Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 1er février 2023
Antananarivo | 12h38
 

Sport

Football

CHAN : Madagascar se qualifie pour les quarts de finale

mardi 24 janvier | Mandimbisoa R.

Un petit exploit pour l’équipe nationale locale malgache de football. Les Barea ont battu lundi soir, l’équipe du Soudan lors du dernier match du groupe C du championnat d’Afrique des Nations (CHAN) sur un score de 3 buts à 0. Une victoire qui permet à l’équipe d’accéder aux quarts de finale.

Logée dans la poule C en compagnie du Ghana, du Soudan et du Maroc, les Barea ont effectué un parcours sans faute. Elle s’est imposée devant le Ghana sur un score de 2-1. Pour leur deuxième match, ils ont arraché la victoire au au Soudan sur un score 3-0. Après le forfait du Maroc, l’équipe malgache termine en tête du groupe C avec 9 buts.

C’est Tokinantenaina Tsiry Olivier Randriantsiferana qui a ouvert le score dès la 13e minute de la rencontre. Visiblement, les Malgaches ont démarré sur les chapeaux de roue dans cette première période. Après une demi-heure de jeu, Solomampiaina Razafindranaivo double la mise pour les Barea. Trois minutes plus tard, Lalain Cliver Rafanomezantsoa a alourdi le score. Les carottes sont alors cuites pour les Soudanais dès les 45 premières minutes de la rencontre.

Les statistiques du match confirment que les Malgaches étaient plus lucides que leurs adversaires qui ont eu du mal à surmonter les pressions avec 10 fautes assorties d’un carton jaune. La possession de balle a été équilibrée avec une légère avantage pour les Malgaches (55%), il en est de même pour la précision des passes (77%pour Madagascar et 75% pour Soudan).

La bonne préparation a finalement payé pour les Barea. « Madagascar a bien préparé le match et le staff technique a étudié tous les détails et préparé psychologiquement les joueurs  » a déclaré le sélectionneur Romuald Rakotondrabe lors d’une conférence de presse d’avant-match. Les Barea ont passé deux semaines à Constantine (Algérie) pour s’adapter au climat et mieux développer leur jeu.

En quarts de finale, Madagascar, premier du groupe C, affrontera le Mozambique, deuxième du groupe A, derrière l’Algérie. Un adversaire coriace qui a déjà tenu en échec la Lybie (3-2) et l’Ethiopie (0-0) dans le cadre de la phase des groupes.

Quatre ans après avoir pris part pour la première fois à la phase finale de la Coupe d’Afrique des nations (CAN ) 2019 en Egypte avec une qualification historique en quarts de finale, les Malgaches ont une fois de plus réservé une grande surprise dans ce championnat et ne comptent pas s’arrêter là.

43 commentaires

Vos commentaires

  • 24 janvier à 10:00 | dupenard (#11227)

    Un peu de récupération par le bouffi, serait la "bienvenue" !

  • 24 janvier à 10:21 | Shalom (#2831)

    Niala teto an-tanindrazana izany i DJ Faikam-boto Rainilainga Brosse Le (Lui) ka nifanena tamin’ireo mpiray tanindrazana teny Roissy CDG Lafrantsa.
    Dia haninona indray ? Hangata-bola ?
    Dia tena Rainilainga tokoa ka tsy henatra tsy tahotra fa heveriny ho adinon’ny Ambanilanitra ve ny filazany hoe : « Efa ao ny vola sy ny expert » (asa na expert amin’ny inona io nolazainy io, expert @ fanodikodinam-bolam-panjakana sy ny harem-pirenena angaha) kanefa hatramin’izao aloha dia zéro manatody no naterany.
    Izany tokoa angamba no tsy nahavoazan’ity kary lahy ity tany am-pianarana. Fa raha lainga sy fetsepra aloha dia talentany.
    Mendrk’izany ve ny tanin’ny Razana sy ny Ambanilanitra ?
    Ndao ary ! Hombanao Izaho Fehiloha mena e !

    • 24 janvier à 11:59 | Isandra (#7070) répond à Shalom

      Déserteur,

      Hita mihintsy hoe tsy mpitsoak’ady fotsiny, fa be fialonana no romotra. Avoaka daholo io opa rehetra io.

    • 24 janvier à 12:36 | Shalom (#2831) répond à Shalom

      Odry ! F’inona no lazaina fa ompa ao anatin’ny voalazako ?
      Izao valin-tenin’ny rezimanta (#7070) izao no atao hoe famadian-dresaky ny tsy mahita avaly dia ahodikodina etsy sy eroa, hamoronana hevitra tsy leo-body dia heverina fa hanova ny voalazako izany na hanadinona ny voa-tanisa.
      Raha misy diso ireo voalazako ireo dia hitsio ho hitam-bahoaka, fa raha tsy voahitsy dia satria zava-marina sy zava-misy :
      - Resaka expert ve ?
      - Resaka vola misy ve ?
      - Lainga sy hafetsepra ve, iza no tsy mahalala ?
      - Resaka kary lahy tsy alehany tany am-pianarana ve ? Ireto ny kajy mampiseho sy mana-marin’izany :

      13+6 = 18
      10 x 100 = 10.000
      34 - 10 = 34
      100 - 15 = 89

      Misy diso ve ireo volaza ireo ?

    • 24 janvier à 12:43 | Isandra (#7070) répond à Shalom

      Déserteur,

      Refeha teraka tao anaty fianankaviana mpitsoak’ady ianao, dia tsy mahita mihitsy hoe inona no maharatsy izany sady lazainao fa normal izany.

      Rehefa zatra mpamingavinga olona sy manopa olona ianao, dia lazainao fa voambolana hoatran’ny voambolana rehetra ny opa(insulte).

    • 24 janvier à 12:52 | Shalom (#2831) répond à Shalom

      Valio ny fanontaniana :
      Inona amin’ireo voalaza no atao hoe ompa ?
      Ny atao hoe ompa tompoko dia ny toa izao : "Raha tena raitra i DJ Rainilainga sns ... dia asaivo ataony vita alohan’ny faran’ny taona ny velirano rehetra nolazainy".
      Izany no atao hoe ompa. Fa tsy nanompa an’ilay antsoina hoe Jesosy moa i Satana raha niteny hoe : "Raha tena zanak’A.tra ianao dia mitsambikina avy ery ambony ery f’izy handefa ny Anjeliny hanavotra anao". Izany no atao hoe OMPA. Misy miendrika toa izany ve ny voalazako tamin’ny soratro ?

    • 24 janvier à 12:59 | Shalom (#2831) répond à Shalom

      24 janvier à 11:59 | Isandra (#7070) répond à Shalom ^

      ...
      fa be fialonana no romotra...


      1) Dia mba tsy rariny kosa ny filazana fa mialona an’i DJ Faikam-boto Rainilainga Brosse Le (Lui) ny tary, fa dia inona loatra na hainy na olona mba havanana amin’ny inona izy ka mety hiteraka fialonana sanatrian’izany ?
      2) "Romotra" : dry ! Inona ao amin’ny voalazako no ahafahana milaza fa romotra aho ?
      Mba tiako ho fantatra tokoa sa izaho no tsy mahay teny malagasy ka tsy mahafantatra ny dikan’io teny io ?

    • 24 janvier à 13:22 | saint-augustin (#9524) répond à Shalom

      Shalom,
      il vient en France peut-être demander à tous ces pirates qui ont volé les malgaches de rendre l’argent :à commencer par Randriamampianina ,les anciens Ministres,les anciens DG et les petites mains .
      Je suis impatient.

    • 24 janvier à 15:07 | Shalom (#2831) répond à Shalom

      24 janvier à 13:22 | saint-augustin (#9524) répond à Shalom ^

      Shalom,
      il vient en France peut-être demander à tous ces pirates qui ont volé les malgaches de rendre l’argent...


      Si c’est vraiment cela son but, pourquoi pas mais qu’il commence par lui même ...
      Ce sera plus juste.

  • 24 janvier à 10:56 | lé kopé (#10607)

    Jacques Bonjour,
    Cette Equipe Nationale Malagasy, composée des joueurs locaux , a créé la surprise dès le début de la CHAN , en battant l’Equipe Nationale du Ghana , les Back Stars, l’un des berceaux du Football Africain avec le Nigeria . Tous les spécialistes du ballon rond étaient persuadés que comme les Barea à la CAN en 2019, en battant les Eagles , cela ne va être qu’un feu de paille . Heureusement pour nous , ces jeunes pousses ont démontré que l’on pouvait compter sur eux pour défendre les couleurs du Pays . Si une grande partie de cette réussite , que l’on espère pérenne , revient aux acteurs sur le terrain , il ne faut pas oublier le travail harassant de l’Equipe Technique et Logistique . Le regroupement , commencé dès le 12 Décembre 2022, a permis à cette formation d’avoir une cohésion tant sur le terrain ,qu’en dehors, et a porté ses fruits. Nous tenons à attribuer une mention particulière à l’Entraîneur Rôrô Rakotondraibe , lui même ancien rescapé de l’ancienne Equipe de la BFV , qui a pu atteindre les demi-finales du Championnat d’Afrique des club Champions dans les années 80. Nous profitons pour cette occasion à nous remémorer le travail de l’Entraîneur de la BFV , Claude Ravelomanantsoa , ancien sortant de l’Institut National des Sports à l’Université d’Ankatso (aujourd’hui décédé) , et lauréat d’un Diplôme d’Entraîneur délivré par Peter Schnittger , l’un des Entraîneurs Allemands qui a développé le Football en Afrique . Bref , cette épopée nous démontre que des talents existent à l’intérieur, et à l’extérieur du Pays , mais qu’il s’agit tout simplement de leur donner les moyens pour s’épanouir . Malgré le caractère pessimiste des mauvais coucheurs , un pas a été franchi dans cette Compétition , mais le plus dur reste à faire . Encore une fois , nos Félicitations à nos valeureux guerriers , et souhaitons leur un parcours florissant .
    Mais nous n’oublions pas que pour la réussite du Sport , il est urgent d’assurer les besoins fondamentaux de nos habitants , ce qui n’est hélas , pas encore le cas . Salut Les Copains .

    • 24 janvier à 15:54 | Shalom (#2831) répond à lé kopé

      24 janvier à 10:56 | lé kopé (#10607)
      ...
      Nous tenons à attribuer une mention particulière à l’Entraîneur Rôrô Rakotondraibe , lui même ancien rescapé de l’ancienne Equipe de la BFV , qui a pu atteindre les demi-finales du Championnat d’Afrique des club Champions dans les années 80.


      lé kopé, je suis vraiment reconnaissant que quelqu’un rappelle cette équipe de la BFV.
      En effet, la majorité des joueurs de ce club a été initialement des joueurs formés dans le centre RIJSA à Ambohimanarina dont les fondateurs fussent les membres de ma famille.
      C’étaient un centre créé par mes parents dans notre propriété (et dont j’étais le gérant) pour réunir et éduquer les jeunes afin qu’ils ne soient pas attirés par les tentacules de la "révolution socialiste rouge". On y a trouvé les disciplines sportives (foot, basket, athlétisme) et les cours d’enseignement général ...
      Pour le sport, beaucoup des joueurs de la BFV en sont les produits. Pour l’enseignement général, beaucoup sont sortis de l’Ecole de Médecine d’Ankatso et de l’Ecole Polytechnique de Vontovorona et d’Antsiranana).
      Ce fut un temps ...

    • 24 janvier à 21:06 | Jacques (#434) répond à lé kopé

      Bonjour Lé Kopé,

      Mille excuses pour cette réponse quelque peu tardive.

      En effet ça a l’air de marcher pour les Baréa dans ce CHAN qui ne passionne pas grand monde, la plupart des grandes nations du foot africain ayant préféré présenter leurs équipes B, voire déclarer forfait à l’instar du Maroc par exemple. Comment alors analyser cette métamorphose des Baréa, je ne saurai le dire. Gageons seulement que cette éclaircie dure le plus longtemps possible.

  • 24 janvier à 11:11 | Isandra (#7070)

    L’année 2023, l’année de la victoire prédite par notre Président commence à se réaliser.

    2023 :« Si la croissance économique est estimée à 4,2% cette année(2022), l’objectif de croissance est réajusté à 4,9% pour l’année prochaine(2023) »

    Les réalisations :

    https://www.presidence.gov.mg/realisations.html

    • 24 janvier à 11:33 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      VELIRANO QUI SE RÉALISE :

      « EDUCATION - Plus de 400 salles de classe construites en 2022, plus de 330 en cours de construction, plus de 400 en attente de construction, selon le bilan du ministère de l’Education nationale
      Antananarivo, 24 Janvier, 6h45 - Le ministère de l’Education nationale à l’heure du bilan. Sur les 1 372 salles de classe qu’il avait prévu de construire en 2022, 405 salles ont pu être achevées. 334 salles sont encore en cours de travaux tandis que 414 devraient commencer à être en chantier en 2023.
      ⭕Les deux tiers des salles en projet pour le compte de 2022, soit 922 salles, sont censés faire partie des établissements scolaires manara-penitra (ESM). 225 d’entre elles ont pu être achevées en 2022, 114 sont encore en cours de construction tandis que 364 n’ont pas encore démarré. Mais "leur construction est programmée en 2023", précise le ministère.
      ⭕Les autres salles, soit les 450 salles qui avaient été prévues dans le plan de travail du ministère en 2022, sont financées par la Banque mondiale via le Projet d’appui à l’éducation de base (PAEB). Moins de la moitié des travaux, soit la construction de 180 salles, a pu être achevée. Une grande partie, soit 220 salles, est encore en cours de construction. Il reste 50 salles dont les travaux doivent démarrer en 2023 mais qui sont attribuées au titre du marché de 2022. »

    • 24 janvier à 12:19 | citoyendumonde (#4292) répond à Isandra

      Aty amintsika ny mason’izao tontolo izao. Vahoaka mahantra fadiranovana. Tohizo n’y lainga fa ny zava-misy iainan’ny vahoaka no itarafana n’y tena marina.

    • 24 janvier à 12:45 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Citoyendumonde,

      Zavatra azo porofoina daholo ireo, fa ianareo no jamba sy zatra mihinana ny honohono.

    • 24 janvier à 12:46 | Shalom (#2831) répond à Isandra

      Avec quels enseignants ?
      Des FRAM non payés ?
      Voilà des réalisations qui n’ont aucun sens et manquent énormément de pragmatisme.
      On appelle cela du "KITOHATOHA", signé DJ Faikam-boto Rainilainga Brosse Le (Lui).
      Le "Kitohatoha" est-il digne d’un prezidà ?
      Ny Ambanilanitra no aoka hitsara ...

    • 24 janvier à 13:16 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Déserteur,

      Déserteur un jour, déserteur toujours.

      A part, les enseignants qui ont été déjà recrutés, cette année, environ 9.800 sont prévus à recruter auprès du ministère de l’Education nationale.

      https://www.madagascar-tribune.com/Recrutement-17-900-fonctionnaires-cette-annee.html

    • 24 janvier à 15:01 | Shalom (#2831) répond à Isandra

      BESORONGOLA, AU SECOURS !

      Voyez-vous la façon d’écrire du rezimanta des (#7070) ....
      "sont prévus" et ils pensent que c’est acquis, que c’est fait ! Ca c’est un vrai disciple de Mr HO.
      C’est comme cela qu’ils s’en vantent de leurs "battre l’eau" : car DJ Faikam-boto Rainilainga Brosse Le (Lui) les a dits en 2018 que les disciples "phooza" clament partout que c’est réalisé (sans oublier les "121 industries" comme l’a fait remarquer hier un participant à ce forum).

      Mpivarotra saka be loha tsy an’inon-tsy an’inona raha izay "phooza".

      Farany : eto amin’ny tanàna ny tary, koa raha atao hoe "déserteur toujours", koa maninona no tsy asaina samborin-dry baomba sy ny minisitra mercedes mena ?
      Ary miandry ny valin’ilay fanontaniako aho : inona ilay ompa nataoko tompoko ?

    • 24 janvier à 17:20 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Déserteur,

      sont prévus" ?

      Ça lui déserte que gouverner, c’est prévoir.

      Ah ! J’ai oublié qu’il n’a jamais gouverné, contrairement à Rajoelina, soi-disant Bac- ??

  • 24 janvier à 11:12 | MALIBUC (#9345)

    COOPERATION : Une vingtaine de travailleurs qualifiés malgaches dans le secteur de l’agriculture à envoyer travailler au Japon

    Alors que l’on importe du riz de très mauvaise qualité d’ailleurs, on envoie nos techniciens former des Japonais.
    Il aurait mieux valu que ces dits techniciens forment nos futurs riziculteurs afin de produire plus !
    Bref c’est à ne plus rien y comprendre.

  • 24 janvier à 11:13 | rawera (#10329)

    Salama namako ô,
    Arahabaina ny "Barea" tafita. Izahay aloha efa hatrany ampiandohana no efa resy lahatra fa mahay ny eto antanindrazana noho ireo antsoina hoe "expat" na mpilalao io na mpanazatra. Ireto "expat" ireto dia tonga amin’ny fitenenana hoe : "malaza tsy hihinanans toy ny viliantsahona". Aminay izany fandresen’ny "Barea" izany" hatreto dia efa goavana. Ary hamafisinay etoana fa tsy mahay milalao baolina ianao vao lasa mpanazatra katraka ! Iza moa io mpanazatra io e ? O re olon’ô ataovy ohatra alain-tahaka ny toy izao : mahay isika gasy fa "miadaladala" (aza fady) mahavita zavatra isika fa "hindrakindrafana" hafa tsy ireo kaondrana mamono ny mpiray tanindrazana. Tia tena tsy miezaka mampandroso ny firenena. Fa ny tsy afaka amintsika dia ity "films" ataontsika lava ity.
    Tsara Barea !

  • 24 janvier à 12:07 | Besorongola (#10635)

    LA RÉCUP COMMENCE.
    UN DÉPUTÉ PRO RÉGIME VANTE L’EFFICACITÉ DES GODASSES DES BAREA ACHETÉS PARAÎT-IL PAR MR HO.

    https://www.facebook.com/100057697530328/posts/pfbid023rsNFJDJdWpKVfKJJLLSeGt5LZjiGEiK7r816ktGs81ZtAyUVhkGvUb5RxyyijDgl/

  • 24 janvier à 12:14 | Besorongola (#10635)

    QUI A DIT QUE S’IL EST ÉLU LE CHÔMAGE DES JEUNES SERONT RÉDUIT AVEC DES SALAIRES DÉCENTS ? MR HO ÉVIDEMENT !

    La crise socioéconomique sera au cœur de la propagande pour l’élection présidentielle. Le chômage est une des premières manifestations de la crise. Les candidats seront donc fortement sollicités à propos de ce fléau qui cause bien de torts. La population sera à l’écoute des solutions. Les candidats devront s’engager à créer des emplois. Il y a grosso modo trois types d’emploi : les fonctionnaires (ou assimilés), les salariés du secteur privé (CDD, CDI ou saisonniers) et les personnes qui travaillent officiellement à leur compte (agriculteurs, pêcheurs, commerçants, artisans, professions libérales et entrepreneurs). Les chômeurs aspirent à trouver un emploi décemment payé dans ces catégories. Pourtant, dans les faits, la pauvreté omniprésente et la précarité croissante, laissent peu de place au choix. Nombreux sont nos compatriotes qui doivent se contenter des métiers salariés ou indépendants les plus ingrats, instables et dévalorisants. Certains individus s’improvisent intermédiaires ou rabatteurs en tout et n’importe quoi (maisons, terrains, voitures et smartphones). D’autres deviennent des marchands ambulants. Selon le capital en leur possession, certains camelots vendent des articles de luxe contrefaits (lunettes de soleil, ceintures, montres et parfums) auprès des automobilistes sur les parkings ou dans les embouteillages. Certains colporteurs marchent sur des kilomètres pour vendre des cacahuètes, des cigarettes ou des bonbons. D’autres sont plus sédentaires et survivent en vendant des fruits et légumes de saison, de la soupe, du koba ou des beignets, au même endroit dans l’espoir de se constituer une clientèle. De nombreuses femmes (jeunes et moins jeunes, épouses ou célibataires, avec ou sans enfants) sont à la recherche d’un emploi de ménagère, lessiveuse et ouvrière du textile. D’autres préfèrent revendre des friperies. D’autres se livrent à la prostitution occasionnelle ou régulière. De nombreux jeunes hommes n’ont pas d’autres horizons professionnels que de devenir agents de sécurité, tireurs de charrettes, vendeurs de bouteilles usagées, laveurs de voitures, gardiens de parking et aide-chauffeurs.

    • 24 janvier à 12:15 | Besorongola (#10635) répond à Besorongola

      ... Nombreux sont ceux qui cumulent des jobs journaliers au gré des opportunités. Ils sont à la fois boucheurs de trous sur la chaussée et manutentionnaires. Certains métiers manuels tendent à disparaître. C’est le cas des cordonniers et des réparateurs de montres, de parapluies et de briquets. D’autres ventes sont apparues. Celles de cartes de recharges téléphoniques et de masques de protection. Il y a aussi les personnes qui vivotent en transférant des chansons sur les portables. D’autres occupations sont conjoncturelles ou saisonnières. C’est le cas des vendeurs de jouets et de balais pour essuie-glaces. Bref, ce sont autant de petits métiers informels qui ne font pas rêver, mais qui permettent de manger au jour le jour. Certes, il n’y a pas de sots métiers, mais tous les petits boulots évoqués ci-dessus transpirent la précarité et l’absence de futur. L’avenir de leur progéniture est le souci premier des parents. Il y a un petit espoir pour l’emploi des jeunes avec les sociétés liées aux Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC) mais ces entreprises sont encore trop peu nombreuses et trop peu diversifiées. Elles se limitent à la saisie informatique et aux centres d’appel. Pour paraître crédibles, les candidats à l’élection présidentielle qui promettront des milliers d’emplois devront s’attacher, d’une part, à la mise en place de conditions plus incitatives pour les investissements et, d’autre part, au développement des formations techniques et professionnelles pour les jeunes qui souhaitent accéder au marché du travail.

      Folojaona et Ranary/LGI.

  • 24 janvier à 12:42 | Besorongola (#10635)

    ET L’ON APPELLE CELLE-CI ROUTE NATIONALE
    https://www.facebook.com/100057697530328/posts/pfbid0zHG46npdxefccfSRD8J2LtjK8rpW4rTKYvpHe75QiCCAAZFVtvqV3WtDaMHmmjhSl/
    LES BIDASSES RECULENT TANDIS QUE RAVALOMANANA ET LES VAHOAKA AVANCENT.
    La côte de popularité de Ravalomanana ne cesse de monter à une vitesse de tgv !

    https://fb.watch/ifo05Nr484/

  • 24 janvier à 13:11 | arsonist (#10169)

    24 janvier à 11:12 , MALIBUC (9345) écrit
    COOPERATION : Une vingtaine de travailleurs qualifiés malgaches dans le secteur de l’agriculture à envoyer travailler au Japon

    Comments :
    Dans MA ville , Paris , il y a quelques années de cela , j’avais constaté que les jeunes Japonais qui mangeaient à la même table que moi étaient plus gros mangeurs de riz que moi.
    La première fois , j’étais surpris.
    La deuxième fois mon constat de la fois précédente était confirmé.
    Et il n’y eut plus jamais de troisième fois.
    Puisque je prenais soin de ne plus être à la même table que tout ce qui ressemble à un Japonais quand il y avait du riz au menu !

    Plus tard, j’ai appris par des émissions de TV l’existence de riziculture au Japon.
    Les Japonais utilisent des machines-outils de petit modèle pour travailler dans leurs rizières taillées en escalier.
    Le produit de leurs paysans est vendu très cher sur leur marché.
    Normal ! Compte tenu du niveau de vie au Japon !

    Il m’arrive, mais c’est très rare, de voir du riz japonais dans les rayons du magasin où je me ravitaille. Mais c’est un riz hors de prix ! Donc, je n’en ai jamais acheté.

    Compte tenu du vieillissement de la population japonaise,
    phénomène qui engendre de très sérieuses craintes depuis de nombreuses années pour le renouvellement de la population japonaise,
    si j’étais à la place d’un de ces "travailleurs Gasy qualifiés en riziculture" partis au Japon,
    je ferais tout mon possible de façon honnête et conforme à la culture [celle de l’esprit et l’âme] japonaise
    pour y rester
    et y fonder une vie nouvelle de façon définitive !

    • 24 janvier à 17:13 | Stomato (#3476) répond à arsonist

      >>Comments :
      Dans MA ville , Paris , il y a quelques années de cela , j’avais constaté que les jeunes Japonais qui mangeaient à la même table que moi étaient plus gros mangeurs de riz que moi.
      La première fois , j’étais surpris.<<

      Il y a une explication rationnelle à cet étonnement comme en toute chose.

      Vous avez dû venir squatter dans VOTRE ville car étant trop habitué a ne pas avoir assez à manger dans MON pays, votre estomac a rétréci et vous mangez maintenant des portions de vazaha !

  • 24 janvier à 15:05 | arsonist (#10169)

    Hoy i be-sy-leo foza femelle anti ambaniandro isandra ,
    izay mpilela-dyvo an’ Brosse-Li DJ bac-3 Rajoelina faikam-boto,
    ity hoe :

    24 janvier à 11:59 | Isandra (7070)

    Déserteur,
    Hita mihintsy hoe tsy mpitsoak’ady fotsiny, fa be fialonana no romotra. Avoaka daholo io opa rehetra io.

    Dia izao tokoa ary :
    Izaho arsonist , monina eto Paris, MA ville ,
    dia tena mialona be mhitsy
    ny hadondronan’i Brosse-Li DJ bac-3 Rajoelina faikam-boto ,
    sady koa manopa io tsy vanon-ko olona io
    noho ny fampahoriana tsy misy toy izany apihariny amin’ny vahoaka malagasy !

    • 24 janvier à 15:40 | Isandra (#7070) répond à arsonist

      Molotov,

      Na ohatra fotsiny hoe : Nahomby tamin ny zavatra rehetra tsy nila niala teto an-toerana lavitran’ny fianankaviana sy ny namana na namaky ranondoha elabe sy nandrovitra mpataloha taona maro tany an-dakilasy.

      Karazan’ny fahombiazana :
      - Nahatsangana orin’asa maro sady mahomby,...tsy nila tsy nandoa hetra hoatran’ny sasany,...
      - Lany maire ny Iarivo, renivohitrin’i Imerin’Ombilahibemaso,...
      - Voafidy ho filoha,
      - Afaka mihaona amin ireo olobe (grands)an Izao tontolo izao :
      https://www.madagascar-tribune.com/Le-president-Rajoelina-recu-par-son-homologue-americain-Biden.html

    • 24 janvier à 15:56 | Shalom (#2831) répond à arsonist

      24 janvier à 15:40 | Isandra (#7070) répond à arsonist ^

      ...
      Nahatsangana orin’asa maro sady mahomby,...tsy nila tsy nandoa hetra hoatran’ny sasany,...


      Ary toa tsy tononina ry tonaka ny fianakaviana Razakandisa e ! Ndry ! ...

    • 24 janvier à 16:25 | Isandra (#7070) répond à arsonist

      Déserteur,

      Rajoelina a réussi grâce à ses talents, Ces trophées le prouvent :

      - Financement accordé par Fiaro pour lancer le projet de panneaux défilant,
      - Crédit de plus de milliard accordé par la BNI avec zéro intérêt suite à son trophée du meilleur entrepreneur.

      « En tout cas, Andry Rajoelina de son vrai nom, est reconnu de tous dans le milieu des entreprises. Même les institutions financières lui reconnaissent son honnêteté et ses capacités de conception et de gestion. C’est un créatif né. Il a ravi le titre de « Meilleur manager de l’année 2000 » chez Eco Austral. En 2003, il a obtenu le « Trophée du meilleur entrepreneur » de la BNI-CL »

      https://www.madagascar-tribune.com/La-foi-agissante,2993.html

    • 24 janvier à 16:39 | arsonist (#10169) répond à arsonist

      Ha - ha - ha !

      Izaho arsonist indray kosa hatramin’izao dia tsy mbola nandatsaka ain’olona na dia iray aza mba hivelimako !

      Tsy mbola nandratra olona akory koa !

      Aoriana ao no asa !
      Raha ohatra hoe mifanehatra amin’ireo heri-pamoretan’i Brosse-Li DJ bac-3 Rajoelina faikam-boto ny dimbaka !

      Indrindra ka hoe tena i Brosse-Li DJ bac-3 Rajoelina faikam-boto mihitsy no mifanehatra amin’ny dimbaka !

      Tao amin’ny Sciences-Po teto Paris, MA ville, moa tamin’ilay fotoana nampielezany hevitra tao iry ,
      dia tsy tafa ilay fifaneharana.

      Satria segondra roa na telo talohan’ny ivoahany ilay fiara nitondra an’ilery dia nidina faingana ilay fiara ny Kely Maso roa lahy niambina.
      Vao ndeha anatona ireto Kely Maso ireto ny dimbaka, dia iny lery fa nanararaotra nihazakazaka niditra haingana ny vavahadin’ny Sciences Po.
      Ireto Kely Maso kosa niakatra ny fiara dia lasa.

      Ny "Lehibe" lazain’ity be-sy-leo foza femelle couillue anti ambaniandro isandra ity fa nihaona tamin’i Brosse-Li bac-3 Rajoelina faikam-boto dia tsy dia mampisainty loatra ny dimbaka.

      Efa nahita olona "Lehibe" maro izay samy malaza amin-javatra hafa dia hafa mihitsy ny dimbaka ,
      nandritr’ireny fotoana naha technicien de surface vonjy maika ny dimbaka ireny ,
      tany amin’ny toeram-pivoriana
      fanaovana zaika sy fivoriana andalinam-pahalalàna !

    • 24 janvier à 16:58 | Isandra (#7070) répond à arsonist

      Molotov,

      Efa nandatsakain’olona ve Rajoelina tamin’ izy nampiroborobo ny Injet sy ny Domapub, Viva,...?

      Tena tsy zakan’ny sain’ i Molotov ny mieritreritra hoe invité d’honneur tao amin’ ny science-po tao amin’ ny lazainy fa tananany i Rajoelina. Sady amin izay nisy gardes rapprochés bokona be manodidin’azy.

      Mety angamba mbola tsy nahazo honneur hoatr’izany izy no tsy hahazo hoatr’izany amin’ ny fiainana.

    • 24 janvier à 17:53 | arsonist (#10169) répond à arsonist

      ’Ty be-sy-leo foza femelle couillue anti ambaniandro isandra izao ’ty angaha tao ami’io fampielezan-kevitra nataon’i Brosse-Li DJ bac-3 Rajoelina faikam-boto tao amin’ny Sciences Po teto MA ville, Paris , io ?

      Teto amin’ito serasera ito aza ,
      dia iIay be-sy-leo foza femelle couillue anti ambaniandro isandra,
      ilay tena izy tany amboalohan’ny nisehoan’ito pseudo "isandra" ito teto,
      ilay mpisekita tao amin’ny Jesosy Mamonjy ery Akorondrano ,
      no niseho namono vorona ny dimbaka teto,
      nony injay hita sy re ny nanaovan’ny akama an’i Brosse-Li DJ bac-3 Rajoelina faikam-boto tao amin’iny fivoriana nantenainy anaovana fampielezan-kevitra tao amin’ny Sciences Po teto MA ville , Paris, iny !

      Nolazain’ilay be-sy-leo foza femelle couillue anti ambaniandro isandra tamin’izany , ny ampitson’iny ihany , fa ho tratrin’ny valy faty foza hono ny dimbaka e ! Raha vao tonga eny Ivato fotsiny hono dia hahita angano ny dimbaka e !

      Ntsss !
      Efa imbetsaka tany antoerana ny dimbaka, nijerijery izay toerana mety tsara amin’ny toraka cocktails molotov !
      Kanefa inona akory ! Ny vava fotsiny no betsaka !

      Dia ho hita eo izay hitranga
      rehefa tonga ilay fotoana ifanandrinana e !
      Tsy misy mahalala izay ho avy !

  • 24 janvier à 16:18 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum
    Félicitations et bonne chance pour la suite de la compétition.
    Le retour des anciens sur ce forum de mt.com est un bon signe pour le débat d’idée n’est-ce pas ? Quid de BB ? Boris Bekamisy pour les néophytes. Il a joué l’informateur du forum sur les sujets importants à son temps. Si vous nous lisez fais-nous l’honneur de votre retour car le forum est dépeuplé en cette année électorale n’est-ce pas ?

    • 24 janvier à 16:20 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Lire : ...en son temps..

  • 24 janvier à 18:23 | Jipo (#4988)

    Bonsoir, pour le plaisir !
    https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/les-americains-reconnaissent-que-c-246223,
    voir également le lien posté en bas des commentaires : le plus vieux mensonge & pourquoi la fin de l’ empire a été reporté !
    Bonne lecture
    O/O balle au centre, allez machin ...

    • 24 janvier à 19:50 | Jipo (#4988) répond à Jipo

      Voir le post et lien de : microf (de 15h49) en bas de page !
      Le plus vieux mensonge et pourquoi l’empire américain a été retardé ...

  • 24 janvier à 19:43 | Besorongola (#10635)

    GUERRE INTERNE ENTRE LES ARTISTES PRO MR HO ET LA MINISTRE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION ALIAS MAMA SÔSY !

    Rebondissement sans fin dans le conflit qui oppose Mama Sôsy et les artistes membres d’omda ou Office Malagasy de droit d’auteur.
    On se demande comment Mr Ho pourrait faire venir ces artistes pour animer ses meetings cette année . A moins que Mr Ho se sépare de son "sakaka" alias Mama Sôsy. Ce qui est impossible sinon Mr Ho sera nu car, avec Rinah Rakotomanga la présidente du CA de Madagascar Airlines, les deux femmes constituent l’hémisphère droite et l’hémisphère gauche du cerveau de Mr Ho.

    Roland Ranjatoelina, ministre des transports s’est fait tout petit depuis le bras de fer qu’il avait avec cette dame de Madagascar Airlines. . Mr Ho a tranché clairement en faveur de la moitié de son cerveau.
    Maintenant le ministre en question continue à pleurer sur l’annonce d’achat d’avion brésilien Embraer qu’il juge "maika tsy faingana" (effet d’annonce ou HOISME)
    Rossy et Jaojoby les 2 monstres sacrés de chansons malgaches, non moins soutiens de Mr Ho sont en première ligne pour déloger l’équipe de l’omda nommée par Mama Sôsy.
    Voici le débat en direct arbitré par Francis Turbo (ancien comique) secrétaire général du ministère de la culture et de la communication dirigée par Mama Sôsy.
    * Désolé pour les francophones.

    https://fb.watch/ifLrbUA4NJ/

    • 24 janvier à 19:54 | Besorongola (#10635) répond à Besorongola

      .. Ce qui est impossible sinon Mr Ho sera nu et perdra le nord...

  • 24 janvier à 19:51 | Besorongola (#10635)

    C’EST UN DIPLOMATE QUI PARLE D’UNE MANIÈRE TRÈS DIPLOMATIQUE !

    Présidentielle 2023 : « Ni ingérence, ni indifférence » de la France, selon Arnaud Guillois

    Arnaud Guillois n’a donné aucune date sur la prochaine réunion de la commission mixte sur les îles éparses.
    Trois mois et demi après son arrivée en poste à Antananarivo, Arnaud Guillois, ambassadeur de France, soutient que la relation entre les deux pays est au beau fixe malgré les différends sur certains sujets.

    Les prochaines élections deviennent une préoccupation pour les partenaires financiers. Notamment la France qui va user de son influence pour que le processus électoral en cours et la prochaine course à la magistrature suprême ne virent pas à la dérive. « C’est important que les élections se tiennent dans des conditions optimales » a lancé, hier, l’ambassadeur français, Arnaud Guillois, lors d’une rencontre avec la presse. Et de poursuivre que « le processus électoral importe la communauté internationale ». Les pays partenaires ne vont pas être de simples spectateurs, ils veulent garder un œil sur le processus. En effet, le gouvernement français ne restera pas « indifférent par rapport à la préparation, au déroulement ainsi qu’à la phase d’acceptation », affirme Arnaud Guillois. La France veut prêter main forte « si besoin est », selon toujours ce dernier. « Nous sommes disposés à discuter sur notre contribution, notamment financière » a-t-il avancé hier face à la presse. Toutefois, la France ne compte pas non plus s’ingérer, confirme l’ambassadeur.

    Différend
    La question de la souveraineté des îles Eparses est un sujet de différend dans la relation franco-malgache, a reconnu l’ambassadeur français. La revendication malgache des îles Bassas da India, Juan de Nova, Europa et Glorieuses est loin d’être acquise face à une France qui affiche une détermination sans faille à ne pas lâcher du lest sur la souveraineté sur ces portions de terre dans le canal de Mozambique. Jusqu’ici, le gouvernement français n’entend parler ni de la cession ni de la cogestion que les autorités malgaches voulaient à propos des îles Eparses. La France propose, en revanche, un « développement en commun » de ces îles litigieuses, notamment dans le domaine de la recherche scientifique, la sécurité maritime ou la conservation de la biodiversité », a lancé Arnaud Guillois, hier face à la presse. C’est le scénario que le gouvernement français a mis sur la table des négociations dans le cadre de la réunion de la commission mixte franco-malgache qui s’est déjà tenue en novembre 2019 à Antananarivo. Ce cap est toujours fixé, du côté français, pour la deuxième rencontre qui devrait avoir lieu en France cette année. Madagascar, quant à lui, maintient la « cession de ces îles ». Les deux pays campent alors sur leur position respective pour faire traîner les négociations. Car jusqu’à présent, aucune date exacte n’est prévue dans l’agenda des deux pays pour poursuivre les pourparlers.

    • 24 janvier à 19:52 | Besorongola (#10635) répond à Besorongola

      ... Visite régulière
      Les cas Philippe François et Paul Maillot sont aussi un sujet épineux dans la relation franco-malgache. Le sort des deux Français qui ont été condamnés par la justice malgache dans un présumé projet de déstabilisation contre le régime en place s’invite également à la rencontre du diplomate avec la presse hier. Arnaud Guillois s’est montré très prudent, avare de paroles, sur ce dossier. « La représentation française dans le pays assure la protection consulaire de ses ressortissants, notamment de leur rendre visite régulièrement, de suivre leurs conditions de détention et d’assurer le lien avec leurs familles respectives » m, s’est limité à souligner l’ambassadeur français devant la presse. Paul Rafanoharana et Philippe François purgent leurs peines de prisons fermes à Tsiafahy, depuis août 2022, après un procès contesté par leurs familles et leurs proches. Ces dernières veulent leur acquittement, préalable à leur retour en France. Mais face à la presse, Arnaud Guillois évite le sujet et s’abstient de tout commentaire.

      Coopération
      Trois mois et demi pour faire son état des lieux. La relation franco-malgache est « forte, diversifiée et tournée vers l’avenir », a conclu Arnaud Guillois lors d’une rencontre qu’il a organisée avec la presse hier à la résidence de France à Ivandry. C’est une occasion pour ce diplomate, qui a débarqué au pays en septembre dernier, de faire le survol des dossiers de coopération de son gouvernement avec Madagascar. Aussi bien sur le plan économique que culturel, social et surtout en matière de développement, l’ambassadeur français affiche un satisfecit de l’état des relations bilatérales entre les deux pays.

      Rija R./Midi Madagasikara.

Publicité




Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 

Archives