Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 29 janvier 2023
Antananarivo | 01h43
 

Société

Transports nationaux

Pas de hausse de tarif

mardi 8 janvier 2008 | Herimanda R.

« La hausse du tarif de transport pour la zone nationale desservant l’axe du Sud n’est pas encore à l’ordre du jour, du moins pour le moment, malgré la hausse vertigineuse du prix du carburant qui est intervenue depuis avant-hier ». C’est ce qu’a dit Louis Razafimahatsiahy, vice-président de la coopérative « Stato » dans une interview que ce dernier nous a accordée hier, en son bureau à « Fasan’ny karàna » où se trouve la gare routière.

Rappelons que la dernière hausse du tarif de transport a eu lieu voici 4 ans. A cette époque, le prix du gas oil était d’ Ar 1 500. Les voyageurs sont donc rassurés. Les taxis-brousse maintiennent toujours leur ancien tarif. Mais jusqu’à quand ? « La hausse, s’il y aura, sera décidée au niveau de l’AOTRAVO ou « Association des Opérateurs de Transport de Voyageurs ». Or, celle-ci ne se manifeste pas encore. Jusqu’à présent, il n’y a aucun signe pour une éventuelle augmentation », a dit toujours ce membre du bureau de « Stato ».

D’ici là, les coopératives ou plus précisément, les propriétaires des voitures voient leurs marges bénéficiaires réduites. Avant la hausse du prix à la pompe, une voiture desservant Antananarivo – Toliara dépensait Ar 230 000 pour le gas-oil. Actuellement, il faut débourser jusqu’à Ar 260 000 pour le même trajet.
Devant ce fait, un chauffeur de la coopérative « Kofifi » s’exprime. « La hausse du prix serait inévitable. Pour Antananarivo – Toliara, le tarif devrait être à 45 000 contre Ar 35 000. C’est mon avis personnel. Mais il appartient à l’AOTRAVO de trancher ».

Avec la hausse du prix du carburant, on s’attend à une hausse généralisée des prix sur le marché. Les accessoires, les pièces d’automobiles ne seront pas épargnées.

Mais ce seront toujours les consommateurs qui en subiront les conséquences.

Publicité




Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS