Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 28 novembre 2022
Antananarivo | 15h17
 

Culturel

Willah de Pazzapa 5

La chanteuse est aussi … maître de cérémonie

mardi 5 août 2008 | Herimanda R.

« Nous allons maintenant passer à la projection du film qui a marqué le moment fort de la Quinzaine scientifique. (…) Nous vous remercions Mr le vice président. Accueillons maintenant Mr Christian Oquet, conseiller de la Coopération d’action culturelle au sein de l’ambassade de France ». Cette voix est celle d’une artiste sortante de Pazzapa 5. Andriamiharisoa Rojo Nasandratra Willah connue sous son nom d’artiste Willah a assumé le rôle du maître de cérémonie lors de la clôture de la Quinzaine scientifique qui a eu lieu vendredi dernier à Ambohitsaina.

Entre la chanteuse et le maître de cérémonie, il y a une grande différence » (Photo : Herimanda)

« C’est la première fois que j’assume cette responsabilité. Je le fais en tant qu’étudiante de la Filière Sticom ou Science et Technique de l’Information et de la Communication. J’aime bien ce travail. De plus, c’est une expérience pour moi. Et si on me demande de le faire encore, je le ferai toujours autant que possible » a-t-elle dit.
La chanteuse de Pazzapa 5 affirme n’avoir pas suivi une formation spécifique en la matière. « On ne me donne que la liste des invités à la cérémonie. Les responsables m’ont également fourni quelques conseils et instructions. Et c’est tout » a-t-elle avoué.

Il faut toujours être prudente

Pourtant, elle n’est pas encore professionnelle dans le domaine de l’animation d’une cérémonie. Car pour Willah, il y a une grande différence entre une chanteuse et un maître de cérémonie. Voici son explication. « Quand je chante, le trac est vite passé. Après la première chanson, je retrouve mon état normal. Mais pour un maître de cérémonie, il faut toujours être prudente. Il faut bien surtout s’exprimer d’une manière claire et ne pas commettre des erreurs dans les mots à dire ».

Apparemment, la jeune fille s’est sentie à l’aise lors de la prise de parole. Son visage souriant et son style de français irréprochable ont donné un goût particulier à ses prestations. S’y ajoute sa capacité de s’adapter à une circonstance imprévue. Certes, elle ne s’est pas attendue à la venue surprise du vice-ministre de l’Enseignement supérieur quelques minutes avant la fin de la cérémonie. Pourtant, le jeune maître de cérémonie a trouvé une formule pour maîtriser la situation.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS