviendra.
Rajoelina pense vraiment que, maintenant qu’il se fait appeler Président, il ne va quand même pas abandonner. Pour ces deux positions, on prétexte la volonté du ‘’vahoaka’’, entité indescriptible même avec toute la meilleure volonté du monde. N’empêche que j’ose avance les deux scenarii.

Monja Roindefo accepte de quitter son fauteuil, ou se fait virer, ce qui revient au même.
Etant donné que le rôle de la transition est de gérer les affaires courantes et de préparer les élections, je suis sûr qu’il y a assez de candidats de consensus et compétent pour cette période limitée. Dans le désordre, je cite des noms mais vous pouvez en rajouter : Cécile Manorohanta, Benjamin Andriamparany, Harison Randriarimanana, Zaza Ramandibiarison… Ce sont tous des anciens ministres de Ravalomanana, mais je vous dis que vous pouvez donner des noms autant que vous voulez. Ce n’est pas les compétences qui manquent. Evitez seulement, SVP, de nommer des militaires. Je n’ai rien contre eux car je suis moi-même ancien militaire, mais la formation et la mentalité d’un militaire de carrière ne sont vraiment pas adaptées à la conduite des affaires publiques et civiles. L’ancien Premier Ministre de Ravalomanana a été un brillant officier général mais un piètre politique qui n’a rien vu, rien entendu et bien évidement rien dit. No comment

Rajoelina accepte de quitter son fauteuil.
Il peut toujours se faire appeler Président de quelque chose si c’est toujours son désir profond ! De toute façon, pendant la période de transition, le rôle du Président de la HAT est, à mon avis, plus protocolaire qu’opérationnel. Dans le désordre cela peut-être Albert Zafy, Rajemison Rakotomaharo, Jean Lahiniriko,…..

Dans les 2 cas, quelques règles simples pour ne pas dériver des principes d’une transition :
définir un calendrier précis jusqu’aux élections
le PM et le Gouvernement gère les affaires courantes
la présidence de la HAT est une fonction protocolaire et de représentation à minima du pays
le Président de la HAT, tous les membres de la HAT, le PM et tous le Ministres de la transition n’ont pas le droit de se présenter aux prochaines élections. Ce dispositif évitera de se servir des appareils de l’Etat pour se faire élire
le Gouvernement et le pouvoir de Transition ne peuvent, en aucun cas, engager le pays dans des traités, accords ou contrats engageant la Nation au-delà de la période de transition. Cet état des choses est normal puisque il n’y pas de pouvoir législatif qui joue le rôle de contrôle des actes de l’Exécutif.

Quelle que soit la suite des évènements, je demande solennellement aux pouvoirs de donner aux citoyens un calendrier précis de la période de transition. Les citoyens que nous sommes ne peuvent accepter qu’une période de transition ne soit pas limitée dans le temps. Jusqu’à maintenant, aucun des membres de la HAT ou le PM n’ont jamais parlé de la date de fin probable de cette situation.

Je reste persuadé que pour beaucoup d’entre eux, le soi-disant ‘’vahoaka’’ les a portés au pouvoir sans limite de temps. Je peux dire qu’ils se foutent le doigt dans l’œil et jusqu’au coude et que ce "vahoaka’’ finira pas les déloger comme il se doit.
L’usurpation et la forfaiture ont aussi leurs limites, idem de la patience des citoyens.

Alors, à bon entendeur, salut.

Georges RABEHEVITRA

12 commentaires

Vos commentaires

  • 28 septembre 2009 à 07:14 | titi (#219)

    merci tonton Georges toujours éclairé et judicieux, bonne journée à vous

  • 28 septembre 2009 à 10:31 | ikopa (#671)

    Quoi qu’il s’est passé à l’ONU et qui qu’ils soient ceux qui pourraient être derrière tout cela, la vie dans l’île continue et il faut un minimum de gestion pour veiller à ce que tout aille pour le mieux.Pour l’intérêt supérieur de l’Etat. Et c’est la HAT qui, jusqu’à maintenant, est le garant de tout ça. Peut-être une bataille a échappé à l’équipe dirigeante de l’île ? (Tout est rélatif).Mais la guerre est loin d’être perdue.

    • 28 septembre 2009 à 12:04 | Jim-0450 (#945) répond à ikopa

      Avarino any amin’ny ranon’IKOPA ny eritreritra fa tsy ny HAT mihitsy no hitondra FANDROSOANA eto.

      " MAIS LA GUERRE EST LOIN D’ÊTRE PERDUE."...

      Quelle guerre ?

      Mbola misy ihany kay ny mitampi-maso sy sofina ary eritreritra ka sahy milaza fa mandeha tsara ny fiainana eto Mcar...

      Merci à G. Rabehevitra fa mitovy fijery sy fandàlinana isika ary mankasitraka amin’ny vaovao tena marina sy tsy iadian-kevitra...Tandremo ny fankampanahy milaza vaovao tsy marina sy foronina fa lasa FOZA eo ka loza...

    • 28 septembre 2009 à 15:44 | ANATOL (#593) répond à Jim-0450

      IANAO RA JIM-0450 MILAZA FA MITOVY HEVITRA AMIN’ GEORGES RABEHEVITRA NEFA IANAO AZA EFA HITA FA MITONGILANA AMIN’I RA8

      NY TENA MARINA DIA LAZAIKO ANAO NA HINO IANAO NATSY HINO :

      1 - BE LOATRA NY FITIAVANTENAN-RA8, TSY AFAKA MANDA IZANY IANAO, ITAMPOKO ITAMPIRENENA IZANY, HITANAO VAO TAPAKA NY ORIN’ASA MAGRO TIKO DIA TSY MISY NY PPN, DIA LAZAO TSY MAHITA IZANY KOA NY MASONAO SA MITAMPINA INONA ?

      2 - EKEKO ARY TENA MARINA FA TSY MANANA EXPERIENCE GESTION DE L’ETAT I ANDRY, NA RA8 KOA ANGE TADIDIO TSARA FA TENA DONDRONA LAVITRA NOHO ANDRY NO TONGA TEO MAVOLOHA E, TENY FRANTSAY ZANY NUL FA DIA ANARANY FOTSINY OE MPANAO AFERA MANAM-BOLA.

      3 - KA NY MAHATONGA ILAY PROBLEME IZAO DIA TSOTRA : TENA MANAMBOLA MARINA RAVALO TAMIN’NY HALATRA NATAONY TETO AMIN’NY FANJAKANA KA NAMPIASAINY I SABOTENA AN’I ANDRY TSY AFAKA HO STABLE NA DIA TETEZAMITA FOTSINY AZA ITY MISY ANTSIKA ITY.

      NY TAMIN’NY ANDRON-DRA8 NANALA AN- DRADIDY MANKO, TONGA DIA NITSOKA ARY TSY NAMPIASA VOLA HANAKORONTANANA TETO INTSONY SATRIA NY AZO TAO ANATY 20 TAONA MAHERY AZON-DRA8 TAO ANTIN’NY 7 TAONA.

      KA ZAY NO MAHATONGA ILAY SAVORITAKA !

      FA IO ALOHA MALAHELO A MILAZA AMINAO RA JIM FA RA8 IO TSY TAFAVERINA ETO INTSONY RAHA TSY HOE ANGAHA NY SADC SY AMERIKANA NO HAMAKY ADY ETO HAMETRAKA ANAZY ENY MAVOLOHA.

      FA AMIZAY FOTOANA IZAY AZA ADINO FA METY HISY RA MANDRIKA.

      TENY HO AN’NY MANAMPANAHY REHETRA ITY FA TSY HO ANAO IRERY RA-JIM,
      FA MBOLA HO ELA ISIKA VAO TAFAVOAKA RAHA VAO EGOISME NO ATAO BE LOATRA AMINY FITONDRANA FA TSY COMPETENCE.

      MISAOTRA.

    • 28 septembre 2009 à 17:29 | Jim-0450 (#945) répond à ANATOL

      ANATOL.

      1-Tsy nilaza taminao mihitsy ny tenako fa mitongilana.

      2-Ny zavatra fantatro dia nisy ny fivoaram-pirenena teto teo aloha,ary izany dia saika nifanahatsahana tamin’ny fandrosoana tany Asia atsim-atsinanana.

      3-Raha nanara-penitra i Andry-nao ka nanaiky REFERENDUM dia anisany nanohana azy à 200% aho

      4-Chance iray lehibe ho antsika ny fisian’ny MAPUTO mba ialàna amin’ny LITIGE kanefa dia notsipahiny toy ny fialàna jiolahy no nanaovany azy.

      5-Raha nangataka ny FIKAONA-DOHAM-PIHAVANANA ny profesora ZAFY dia tokony nandray an-tànana ny tolo-kevitra i Andry fa dia mandainga an-kitsirano.

      6-Aoka hàzàva aminao ry ANATOL fa tsy tsangan’olona no tohanako fa ny fiheverana izay hahasoa ny VAHOAKA du 21emme siècle.Hatreto aloha dia tsy nisy na iray aza zava-bita ka hitako fa nahasoa ny vita teto.

      7-Tsy adàla avokoa ny fikambanana iraisam-pirenena ka tsy hankasitraka izao fitondràna izao fa misy dikany ao.

      8-Be loatra ny fandaniam-potoana amin’ny tsy misy dikany ataon’ny HAT sy ny forongony kanefa tsy misy mitondra voka-tsoa mihitsy na iray aza.

      9-Ny farany ho lazaiko anao dia : BE LOATRA NY LAINGA SY FITAKA,FAMPANDRIANA ADRISA ,SETRASETRA,VONO OLONA,ENDAKA,SY NY FISAMBORANA olona tsy manan-tsiny amin’izao fotoana izao.

      Olona kentrina iza no hotarihinao hanaiky izany fitondran-alika izany ?
      TSIA TSY I JIM ALOHA é !

    • 28 septembre 2009 à 22:54 | niry (#210) répond à ANATOL

      Hihi l’intervention d’Anatol est l’exemple même de la mauvaise foi anti Ra8. "tena manam-bolabe marina i Ravalo" "Ravalo tia tena" etc.. Efa hitam-poko hitam-pirenena izao fa tsy Ra8 intsony ny probleme de ce pays , mbola ra8, Ra8, Ra8.. Ils sont obnubilés par Ra8 (évidemment un éventuel retour d’ici 1an , 5ans, ou 15ans les anéantiraient tous..maty safotra daholo). Le problème maintenant c’est Andry. Quand il ya un problème, on le dégage sans état d’âme. Monja doit rester. le problème c’est Andry.
      C’est normal qu’on ne peut plus discuter avec un foza orana..ses idées sont tellement arrêtées et ses interprétations tellement tendancieuses voire autistes que ils ne s’autopersuadent qu’eux mêmes. "Izy samy izy ao ihany sisa no mifandresy lahatra.

  • 28 septembre 2009 à 17:08 | da fily (#2745)

    Tonton Georges est là, et ma foi le fait d’avoir l’avis d’un ex-militaire nous donne une lumière plus éloquente. Le paragraphe sur leur incapacité supposée à gérer les affaires étatiques peuvent laisser songeur, mais à la lumière de leur promptitude à donner la priorité à la répression plutôt que favoriser la recherche de solutions, on ne peut qu’être d’accord avec tonton Georges la Malice !

    Maintenant boomerang vous dîtes ?

    On peut leur donner toutes sortes d’exemples, paraphraser, ou encore pondre une citation, il n’y a pas plus sourd que celui qui ne veut entendre.

  • 28 septembre 2009 à 21:05 | demokrasia fostsiny (#160)

    Dès la mise en place de la HAT par la HCC j"ai dit que cette solution par défaut, au lieu de la dictature miltaire, était le moindre mal pour la restauration de la démocratie.

    La situation actuelle exige de séparer la constitution du gouvernement de conscensus pour gérer les affaires courantes jusqu’à la fin de la transition et la préparation et organisation des élections.

    Il faut que ce soit la commission électorale nationale indépendante (avec des commissions régionales) qui soit la seule autorité qui organisent ces élections.

    Après les couacs de Maputo2 et ce qui s’est passé à l’ONU,la communauté internationale le 6 octobre devrait laisser la constitution du gouvernement de conscensus ,uniquement,aux 4 mouvances et s’occuper prioritairement de la mise en place de cette commission électorale nationale indépendante de la HAT et de son gouvernement.

  • 28 septembre 2009 à 22:36 | Albatros (#234)

    Merci Monsieur (avec avec un très grand M) pour cette analyse.

    Je vous suis à 100%.

    Rien à jeter dans votre intervention. Même votre critique sur le rôle des militaires vous hommage.

    A vous lire le plus tôt possible.

    • 28 septembre 2009 à 22:37 | Albatros (#234) répond à Albatros

      Je voulais dire : "vous honore".

  • 28 septembre 2009 à 23:32 | saricine (#2893)

    Trop de discussions infructueuses, rien que de l’intransigence et du jusqu’auboutisme.
    La seule solution : les deux Andry et Monja se retirent.
    Que les Mpitandro ny filaminana (militaires, police, gendarmes, et autres responsables de securité)se levent et prennent leur responsabilité.
    Prendre responsabilité veut dire savoir accepter les erreurs et les assumer , tout en ayant la capacité de collaborer avec les différéntes entités politiques et des sociétés civiles.
    L’Armée est trop fragile, ça se voit dans tous ses actes au quotidien ; ce n’est pas par la force qu’on pourra resoudre les problèmes. Notre Armée tombe toujours dans le panneau au cours des différentes crises socio-politiques passées à Madagascar, pour ne pas annoncer le terme "MANIPULEE"

  • 2 octobre 2009 à 09:24 | varangamaiky (#3093)

    Tena misaina ihany zany mpanoratra zany. Manaiky tanteraka aho @ hevitra arosonao. Enga anie mba olona tahaka anao no mba hanome torohevitra ireto mpanao politika eto madagasikara eto. Fanampiny ary tena marina fa Ing. Zina tokony mi-demissionne (raha mety izany). Milaza ary mampatahotra izy fa madio ny anarany. SFO tompoko tsy ohatran’ny organization rehetra, raha tafiditra tao ny anaranao, na dia tsy ho voa heloka aza ianao fa misy antony. Inona ny antony, we don’t know ?? Justice should prevail, Mr. Ambassador, you let your country down.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS