Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 28 novembre 2022
Antananarivo | 15h17
 

Economie

Jirama

Les centrales hydrauliques s’installent

mercredi 27 août 2008 | Herimanda R.

« Malgré l’importation d’une centaine groupes et générateurs, la Jirama n’a jamais eu l’intention de délaisser les installations des centrales hydrauliques ». C’est ce qu’a déclaré Clémence Ranjalahy, chef de département de la Communication au sein de la Jirama lors d’une interview à son bureau à Andohalo, hier. Ce n’est pas l’eau qui manque à Madagascar. Les ressources et les potentialités en eau pour exploiter cette source d’énergie font pourtant défaut. L’objectif est de ne pas être dépendant des générateurs et des produits pétroliers. La Jirama en est consciente. « L’installation des centrales hydrauliques prend beaucoup du temps. Nous le ferons progressivement », a affirmé la responsable de la Communication. De tels travaux se font par étapes. Il faut d’abord identifier le site, faire des études de faisabilité sans compter la durée des travaux proprement dits.

Aménagement hydroélectrique

Récemment, un accord de financement de la BEI (Banque européenne d’Investissement) pour un montant de Ar 60 milliards a été signé. Cet accord consiste à doter la centrale d’Andekaleka 4 d’une 4ème turbine. De ce fait, la capacité de production de ladite centrale augmentera. Elle passera de 62 Mégawatts à 124 Mégawatts. Ce financement inclut également les fonds pour les études de faisabilité de la centrale hydraulique de Mandraka II et d’un barrage en aval d’Andekaleka. Grâce à l’aménagement hydroélectrique de Mandraka II, la puissance nominale pourra atteindre jusqu’à 57 Mégawatts. Tous ces projets susmentionnés amélioreront la fourniture d’électricité dans le Réseau interconnecté d’Antananarivo. Pour mieux comprendre, le réseau interconnecté englobe la ville d’Antananarivo et les villes périphériques.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS