Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 29 janvier 2023
Antananarivo | 08h37
 

Société

Médecine humaine

32 nouveaux professeurs agrégés

lundi 17 décembre 2007 | Herimanda R.
Le ministre Robinson félicitant les nouveaux professeurs.

Ils sont là. 32 médecins malagasy sur 57 inscrits ont été promus au titre de professeur agrégé en médecine, toutes spécialités confondues (orthopédie traumatologie, chirurgie viscérale, chirurgie générale, chirurgie pédiatrique, neurochirurgie, stomatologie, pédiatrie, maladie infectieuse, gynécologie obstétrique, ...). Ils ont été admis au concours national d’agrégation qui a été organisé à Antananarivo du 11 au 15 décembre dernier. La cérémonie de sortie officielle de cette première Promotion des professeurs agrégés a eu lieu samedi dernier au palais d’Etat à Iavoloha en présence des ministres Radavidson Andriamparany et Jean louis Robinson.

C’est la population malagasy toute entière qui bénéficiera de l’arrivée de ces médecins de haut niveau dans les milieux hospitaliers. Selon le ministre de la Santé, du Planning familial et de la Protection sociale, ces nouveaux professeurs agrégés se sont engagés à travailler dans les centres hospitalo-universitaires d’Antananarivo, de Mahajanga, de Toamasina et de Fianarantsoa. Ils vont contribuer à l’amélioration de la qualité des soins afin de satisfaire les besoins essentiels de la population en matière de santé. Ils vont également assurer la formation de leurs cadets et de la relève du corps professoral au niveau de l’enseignement supérieur.

Madagascar manque encore de professeurs agrégés. Il n’y en a que 17 qui sont en exercice. En ajoutant les nouveaux venus, ils sont au nombre de 49. D’après le ministre Jean Louis Robinson, le pays a besoin de 400. A ce sujet, le ministre Radavidson Andriamparany, dans une interview que ce dernier a accordé aux journalistes présents à Iavoloha, a été clair. « Le concours national d’agrégation en médecine humaine continuera. Il sera organisé tous les deux ans. Actuellement, nous envisageons d’élargir les filières ou spécialités qui font l’objet du concours. Ainsi, dès l’année prochaine, il y aura un concours pour l’odonto-stomatologie en vue de l’obtention d’un diplôme d’agrégation ». Ce concours d’agrégation en médecine humaine a été le premier à être organisé à Madagascar. Avant, les médecins malagasy devaient allés en France ou en Afrique dans le cadre du CAMES (Conseil africain et malagasy pour l’enseignement supérieur). « Bien qu’il s’agisse d’un concours national, celui-ci a un niveau international, aussi bien dans la façon dont nous avons jugés qu’au niveau des candidats. Ces candidats ont, au moins, un niveau de bacc + 14 et ont franchi différentes étapes dans l’exercice de leur fonction ». Peut être, nos amis africains pourraient être intéressés et n’attendraient plus le CAMES pour pouvoir se présenter à un concours d’agrégation en médecine.


Pr Henri Jean Claude Razafimahandry : « Je me suis préparé au concours depuis 10 ans »

Le Pr Razafimahandry, le lauréat des lauréats du premier concours
d’agrégation en médecine.

Son nom reste dans les annales de la médecine malgache. Le Pr Henri Jean Claude Razafimahandry est le lauréat des lauréats du premier concours national d’agrégation en médecine humaine organisé cette année à Antananarivo. « Je me suis préparé à ce concours depuis 10 ans. Durant tout ce temps, j’ai bien travaillé. Maintenant, les efforts ont porté leurs fruits et grande est ma joie », nous a-t-il dit dans une interview. Il a affirmé que le concours a été dur. Il a falu passer 3 épreuves, à savoir, l’exposé des titres et travaux, l’épreuve théorique, l’épreuve clinique ou de laboratoire ou une étude de cas de dossiers techniques ou de capacités managériales. Chacune étant éliminatoire. Agé de 43 ans, le Pr Henri Jean Claude Razafimahandry se spécialise dans l’orthopédie-traumatologie. Ils sont deux à avoir réussi le concours pour cette spécialité.

Publicité




Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS