Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 28 novembre 2022
Antananarivo | 15h17
 

Editorial

Pragmatisme et élections

mardi 12 janvier 2010 | Georges Rabehevitra

Patrick A. a dit sur ces colonnes « rendre l’année bonne », en faisant allusion aux élections. Lors de son discours de fin d’année, Rajoelina a dit : « Il convient de redonner le pouvoir de décision au peuple ». J’ai juste fait remarquer dans un éditorial intitulé « vox populi » qu’il a avoué par cette phrase que son accès au pouvoir ne s’est pas fait « avec la décision du peuple ». Ainsi soit-il. Rajoelina a réitéré la tenue de ces élections lors des vœux à Iavoloha.

Nul ne peut nier que seules des élections peuvent nous sortir de la mouise (pour rester poli) dans laquelle notre pays se trouve depuis maintenant plus d’un an. Maintenant, il y a élection et élection. Il faut en définir le fond, la forme et le calendrier exact.

Fond, forme et calendrier pas pragmatiques

Pour la proposition actuelle, sur le fond, il s’agirait d’une élection législative, avec la formation d’une Assemblée Constituante (qui va voter pour une nouvelle Constitution) et qui sera aussi chargée d’élire un Premier Ministre. Pour la petite histoire, les dernières Assemblées Constituantes ont été créées par la France avant de donner l’indépendance à ses colonies. Dans notre pays, c’est cette Assemblée Constituante qui a voté la première Constitution de la Première République en 1958. C’est pour cela aussi que notre pays s’est doté d’une Constitution, qui la déclara République (régime politique), avant que la France ne lui donne son indépendance. Avouez que, du point de vue de la pure science politique, tout ceci n’est pas logique. En effet, de facto, en 1958, Madagascar était encore une colonie, et par principe, c’est le pays colonisateur qui avait encore tous les pouvoirs. On en déduirait donc logiquement que c’est la France qui a fait voter la Première Constitution. Il ne s’agit pas pour moi de refaire l’histoire, il s’agit tout simplement de rappeler la logique des choses, à cette époque. À vous de vous faire votre propre opinion sur le sujet.

Pour les élections proposées (je dis bien proposées, car c’est une décision unilatérale de Rajoelina) de mars 2010, on va refaire la même chose. L’avantage c’est que cette fois-ci, nous sommes indépendants, mais c’est un pouvoir non légitimé par les urnes qui organise tout. On ne peut s’empêcher de penser, par pure similitude des formes, que la France est certainement derrière cette idée d’Assemblée Constituante mais je pense que c’est une fausse bonne idée.

Là où je ne suis pas d’accord, c’est que pour les électeurs, il risque d’y avoir des confusions. En effet, que va dire et proposer un candidat à cette députation (et ses concurrents seront dans le même cas) en se présentant devant les électeurs ? En toute logique et sans démagogie, il devra demander aux électeurs de voter pour lui, afin qu’il les représente (dans une Assemblée Constituante) pour voter sur une proposition de nouvelle Constitution (dont les électeurs ne savent rien puisqu’elle n’est même pas esquissée) et pour élire un nouveau Premier Ministre Provisoire. En gros, ceci équivaudrait à dire : « votez pour moi, et vous verrez bien, je déciderai à votre place de ce qui est bon ou pas pour vous et le pays. Vous ne savez rien de rien, mais faites-moi un chèque en blanc, je mettrai moi-même les chiffres et ce sera débité sur votre compte ».

Comparez la confusion par rapport à une élection législative normale, avec une durée bien déterminée (au fait, quelle sera la durée de la législature de l’Assemblée Constituante ?). Dans cette dernière, le candidat se présente sous la bannière d’un parti politique (normalement avec un programme ou au moins une orientation politique) ou alors en tant qu’indépendant, avec un projet au moins localement. En théorie, les électeurs peuvent voter en toute connaissance de cause.

Des buts non avoués

En fait pour moi, le calendrier proposé actuel n’a d’autre but qu’essayer de préparer le futur et de préférence la propre élection de Rajoelina, en le mettant autant que possible en position de force, sinon de fait. Je disais déjà dans l’éditorial « vox populi » :

« Vous faites le compte : élections bidon en mars 2010 (Assemblée Constituante, cf ci-dessous en PS), après, référendum sur la Constitution, ensuite, élections générales (communales, régionales, législatives et présidentielles). Cela veut dire, au bas mot, que Rajoelina veut rester au pouvoir au moins jusqu’à la fin de la saison des pluies de 2011, ce qui nous ramène en juin 2011. »

« C’est à dire, plus de deux ans à pouvoir faire l’apprenti-dictateur qui décide quel malgache a droit de rentrer dans son pays ou pas… »

Tant bien même on irait au bout de cette logique, avec ce calendrier, le pays risquerait de nouveau la paralysie et la confusion dès la fin de l’élection présidentielle :

  • Déjà, il faudrait dissoudre cette Assemblée Constituante (normalement elle serait élue pour une période transitoire et non pour une législature complète). Par conséquent, il faudra une autre élection législative (ce qui en ferait deux en peu de temps). Cette fois-ci, ce serait une élection législative « normale »,
  • Avec nouveau Premier Ministre et nouveau Gouvernement

Pour moi, ce programme et calendrier ne conviennent pas du tout à la situation de blocage actuel. La crispation actuelle vient du fait que Rajoelina veut rester au pouvoir, sans avoir aucune légitimité électorale, mais tout en préparant sa propre succession. C’est-à-dire qu’il veut profiter de son pouvoir non légitime pour préparer sa légitimité par des élections. Et c’est là que le bât blesse. Comme on ne sait toujours pas quand l’élection présidentielle aura lieu, Rajoelina restera au pouvoir de soi disant transition, transition dont on ne connaît point la durée.

Des élections, oui et tout de suite

Alors, des élections, oui, mais les présidentielles et ce dans le vrai sens de ce qu’a dit Rajoelina lui-même : « redonner le pouvoir de décision au peuple ». Actuellement, Rajoelina est au pouvoir depuis presque un an et a l’intention de le garder pour une période indéfinie. Ça, c’est se moquer du peuple et le prendre pour un moins que rien. C’est encore le prendre pour un moins que rien de décider des élections législatives (pour une Assemblée Constituante, comme pendant la colonisation), sans qu’il n’y ait eu aucun débat sur son opportunité.

Pour débloquer plus rapidement la situation, je propose que l’on organise tout de suite une élection présidentielle. Normalement, notre pays resterait dans un régime parlementaire, le Président de la République est donc élu au suffrage universel pour être le représentant de notre pays, toutes tendances confondues. La Constitution de 2007, qui limite l’âge d’accès n’est pas un problème si Rajoelina veut se présenter. De toute façon, la Constitution actuelle, tout le monde marche dessus alors, on ne va demander l’avis de la HCC pour une Constitution qui n’est pas du tout appliquée ? Il s’agirait d’élire celui qui est digne de représenter tous les Malgaches. C’est-à-dire quelqu’un au dessus de tout et qui ne penserait qu’à l’intérêt du pays et non de sa famille politique ou de ses partisans. On reviendrait au vrai esprit du régime parlementaire dans lequel, je le rappelle, ce n’est pas au Président de la République de définir et d’appliquer une politique, mais au Gouvernement.

Après l’élection présidentielle, on passera aux élections législatives. Le Président demandera à un Premier Ministre, issu du parti politique qui a reçu le plus de suffrage, de former un Gouvernement qui sera en charge d’établir un programme politique (déclaration de politique générale à l’Assemblée) et de le mettre en œuvre. En attendant, on applique les accords bancals (pour rester polis) de Maputo mais qui ont le mérite d’exister et d’avoir été avalisés par les autres nations ou groupement de nations.

Bien sûr, la question de la base de la Constitution sur laquelle tout ceci va se reposer est présente, mais je renvoie la question et les critiques à la situation actuelle et à ses origines. Sur quelle base de la Constitution actuelle, Rajoelina se trouve-t-il à la tête du pays ?

Rappel rapide :

Tours de passe-passe de remise par Ravalomanana au Directoire Militaire du pouvoir et la passation de ce dernier à Rajoelina. Dans la Constitution de 2007 (la dernière), rien de tout ce tralala n’est écrit, même pas entre les lignes ! Cela n’a pas empêché la HCC de reconnaître la « constitutionnalité » de l’intronisation (quel vilain mot !) de Rajoelina à Mahamasina. S’est-on posé la question de qui a créé ce Directoire Militaire et qui en a nommé les membres ? et qui en avait le droit ? De quel droit par la suite ce Directoire sorti de nulle part (d’un chapeau = Hat) transmettrait-il le pouvoir à une HAT, sortie de nulle part elle aussi, et dont le président est aussi sorti d’un chapeau, sans aucun vote ? Si on suit cette logique (et oui j’aime bien ce mot), Rajoelina pourrait remettre actuellement le pouvoir à qui il veut ? Pourquoi pas à ses enfants tant que l’on y est ? Chiche ?

Les débats sont ouverts.

Je sais bien que ma proposition ne peut être avalisée par tout le monde et encore moins par le clan Rajoelina. D’accord, mais qui l’empêche de dire maintenant ses intentions futures ? S’il veut être candidat, qu’il quitte le pouvoir maintenant, cela décrisperait la situation et lui, il retrouverait la liberté de préparer par ses propres moyens sa candidature.

L’histoire récente de notre pays a toujours montré que, manipulé ou pas, la patience de ce peuple a maintes fois montré ses limites. Après, c’est la chronique d’une catastrophe annoncée, élections ou pas.

70 commentaires

Vos commentaires

  • 12 janvier 2010 à 08:22 | Basile RAMAHEFARISOA (#417)

    Georges RABEHEVITRA

    Votre message est "intéressant".

    Malheureusement,vous êtes bloqué par deux choses :

    1-anti-français,

    2-anti-Andry RAJOELINA

    Faites-nous vos propositions et "ON" verra.

    Basile RAMAHEFARISOA

    Basile R.2(22)ramahefarisoa

    2009-FRONT POUR LE CHANGEMENT à MADAGASCAR

    RAJOELINA//MONJA//REGIONS//FORCES DE L’ORDRE

    • 12 janvier 2010 à 10:39 | nicoud (#1446) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      contrairement à Monsieur Basile qui reste sur des notions primaires et répétitives et qui n’apportent donc aucune avancée, je trouve l’éditorial de Georges rabehevitra très pertinent et construit dans une grande logique ; en effet , tant qu’à mettre des élections en place , le plus logique c’est de mettre en place des élections présidentielles pour sortir le pays de cet état de non droit où on ne sait qui dirige et quelle véritable ligne de conduite on suit car pour être flou et contradictoire ,il n’y a pas mieux que Rajoelina ; évidemment pour mettre en place ces élections présidentielles , il faudrait un apaisement de la vie politique et mettre fin à toutes ces arrestations et pour l’heure il n’y a que la mise en place des accords de Maputo qui permet une transition vers ces élections ; l’entêtement de rajoelina a vouloir jouer cavalier seul est un non sens .

    • 12 janvier 2010 à 12:01 | Georges Rabehevitra (#3099) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Cher Basile,

      Merci de vos compliments. je me suis déjà fait traité de anti-Ravalo,Anti-ratsiraka, Anti-Pierrot, anti-Haja be, Anti MFB, .....

      En effet, je suis toujours du genre ’’pour ce qui est contre et contre ce qui est pour’’, pour paraphraser Francis Blanche/Pierre Dac

      ’Quand vous dites : ’’’Faites-nous vos propositions et « ON » verra’’, je vous reconnais bien là. Vous m’avez déjà dit :’’je ne lis pas jusqu’au bout, mais je réagis quand même’’. Mon article est une propostion mais vous me demandez d’en faire. Vous êtes impayable !!! je vous assure.

      Je trouve cela hilarant et je vous envie vraiment de passer du temps à marteler la même chose, sans avoir lu qui que ce soit ou quoi que ce soit.

      Continuer à marteler la même chose, quoiqu’il arrive. Au fait, vous savez que Monja a déclaré hier à Toliary que dorénavant il est dans l’opposition ? Pourquoi vous voulez encore l’associer à Rajoelina ?

      Ah, pardon, vous n’avez pas lu ? ce n’est pas grave, reágissez quand même !

      Bien à vous

    • 12 janvier 2010 à 12:24 | Rasoa (#1122) répond à Georges Rabehevitra

      Et oui, comme il fait trop froid, je pense que M. Basile n’arrive pas à dormir. Il passe la nuit à préparer ce qu’il devait écrire demain et c’est pour cela qu’il ne lit pas entièrement !

      Quant aux déclarations de Monja Roindefo - il s’en passe car il pense au fond de lui-même que c’est du cinéma : ouais ! Nostalgie du bon vieux temps !! Et c’est comme ça avec toutes les actus de Mada. Il a des idées en tête - il a hâte d’allumer son ordi et d’écrire tout ce qu’il a retenu pendant la nuit blanche et fraiche.

      Il lui faudrait de temps en temps une douche chaude comme vous venez de faire !

    • 12 janvier 2010 à 12:37 | New Africa (#559) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Merci Georges pour cette analyse pertinente.Par respect pour les Malagasy et pour Madagascar, je voudrais meme qu’on remette en question pour le moment ces histoires d’élection.

      Que veulent les Malagasy et Madagascar : la Paix, la réduction de la misère et de l’insécurité, la restauration de la reconnaissance et la cooperation internationales. Pourquoi à la place de cela lui propose-t-on des élections intempestives, avec des candidats bidons et dans un contexte de chaos total ??

      Je soutiens, qu’il faut d’abord passer par une transition inclusive et consensuelle, restaurer la Paix, la sécurité etc. puis nous voterons en toute clarté d’esprit. Mais est-ce qu’un ancien DJ et des has been ont le patriotisme d’accepter cela ? C’st là que l’armée doit intervenir pour protéger les interets supérieurs de la nations. Officiers et soldats Malagasy
      New Africa

    • 12 janvier 2010 à 13:35 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à Georges Rabehevitra

      2009-RAJOELINA//MONJA//REGIONS//FORCES DE L’ORDRE

      OUI,RABEHEVITRA,même seul, je suis fidèle à ma conviction.

      C’est un symbole et un espoir pour le changement à MADAGASCAR.

      Je sais que Monsieur RAJOELINA (se déclare à droite) et Monsieur MONJA,héritier de son père...donc ( nationaliste-progressiste,mon interprétation personnelle) mais pour moi,ces deux jeunes politiciens marquent un "CHANGEMENT" à Madagascar.Est-ce assez clair ???

      RABEHEVITRA,vous avez des "idées",malheureusement,vous êtes "borné" par :

      - ANTI-FRANCAIS,

      - ANTI RAJOELINA

      alors,je préfère ,quelque fois,de ne pas vous lire jusqu’à la fin.

      Vous avez des compte à régler avec la FRANCE.Par contre,je m’affiche totalement pour la coopération fonctionnelle avec cette dernière.

      Je me moque totalement de l’état d’âme des citoyens français,c’est la "POLITIQUE FRANCAISE" qui m’intéresse,bref la mise en oeuvre de la "COMMISSION DE L’OCEAN INDIEN",avec siège social "hors" MAURICE.

      RABEHEVITRA,ce n’est une question personnelle entre vous et moi.

      Une petite confidence :"Je ne suis pas allé à la réunion de MONJA à Cachan car je ne souhaite pas l’entendre parler de son histoire de voyage en Israël.

      Je n’ai pas d’affinité avec ISRAEL,c’est honnête de dire la vérité,et par mesure de sécurité,j’évite de "manger" en groupe depuis l’assassinat de ma mère à "AMBATOMANGA"

      A+ RABEHEVITRA

      FAITES DES PROPOSITIONS SANS TROP D’ATTAQUES DIRECTES CONTRE LA FRANCE ET MONSIEUR LE PRESIDENT RAJOELINA.

      Basile RAMAHEFARISOA

      2009-FRONT POUR LE CHANGEMENT à MADAGASCAR

      MONJA//RAJOELINA//REGIONS//FORCES DE L’ORDRE.

      Basile R.2(22)ramahefarisoa

    • 12 janvier 2010 à 14:10 | Georges Rabehevitra (#3099) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Cher Basile,

      je dis que vous êtes unique !!!!

      je parle de l’intervention de Monja à Toliary et vous parlez de Cachan et d’Israel !!!!

      Anti-français ? moi ? `tous ceux qui me connaissent parfaiteemtn doivent pouffer de rire à en mourir.

      Bon vous dites que je suis borné. Peut-être et de toute façon, de la part de quelqu’un qui a l’esprit aussi ouvert que vous, je prends cela comme un complément

      Bien à vous et couvrez vous, il apr6it qu’il fait froid en Europe

    • 12 janvier 2010 à 16:45 | Albatros (#234) répond à Georges Rabehevitra

      Bonjour Georges,

      Il faut excuser notre ami Basile, mais le froid hivernal à Paris a tellement racorni le cuir de ses œillères qui n’arrive plus à lire.

    • 12 janvier 2010 à 16:48 | mpitily (#1212) répond à New Africa

      Arrêtons de rêver de "transition inclusive et consensuelle" svp ! ça sonne "beau" mais c complètement bidon et utopique. Il n’y a que les techniciens du GIC et les trois autres mouvances (qui ne représentent plus grand monde) qui y croient ! le peuple n’en a cure et ne l’a jamais demandé (surtout cette amnistie grâcieuse qui va avec) !

      Ravalo a transmis les pleins pouvoirs, Ratsiraka attend d’être jugé, les deux sont en fuite, laissons les se reposer là où ils sont, ne rêvons pas non plus d’une élection présidentielle immédiate avec leur participation, leur retour au pays ne peut que provoquer des troubles pour le moment.

      Il n’y a qu’à soumettre la décision de la HCC à un référendum, pardi ! qui dit mieux et plus simple et plus pratique ?

    • 12 janvier 2010 à 17:06 | rabri (#2507) répond à Albatros

      J’aimerai que mon ami Albatros aille sur le terrain pour constater ce qui se passe réellement à Mada et pour recueillir les impressions des malgaches, partout dans plusieurs régions mais pas seulement à Tanà sinon ils vont tous vouloir rentrer avec vous en Europe. Oui j’ai bien dit "rentrer" car la plupart habitent Tanà mais leur mode de vie est à l’européenne et c’est surtout là qu’habitent la plupart des nostalgiques de Ravalomanana qu’il a habitués à vivre largement au-dessus de leurs moyens

      A vos ailes donc Albatros et .... partez !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    • 12 janvier 2010 à 17:42 | visina (#3456) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Basile,
      "Faites nous vous propositions" Est ce que vous avez lu l’article ? Moi je vois des propositions. Vous, non ??

    • 12 janvier 2010 à 18:59 | Noue (#2427) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      LE PREMIER MINISTRE ,
      CHEF DU GOUVERNEMENT

      NOTE DE SERVICE

      A partir de la date de signature de la présente note , les opérateurs ayant déjà remplis avant le 30 Novembre 2009 , les conditions fixées par l’arrété interministériel n°38244 du 21 Septembre 2009 relatif à l’exportation des bois précieux (inventaires, agrément , paiement des redevances et taxes , amendes....)peuvent procéder à la préparation de l’embarquement et de l’envoi de leurs conteneurs de bois de roses.

      Par conséquent , le Ministère des Finances et du budget , le Ministère de l’Environnement , le Ministère du Commerce doivent prendre les dispositions nécessaires pour l’application de cette note

      Signé : Camille Albert Vital

    • 12 janvier 2010 à 19:42 | sissi (#3685) répond à Noue

      on comprend mieux maintenant la raison pour laquelle Mangalaza a été viré,lui qui a commencé a mettre son grain de sel dans ce dossier sensible .

    • 12 janvier 2010 à 21:10 | Albatros (#234) répond à rabri

      Bonsoir Rabri,

      Ne vous inquiétez pas pour moi. Mes impressions ne proviennent pas seulement des lectures via internet. J’ai la chance d’avoir des informations par deux ONG différentes qui oeuvrent à Mada (en attendant qu’enfin leurs services deviennent inutiles). Vous parlez des mauvaises habitudes prises sous Mr Ravalomanana par certains de vos concitoyens et vous avez raison. C’était déjà le cas sous Mrs Tsiranana, Ratsiraka et les autres. Ces mauvaises habitudes Mr Rajoelina semble vouloir les faire perdurer (Sacre grandiose, Cabinet Spécial pour gérer le calendrier et les déplacements de son épouse ...).

      Je regrette aussi cette uniformisation du mode de vie et cette mondialisation des mauvaises habitudes. Mais tout ce qui se passe actuellement me revolte non pas parce que Mr Ravalomanana a été "renversé" mais parce qu’il l’a été par quelqu’un qui lui ressemble comme un clone en plus jeune.

      Vous m’invitez à aller à Mada !!!. Pas de problème un voyage est prévu avant la fin de l’année (quelque soit le résultat des élections si elles ont lieu un jour). Et, contrairement à notre ami Mr Basile qui refuse de prendre un GP pour aller soutenir son champion, je vais aller à Madagascar.

      Non pas pour parader dans un beau 4x4, ni pour me faire bronzer à Nosy Bé, à Amborovy, à Foulpointe ou à Ste Marie, mais pour photographier au plus près (en vivant avec eux) les tireurs de pousse-pousse, les sculpteurs Zafimaniry. Je retournerai aussi voir les pécheurs de Mananjary qui sont bien loin des soucis politico-politiciens des gens de la haute (toutes mouvances confondues).

      Ces photos n’auront certainement pas la qualité de celles de Pierrot Men mais seront une preuve de la dure réalité de la vie de la majorité du VAHOAKA malagasy.

    • 12 janvier 2010 à 21:29 | Albatros (#234) répond à rabri

      P.S.

      Rabdri,

      Vous qui parlez de mode de vie à l’européenne et de mauvaises habitudes, jetez un oeil sur ce lien :

      http://www.madagascar-tribune.com/Les-femmes-presentent-leurs-voeux,13356.html

      Qu’en pensez-vous ?.

    • 13 janvier 2010 à 11:46 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à Georges Rabehevitra

      Effectivement,vous me parlez de "TULEAR".

      Monsieur MONJA est avec l’état major de monima.

      De vous à moi,MONJA doit s’incliner devant le parti politique monima,ce que j’ai retenu de son discours :"PRESENTATION DE VOEUX AVEC TRADITION".

      Quelques jours "AVANT",des partisans de MONJA,du sud de MADAGASCAR,sont venus à TANA pour dire à Monsieur le PREMIER MINISTE VITAL CAMILLE du "GOUVERNEMENT MONJA II" qu’ils le soutiennent sans détours.

      Pas d’autre commentaire.

      A+ Georges RABEHEVITRA

      Basile RAMAHEFARISOA

    • 13 janvier 2010 à 12:32 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à visina

      visina !!

      Il me semble que nous avions eu des échanges sur le "REGIME PARLEMENTAIRE".L’élection présidentielle (suffrage direct ou indirect) devrait se faire après l’élection des "REPRESENTANTS DU PEUPLE,après le 20 mars 2010.

      Pour le moment,je me penche sur le code électoral et je suis abasourdi par certain refus pour la limitation de financements.

      Basile RAMAHEFARISOA

    • 13 janvier 2010 à 17:26 | Zama (#3497) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Basile, tu es foutu. Toujours la même rangaine rajoelina/monja ??? retard mental.

    • 13 janvier 2010 à 19:26 | Albatros (#234) répond à Albatros

      Pas de réponse de Rabri !!! Dommage !!!.

    • 14 janvier 2010 à 19:41 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à Zama

      Zama,

      je suis content de vous lire.

      Trouvez autre chose pour me "qualifier"

      Basile RAMAHEFARISOA

  • 12 janvier 2010 à 08:42 | Mbôty (#3544)

    Tout à fait d’accord avec vous Mr Rabehevitra. Et que les chefs de 4 mouvances se présentent, on saura enfin qui est l’élu du peuple. Mais Rajoelina a trop peur des urnes c’est pour ça qu’il nous propose des bricolages politiques bidon.

    • 12 janvier 2010 à 10:02 | allo (#3313) répond à Mbôty

      regime parlementaire ahoana aza, vao maika lasa manao valala ankarona tsika. Teo aza Pm tendren’ny Filoha mamadika azy koa vaika olona tsy notendreny
      Avy eo variana mifanasa vangy ny Filoha sy PM de harena malagasy ao ambadika tantely afandrakotra satria ny mpanao politika mifanasa vangy samy miseho be saina
      resaka afa resahana e
      ohatra repoblika federal fa ny filoha afaka manendry zay PM na vise president fa foanana ny resaka PM ohantra
      na Repoblika kristianika izay sure fa any aoriana de iazakazahana koa ny fanaganana azy mety lasa 5 e repoblika zany na 6é Repoblika

      Amiko , tsy ny constitution no olana fa ny fampiarana azy fa na hovaina injato aza io fa vao mandeha kely de miala any ry extra constitution de izay no nataony

    • 12 janvier 2010 à 11:53 | Einstein (#3390) répond à allo

      Marina loatra ny voalazanao ry Allo allo ! Ny ankoatr’izay resa-be mandany rora. Rora efa tsy ho ampy intsony io. Aleo mba tsitsiana amizay.

  • 12 janvier 2010 à 08:53 | Herimbola (#2901)

    Bonjour à tous

    Personnellement, je ne suis pas entièrement en accord avec cet article.

    La fusion des 4 mouvances a été tentée par le GIC, mais cela n’a pas abouti comme on a voulu. A chaque résolution, il y a toujours une partie qui n’est pas d’accord ! On a perdu une année entière pour trouver le concensus mais hélas !

    Si le régime actuel veux rester à tout prix au pouvoir, il vaut mieux continuer la négociation avec les autres mouvances car c’est sur que nous allons encore y passer pour cette année en cours.

    Pour moi, l’organisation des éléctions est pertinente, afin de sortir le pays de cette crise politico-politique sans fin ! Andry Rajoelina ou autres, l’important : les Malgaches pourront choisir !

    Pour le souci sur la constitution, je ne vois aucun autre voie que par la mise en place de cette assemblée constituante. Si on veut pouvoir maitriser la mise en place ou non de la nouvelle constitution, il vaut mieux préparer des candidats pour cette assemblée.

    Boycoter les éléctions n’est pas une bonne idée. Et de toutes les façons, l’éléction présidentielle sera organisée la drenière, donc les Malagasy auront le temps d’apprécier ce que veut vraiment le régime actuel.

    Si on parle d’éléction bidon, n’en avons-nous pas l’habitude ? Qui de ses 3 autres movences osent dire avoir organisé une éléctions transparente et juste à Madagascar durant son mandat ??? Aujourd’hui, ils osent manifester leur réticence à propos de transparence de celles qui vont être organisées. Pourquoi ne pas simplement participer à l’organisation pour voir ?

    Des éléctions mal organisées ont eu lieu à Madagascar durant les 3 précedents républiques. Mais les pires se sont déroulées durant le régime du Président Ravalomanana.

    Par exemple, la dernière éléction communale, beaucoup de maires élus sur terrain ont perdu durant la proclamation provinciale. Et les résultats sont passés à la HCC pour validation. On a pas attendu cette validation, on a organisé d’emblée la sénatoriale et le TIM est élu à 100%.

    Et après, la HCC a dit qu’un nombre non négligeable de maires n’est pas vraiment élu officiellement, une nouvelle liste de maire est sorti. En fait, ce sont tous ceux qui ont été vraiment élus sur terrain qui sont élus officiellement !

    Le Sénat n’a pas été remis en question. C’est du cinéma !!! Beaucoup de Malagasy n’ont pas digéré cela, mais le pouvoir a fermé les yeux, les oreilles et ont ricané en même temps. Heureusement qu’on a aboli cette institution non élu démocratiquement ! Et aujourd’hui, le Président Ravalomanana osent parler de la démocratie, qui a été bafoué tériblement durant son mandat.

    Ce n’est qu’un exemple. Après tout cela, ça vous étonne si on a fait un coup d’état ? Car les éléctions ne sont plus fiables, il fallait trouver un autre voie pour ammener un changement. Malheuresement pour nous, oui. C’est une leçon pour les nouveaux pouvoir qui vont venir, il ne faut pas jouer avec le choix du peuple. Sinon, il va s’exprimer autrement et le résultat est le même.

    A mon avis, ce n’est pas les éléctions qui ne marchent pas avec les trois anciens présidents !! Ils veulent tout simplement être au pouvoir avant les éléctions pour les organiser et refaire leur sales habitudes.

    Pour finir, il est impératif que nous sortions de cette crise et la seule voie est l’éléction. Les négociations ont échoués et nous n’avons plus un an pour rester en un point : la case départ.

    J’encourage les compatriotes à voter quelque soit les interpretations bidons des autres.

    Que Dieu nous bénisse !

    • 12 janvier 2010 à 09:58 | mpitily (#1212) répond à Herimbola

      Et toc pour les trois anciens présidents !

      A lire et à méditer impérativement par le GIC et la CI avant de continuer à nous les imposer encore ! Ils ont fait leur temps, ils nous ont conduit dans cette mouise, de grâce ne soyez plus leurs complices et nos bourreaux.

      Il est grand temps de faire table rase de tout ce qui est "passé" et tourner la page avec de nouveaux acteurs politiques.

    • 12 janvier 2010 à 10:15 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à Herimbola

      Herimbola

      Félicitation !!

      Basile RAMAHEFARISOA

    • 12 janvier 2010 à 10:45 | mpitily (#1212) répond à Herimbola

      Moralité de l’histoire : les anciens arroseurs ont peur de se faire arroser ! hahahahaha !

    • 12 janvier 2010 à 11:37 | Rasoa (#1122) répond à mpitily

      Quelle bassesse d’esprit !

      Si je comprend bien - donc - ils ont été arrosés avant et leur "tolona" est motivé par la soif de devenir un jour "arroseur" ! Et ils ont utilisés les vahoaka pour se procurer de l’arrosoir ????!!!!

      Vous ferez mieux de consulter un psy - la haine se soigne bien ! Et il est encore temps !

    • 12 janvier 2010 à 11:57 | mpitily (#1212) répond à Rasoa

      Mais !!!!!!! Je ne fais que réagir au post de Herimbola, dis-donc !

      "Si on parle d’éléction bidon, n’en avons-nous pas l’habitude ? Qui de ces 3 autres movances osent dire avoir organisé une éléction transparente et juste à Madagascar durant son mandat ??? Aujourd’hui, ils osent manifester leur réticence à propos de transparence de celles qui vont être organisées. Pourquoi ne pas simplement participer à l’organisation pour voir ?" ! J’ajouterai simplement : pourquoi ne pas avoir assaini l’organisation des élections quand ils étaient au pouvoir ? ex-arroseurs va ! hahahahaha.

    • 12 janvier 2010 à 13:13 | Rasoa (#1122) répond à mpitily

      C’est votre mentalité qui est "bidon" !

      Et oui, je découvre que vous avez toujours été arrosé de votre vie - soit -

      mais moi je n’ai arrosé personne - vous faites erreur -

      Bonne chance Monsieur le Nouveau Arroseur ! Tenez bon votre arrosoir !

    • 12 janvier 2010 à 14:27 | mpitily (#1212) répond à Rasoa

      Rasoa,

      ne perdez pas aussi facilement votre sang-froid et ne soyez pas aussi rancunière et teigneuse.

      Je ne parle pas de vous mais des 3 ex-arroseurs (magouilleurs d’élection) qui se méfient de leur successeur car ils craignent que ce dernier va profiter également de sa position pour faire les mêmes magouilles qu’eux avec le système qu’ils lui ont appris et légué ! marrant non ?

      Pourquoi n’avaient-ils pas mis en place un CENI et un système électoral fiable depuis ces 50 ans d’indépendance ? Tant pis pour eux !

    • 12 janvier 2010 à 15:42 | jojo (#3543) répond à Herimbola

      tout a fait d’accord avec vous Herimbola...jetons nous a l’eau et cessons de reclamer le retour du passe...

    • 12 janvier 2010 à 22:49 | Ramarolanoana J (#1663) répond à Herimbola

      A mon avis, l’application des accords de Maputo est l’un des moyens les plus surs pour garantir la tenue d’une élection libre et transparente. Les 4 mouvances se surveillent car sont toutes au pouvoir. Organiser à la hâte une élection ne résoudrait pas le problème du pays mais le déplace et l’aggrave encore plus car le prochain président mal élu (car faisant l’objet de suspicion de fraude) sera destitué comme Ratsiraka, Ra8( et TGV si ce dernier persiste dans ses bêtises). Et l’on attendra pas 7 ans pour celà . Il faut que le prochain président soit élu d’une façon irréprochable et donner au peuple la liberté de choisir qui il veut (=donc pas de restriction anti-Ra8 ou Ratsiraka). Si ces derniers ou leurs poulains ne sont pas élus, alors ce sera la preuve irréfutable qu’ils ont été "nalohan’ny vahoaka" et arrêtons de parler de "vahoaka (=population)" alors qu’on ne s’adresse qu’à des échantillons non représentatifs (=13 mai et/ou Magro).

    • 12 janvier 2010 à 23:45 | Albatros (#234) répond à Ramarolanoana J

      Bonsoir Ramarolanoana J.

      Suggestion plus que recevable.

    • 12 janvier 2010 à 23:53 | niry (#210) répond à mpitily

      La question n’est pas de savoir si il faut avoir une élection ? Qui voter ? quoi voter ??" La question n’est pas de savoir s’il faut un régime parlementaire ou une désignation de premier ministre, etc...
      Pourquoi ? Parce qu’IL N’Y AURA PAS D’ "ELECTIONS PROPOSEES" le 20 mars 2009.. Alain Joyandet a pesé de tout son poids dans sa réunion de "haute qualité" à Addis Abebba, mais il n’a rien pu obtenir pas même une once de reconnaissance, et dons pas de sonnantes, ni de trébuchantes..
      Il n’y aura pas d’élections ! N’importe quel financeur (qu’ils soit arabes, indiens, karana ou français) ne voudra jamais investir dans une campagne - qui plus est législative !! - couteuse, un scrutin national et une publication de résultats plus qu’éxplosive !
      IL N’Y AURA PAS D’ELECTIONS ce 20 mars, POINT BARRE !
      (encore une cause supplémentaire d’ulcère pour Basile..)
      Seul le bois de rose peut à la limite financer un petit quelque chose à court terme, et encore...

  • 12 janvier 2010 à 08:53 | Mavo (#2784)

    Bonjour,
    Salutations spéciales à Mr Rabehevitra,

    Je suis d’accord avec Mr Rabehevitra quand il disait : "élection présidentielle d’abord, législatives après". En effet,

    - Mr Rajoelina devrait se présenter "coute que coute" devant les urnes pour voir si c’était vraiment le VAHOAKA qui l’a installé au pouvoir !

    - Les législatives du 20 mars n’ont pas leur raison d’être : ce sont des personnes morales et physiques "non légitimes" c’est à dire "NON ELUES par le Vahoaka" qui les organisent.

    - Pourquoi la pseudo-HCC a-t-elle validé le transfert de pouvoir à Mr Rajoelina, une personne physique non élue (un simple citoyen comme moi). Selon cette logique, le leadear des mpivarotra à Behoririka pourrait faire l’objet d’un transfert de pouvoir quelconque ... après quelques jours de manifestation sur la place de Ranomaimbo ...... Pourquoi pas transférer le pouvoir au Père Pedro, au leader du frond de Changement, à Mr Basile, ... à qui que ce soit !!!

    - Qui a désigné les membres du directoire Militaire à qui Mr Ravalomanana a tranféré le pouvoir ? Mr Hippolyte a-t-il été nommé par décret pour être le Président de ce Directoire. Ou bien ... s’est-il autoproclamé "président" ? Mr Ravalo, dans sa lettre de transfert n’a pas du tout nommé ni désigné les membres de ce Directoire. Ce sont les Hippolytes qui ont tout de suite pris le pouvoir et l’ont transféré à UN SIMPLE INDIVIDU comme MOI. bizarre ....!!!

    Mavo

    • 12 janvier 2010 à 10:19 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à Mavo

      MAVO

      Georges RABEHEVTRA//MAVO:bonnet blanc,blanc bonnet.

      Basile RAMAHEFARISOA

    • 12 janvier 2010 à 11:56 | Einstein (#3390) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      N’importe quoi, ce Basile !

    • 12 janvier 2010 à 15:23 | rabri (#2507) répond à Einstein

      Madagascar compte désormais un Prix Nobel des Sciences, en la personne d’Einstein qui est ressuscité (juste après Noël !! il n’a pas attendu 40 jrs comme Jésus, chapeau !!!!)

    • 12 janvier 2010 à 16:18 | Rasoa (#1122) répond à rabri

      .....
      (juste après Noël !! il n’a pas attendu 40 jrs comme Jésus, chapeau !!!!)
      .......

      Sans vouloir te vexer....

      Et au cas où ça te fait plaisir de (te) mesurer à Jésus ! Car tu es CHAMPION en ANALYSE DES FAITS !

      Ny AKOHO no tsy NANIDINA - tsy nahandry ny andro ZOMA !!!

    • 12 janvier 2010 à 16:56 | rabri (#2507) répond à Rasoa

      Je m’exprimerai en chinois la prochaine fois, comme çà tu comprendrais mieux ????

      Pour l’instant, tout a du mal à être assimilé par ta petite cervelle MDRRRRRRRRRRRRRR !!!!!!!!!

    • 12 janvier 2010 à 17:54 | visina (#3456) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Basile,

      Encore une manifestation de votre grandeur d’esprit. Au lieu de repondre a des arguments vous attaquez la personne. Ca n’avance pas la nation.

  • 12 janvier 2010 à 09:38 | PLUS QU’HIER ET MOINS QUE DEMAIN (#1532)

    Avant l’assemblée constituante de 1958, il y avait l’administration coloniale.Maintenant il n’y a pas d’administration du tout selon votre analyse car vous ne reconnaissez pas l’autorité de fait de la HAT alors que l’ancien est déjà démissionnaire.Que faire ? Pour sortir de cet imbroblio, la logique veut la mise en place d’une assemblée constituante pour organiser les élections futures.En faisant en premier l’election legislative, on arrive à résoudre d’un coup l’absence d’un consensus sur la formation d’un gouvernement consensuel et inclusif,de tester l’efficacité du CENI, du Bulletin unique, d’asseoir une autorité administrative issue de la volonté populaire pour organiser les élections futures ( réferendum et, ou présidentielle).Si l’election présidentielle est organisée avant la legislative, l’assemblée nationale sera évidemment la voix de son maître et la contestation plus difficile à gérer : vous connaissez bien les politiciens malgaches qui sont des caméléons en puissance.D’autant plus que les contestations sur les résultats des élections ne seront pas nationales mais locales donc facile à gérer.On s’achemine évidemment vers la Bi-polarisation de la vie politique à Madagascar (PROTGV ET ANTITGV OU POUVOIR ET OPPOSITION). Suivant des informations déjà puliées en son temps : DUREE TRANSITION DE FAITE 15MOIS, MANDAT ASSEMBLEE CONSTITUANTE ET DE SON PREMIER MINISTRE DONC 5 ANS:Si l’on suit la logique des événements, c’est le poste le plus important car le président ne sera en fait qu’une fonction honorifique à élire avant le 26 juin 2010.Pour les politiciens de tout bord, s’abstenir lors de la prochaine élection legislative c’est perdre cinq ans ou un mandat électif : A vos marcs, prêt et partez...

    • 12 janvier 2010 à 10:24 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à PLUS QU'HIER ET MOINS QUE DEMAIN

      "Plus qu’hier et moins que demain"

      Félicitation

      Bonne continuation dans vos explications

      Basile RAMAHEFARISOA

  • 12 janvier 2010 à 10:43 | Mandimbisoa (#2104)

    Miarahaba,

    "Tsy misy lehibe tahaka ny vato hono : fa raha tsy miteny,hitsahin’ny vorona."

    Anjarantsika no hanao vato miteny sa vato tsy miteny,fa raha ny fijeriko dia ahitany hirika foana izao rehetra izao hipetrahany eo...Azy ny fanjakana sy ny hery ary ny voninahitra...

    ny "vahoaka 13/05"nataony : vato nantsindry hahazana : nony maloka ny andro, atsipy(AGOA)...

    Farany:Aleo adaladala andriana, toy izay adaladala lohoolona !!!

  • 12 janvier 2010 à 11:05 | mpitily (#1212)

    De grâce, arrêtons de faire compliqué ! on peut effectivement envisager 36 solutions mais revenons à la case de départ où nous nous trouvons encore d’ailleurs.

    M. Ravalomanana a transmis le plein pouvoir au directoire militaire et ce, devant la CI qui l’avait déconseillé d’ailleurs de le faire mais à laquelle il avait répondu qu’il s’en foutait maintenant. La CI était prête à valider ce transfert en étant présent à Antanimena et en demandant à Rajoelina de signer pour accord, ce que ce dernier avait refusé.

    Le directoire a par la suite transmis ce plein pouvoir à M. Rajoelina avant même que la HCC ne se prononce sur le premier acte, et dans des conditions pas très catholiques.

    La HCC a validé par la suite les deux ordonnances de transfert de pouvoir et rédigé une feuille de route pour la transition.

    Nous sommes tous d’accord sur la nécessité d’une transition vers une 4è république et sur la teneur de la feuille de route. La seule question qui se pose est alors : qui allons-nous mettre à la tête de cette transition ? Le directoire désigné par l’ancien président et que la CI allait avaliser ou Andry + Monja que la HAT avait proposé et que la HCC avait avalisé ? Laissons le peuple choisir directement pour clôre toutes discussions.

    • 13 janvier 2010 à 00:02 | niry (#210) répond à mpitily

      Avouez Mpitily qu’il vous l’a mise profonde, ra8, avec son transfert de pouvoir extra-anti-constitutionnel, juste avant de partir.. Jusqu’à maintenant vous pleurer après une reconnaissance et un adoubement international qui ne veut pas venir...Ra8 l’a eu au bout de 8 mois, lui ! zandrykely n’a pas réussi à en faire autant..MDR

  • 12 janvier 2010 à 11:24 | LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR (#1331)

    - Question de bon sens N°1 :

    Une locomotive se met en général en tête des wagons pour les tracter. Quand une locomotive se mettent en queue de wagons pour les pousser, il y a de très grands risques de déraillement tôt ou tard.

    - Question de bon sens n°2 ;

    "Il vaut mieux arriver en retard et louper son train, que d’arriver en avance et prendre le mauvais !" selon Patrick Ducommun.

  • 12 janvier 2010 à 11:58 | kaki (#2830)

    Monsieur Rabehevitra,

    Je lis avec intérêt vos interventions sur ce forum.

    Une petite précision cependant quant à définition de ce qu’est une assemblée constituante dans WIKIPEDIA

    Une assemblée constituante est une institution collégiale avec pour tâche la rédaction, ou l’adoption, d’une constitution, c’est-à-dire le texte fondamental d’organisation des pouvoirs publics d’un pays.

    La façon dont les membres de l’assemblée sont désignés dépend des circonstances et des pays. Ils peuvent être désignés expressément pour cette tâche, ou bien avoir d’autres fonctions institutionnelles, voire s’autoproclamer. En effet, l’assemblée peut détenir le pouvoir constituant en vertu de la précédente constitution (on parle alors plutôt de révision), ou bien par les circonstances de faits, suite à une crise de régime (guerre civile, coup d’État, invasion…).

    Le résultat des travaux de l’assemblée peut n’être qu’un projet qui devra être entériné par le détenteur du pouvoir (par exemple un référendum). Il peut être une constitution entièrement nouvelle ou une simple modification plus ou moins importante.

    Il ne faut donc pas confondre le pouvoir législatif en temps ordinaire qui est monocaméral ou bicaméral en l’occurence l’AN et Sénat : l’assemblée parlementaire, et le pouvoir législatif "constitutionnel " qui va exceptionnellement rédiger une nouvelle constitution : l’assemblée constituante.

    L’exécutif ( Président et gouvernement) ne peut en aucun cas rédiger une nouvelle constitution, et encoure moins la HCC relevant du pouvoir judiciaire qui se prononce juste sur l’interprétation du texte en cas de contentieux notamment et n’est chargée en aucun cas de la rédaction de la nouvelle constitution

    • 12 janvier 2010 à 12:26 | Georges Rabehevitra (#3099) répond à kaki

      Cher Kaki,

      Merci de ces détials mais c’est exactement ce que je dis et c’est pourqoui je dis qu’il y aura une autre élection legislative après le reférendum.

      Dans le cas proposé par le pouvoir actuel, cette Assemblée ne discutera qu’à partir de texte proposé par des experts.

      La question importante que je pose est : ’’pendant combien de temps Rajoelina compte-t-il rester au pouvoir sans élections ?’’

      Pour moi, toute la crispation de la vie politique actuelle vienne de l’absence de réponse à cette question. Le danger c’est que toute crispation de la vie poltique finit toujours, avec le catalyseur que représente le couple détresse/la pauvreté (chômeur), par une explosion sociale. Celui-ci a voulu ignorer la crispation de la vie politique, il l’a payé très cher.

      Les conditions actuelles sont pires qu’à l’époque de Ravalomanana, je vous laisse imaginer les dégâts

      Bien à vous

    • 12 janvier 2010 à 16:27 | kaki (#2830) répond à Georges Rabehevitra

      Si nous devrions tous donner notre avis sur le calendrier électoral, on y serait encore jusqu’à quand ?

      L’établissement du calendrier électoral n’est jamais dépourvu de calcul politique.
      Ainsi, quand la France a supprimé le septennat et adopté le quinquennat, c’était pour essayer de faire coïncider deux majorités présidentielle et parlementaire. Elle a aussi inversé les calendriers en faisant passer les législatives avant les présidentielles. Résultat des courses : une discipline des partis qu’on appelle "phénomène majoritaire", un Parlement un peu réduit à une chambre d’enregistrement avec contre-pouvoir limité.

      Mais c’est sans compter sur les électeurs qui sont capables d’arbitrer et de les renvoyer dos à dos en les condamnant à la cohabitation.

      Pour essayer d’avancer sur le débat concernant Madagascar, j’emprunte la citation de Jean Monnet : "rien n’est possible sans les hommes, rien n’est durable sans les institutions".

      Il serait judicieux de mettre en place des institutions, une bonne gouvernance avant de se soucier de la personne à qui il faut confier la direction de l’institution. La nouvelle constitution adoptée par référendum permettant d’élire une assemblée non inféodée à l’exécutif est la plus importante à mon humble avis, elle fixera par ailleurs des nouvelles règles du jeu.
      Une institution qui règle le contentieux des élections, qui contrôle les comptes de campagne ( en dehors du ministère de l’intérieur qui risque d’être juge et partie) éventuellement assistée par des observateurs internationaux,va dans le sens de gestion du long terme pour éviter les crises à répétition.

      Le peuple élira ensuite le Président.

      Bonne journée à tous.

    • 12 janvier 2010 à 17:04 | Albatros (#234) répond à kaki

      Bonjour Kaki,

      Vous dites :

      "La nouvelle constitution adoptée par référendum permettant d’élire une assemblée non inféodée à l’exécutif".

      Toute la problèmatique est là. Le pouvoir actuel va-t-il écouter vos arguments ?.

      J’en doute et c’est bien dommage.

    • 13 janvier 2010 à 00:38 | réveille-toi jeunes Malagasy (#2446) répond à Georges Rabehevitra

      ’’pendant combien de temps Rajoelina compte-t-il rester au pouvoir sans élections ?’’

      Tant que ses acolytes n’auront pas fini de piller ce qu’il y a à piller, il jouera à la prolongation de "sa" transition :
      - M. Vital vient de sortir un décret autorisant ceux qui ont rempli les conditions fixées par un arrêté ministériel du gouvernement bis de Roindefo à embarquer et exporter les conteneurs de bois de rose, Delmas se frotte les mains et peut brandir à Wildlife Conservation Society, à World Wildlife Fund (WWF), à Conservation International, à Global Witness et l’Environmental Investigation Agency (EIA), à Greenpeace, aux 4mis ...l’autorisation signée par M. Camille plein de vitalité ! 310 000 € par jour, ça vaut le coup de s’éterniser au pouvoir, les mutins sont bien payés pour l’y maintenir,
      - Le ministre des mines de la HAT, Mamy Ratovomalala, va distribuer 1200 permis d’exploitation minière et va établir une nouvelle cartographie des ressources minières pour 2010,
      - et Bemolanga, où c’en est ?

      - Je propose un référendum comme il l’a fait le Général Ramanantsoa avant toutes autres élections : OUI ou NON, on laisse TGV et "sa" HAT mener la transition ????

  • 12 janvier 2010 à 14:13 | Ramena (#404)

    Bonjour,

    A mon avis les "élections" du mois de mars reste une fuite en avant. Comme en Côte d’Ivoire où on n’arrête pas de reporter les élections.
    Matériellement, il est impossible d’assurer des élections libres et indépendantes d’ici le mois de mars. Après, avec les histoires de légitimité et de légalité, on n’est pas sorti de l’auberge. Au sein même de la HAT, on commence à parler de report...
    "Pety Rakotonirina, président du parti Tambatra a réclamé le report de l’élection législative du 20 mars à cause de la saison de pluie".

    • 13 janvier 2010 à 00:09 | niry (#210) répond à Ramena

      Je suis d’accord avec vous, et c’est ce que je répète depuis une semaine : il n’y aura pas d’élections le 20 mars 2010.
      Quoi de plus ridicule qu’un pseudo-président qui s’avance sur une date et qui doit la reporter ensuite. Mais bon ! c’est vrai que le ridicule n’a jamais tué même à neW York.. Quel sankalité !

  • 12 janvier 2010 à 14:36 | demokrasia fostsiny (#160)

    « Pour débloquer plus rapidement la situation, je propose que l’on organise tout de suite une élection présidentielle. Normalement, notre pays resterait dans un régime parlementaire, le Président de la République est donc élu au suffrage universel pour être le représentant de notre pays, toutes tendances confondues. La Constitution de 2007, qui limite l’âge d’accès n’est pas un problème si Rajoelina veut se présenter. De toute façon, la Constitution actuelle, tout le monde marche dessus alors, on ne va demander l’avis de la HCC pour une Constitution qui n’est pas du tout appliquée »

    Où on va là !!!!!!!!!!

    On n’ est pas obligé de faire pire que ce qui existe maintenant.

    Le retour à la démocratie pour ne pas retomber dans les ornières du passé dépendra de la manière de le faire.
    Il ne faut pas proposer n’importe quoi pour sortir de cette transition non démocratique, car le remède serait pire que le mal.

    Pas d’élection présidentielle sans nouvelle constitution

    Pourquoi ?

    Parce que :

    Toutes élections législatives qui suivent l’élection d’un président avec pratiquement les pleins pouvoirs donnés par la constitution actuelle ou les accords de Maputo nous ramèneront à l’assemblée nationale, des godillots qui se contenteront de dire amen aux décisions présidentielles.
    depuis 50 ans il n’y a jamais eu de pouvoir législatif réel c’est pour cela que la démocratie malagasy a toujours été une" dictature démocratique."

    Pas d’élections organisées par la Hat ou un gouvernement consensuel (si par miracle il y a accord entre les 4 mouvances)

    Pourquoi ?

    Parce que :

    Toutes élections organisées par n’importe quel pouvoir en place n’ont jamais été fiables et seront toujours contestées et entraineront tôt ou tard des prises de pouvoir antidémocratique.
    .(vérifiées depuis 50 ans)

    Commencer par une assemblée constituante et législative est la meilleure solution.

    La plupart des constitutions démocratiques ont été mises en place par des assemblées constituantes, notamment les constitutions françaises et américaine.

    Si la communauté internationale veut aider la mise en place d’une démocratie réelle à Madagascar, elle devrait s’occuper, en priorité de la mise en place de la CENI et s’arrêter de s’occuper de la répartition des chaises entre les différentes mouvances.

  • 12 janvier 2010 à 14:36 | Gasymahiratra (#3690)

    Bonne analyse.
    Une vraie solution pragmtique pour sortir de cette spirale infernale de politique politicienne est évidemment les élections.

    Quelles élections ??? la discussion est ouverte....
    Pour moi, la Constitution , le code électoral et la mise en place du CENI passent avant, puis la présidentielle, les législatives et les élections des collectivités décentralisées (en simultannée par le bulletin unique ou en chaine).
    J’ai une proposition sur la question de QUI va confectionner les modèles de constitution à soumettre à Référundum ??? A part, l’Assemblée constituante, je peux proposer un "Grand atelier dans lequel toutes les forces vives de la nation seront représentées" pour élaborer deux ou trois modèles de constitution.
    Après un delai pour la comprehension et l’assimilation des modèles, le citoyen est appelé au Référendum constitutionnel.

    Ensuite, l’élection présidentielle et/ou les législatives sont déclenchées en même date ou séparées (économie d’argent et économie de temps). Les deux à la fois car tout de suite le mécanisme de contre pouvoir est restaurée. Les deux pouvoirs s’auto-réguleront dans la mise en place de toutes les institutions prévues dans la constitution.

    enfin, les élection décentralisées : Maires - Conseil ; Régionales - Conseil (si maintenues) ; sénatoriales (si maintenues).

    Ainsi on peut réver d’une République où la Séparation des Pouvoirs (Exécutif - Législatif - Judiciaire) prévalera où la LOI est générale et impersonnelle !!!

  • 12 janvier 2010 à 14:36 | meloky (#637)

    Fifidianana !

    Efa tena voadona mafy ny fisainan’ny Malagasy raha miresaka momba ny Fifidianana satria nahoana ?

    Tsy misy tamin’ireo filoha taloha ireo no mba nahitana ny tena fifidianana izay mampiseho ny tena voafidim-bahoaka !

    DIa mazava fa tena mila fiovana tanteraka ny fomba fijery sy fanao rehetra mba tsy ho latsaka amin’ny fahotana mahafaty sy fanaon’ny fitondrana ra8 indrindra indrindra (izay tena tsy misy ilana azy mihintsy amin’ny lafiny manontolo anie izany).

    Koa raha tena fandrosoana no ilaina dia aoka ho jerena tsara ny lesona sy ny zavatra tena tokony hatao !!!

  • 12 janvier 2010 à 15:28 | jojo (#3543)

    Personnellement je me suis réjoui lorsque Ravalomanana s’est fait viré du pouvoir en 2009. Non pas parce que je pensais que Rajoelina avait la stature d’un homme d’état que Madagascar attendait mais tout simplement parce qu’il fallait mettre fin a ce régime qui ne faisait que fabriquer de la richesse pour ceux qui n’en avaient plus besoins et de la pauvreté pour ceux qui étaient déjà défavorisés. Ce régime allait nous conduire à une explosion sociale sans commune mesure avec ce qui s’est passé avec Rajoelina, car une société dont les stations de services sont plus rutilantes que les hôpitaux pour soigner les enfants ne peux que s’attendre à une révolte violente de la part de ceux qui subissent quand d’autres s’engraissent. Encore une fois Rajoelina n’a fait que ramasser la rancœur de ceux qui en avait marre. Il ne serait jamais arrivé à rassembler autant de personnes si la majorité de la population avait le sentiment que le régime agissait de telle sorte que leurs enfants auraient une vie meilleure. A telle enseigne que qualifier les défaillances du régime Ravalomanana de simples « erreurs », ou se gausser du quotient intellectuel d’une foule (qui peut certes parfois être payée) qui manifeste rien de plus que son désarroi relève pour moi de complicité de crime contre la justice sociale et de complaisance vis-à-vis d’un pouvoir qui fut ouvertement inégalitaire socialement…. Et ce fut la même chose quand Ratsiraka est tombé de sa chaise. Peu importait la qualité du nouvel homme fort, du moment que le régime défaillant était mis hors d’état de nuire.

    Mon rêve aurait été de voir Rajoelina dire aux malgaches « je vous ai débarrassé de Ravalomanana, maintenant je me retire pour continuer à m’occuper de ma ville et j’organise des élections présidentielles ». Ce ne sera pas le cas malheureusement. Dont acte et contre mauvaise fortune je fais bon cœur, je me dis que plutôt que de vouloir le retour des ceux qui ont faillis (Ravalomanana, Ratsiraka et surtout Zafy), j’encourage tous les malgaches à saisir l’occasion des prochaines élections pour procéder à un gigantesque nettoyage de printemps. Que cette assemblée constituante ne ressemble à aucune autre assemblée que Madagascar a connue auparavant. Fini les députés/psd/csr/sénateur dont le souci majeur était l’attribution des 4x4... Dehors, les retourneurs de vestes professionnels…Prenez part aux débats, imposez vos points de vues et vos hommes, n’hésitez pas à leur rappeler le sort que le peuple réserve a ceux qui se foutent de leur gueule…je n’ai qu’un espoir : que l’on passe a autre chose… et cet autre chose, pour moi ne comprend ni Rajoelina, ni ratsiraka, ni Ravalomanana, ni Zafy et encore moins tous ceux qui auront gravité autours d’eux…
    Cette élection aura au moins un avantage par rapport à une élection présidentielle : c’est celui d’avoir un choix plus élargi de candidat et celui de ne pas avoir à piocher dans le même vivier d’arrivistes dont le bien commun est totalement étranger. Le nettoyage se fera donc en profondeur car avec une présidentielle, il y a le risque que les parasites persistent à s’accrocher.

    Enfin, je ne pense pas que Rajoelina quittera le pouvoir sans en être invite par des suffrages contre sa personne…cela le classe donc d’office dans la catégorie des dirigeants que Madagascar ne doit pas retrouver a sa tète dans quelques mois. Cela nous donne donc une raison supplémentaire pour mettre toutes nos énergies a contribution pour le battre à son propre jeux (les élections) et avec les armes qu’il aura choisi (les élections Non présidentielles)… l’adoption du bulletin unique n’est que le premier élément qui doit nous conduire a ce grand renouveau malgache.

    Alors oui : soyons pragmatiques… n’ayons peur de rien…même pas de ces élections…

    • 12 janvier 2010 à 16:26 | mpitily (#1212) répond à jojo

      " ... A telle enseigne que qualifier les défaillances du régime Ravalomanana de simples « erreurs », ou se gausser du quotient intellectuel d’une foule (qui peut certes parfois être payée) qui manifeste rien de plus que son désarroi relève pour moi de complicité de crime contre la justice sociale et de complaisance vis-à-vis d’un pouvoir qui fut ouvertement inégalitaire socialement…"

      ET TOC pour Ndimby et les (faux) légalistes !

    • 12 janvier 2010 à 17:13 | mpitily (#1212) répond à jojo

      Je suis tout à fait d’accord avec vous sauf pour le cas de rajoelina pour lequel j’accorde encore un certain délai de grâce vu que ses détracteurs (malgaches et leurs complices de la CI) n’ont cessé de lui mettre des bâtons dans les roues jusqu’ici.

      Pour comparer ce qui est comparable, comparons plutôt le bilan de M. Rajoelina jusqu’ici à celui de M. Ravalo en 2001/2002. Qu’est-ce que le premier a fait que le second n’avait pas fait en son temps ? 2002 était même pire que 2009 car il y avait effectivement guerre civile.

      Je reconnais que l’entourage de M. Rajoelina lui a fait plus de mal que du bien (gabégies, détournements, abus de tout genre) et que certaines de ses décisions ne m’ont pas plu (ex : il s’est trompé d’adversaire en la personne de Monja, il aurait dû plutôt se séparer de ces dinosaures retourneurs de veste indignes de confiance qui gravitent encore autour de lui), mais il peut encore corriger le tir à mon avis. Wait and see.

    • 12 janvier 2010 à 17:17 | Albatros (#234) répond à jojo

      Bonjour Jojo,

      Entièrement d’accord avec vous. Votre analyse reflète ce que j’ai l’occasion de voir au travers de 2 ONG de Mada.

      P.S. Pour Mptily :

      Jojo a aussi dit en parlant de Mr Rajoelina ; "cela le classe donc d’office dans la catégorie des dirigeants que Madagascar ne doit pas retrouver a sa tète dans quelques mois."

      Et TOC pour les pro-HAT.

    • 12 janvier 2010 à 18:05 | jangama (#3667) répond à Albatros

      JOJO = PIERROT ???

  • 12 janvier 2010 à 18:02 | Rakotoasitera Fidy (#2760)

    Vous etes courageux monsieur Rabehevitra et vos propositions sont pertinentes

    CONTINUEZ

  • 12 janvier 2010 à 19:01 | Ny ando (#1495)

    Bonjour à tous,

    Dans mon ignorance crasse, j’arrive à constater un fait apparemment mineur pour vous : au pays, les pratiques du passé font jurisprudence, les textes et les constructions intellectuelles n’apportent rien.

    Voici une preuve à la mesure de ma petite surface : le crooner Njakatiana s’approprie les paroles de "Ny kiaky y manina" par ces simples mots au dos de son CD Fitiavana remake Special Slow : "Interprétée par NJ depuis 1994". Et personne ne moufte, ni le véritable auteur (Michèle Rakotoson ?), ni l’OMDA. Je le chante depuis toujours, c’est ma chanson. Pire encore, il se trompe de personne et s’excuse auprès de Rolly ! Fihavanana oblige.

    C’est bien ça notre problème : la démocratie, ça s’apprend. Ca ne se plaque pas comme cela sur n’importe quel terrain où tout se confond alors : fihavanana et démocratie, marimaritra iraisana et démocratie, etc. J’aimerais qu’on me l’enseigne, la démocratie adéquate pour Madagascar.

    Entre-temps, on s’entr’insulte les uns les autres pour des conjectures dont le môme et son gang ne tiendront compte d’aucune façon. On parie ? Un CD évangélique qui fédère ?

    Et puis je réitère ma question, qu’est-ce qu’on peut faire pour expliquer à ceux qui ont baissé les bras (la majorité rurale abstentionniste) que notre espérance de vie est toujours plus courte ?

    A Basile enfin, je demande ce que signifie encore "anti-français". Martine Aubry présentait ce jour ses voeux aux journalistes qui travaillent à entretenir la bonne citoyenneté chez chaque Français en lui fournissant le matériau pour se positionner sur les questions cruciales. Elle a pointé à cette occasion que la politique de Sarkozy à l’étranger vise bien davantage à dorer son blason personnel que le bien du pays soi-disant à aider (Afghanistan), et qu’il est seul dans son trip, critiqué par les dirigeants des autres puissances. Si j’adhère aux Déclarations des droits de l’homme, à l’origine française, est-ce que je suis sarkoziste, vazaha-gasy ou francophile ? C’est trop facile d’étiqueter les gens.

    Enfin, un grand merci à KAKI des éclaircissements concrets qu’il a apportés ici.

    Bien à tous.

    • 13 janvier 2010 à 12:20 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à Ny ando

      Ny ando

      Un peu tard,mais je vous présente mes voeux pour l’année 2010

      Vous me posez une question sur l’anti-français.(anti-france)

      "L’anti- français (anti-France) décrit en général une position systématiquement négative,méfiante ou hostile vis-à-vis des français (de la FRANCE)".

      Il peut s’appliquer simplement envers sa politique,mais aussi envers sa société,son histoire,sa culture ou son peuple.

      Basile RAMAHEFARISOA

    • 13 janvier 2010 à 15:34 | Ny ando (#1495) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Cher Basile, mes meilleurs voeux pour un excellent 2010 à vous-même et à ceux qui vous sont chers (je l’ai déjà écrit dans ce forum pour tous, mais aujourd’hui ça s’adresse à vous nommément, ça me fait plaisir).

      Si je comprends bien, dire de quelqu’un qu’il est "anti-français", c’est implicitement pointer que cette personne récuse entre beaucoup d’autres choses la Déclaration des droits de l’homme sortie de l’Assemblée constituante française ?

      Diable, c’est une accusation très grave, non ?

    • 13 janvier 2010 à 21:14 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à Ny ando

      Ny ando !!

      la déclaration de droit de l’homme est universelle !!

      n’allez pas trop vite pour l’utilisation de la "déclaration de droit dee l’homme"

      même les français ne respectent pas scrupuleusement le droit de l’homme ;

      ne soyez pas plus royaliste que le roi et n’utilisez pas à tort et à travers "la déclaration de droit de l’homme"

      merci

    • 14 janvier 2010 à 19:33 | Ny ando (#1495) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      En 1948, l’ONU s’est très largement inspirée de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789, issue des Lumières françaises, pour établir la Déclaration universelle des droits de l’homme à laquelle vous faites illusion. Ce texte-ci est un enfant du premier, pour rendre à César ce qui est à César. À aucun moment je n’ai utilisé l’adjectif "universelle".

      Voilà pourquoi je dis qu’être anti-français n’a aucun sens en 2010. Il y a pratique et pratique des droits de l’homme suivant les régimes qui se succèdent et les lieux où ils se succèdent... Je ne suis pas particulièrement francophile (dans la même logique que celle que j’adopte pour la francophobie) et ne puis donc être plus royaliste que le roi.

      Il reste à savoir qui écrit "à tort et à travers" dans ces échanges.

      Bien à vous, cher Basile. Ne me gardez pas rancune.

  • 14 janvier 2010 à 03:05 | el che (#344)

    On ne peut pas élire un président de la République sans Constitution. Même la HCC ne peut décréter que A. Rajoelina puisse briguer la magistrature suprême, alors qu’il n’a pas l’âge requis !

    N’oublions pas que le but de la manœuvre est d’obtenir la reconnaissance de la CI !

    Donc, en toute logique, la mise en place d’une Assemblée constituante est une échappatoire pour sortir les mutins de ce non-sens Juridique.

    Si l’assemblée Constituante parvient à mettre sur place une nouvelle constitution, la CI peut donner le feu vert pour la reconnaissance internationale à Madagascar.

    Cette nouvelle Constitution peut proroger les attributions du pt de la HAT (mesures transitoires) pour une durée déterminée.

    El che.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS