Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 29 janvier 2023
Antananarivo | 08h37
 

Société

Mouvement « Sentinelles »

« Venir en aide aux enfants nécessiteux »

samedi 15 décembre 2007 | Herimanda R.
Une exposition pour marquer les activités de « Sentinelles »

Discret mais efficace. Le Mouvement « Sentinelles » n’a cessé d’œuvrer en faveur des enfants et des femmes en situation difficile depuis son implantation à Madagascar, voici 20 ans exactement. « Notre devoir est de venir en aide aux familles nécessiteuses par un accompagnement social pour une réinsertion dont le but est d’avoir l’autonomie dans leur vie » a dit Nomentahinjanahary Marie Michelle, co-coordinatrice de ce Mouvement lors de la célébration du 20ème anniversaire du Mouvement qui a eu lieu hier à Faravohitra. Ceux qui bénéficient de ses aides et son soutien sont surtout les garçons mineurs au Centre de reéducation à Anjanamasina, les enfants mineurs et les enfants incarcérés avec leurs mères, les femmes enceintes détenues à la Maison centrale d’Antanimora. Et même, après leur sortie, ils sont pris en charge et sont accompagnés jusqu’à ce qu’ils puissent voler de leurs propres ailes en les orientant vers une formation, un apprentissage d’un petit métier, ou un micro-crédit selon leurs désirs et leurs besoins.Grâce à la mise en place d’un Programme « Bien être » en 2002, des familles défavorisées, victimes de dislocation familiale ou d’exode rurale peuvent avoir accéder à des micro-crédits qui leur permettent de démarrer leurs activités lucratives. Dans le domaine de la santé, 49 enfants victimes de pieds bots, poliomyélite, diverses malformations osseuses ont été pris en charge et ont bénéficié des opérations chirurgicales. Fondé en 1980 par Edmond Kaiser, « Sentinelles » dont le siège se trouve en Suisse est présent dans 14 pays. A Madagascar, ses activités ont démarré en 1987.

Publicité




Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS