Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 28 novembre 2022
Antananarivo | 15h17
 

Economie

Loi de finances 2010

vendredi 8 janvier 2010 | Georges Rabehevitra

Mon professeur d’économie disait tout le temps : « l’économie, c’est des faits et des chiffres, le reste c’est du blabla. Alors vous venez à mes cours pour apprendre à faire du blabla le plus intelligemment possible ».

Quelques blablas sur ce qui est ressorti de la dernière intervention (en italique) du Ministre des Finances et Budget.

En tout cas, malgré les difficultés, le précédent a été réalisé à 85%  :

  • il aurait été intéressant qu’il donnât la part des dépenses en investissement, en fonctionnement et quelle part de la recette prévue a été réellement encaissée. En effet, si les dépenses de fonctionnement ont tout englouti, ce ne serait pas étonnant étant donné les distributions d’argent non prévues dans le budget 2009 (donc voté en 2008). Dans ces distributions, on peut inclure les déplacements en tous genres à l’étranger, la hausse des salaires et les primes des militaires….

La croissance n’a pas été négative en 2009 ; elle est de 0,6% ; ce qui est une performance  :

  • le chiffre de 0,6% dont on ne sait de quel hat (chapeau) il est sorti, aurait mérité aussi des explications. Je serai curieux de savoir. Même dans les pays asiatiques comme Singapour, la déflation et la récession était là en 2009. Chez nous donc, on a maintenu une croissance positive. Ce n’est pas une performance, c’est un miracle. Je me demande que font les pays riches pour ne pas venir prendre des leçons d’économie dans notre beau pays.

et l’inflation a été contenue à 9% et quelque  :

  • contenue par qui et par quoi ? Le ministre va me faire croire qu’une action quelconque a été faite en 2009 pour « contenir l’inflation à 9% » ? Il ne manquerait plus qu’il y ait inflation dans un pays en récession ? en économie, à part au Zimbabwe, cela n’existe pas.

Dans le Budget 2010, cette inflation est identique  :

  • est-ce bien raisonnable comme hypothèse ? Les conditions économiques seraient donc les mêmes que pendant une année de trouble ? J’en conclus que 2010=2009 ? Alors, pourquoi avoir souhaité « bonne année 2010 » ?

Il est optimiste car, de son point de vue, le secteur primaire manifeste un dynamisme sans précédent. Il parle de l’agriculture et de l’agribusiness  :

  • voilà une bonne nouvelle ? De bonne augure ? Ou cela vient de la boule de cristal ? Agrobusiness pour produire quoi et vendre à qui ? Pour rappel au Ministre, les parts de chaque secteur par rapport au PIB (chiffres 2008 Instat : primaire=22,3%, secondaire = 14,7% et tertiaire=54,6%). À partir de ces chiffres, il faut qu’il m’explique maintenant son optimisme dans l’économie en 2010.

Il a surtout évoqué les investissements et résultats enregistrés dans les exploitations minières telles l’ilménite, le nickel et le cobalt. Il pense que cette tendance ne peut que s’accentuer en 2010, d’autant que la mise en place des infrastructures de Sheritt à Ambatovy-Toamasina sera achevée dans le courant de l’année 2010

  • Notre ministre est légèrement en retard. Si les mines commencent à produire, cela veut dire que les investissements sont terminés. C’est mécanique et logique. Je crois qu’ici il a confondu les investissements avec les recettes. Il devrait se référer à une note du FMI datant de 2007 disant que les productions minières d’Ambatovy (Nickel-cobalt) ou de Taolagnaro (ilménite) représenteraient moins de 1% du PIB. Il faut aussi qu’il regarde vraiment ces contrats, il verra qu’il s’agit d’une extraction brute. Les matières seront traitées, transformées et vendues à l’étranger (Afsud). Or la plus value (dont les taxes sur les plus values) vient plus du traitement, de la transformation et de la commercialisation que de l’extraction.

Il admet que le secteur secondaire a connu une régression engendrant la baisse de nos exportations, notamment dans le textile et concomitamment, la baisse de nos recettes en devises qui a eu des répercussions dans la valeur de notre monnaie ; mais s’empresse-t-il d’ajouter, l’Ariary a remonté la pente jusqu’à aujourd’hui.

  • Si l’ariary a remonté la pente, comme il dit, ce n’est certainement pas dû à la performance de notre économie. Il vient plutôt de la faiblesse de la demande en devises, étant donné l’atonie de l’économie (baisse des importations) et par le fait que justement, les miniers paient leur personnel en ariary en vendant des devises sur le marché local. Mais comme les devises ne trouvent pas preneur, l’ariary devient plus cher. Élémentaire mon cher Watson ?

« nous avons 800 000 000 de dollars à la Banque centrale ; ce qui constitue un matelas de devises assez volumineux. Donc il n’y a rien à craindre ».

  • si on regarde les chiffres de l’Instat, les importations au 1er trimestre 2009 ont représenté environ 1800 Mds d’ariary (Importation 1er trimestre 1 749 325 098 338 ar). Avec un taux arrondi de 1$=2000 ariary, cela fait environ 900m$, la réserve en devises ne représente donc que moins de 3 mois d’importation. Le chiffre brut fait peut-être rêver mais relativement, on s’aperçoit que l’économie est plus que fragile. N’importe quel fournisseur va classer notre pays comme un pays à très haut risque d’insolvabilité (pour les importateurs). Et risque = coût supérieur. A bon entendeur, salut ?

La Loi des Finances 2010 prévoit également quelque 1200 milliards d’Ariary en provenance des bailleurs de fonds. En fait, le ministre compte sur la reconnaissance internationale aussitôt après les élections législatives, c’est pourquoi, précise-t-il, cette somme de 1200 milliards d’Ariary est inscrite dans la Loi des Finances 2010. Parmi ces 1200 milliards d’Ariary, il y a 600 millions d’Ariary de dons et 600 millions d’Ariary qu’il faut rembourser. On a cru comprendre en outre, qu’il y aurait également 83 milliards d’Ariary d’aide budgétaire (non remboursable) et quelque 200 milliards d’Ariary d’appui budgétaire (à rembourser).

  • je n’ai pas besoin de faire des commentaires. On compte sur ….. Sur un budget initial de 5191 milliards d’ariary, 1200 reste hypothétique (soit plus de 20% !!!). Je ne vous recommande pas de gérer votre budget personnel de cette manière car c’est un coup à se retrouver à vendre ses bijoux de famille et le reste pour essayer de s’en sortir après.

La Secrétaire générale du ministère, Mme Andriambololona Vonintsalama n’a pu éviter d’exprimer lors de cette cérémonie, sa fierté et sa satisfaction car, a-t-elle révélé, c’est la première fois qu’on boucle un budget en une semaine

  • la meilleure pour la fin. Un budget de l’Etat bouclé en une semaine, effectivement, cela mérite le Guinness Book et d’ailleurs je vais le leur proposer. Ce n’est pas grave, au point où on en est, une honte de plus ou de moins, on s’en fout ? Alors moi, je propose que l’on donne à madame la SG du MFB la même médaille qu’Usain Bolt (recordman du monde du 100 et 200m) aux jeux olympiques. Cela montre quand même à quel point tout cela n’est pas sérieux et n’est pas digne.

En conclusion, notre Ministre des FB est certainement un bon expert comptable (donc plus orienté microéconomie), mais pour ce qui relève de la macroéconomie, il faut qu’il pense à lire quelques livres à défaut de prendre quelques cours à Ankatso.

Allez, courage mon cher Hery.

31 commentaires

Vos commentaires

  • 8 janvier 2010 à 08:55 | ton ami (#480)

    Malgré la crise politique, économique, sociale ....... que le pays traverse en 2009 , il y avait un miracle au sein du Min de l’économie comme :
    - la disponibilité des devises
    - l’augmentation du PIB
    - l’inexistence des indications de pauvreté
    - bla, bla, bla, ........................................
    Du jamais vu à Madagascar

  • 8 janvier 2010 à 09:18 | rabri (#2507)

    "En conclusion, notre Ministre des FB est certainement un bon expert comptable (donc plus orienté microéconomie), mais pour ce qui relève de la macroéconomie, il faut qu’il pense à lire quelques livres à défaut de prendre quelques cours à Ankatso."

    Mr Rabehevitra ! Là,je vous trouve un peu prétentieux, beaucoup même.

    Savez-vous qui figure dans le Cabinet Ministériel de Monsieur le Ministre des FB ?? Mr Rajonhson Hugues, figure bien connue de l’Economie (Macro & Micro)à Mada et à la Fac d’Economie à Ankatso.

    Votre développement est louable mais je dirai plus : "NY asa vita ihany no itsarana".

    Tout ce que je sais est qu’il y a trop de blabla et de rumeur dans l’autre camp. Depuis le mois d’avril, on entendait dire que les fonctionnaires n’allaient plus être payés car il n’y a plus d’argent dans la Caisse de l’Etat. Qu’en est-il jusqu’à ce jour ???

    Pour répondre à çà, certains évoquaient même l’idée de "planches à billets" ???????

    La vérité est que maintenant comme il n’y a plus de subventions et d’aides de toutes provenances, les Grands Argentiers malagasy apprennent à gérer dans les REGLES DE L’ART et ils s’en sortent très bien n’en déplaise aux détracteurs.

    Quand Haja be ( le bras droit de Ra8 ou la marionnette à piquer dans le tirelire ce que Ra8 a gagné lors de ses tournées de prostitution )était aux commandes des FB, avez-vous lu et entendu par-ci, par-là des développements comme le fait actuellement notre cher HERY ??? Bien sûr que non !!!

    • 8 janvier 2010 à 11:03 | Rasoa (#1122) répond à rabri

      Un expert comptable qui’ s’est fourré dans la gueule du loup....!!!!

      Et la comptabilité c’est l’"art de voler" .....disait un jour mon prof de compta

      et rabri dit : ....
      "La vérité est que maintenant comme il n’y a plus de subventions et d’aides de toutes provenances, les Grands Argentiers malagasy apprennent à gérer dans les REGLES DE L’ART et ils s’en sortent très bien n’en déplaise aux détracteurs.

      Quand Haja be ( le bras droit de Ra8 ou la marionnette à piquer dans le tirelire ce que Ra8 a gagné lors de ses tournées de prostitution )était aux commandes des FB, avez-vous lu et entendu par-ci, par-là des développements comme le fait actuellement notre cher HERY ??? Bien sûr que non !!!.........
      ........"

      Et de quel développement s’agit-il rabri ? Au point où il en est, votre cher Hery ferai mieux de laisser tomber sinon il effectuerait la pire erreur de sa vie : combien de centaine de millions de dollars provenant de la vente illicite de bois de rose va t il intégrer dans le budget de l’Etat ??

      Soyez LOGIQUE : si DEVELOPPEMENT il y a avec Radomelina & co - le MOT "CRISE" n’aurait même APPARU dans le QUOTIDIEN DES MALGACHES !!!!
      Nos "bois de rose" n’auraient pas été exploités par les "NON PROSTITUES" au pouvoir !!!

    • 8 janvier 2010 à 14:41 | rabri (#2507) répond à Rasoa

      Rasoa !

      J’entends ici par "développements" les explications en détail au grand public données par le Ministre des FB depuis qu’il est en fonction

      Mais si Rasoa ne l’a pas compris dans ce sens, ce n’est pas grave !!Continue comme çà, surtout ne change pas, on finira par remarquer un jour "TA HAUTE CAPACITE DE COMPREHENSION ET D’ ANALYSE" sur ce site !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    • 11 janvier 2010 à 13:15 | Georges Rabehevitra (#3099) répond à rabri

      cher Rabri,

      juste pour vous dire que j’ai déjà eu plusieurs débats avec Hughes et sur plusieurs sujets. Vous ne pouvez pas savoir à quel point c’étai intéressant, et notamment sur nos désaccorda quand à l’indicateur de la croissance (comme on le calcule aujourd’hui, à partir des TVA) comme seule indicateur pertinenent, surtout dans les pays où l’économie informelle tient encore bcp de place.

  • 8 janvier 2010 à 09:35 | Nandraina (#2432)

    Mr Georges Rabehevitra,

    J’ai reconnu dans votre manière la manière des Mal et Gaches à la fois, ou encore la manière des Andriana reraka qui, pour se donner à soi-même une pseudo-position supèrieure aux autres, s’engage dans des attitudes négatives afin d’essayer de rabaisser les autres pour une fictive rehaussement de soi.

    Car rien qu’en lisant votre missive, on se retrouve encore en face d’un tel personnage qui a fait la réputation des Mal et Gâches :" des ory hava-manana, des spécialistes en critiques négatives et idiotes, des gens qui veulent se croire pour eux-mêmes meilleurs que les autres ...".

    Les arguments que vous avez présentés sont tellement superficiels mais vous voulez tout simplement les présenter pour que Mr Rabehevitra se croit en lui-même un BeHevitra. Mais je suis sûr que si ce Georges deviendra Ministre un de ces jours (fictivement dans sa propre tête comme il se le fait croire à lui-même aujourd’hui), il ne saura rien faire comme tous ces illustres membres de partis politiques spécialisés en critiques négatives, qui arrivés au pouvoir, étaient réstés bouche bée... Pourquoi ?

    Car entre critiquer et réaliser, il y a un fossé grand comme distance entre un vrai Andriana et un Andriana reraka.

    • 8 janvier 2010 à 09:53 | rabri (#2507) répond à Nandraina

      Et toc !!!

      Mr Rabehevitra, je vous vois à travers mon "pensée-cam" préparer votre riposte !!!

      La journée s’annonce chaude, très très chaude ici dans l’hexagone malgré le froid de canard !!!! Tant pis, je prends qques disponibilités ce matin pour assister au combat du sièèèèèèèèèèèèèèècle !!!!

      A vos gants, ringahy Rabehevitra !!!

    • 8 janvier 2010 à 10:30 | zaka (#1418) répond à Nandraina

      Aza mandrora mitsilany Ranama fa mametaveta tena no hiafarana,,
      La décomposition du "malgache" selon Nandraina est d’une maladresse et d’une inélegance d’un goût douteux.
      L’attaque menée contre Rabehevitra vise la personne et non pas l’auteur d’un article que je trouve bien étayé.
      G Rabehevitra ne fait que constater, et ajoute des commentaires argumentés. Je n’ai perçu à aucun moment la formulation de critiques superficiels comme le prétendait notre savant "Nandraina".
      - Que vient faire la notion d’"Andriana reraka" dans l’histoire. Nandraina est il un "Hova complexé" ou un Andevo mal loti pour proferer des injures d’une telle bassesse.
      - Ce qui importe actuellement, c’est l’analyse objective de la situation malgache. Il n’est pas besoin d’être un économiste chevronné pour constater que le mal vivre et la pauvreté à Madagascar sont une réalité et
      que le pire est encore à venir.

    • 8 janvier 2010 à 11:04 | Nandraina (#2432) répond à zaka

      Mr zaka,

      Georges Rabehevitra n’a formulé aucun argument valable sauf son animosité flagrante.

      J’ai tout de suite flairé sa personnalité et même ce qu’il est réellement, juste dans ses manières d’écrire et de s’exprimer. C’EST TROP FLAGRANT, C’EST TROP VISIBLE, C’EST TROP PALPABLE.

      Savez-vous qu’en tant que Prof d’Université, nous avons ce flair après avoir corrigé des tas et des tas de copies et après avoir guidé des tas et tas de présentation de mémoire ?

      Dans des discussions de ce genre, ne soyez pas MAL et GACHES, ne soyez pas juste des OLON’NY FO, mais soyez des OLON’NY SAINA et ARGUMENTEZ avec votre SAINA et non avec votre FO.

      N’exprimez pas vos arguments en fonction de ce que vous êtes mais en fonction de ce que l’on veut que les choses soient. Donc ne soyez pas comme Georges Rabehevitra, dont sa personnalité et ce qu’il est a été trop mis en exergue, et EST TROP LISIBLE dans ces propres écrits.

    • 8 janvier 2010 à 11:09 | IKOTOFETSY SY MAHAKA (#3366) répond à Nandraina

      ATOA NADRAINA
      KAY VE TSY MAHATATY TSIKERA E !
      LASA MANAMBANY NY ANARANA MALAGASY SY MAMPIDITRA RESAKA ANDRIANA REHEFA TOHINA NY AFERO E !
      REHEFA VOAPOTSITRA NY FERY DIA HOE NA TSORY HOE TSY MAHAZO MITENY E !
      TENA NADRAINA MARINA !

    • 8 janvier 2010 à 12:02 | kakilay (#2022) répond à Nandraina

      Et pendant ce temps on attend toujours vos argumentations... qui tardent à venir.

      Quand au flair, certaines bêbêtes sont plus pourvues.

    • 8 janvier 2010 à 15:32 | Georges Rabehevitra (#3099) répond à rabri

      slt `a tous,

      desole de vous decevoir mais je pensais lancer un debat sur l’economie et on parle des personnes. Dommage.

      Pour ce qui est de soirit les gants, je suis vraiment contre. Je suis plutot plume ou calvier

      les personnes importent peu, y compris bien sur moi-meme. J’aurai bien aime que qqun reprenne chaque argument et contredit ou redeveloppe. On peut meme me dire que Jp Stgliz, Maurice Allais ou un autre prix Nobel d’economie fass partie de l’equipe du MBF, cela ne m’impressionne pas du tout car ces sont les debats qui font avancer les choses, pas le savoir, surtout academique

      bone courage a nous tous

    • 10 janvier 2010 à 18:27 | Bena (#494) répond à kakilay

      il ne faut pas compter sur ce fameux nàndra+aina pour argumenter car il n’en a pas. en tant que prof d’université, il a un flair, oui un flair pour donner les notes, c’est vraiment l’archétype de mauvais profs d’université (comme il en pillule à ankatso, donc droit de cuissage, vente de sujets et de polycopie, tricherie sur le nombre d’heures etc...). comme tout prof (d’université, je précise) c’est un gars bardé de diplômes mais qui n’a rien réussi dans sa vie professionnelle (regardez la situation du cabinet de hery et vous serez édifiez, et vous comprendrez vite qu’il s’est fait mfb pour se ... ressourcer un moment).

  • 8 janvier 2010 à 09:53 | imailaka (#3672)

    Je suis économiste de formation et sortant de l’INSCAE en plus, le Ministre en question était notre professeur dans cet institut : maintenant j’ai honte de ce qu’il est en train de dire.

    Bonne chance vers l’enfer ra-Hery

    • 8 janvier 2010 à 10:47 | Nandraina (#2432) répond à imailaka

      Ah ! vous êtes donc son élève ... car je suis un prof comme lui aussi à l’INSCAE et à l’Université.

      Vous êtes économiste de formation et je crois que le Ministre des FB l’est aussi avant d’être expert comptable et Président de cet ordre plus tard.

      Mais lui il est le Prof et vous, vous êtes donc l’élève. Et vous avez donc honte de votre Prof alors que moi, un autre Prof je suis fier de ce qu’il a fait jusqu’ici ... et je me demande là maitenant :
      "Avons-nous couvé des poussins ou des vipères lorsque nous avons enseigné ?". Mais quoiqu’il en soit, ce qui est sûr c’est que parmi nos élèves, il Y a ceux d’origine poussin et ceux d’origine vipère ... et on ne peut rien y faire ... car un vipère ne deviendra jamais poussin quoiqu’on fasse ... et il ira toujours en enfer aussi quoiqu’on lui enseigne ...
      Mais le problème c’est que comme vous il voudrait entrainer les autres avec lui dans son enfer ...

      J’ESPERE QUE VOUS NE SERIEZ JAMAIS PROFESSEUR Mr IMAILAKA, SINON, OU IRONT NOS ENFANTS ?

    • 8 janvier 2010 à 11:52 | Mandimbisoa (#2104) répond à Nandraina

      Miarahaba,

      M.Nandraina,

      Miala tsiny aloha fa izaho tsy nianatra ECONOMIE izany fa ny nahataitra ahy ny fiteninao hoe" ny iray mpampianatra ary ity nanoratra mpianatra...Manatena ianao fa tsy ho mpampianatra velively ilay mpanoratra... "

      Hevitra Tompoko no alefa eto, ary ny hevitry ny maro hono mahataka-davitra ary ny tena tiako ho tenenina dia izao :tsy ho anao irery fa ho na’ny rehetra, tsy hoe:filoha na lohandoham-pisorona na mpampianatra ianao na iRanona ka dia tsara sy mety daholo izay tenenina ...(izay ilay fisainana tokony ovaina) fa na ankizy aza no miteny ,tokony henoina daholo ary tsy mifanambany :izy prof ,ianao mpianatra...andriana sy andriana reraka...
      ary farany ny mpanjanaka no nanome an’io teny hoe mal gache io ny Malagasy nitolona tamin’ny fanjanahana dia miantso hoe :MALAGASY fa tsy malgache ...

      Ka ahoana moa no hanajan’ny olona antsika na isika samy isika aza tsy mahay mifanaja !

    • 8 janvier 2010 à 12:41 | Jean Bolida (#3675) répond à Nandraina

      Pour M. Nandraina,

      Ce n’est par la peine de s’enerver. A partir du moment ou vous avez choisi des servir le ministere, Monsieur, il faut supporter les critiques. De plus, en tant que Prof., vous devez faire l’objet d’evaluation semestrielle ou annuelle par vos etudiants, que je sache !!!! Et a vous lire Monsieur, vous etes l’un des Professeurs irreprochables.

      Mr Rabehevitra a tout a fait le droit de vous critiquer... C’est son droit Monsieur !!!!! Et qu’est ce que Haja Be vient faire dans cette histoire ???? Il est deja out !!!!

      Au niveau technique, Monsieur sait tres bien de qu’on appelle carre magique en economie. Alors expliquez nous, qu’en est-il des pertes d’emplois, faites sortir les chiffres Monsieur... Apportez des eclaircissements sur les variations (-100 000 au Min en valeur absolue...).

      Veuillez expliquer aussi le recours massif au BTA..... Sortez nous le deficit budgetaire previsionnel (% PIB) avec les scenarios avec et sans bailleurs de fonds. Comme ca Monsieur le Ministre pourrait dire que tout est boucle, avec ou sans bailleurs. Comparez ce deficit avec ceux des annees precedentes Monsieur Nandraina avant de dire que tout va bien...

      Pour ce qui est de la pauvrete, sortez nous l’Indicateur de Developpement Humain du PNUD. J’espere que Monsieur sait calculer ca... Il suffit de voir l’annexe du rapport 2008 du PNUD... Alors, pourquoi en sommes nous arrives la !!!!!! Monsieur, c’est notre droit ici, dans ce forum de critiquer...

      Enfin, un conseil Monsieur Le Ministre..... et a vous Monsieur Nandraina... Vous defendez l’indefendable.....

      Mes propositions : quittez le navire avant qu’il ne soit trop tard..... Enfin, Monsieur Nandraina, en tant que Prof. , soyez digne de votre place, ne traitez jamais les gens de viperes ou de bon a rien, parce que vous ne connaissez meme pas le background de celui ou celle qui ecrit ici...

      MANANA FANETREN-TENA SY FANDEFERANA FA AZA MIREHAREHA. NY FIREHAREHANA MIALOHA NY FAHALAVOANA

    • 8 janvier 2010 à 14:34 | Mandimbisoa (#2104) répond à Jean Bolida

      hoy ny Ntaolo hoe :"Aza atositosika ny ondry botry fa tsy fantatra izay hanao kambana" ;tsy fantatrao raha izay mpianatrao dondrana indrindra ao no hamoaka zavatra goavana tsy tao anaty ny sain’ny 1ers de la classe !!!

    • 8 janvier 2010 à 23:18 | Mbôty (#3544) répond à Nandraina

      Mr Nandraina !!!
      C’est vraiment dommage que vous, vous soyez professeur ? Je vous retourne votre question" avec des profs comme vous, où iront nos enfants ? En vous lisant, on comprend tout de suite que vous êtes un acolyte de TGV et peut-être que vous avez participé à l’élaboration de cette loi de finance bidon. Montrez-nous que vous êtes un intello digne de ce nom et arretez de dire des bêtises, c’est honteux et je plains l’ INSCAE.

    • 11 janvier 2010 à 10:21 | imailaka (#3672) répond à Nandraina

      Nandraina : mazava aloha fa tsy ianao no "nandrandraina" hanarina ny firenena malagasy satria ny anaranao aza latsaka ny "ndra" ka lasa hoe "nandra" "in" "a" ry ’ty.

      Ny amin’ny hoe "poussins" sy vipères" indray dia miankina @ fomba fijery io. Ny mazava aloha hatreto dia ao @ gouverneMANTA ’ny HATaignier ao no misy ilay atao hoe "Virepin" izay mpiray latabatra @ "vipère" ihany raha ny teny no jerena.

      Raha mpampianatra marina ianao dia mampalahelo satria mbola latsaka ambany no ny olona iadiana hevitra eto.
      F’angaha moa izay hampianarina dia voatery ho lasa mpampianatra toa anareo daholo, samy manana ny safidiny ny olona ary soa ihany aza aho tsy nanaraka ny lalanao fa lasa nampitombo isa ny "nandra" fotsiny teto.
      Mba firy @ mpianatrareo moa no mba tafavoakanareo hatramin’ny farany fa ny poussuins sy ny vipères no tanisaina nefa ny résultat aotra manatody ?
      Ny rehetra mahalala fa matoa vitsy ny tafavoaka dia na ny mpianatra no dondrona na ny mpampianatra no tsy mahatafita ny fampianarany na manao fananiana fotsiny hoe zà aloha zao no professeur eto mandra-pisotroko ronono dia zay foana na inona filière na inona.

      50 taona zay no nahazahoan’i Madagasikara fahaleovantena fa mbola ireo professeur t@ taona 60 ihany no mibahan-toerana eny @ Anjerimanontolo raha mbola tsy maty izy ireo. Izay ihany no tadiavina hotohizana eto, i Sylla aza moa tsy nisalasala nanorina ny fikambanan’ny zanaky ny repoblika voalohany k’inona no teo ...Ny membre ny HAT zanak’i Tsiranana, ny direteur de cabinet ny HATaignier zanak’i Resampa...

      Blabla...blabla... nandra i(no)na ary ’ty ?

  • 8 janvier 2010 à 12:16 | xena (#774)

    Mba zefa koa anie zany professeur d’économie anareo zany e !

  • 8 janvier 2010 à 12:44 | LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR (#1331)

    - Comment retrouver la confiance malgré la crise ?

    CONFIANCE, valeur essentielle en économie.

    Mes voeux 2010 (voeux pieux depuis 50 ans d’indépendance ?)

    Que Les minisistres des finances successifs trouvent des mots et des arguments solides, chiffrés, véridiques qui favorisent la confiance.

    Que les députés de tout bord, les journalistes économiques malgaches sachent et osent repliquer comme G. Rabehevitra lors des débats à l’assemblée nationale.

    - Savez-vous le comble de l’économie selon Alphonse Allais ?

    « Se coucher sur la paille qu’on voit dans l’oeil de son voisin et se chauffer avec la poutre qu’on a dans le sien. »

  • 8 janvier 2010 à 13:34 | Albatros (#234)

    Merci Georges (permettez moi de vous appeller Georges nous devons avoir le même âge),

    Merci pour votre démonstration claire et vérifiable (n’en déplaise à certains économistes et professeurs). Notamment en ce qui concerne la valeur ajoutée des extractions minières et celles, par exemple, qui pourraient être engendrées par le traitement du bois de rose à Madagascar AVANT exportation.

    Merci pour cet article dont je vais garder le lien sur mon disque dur (comme Rabri certainement) pour pourvoir le relire dans quelques mois avec tous les posts qui ne vont pas manquer de l’alimenter toute la journée. Il sera alors possible de voir qui avait raison.

    Je finirai ce post en signalant au Professeur Nandraina que comme il y a de mauvais élèves, il y a aussi des mauvais professeurs. Voir de très mauvais.

  • 8 janvier 2010 à 14:56 | Ramena (#404)

    Bonjour à tous,

    Je vous encourage à continuer et je respecte votre ténacité M. Rabehevitra.
    Les discussions sur les idées que vous lancez sont toujours plus intéressantes que les histoires de personnes. On attend toujours des faits et des contre-arguments face à vos propos.

    Permettez moi de commenter/analyser certains propos (qui n’ont rien à voir avec la loi des finances malheureusement).

    Ce que je trouve intéressant dans ces commentaires c’est qu’un "Professeur" d’Université (PU) et d’une des "meilleures écoles" de Madagascar :
    - fait appel à sa qualité de professeur pour défendre un autre prof en l’absence d’autres arguments.
    - considère que l’élève ne pourra jamais dépasser ses professeurs. (ça c’est bien "Mal gache" (et non Malagasy) : le prof détient donc toute la vérité ?).
    - considère que la formation,la qualité et la pertinence de son contenu... n’ont pas d’influence sur les étudiants mais tout dépend de leurs "origines" (poussin ou vipère). C’est étonnant de la part d’un professeur qui est également un "éducateur".
    (Il ira toujours en enfer quoi qu’on lui enseigne. Quel est la part du(es) professeur(s) dans l’échec d’un étudiant/élève ?

    En lisant tout cela, je me dis "OU IRONT NOS ENFANTS ?"

  • 8 janvier 2010 à 15:08 | PLUS QU’HIER ET MOINS QUE DEMAIN (#1532)

    S’agissant d’un extrait publié dans les journaux de l’intervention de M. le ministre, M. GR en tant qu’intellectuel doit nuancer ses critiques. De tous ses blablas, il montre la limite de ses analyses ; parfois il se contredit même dans sa propre explication : il parle de l’atonie des importateurs d’ou réévaluation de l’ariary et en bas il dit que les reserves ne couvriront que trois mois : risque d’insolvabilité etc....L’économie est dynamique et ne s’analyse pas de façon statique comme vous le faites Monsieur.Comme on dit les borgnes sont rois au pays des aveugles. C’est un coup d’épée dans l’eau votre critique très subjective en ne tenant pas des contextes nationaux et internationaux de 2009.Vous vous basez sur ce qui a été publié dans les journaux uniquement pour dénigrer la personne d’un éminent responsable.C’est une honte.De tous vos articles sur ce forum, ce dernier ne fait pas honneur à vous M.GR.

    • 11 janvier 2010 à 10:42 | imailaka (#3672) répond à PLUS QU'HIER ET MOINS QUE DEMAIN

      PLUS QU’HIER ET MOINS QUE DEMAIN

      Le nombre des nandra en économie s’agrandit à vitesse grand V comme Vôtany (TGV)

      Il est vrai que l’économie est dynamique et ne s’analyse pas de façon statique mais qui a dit que la solution à la suppression de l’AGOA c’est la dévaluation, c’est pas le Ministre de l’Economie Fienena de l’HATaignier ?

      Dans le cas précis de Madagascar, il y aura cetainement un récul mais non pas un développement, c’est basique en économie.

  • 8 janvier 2010 à 16:18 | Albatros (#234)

    Finalement pas beaucoup de posts à 16h10 sur le sujet de l’article : Le Budget.

    Une petite question pour relancer la machine en évitant les attaques perso.

    Comment le Ministre va-t-il pourvoir inscrire dans son budget le manque à gagner des commerçants légalement déclarés (toujours le problème de la légalité) qui vont voir leur chiffre d’affaire baisser suite à la concurrence "sauvage" (mais malheureusement nécessaire pour eux), faite par les commerçants "du trottoir" non déclarés ?.

    Merci de m’éclairer Mrs les Economistes et Professeurs.

  • 11 janvier 2010 à 11:54 | tovonony (#270)

    Un article fort intéressant, juste une petite rectification à propos de l’inflation, on est bien en récession mais cela est surtout due "au départ" (et je ne parle pas de crise mondiale) à un choc d’offre négatif purement aléatoire (car c’était politique), je parle notament des produits PPN, une insuffisance d’offre qui a entrainer une augmentation des prix. Il y a bien inflation mais certainement pas contenue, plutôt auto-entretenue (il faut s’attendre à une inflation de plus en plus forte si cela dure en 2010), je pense même que ce chiffre n’est pas bon et que c’est juste pour calmer les esprits.

  • 11 janvier 2010 à 18:03 | Rakotoasitera Fidy (#2760)

    D’abord un grand merci à monsieur Rabehevitra

    Et pour une fois que quelqu’un decortique un budget , surtout le ’notre’ ...

    Puisque Rabri a cité le nom de monsieur Hugues Rajonhson il serait intéressant qu’il puisse répondre ici dans ce débat

  • 11 janvier 2010 à 19:51 | sissi (#3685)

    Bonjour à tous
    Pour ce qui me concerne l économie et moi c est le jour et la lune. Cependant, nul besoin d avoir fréquenté les chaises des hautes écoles en la matière pour constater que tout va mal a Mada et qu’une grande majorité des malgaches doivent chaque jour batailler dur pour survivre. Alors, professeur d’université ou pas, nul ne peut se targuer de posséder la science infuse. C est a ce sens d humilité et de sagesse, que, personnellement , je « flaire » le bon prof de l ivraie.

  • 11 janvier 2010 à 22:53 | Alfi (#3687)

    Article assez intéressant. J’encourage l’initiative et surtout pour que le débat soit plus objectif. Mes avis sur les arguments présentés :
    - une précision sur l’expression :"l’économie, c’est des faits et des chiffres, le reste n’est que du blabla. etc." L’économie n’est pas que chiffre et interprétation de chiffres et encore moins "faire du blabla le plus intelligemment possible". Sans vouloir m’étaler là dessus, je dirai juste que c’est une science fondée sur des théories élaborées et vérifiées selon les normes convenues. Le recours aux chiffres n’est qu’une méthode comme une autre.
    - sur les chiffres de l’inflation et du taux de croissance, je suis entièrement de l’avis de M. Rabehevitra pour dire que ces chiffres avancés par le Min n’ont aucun fondement valable et le fait d’avoir un prof d’économie dans son cabinet est d’autant plus inquiétant au regard des bourdes proférées ici et là.
    - sur le 9e point relatif à la prévision des aides extérieures, je crois qu’il n’y a aucune faute à espérer le retour des aides extérieures pour 2010. C’est sur la priorité des dépenses que les observations devraient porter : quelles seraient les dépenses prioritaires si les aides extérieures ne sont pas obtenues.
    - sur la conclusion, elle altère l’objectivité de l’article. Cependant, j’en comprend la motivation.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS