Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 28 novembre 2022
Antananarivo | 18h30
 

Editorial

Elections, élections, oyé, oyé

mardi 2 mars 2010 | Georges Rabehevitra

Le mot « élection » est devenu le (seul) cheval de bataille du pouvoir de fait actuel. Nul ne peut contester que ce soit la vraie expression de la démocratie, depuis que cette dernière a été inventée par les grecs il y a plus de 3000 ans.

On se croirait revenu à la grand époque socialiste pendant laquelle on choisissait quelque mot « bateau », genre révolution, et on faisait ânonner (il y a le mot âne) le peuple par des « oyé » à chaque fois que le mot était prononcé.

Début décembre, j’avais déjà proposé de faire des vrais tests politiques en organisant les élections municipales dans 3 grandes villes : Nosy Be, Antananarivo et Taolagnaro (ou Fort Dauphin). Je disais à l’époque que ces élections permettraient aux habitants de ces villes, punis depuis, d’élire leurs vrais représentants, au lieu d’être administrés par des personnes nommées par le seul pouvoir du prince. Les PDS de ces villes, s’ils étaient réellement démocrates, devraient logiquement être pour cette solution passant par des élections. Malheureusement, aucun d’entre eux pour le moment n’a évoqué le fait de rendre le pouvoir au peuple. Ces élections permettraient aussi de tester en grandeur nature les vrais poids de ces mouvances politiques qui se permettent toutes de parler au nom du peuple ou du vahoaka.

Mes propositions n’ont pas du tout été prises en compte. Tant pis, c’eût été une bonne occasion aussi de montrer la capacité du pouvoir actuel à organiser des élections.

Pour ce qui est des élections législatives proposées, je suis résolument contre car cela supposerait que les représentants actuels du pouvoir qu’est la Hat, et surtout Rajoelina qui est supposé être à la tête de l’Etat, auraient une quelconque légitimité vis-à-vis de la Nation. Or ce n’est pas le cas et ce ne sont pas les tours de passe-passe de la pseudo-HCC qui me convaincront. De toute façon, vouloir organiser une consultation nationale, sans l’aide des bailleurs de fonds ne pourra que rajouter à la confusion, à la méfiance et au chaos ambiants.

Tout ce beau monde a beau hurler à hue et à dia que c’est la volonté de changement du peuple, j’aimerais bien savoir quel pourcentage de la population cela représente vraiment. Eux-mêmes sont incapables de me le dire. Ndimby, dans son éditorial du lundi 1er mars a fait une démonstration irréfutable de la non-représentativité du pouvoir actuel par rapport à la population.

En fait, à mon avis, ces élections législatives pour soi-disant une Assemblée Constituante ne sont que des gesticulations ou une sombre tactique pour essayer de se maintenir au pouvoir sans l’adoubement du peuple par des vraies élections. Se maintenir au pouvoir pour construire, non ; plutôt se maintenir pour pouvoir s’abreuver des privilèges et pratiquer les magouilles possibles quand on est au pouvoir. Il ne peut en être autrement, sinon, le pouvoir actuel aurait pu faire quelque chose, rien qu’en parlant des cohortes de chômeurs ou de l’insécurité qui règne partout dans notre île.

Plusieurs interventions ont déjà eu lieu sur cette même Tribune sur ce sujet. On prétexte que les accords de Maputo et autres ne sont pas applicables, la cohabitation est impossible. Soit, mais pendant ce temps, le bateau Madagascar continue à sombrer et ce ne sont pas une réunion avec le secteur privé, ou un autre atelier avec 1800 participants, qui vont faire que notre pays va pouvoir faire face aux réelles difficultés actuelles.

La solution ne passe pas non plus par des réunions journalières sur un site en s’agenouillant et en se tournant vers le sud-ouest (où se trouve Ravalomanana), en incantant « le retour de Dada » à longueur de temps, 5 fois par jour.

Quand la réconciliation nationale est le dada de certains, à quoi servirait une telle réconciliation quand on sera tous morts de faim ou de détresse, ou que nos enfants n’auront comme legs qu’un pays en ruines ?

Au fait aussi, quand on a été « avant-garde de la révolution en 1975 », il serait peut-être temps de se remettre en cause, car on ne peut pas être à la fois à l’avant-garde en 1975 et en 2010, 35 ans après, simple mathématique de calendrier.

Alors, mesdames et messieurs, il est grand temps d’arrêter vos cirques, vos gesticulations, et autres choses que la décence m’empêche d’énoncer. Mettez au placard vos egos de pacotille, vos intérêts matériels immédiats, vos soifs de pouvoir sans lendemain, vos vanités sans fonds, vos non sens des responsabilités consistant à imputer perpétuellement le blocage comme la faute des autres. Si vous avez un brin, je dis bien un brin, de patriotisme, acceptez tous que vous avez eu tort d’infliger au peuple malgache autant d’incertitude et de souffrance.

Ça suffit, basta, mettez-vous autour d’une table et comme chacun de vous clame à hue et à dia que les problèmes des malgaches doivent être réglés entre malgaches, qu’est-ce que vous attendez pour le faire tout de suite ?

Cela commence par reconnaître qu’il y a eu coup d’État et prise de pouvoir non constitutionnelle. Et cela c’est le pouvoir actuel qui doit faire ce premier pas. Lisez s’il vous plaît, l’éditorial de Ndimby cité ci-dessus. Même avec peu de neurones, cela devrait normalement suffire pour vous faire tous réfléchir. Sinon, votre cas est désespéré et même le meilleur psychiatre et les meilleurs psychotropes du monde ne pourront rien pour vous.

Après ce mea culpa, tout sera possible. Et seulement après, et bien après, on pourra parler des élections, sereinement.

Si vous ne le faites pas rapidement, je serai le premier à faire campagne pour dire, au niveau du pays et ailleurs, que les quatre derniers dirigeants de notre pays, élus ou de fait, ont été son fossoyeur.

On connaît la liste des gens qui supportent ces quatre dirigeants, surtout ceux qui se prétendent être des « intellectuels », ils seront aussi comptables de fait de la situation actuelle. Les vrais intellectuels ne devraient pas être de serviles servants de politiciens de pacotille qui ne rêvent que de république bananière. Les vrais intellectuels s’attachent aux valeurs humaines et universelles et restent fidèles à ces valeurs. En fait, l’intellect du moment, ne se mesure qu’aux profits immédiats que l’on peut soutirer de la situation confuse, sans nullement penser à la détresse de ses compatriotes. Si des gens comme cela sont qualifiés d’intellectuels, alors il faut envoyer le Capsat quelque part comme bataillon de maintien de la paix.

De ces gens là, l’histoire retiendra les noms, et ils seront, pour toute leur vie, jugés complices d’un suicide intellectuel collectif commis sous l’ordre de leurs gourous respectifs.

56 commentaires

Vos commentaires

  • 2 mars 2010 à 07:52 | râleur (#3702)

    merci georges de dénoncer ces pseudo intellectuels malgaches qui en fait sont des intellectuels/gamelles, prêts à tout pour une parcelle de gloire.

    Je doute par contre que le TGV (mias ui fait du suplace depuis 14 mois) ne soit sensible à vos discours. Vous savez, son QI doit avoir un niveau qui ne lui permet pas de comprendre beaucoup de choses.

    idem pour Ravalomanana, vous n’allez pas lui parler d’hitoire ou de sciences politiques. Pour lui, l’histoire c’est lui et la science aussi c’est lui.

    En ce qui concerne les 2 autres ’’vieux’’ des 2 autres mouvances, laissz la place aux jeunes seraient une attitude digne et salutaire pour notre vie politique

    • 2 mars 2010 à 08:54 | Gasymahiratra (#3690) répond à râleur

      Mr l’éditorialiste

      Vous avez donné votre avis !!! ... on en a parlé depuis belle lurette sur les solutions possibles pour sortir de cette crise pseudo politique infernale !!

      Tout au moins, vous êtes d’accord sur l’importance de l’URNE pour départager pour vrai : la force de chaque parti politique (je précise parti politique mais pas mouvance car il faut sortir aussi de ce sarcophage !!)

      Sur la démarche tu es contre une élection législative constituante.... tu as préciser tes soucis (plutôt axée sur la méfiance certaine en la personne de Andry Rajoelina, certes, c’est ton opinion). Moi, je me suis résolu, que le rapprochement entre ces mouvances est devenu une utopie. faut pas compter dessus. Vous même avez cité "Akoho tsy naneno hatrizay efa lanin’ny kary" !
      Ceci étant, c’est une guerre d’usure, c’est la loi du plus fort, la Réconciliation perd tout son sens et son opportunité !!! peut être dans vingt ans !!!
      Moi, je ne veux pas attendre que les 4 mouvances se rapprochent et accèptent pour de bon à Co-Gérer les affaires de la Transition ! NON ! C’est se mettre dans l’incertitude et c’est trainer encore plus la crise !!!
      Moi, Mr l’Editorialiste, je veux avancer (avec ce qui existe et les moyens du bord)... Avancer c’est jouer le jeu.... si l’assemblée constituante ne me plait pas.... On peut avancer autre solution (par exemple Référendum, moi ce que je préfère) lors des Ateliers ou Conférences nationales !!!

      ....
      Au moins après ces élections, la sortie de crise est plus que probable. Il fallait fixer le calendrier électoral.... A écouter les indices : En mai : législative constituante ou Référendum (par exemple en Juillet) et en Novembre : Présidentielle !!

      Là au mois je vois à peut prêt que au moins d’ici fin 2010 nous sommes entrer dans un nouvel Ordre constitutionnel !!!

      Vous avez dis de ne pas gesticuler : Ne gesticulons pas ! de ne pas tergiverser : Ne tergiversons pas !!
      Soyons paragmatique et ne comptez pas sur un hypothétique dialogue constructif de ces mouvances pour se parler et appliquer un accord !!

    • 2 mars 2010 à 09:28 | ASSISE (#1505) répond à Gasymahiratra

      GasyMahiratra : — "Sur la démarche tu es contre une élection législative constituante.... tu as préciser tes soucis (plutôt axée sur la méfiance certaine en la personne de Andry Rajoelina, certes, c’est ton opinion). Moi, je me suis résolu, que le rapprochement entre ces mouvances est devenu une utopie. faut pas compter dessus. Vous même avez cité « Akoho tsy naneno hatrizay efa lanin’ny kary » ! Ceci étant, c’est une guerre d’usure, c’est la loi du plus fort, la Réconciliation perd tout son sens et son opportunité !!! peut être dans vingt ans !!! Moi, je ne veux pas attendre que les 4 mouvances se rapprochent et accèptent pour de bon à Co-Gérer les affaires de la Transition ! NON ! C’est se mettre dans l’incertitude et c’est trainer encore plus la crise !!! Moi, Mr l’Editorialiste, je veux avancer (avec ce qui existe et les moyens du bord)... Avancer c’est jouer le jeu.... si l’assemblée constituante ne me plait pas.... On peut avancer autre solution (par exemple Référendum, moi ce que je préfère) lors des Ateliers ou Conférences nationales !!!" —

      ==> MINOA FOTSINY IHANY ? indray ity.

      ==> JOUER LE JEU, le POKER "OUI" (le jeu) mais la ROULETTE RUSSE "NON" (pour le pays). A ce jeu là "LA GUERRE D’USURE RISQUE DE L’EMPORTER" avec "LA LOI DU PLUS FORT DE LA JUNGLE"

      ==> La question de sortir de la crise n’est pas : "QUI BLOQUE ?", c’est plutot "COMMENT SORTIR ?", donc c’est une question de façon, de mode, de moyens, dommage la Personne fait ce qui lui plaît.

      ==> Alors il faut maintenant arrêter de penser : "MINOA FOTSINY IHANY", "ENTO MIAKATRA ITY FIRENENA ITY", "MADAGASIKARA TSY MANDOHALIKA" et la der des der "MAINTENANT VOUS POUVEZ M’APPELER PRESIDENT", ce n’est pas en effet avec ce genre de SLOGAN que nous allons résoudre le problème ou faire avancer le pays.

      CE NE SERA JAMAIS UN DEBUT DE LA SOLUTION.

    • 2 mars 2010 à 09:38 | Tanora (#714) répond à râleur

      Mr. Georges,

      Vous aussi etes pris dans la logique de rajoelina et de la HAT. Etes vous sur que cette crise se resout entre Malgaches ? Si vous allez nous dire que oui, alors pourquoi rajoelina et la HAT n’ont pas proposE cette idee et passE A l’acte ? Je commence A douter de votre qualitE et de votre capacitE d’observer et d’analyser de pres et minutieusement les scenarios et les episodes jouEs par Rajoelina et la HAT jusqu’A Maintenant. Vous donnez l’impression d’etre naif pour comprendre l’objectif de rajoelina et de la HAT.

      Je penses que les vrais intellectuels(lles) ne perdent pas de vue A la logique de l’histoire et auX methodes ou tactiques employEes pendant tous les scenarios.

    • 2 mars 2010 à 09:59 | Noue (#2427) répond à râleur

      Mr Georges Rabehevitra :

      Un peu bizarre votre édito ce jour. Un mélange de banane et du voamadilo que j’ai juste envie de dire : NO COMMENT !!!!

    • 2 mars 2010 à 10:03 | Noue (#2427) répond à Gasymahiratra

      Nandona olona ny cortège ny filohan’ny HAT tamin’ny 9 ora maraina mahery kely teo androany alatsinainy 01 mars teny Avaradoha (entre Institut pasteur sy ny Marie Stopes) iny.

      Ankizy 9 taona teo no voadona ary avy hatrany dia noentin’ny garde du corps avy aty aoriana ilay ankizy nitsirara tamin’ny arabe. Nahita izany avokoa ireo mpivarotra sy ireo fiara taki tamin’iny sisin-dalana iny.

      Tsy fantatra na nanao ahoana io ankizy io fa nisy rà teo amin’ny arabe ary marobe ny olona no nahita. Avy hatrany moa dia lasa nandositra ilay cortège.

    • 2 mars 2010 à 11:30 | vuze (#918) répond à Noue

      Bonjour,

      Dans tout votre éditorial, une seule phrase ne plaît pas à Noue :

      « La solution ne passe pas non plus par des réunions journalières sur un site en s’agenouillant et en se tournant vers le sud-ouest (où se trouve Ravalomanana), en incantant « le retour de Dada » à longueur de temps, 5 fois par jour. »

      Et ça suffit pour qu’elle boude.
       :-)))

    • 2 mars 2010 à 12:13 | mpitily (#1212) répond à Noue

      Toa faly ery izato ianao fa nanao accident ny cortègen’ny filoha Rajoelina ? Tsy hita soritra @ post-nao ny alaelo an’ilay tra-boina na ilay loza (tranga) izay accident fa tsy niniana natao.

      Mampalaelo loatra ny toe-tsainareo zanaky ny dadanareo ireto.

    • 2 mars 2010 à 12:25 | rabri (#2507) répond à vuze

      Salut Vuze,

      Pour qu’elle ne boude plus, il suffit d’agrémenter son mélange de banane et de voamadilo de quelques huitres bretonnes, quoique en ce moment, avec les marées montantes successives, elles auront la chair fade donc sans qualité gustative ( matsatso bêêê beurkkkkk !!!!!!)

      Par ailleurs, il faut qu’elle choisisse bien ses indics d’infos car ce n’est pas le cortège du Président de la HAT qui a renversé un enfant à Avaradoha mais celui du 1° ministre ; comme à l’accoutumée, elle et son groupe ont dû se connecter sur Google Map pour observer A LA LOUPE ce qui se passe à Mada lol !!!!!!!!!!!!!!!!

    • 2 mars 2010 à 12:44 | vuze (#918) répond à rabri

      Bonjour Rabri,

      Hélas, on connaît bien la mauvaise fois et la manipulation d’informations de ces gens.

      - Site du GTT :

      "HAT en flagrant délit de fuite !!!!
      Le cortège de la HAT heurte et blesse un enfant de 9 ans, le ramasse et s’enfuit illico. Aucune nouvelle de l’enfant et de son état"

      Alors que :

      - Site Express de Mada :

      "Vers 9 h hier matin, un garçon de douze ans, en classe de cinquième au CEG Avaradoha a été heurté par un véhicule du cortège du chef de gouvernement. L’écolier se rendait en classe à ce moment-là. Selon les témoignages recueillis sur place, « la moto ouvreuse venait de passer, et un bus a emboité son chemin. C’est la voiture officielle qui devrait venir juste après le motard qui a heurté le gamin », raconte un riverain du quartier. De source émanant de la Primature, le véhicule impliqué dans l’accident est la berline noire de marque Mercedes dans laquelle se trouvait le Premier ministre. L’enfant a été fauché par un rétroviseur. Du coup, il a perdu connaissance. Juste après l’accident, un véhicule 4x4 en fin d’escorte a conduit le blessé à l’hôpital. Arrivé, quelques instants plus tard, aux urgences de l’Hôpital militaire Soavinandriana, il est revenu à lui.
      C’est quelques minutes après, que les parents du petit garçon ont été prévenus.
      Son état de santé n’est pas à craindre."
      http://www.lexpressmada.com/display.php?p=display&id=34197

      On comprend bien que Madagascar aura beaucoup de mal à se relever avec des gens manipulateurs comme cela.

    • 2 mars 2010 à 12:49 | Odon (#708) répond à râleur

      Mr. Rabehevitra,

      Raha mandinika ny Edito-nao androany dia lasa ihany ny saina. Ohatran’ny olona mizara roa ianao. Hita taratra ny ezaka te haneho ny maha izy anao, fa toa tsy miafina ihany koa ny hoe toa misy manery anao ao.
      Vao maika mahazendana ny mahita ilay voasoratrao hoe : fantatray ny lisitr’ireo mpanohana an’ireo Mpitondra 4 ireo. Miantefa aminay mpiserasera eto Tribune.com ve io teninao io sa...? Toa nahazo aretina tamin’ity rajoelina sy HAT ity angaha ianao no lasa mpampihorohoro koa ankehitriny ? Sa nahazo menace avy t@ ndry zareo ireo ?

      Ny tsara ho fantatrao Mr. Rabehevitra dia izao, tsy misy afaka hanampim-bava anay na iza na iza afa-tsy ilay Nahary tongotra aman-tanana anay ihany. Sahala @ i Mr. Ndimby izahay ka mandray anjara @ Maha mpaminany anay satria vita betemy izahay na dia tsy mitovy laharana @ ndry zareo Mompera sy ry Mgr Odon aza. Ny mpaminany dia natao hiteny sy hitsikera ny tsy mety indrindra ny fanitsakitsahana ny Zo sy Hasina maha olona.

      Enga anie ka ho diso ny eritreritro tompokolahy. Aza tsiny indrindra raha diso.

    • 2 mars 2010 à 13:03 | rabri (#2507) répond à vuze

      c’est classique hélas !!

      Ils veulent bien que le pays connaisse le chaos total et puis facilement derrière : "Mba mangaaaaaaaaaaataka tompoko ôôôôôôôôôôô ry C.I, G.I.C, ...." pour notre pays, oh non pardon !!, pour nos poches respectives !!!

    • 2 mars 2010 à 13:10 | Georges Rabehevitra (#3099) répond à Odon

      Mr Odon,

      Azafady fa ho valiko @ teny franstsay ny fanontanianao amiko.

      je n’ai jamais menacé personne, sauf avec ma plume (plutôt maintenant mon clavier). Je n’ai jamais empêché qui que ce soit de l’ouvrir. Au contraire, je milite depuis toujours pour la liberté totale d’expression. Je dis bien totale. Vous pouvez me traiter de tous les noms, cela ne me choque pas, au contraire, cela pourrait me faire réflechir en m’autonanalysant par rapport à vos injures éventuelles.

      Quans je parle de citer et de me souvenir de ces pseudo-intellectuels, de leur façon d’être intellectuels, c’est juste pour leur rappeler, à chaque fois que l’occasion se présentera, et jusqu’à la fin de ma vie, leur comportement actuel, qui est tout sauf utile à notre Nation.

      Les vrais intellectuels ne doivent défendre, comme je dis, que les valeurs universelles et humaines, et rester fidèles à ces valeurs. Reconnaissez qu’il y a de actes dénoncés parce ces ’’intellectuels’’ lors du règne de Ravalomanana, mais qu’ils cautionnent maintenant. Je ne peux pas appeler des gens pareils des intellectuels.

      J’espère que ma réponse vous suffit

    • 2 mars 2010 à 13:56 | rasoa (#1766) répond à râleur

      J’ose prétendre que Ravalomanana a une volonté d’assimiler une chose, ... mais cet enfant de pseudo TGV tout juste si ce n’est un rescapé du marginalisme, NON !

    • 2 mars 2010 à 14:05 | rasoa (#1766) répond à Georges Rabehevitra

      Ce qui est bon à retenir de votre article ci-dessus, c’est ce qu’objectivement vous commentez brièvement ci-dessus.

      C’EST ÇA MËME. A ma façon, je dis ça descendre bien bas.

    • 2 mars 2010 à 14:14 | rabri (#2507) répond à rasoa

      oyé, oyé !!

      la 1° et unique femme philosophe de toute l’histoire de Madagascar est de retour !!

      quelqu’un a-t-il un décodeur pour traduire ce qu’elle a dit ?????

    • 2 mars 2010 à 16:03 | vuze (#918) répond à rabri

      C’est vrai qu’on n’y comprend rien.. Elle doit être vraiment perturbée à force d’attendre l’armée de la SADC :-))))

    • 2 mars 2010 à 16:08 | rabri (#2507) répond à vuze

      je dirai même plus : "les militaires bien membrés de la SADC " lol !!!!!!!!!!!!!!!!

    • 2 mars 2010 à 16:25 | da fily (#2745) répond à rabri

      Vous tournez en rond, ou vous vous ennuyez apparemment.
      Bien belle opinion sur les femmes malagasy, sachant que d’après Rabri la philo serait l’unique apanage des hommes de ce pays !! On s’en réjouit.

      C’est vrai que vos posts nous illuminent souvent et nous ramènent à notre ô combien terrestre condition larvaire et misérable.

      Sans rire, je vous trouve philosophe à vos heures, si, si.

    • 2 mars 2010 à 16:41 | vuze (#918) répond à da fily

      ôôôôhh démagogie, quand tu nous tiens...

    • 2 mars 2010 à 18:22 | rabri (#2507) répond à vuze

      Vuze,

      Il n’est pas un peu frustré ce da fily ??? beaucoup même je vois !!

      Avant que les symptômes ne soient aigus, je vais appeler personnellement SEM RAJOELINA pour l’inviter au prochain Atelier d’Ivato des 4 et 5 Mars. Il y fera ses critiques et propositions très éclairées :-)))))))

    • 2 mars 2010 à 18:39 | rabri (#2507) répond à rabri

      ... autre remède pour soulager la frustration de da fily :

      Détente entre la presse et les gendarmes

      lundi 1er mars 2010, par Ra Bens (voir diaporama sur ce site)

      " La Circonscription de la Gendarmerie Nationale d’Antananarivo avait invité le vendredi 26 février la presse à un déjeuner amical au cercle mess « Le Palmier » à Ankadilalana. Le colonel Richard Ravalomanana n’était pas le dernier à pousser la chansonnette."

    • 2 mars 2010 à 20:29 | Odon (#708) répond à Georges Rabehevitra

      Mr. Georges Rabehevitra,

      Grand merci pour cette precision.

      Cordialement.

    • 4 mars 2010 à 11:26 | rasoa (#1766) répond à rabri

      Il n’y a qu’une différence entre vous 2 et le duo Charles-Lylison : ces derniers sont conférés de pouvoir par la HAT !
      Du petit passage que vous avez écrit ci-dessus ressort de votre comportement un esprit voyou-iste ou voyeurisme, enfin de la même soubique !

      En passant, il y a deux individ. au pseudo Rasoa dans tribune.com...

    • 4 mars 2010 à 11:46 | rasoa (#1766) répond à vuze

      La contradiction ainsi que les comportements-universellement-reconnus-dignes-des-voyous sont propres à la HAT !

      Ainsi est né le vocable "comportement HAT/TGViste/Foza" ...

  • 2 mars 2010 à 09:03 | da fily (#2745)

    "Le pays des laissés pour compte" ou "suicide national mode d’emploi".

    Où sont les vrais patriotes ? Qui sont les intellectuels ? Ce mot d’ailleurs donne envie de mettre des baffes à celui qui s’en qualifie. Rendons-nous bien compte que non content d’avoir plonger le pays dans le chaos, nos pseudo-élites et intellectuels ne trouvent pas mieux que de faire de la reunionite aîgue. Pourquoi faire ? Pour le plaisir certainement égocentrique de faire semblant, d’exister sous cape à défaut de rire, de paraître incontournable sans vraiment convaincre.

    Elections de qui ? Comment ? Avec qui et quoi ? Détourner l’attention générale vers cette mascarade est d’une colossale malhonnêteté, c’est le fourvoiement suprême.
    Le peuple est-il seulement devenu un faire-valoir ou une denrée périssable renouvelable à souhait ? Faut le croire, les attardés du siècle dernier veulent nous entraîner dans ce sabordage qui ne dit son nom. Serions-nous devenus si pauvres qu’on en soit réduit à accepter tout et n’importe quoi ? A fermer les yeux tout le temps sur n’importe quoi ? A fermer nos g....es de peur de voir la manne nous filer sous le nez ? A perdre tout entendement, toutes proportions ...

  • 2 mars 2010 à 10:03 | PLUS QU’HIER ET MOINS QUE DEMAIN (#1532)

    Bonjour,

    Si les critiques pour le plaisir de critiquer ont servi à quelque chose on n’en serait pas là où nous en sommes aujourd’hui.
    C’est l’auto-critique qui nous manque le plus car on veut instaurer la démocratie tout en refusant la possibilité d’une alternance.Après plusieurs années au pouvoir, il serait honorable pour un vrai démocrate de valoriser le statut de rester un opposant tout juste le temps d’une transition mais cela c’est peine perdu de faire entendre raison à nos politiciens qui s’accrochent encore et toujours à rester au pouvoir.
    A leurs âges et en comptant les temps où ils étaient au pouvoir on se rappelle notre sagesse "NY HENDRY MODY VOKY FA NY ADALA MANESIKA IHANY" en traduction libre "Le sage fait semblant d’être rassasié alors que le fou exige toujours".
    La sagesse de nos ancêtres n’ont pas tenu face à l’acculturation et la mauvaise foie (voir la folie de grandeur) de nos citoyens.
    Il faut certes du courage et de l’honnêteté intellectuel d’accepter de donner sa chance aux autres, surtout à nos jeunesses,de faire l’apprentissage de la gestion des biens communs de la nation le temps d’une transition alors qu’on n’a plus la possibilité ni la capacité de le faire dans les meilleures conditions.
    Les absents ont toujours tort et "NY ADIDY TSY AN’OLON-DRATSY" en traduction libre " La responsabilité n’est pas fait pour les mauvaises personnes".

  • 2 mars 2010 à 10:04 | mpitily (#1212)

    "La solution ne passe pas non plus par des réunions journalières sur un site en s’agenouillant et en se tournant vers le sud-ouest (où se trouve Ravalomanana), en incantant « le retour de Dada » à longueur de temps, 5 fois par jour."

    C’est la première fois que j’apprends cette abomination, pouvez-vous confirmer et en donner plus de détails Mr Georges ?

    Si c’est vrai ce que vous racontez là, j’en suis vraiment profondément choqué et révolté ! Dire qu’il y a des pasteurs et des mpiandry parmi ces gens là ! si ce n’est pas un culte de personnalité voire une idôlatrie, dites-moi ce que c’est.

    Que Dieu leur pardonne cette offense.

  • 2 mars 2010 à 10:34 | kakilay (#2022)

    La manipulation du mot "élection" à tout va traduit tout simplement bonne mauvaise foi de la HAT. Elle consiste à faire croire que ce sont eux les démocrates : on fait appel à tout le monde, mais certains croupissent dans les geôles. On veut l’avis de tout le monde, mais beaucoup ne peuvent s’exprimer à la RNM-TVM. La conférence serait alors une mascarade pour faire passer la pilule, diaboliser ceux qui ne veulent pas se faire entuber. Une parenthèse démocratique pour pour ceux qui veulent bien se fourvoyer.

    Une fois encore, et il faudra le répéter chaque fois qu’il le faudra, des élections : personne n’est contre. N’en déplaisent à ceux qui répètent à longueur de journée qu’un consensus est introuvable : sur ce point consensus il y a. Donc la population ne se divise pas entre "ceux qui veulent une élection" et "ceux qui ne veulent pas une élection". Relire les accords de Maputo, une feuille de route pour les élections y est. Cessons de faire croire que Maputo est un accord anti-élection.

    Les vrais problèmes consensuelle ou pas, inclusive ou pas, transparente ou pas, et j’ajouterai équitable ou pas ?

    Je disais ailleurs, que si la confiance ne règne pas, que les mouvances se surveillent. Détourner l’instauration cette surveillance mutuelle en volonté des autres ( bien sûr, l’enfer c’est les autres) de "fitadiavan-tseza", montre encore cette bonne mauvaise foi. Que tout un chacun ait cette possibilité de censurer l’autre dans ses velléités d’imposer aux autres l’inéquitable. Les mauvais sentiments ont aussi leur vertu. La séparation des pouvoirs tire sa force de ce principe, pour peu que la vertu cardinale et des uns et des autres ne soit pas la servilité.

    Peut-on faire l’économie de "la paix des braves" ? Je ne pense pas : on ne peut pas espérer bâtir une bonne 4 ème République en vivant une guerre civile permanente. On ne peut pas se battre avec les autres pays dans la division. Car ce sont ces "autres" justement qui y trouvent intérêt. On peut ne pas être d’accord sur tout, mais on ne passe pas son temps à vouloir que l’autre ne réussisse pas : que la paix soit d’abord dans les cœurs. On trouvera toujours un pays pour subventionner ou sponsoriser, (et je laisse à tout un chacun le loisir de trouver le mot juste) un coup d’état pour renverser l’autre. Que La cause Madagascar soit l’idée la mieux partagée par tous. Comment la servir ? : le débat est ouvert. Mais elle ne passe pas par un coup d’état. Que la cause soit entendue : manota-fady ny fanonganam-panjakana. La cause Madagascar n’y trouve pas son compte.

    Le consensuel est fils des gens de bonne volonté. Le principe de bonne foi est nécessaire dans la concertation. La fausse bonne foi n’est pas recevable. Ce sont les prétentieux "rangalitika" qui veulent bâtir l’avenir sur le seul calcul politique. Rodrigues as-tu cœur ? La question est universelle. N’oublions jamais que "courage" vient du mot "cœur", et seuls les braves peuvent avoir du courage politique.

    Victor Hugo alors : " Frappes ton cœur, c’est là que se trouve le génie ".

    J’appelle pseudo-intellectuel, les diplômés qui sont handicapés du cœur. J’appelle donc intellectuel les instruits ou réflexifs qui ont du cœur. Alors je vous prie de m’épargner la litanie du malagasy olon’ny fo. Comme tout outil, il faut apprendre ou/et savoir le maîtriser.

    Idem pour la raison.

    • 2 mars 2010 à 11:13 | Gasymahiratra (#3690) répond à kakilay

      Bien sûr tu penses à une solution IDEALE !!! ce que tu proposes est juste mais est elle réalisable avec ce qu’on a ??? (j’entend les 4 mouvances, les ambassadeurs étrangers et représentants d’organismes internationaux, le GIC, toi, moi, et le reste du peuple)...

      Touut ce que tu dis c’était l’Esprit de Maputo retranscrit en Accords (règle de jeu pour mener la Transition)...

      Mais pourquoi TOUJOURS RIEN .... pourquoi ces ACCORDS n’ont pas été appliqués ??? Nous n’allons pas pointer de doigts qui que ce soit car on en a assez fait "de jeter la pierre sur autrui". BILAN : çà ne marche pas !!!!

      Allons nous rester là ???? NON

      Le Fait est là.... c’est la HAT qui détient le pouvoir effectif ! c’est un FAIT à défaut de consensus et d’entente entre les bélligérants !!!

      Qu’on apprécie ou pas la HAT, qu’elle soit de bonne ou mauvaise foi, elle a entrouvert "une brèche" "une issue de secours" qu’est les élections .... pourquoi encore HESITER ??? en connaissant que à l’état actuel des choses, c’est l’impasse. Peut être, d’autres Intellectuels ou Elites pensent que les sanctions internationales plieront l’inertie ???? ou peut être feront ils des efforts de dernières minutes pour s’entendre ???
      En tout cas les gars, j’ai dis ce que je pensais : Tsisy antenaina ny amin’izany fitondrana iharaha-mitantana @ ireo mouvances ireo !!! Et même s’il y a exception.... les initiatives individuelles (issue de ces mouvances) seront traités de TRAITRES et bis répétita à la case zéro "IMPASSE".

      Alors, à vous de choisir.... mais moi j’ai décidé, le CONSENSUS comme bcp l’affirme est la voie des urnes.... déterminons les modalités !!! De toute façon, on ne peut pas satisfaire tout le monde et la crise et la Transition doit s’achever (car selon d’autres la HAT ne fait que remplir la poche !!!) ...

      Avec les élections je répète .... on peut apercevoir la FIN de la CRISE et de cette TRANSITION ... c’est ce que nous voulons tous !

    • 2 mars 2010 à 11:21 | Tanora (#714) répond à kakilay

      Merci Kakilay.

    • 2 mars 2010 à 11:49 | jao kely (#2367) répond à Gasymahiratra

      Gasymahiratra

      "Avec les élections, je répète...on peut apercevoir la fin de la crise".

      Peut-être oui ; mais c’est certain qu’après quelques mois ou quelques années, il y aura mouvement de rue.

    • 2 mars 2010 à 11:56 | râleur (#3702) répond à Gasymahiratra

      Mahiratra,

      Matériellement, On ne peut faire des élections sans l’aide des bailleurs. Dier le contraire c’est se rancnter soi-même des bêtise.Si la HAT veut vraiment de l’áide de ce côté là, il faut qu’elle admette que sa prise de pouvoir est tout, sauf constitutionnelle. Pourquoi diable est-ce si difficile à admettre alors que l’on admette que le pouvoir a été remis pas des militaires, ? pour un égo mal placé ou pour pouvoir rester plus longtemps pour se remplir les poches, par imbécilités pures ?

      A force d’avoir voulu rester plus longtemeps, tous les participants au pouvoir au niveau de la HAt sont en train de perdre le peu de capital sympathie qu’ils avaient, en ayant bout ;e dehors un illimuné autiste, comme dirait Georges R. Ils le sentent bien, c’est pour cela que le TGV freine des 4 fers (non 4 boggies), pour ne pas mettre en cause sa place ’’donnée par des militaires, grâce à ses aptitudes’’. llllllllllol

    • 2 mars 2010 à 12:00 | râleur (#3702) répond à Gasymahiratra

      la seule issue de secours rapide c’est que Rajoelina reconnaît que son pouvoir est tout sauf constituionnelle et qu’il remtte en jeu sa place. Chiche !

      Au fait, pourqoui ne remettrait il pas sa place à quelqu’un qu’il juge ’’apte’’. Il paraît que les militaires l’ont chosi grâce à son aptitude !!!

      Ou peut-être son CAP ? il y a le mot aptitude dedans ? ou peut-être CApsat ? on ne sait plus.

    • 2 mars 2010 à 12:07 | kakilay (#2022) répond à Gasymahiratra

      déterminons les modalités !!!

      Mais là est le problème : et je dirais même plus : déterminons les BONNES modalités ! En quoi vouloir bâtir une bonne maison serait déjà et toujours de l’ordre de l’idéal ? Il n’y a pas que des maisons en carton dans ce pays. Doit-on démissionner de notre rôle de citoyen pour s’en remettre au premier putschiste ? Serait-ce un problème de structure ou un problème d’hommes que de revenir à la table de négociation ? Cette culture, qui doit faire des efforts pour devenir autre ou autrement, a-t-elle fait l’impasse du courage (effectivement à voir la servilité rampante de certains, pour ne pas dire beaucoup, face aux inepties des "présidents"), que leur demander du courage politique devient une insanité ?

      Je fais partie des personnes qui peut "taper" sur le malagasy à longueur de temps, mais je me refuse de désespérer de l’homme. Et le malagasy est aussi un homme... Comme je me refuse d’hypothéquer l’avenir... pour la déraison du plus fort.

      L’essentiel n’est pas de vivre, mais de bien vivre disait Aristote. C’est cette petite particule "bien" qui fait la différence. On nous demande seulement de vouloir, et "advienne que pourra". Et n’appelons pas idéalisme tout ce que nous n’avons pas eu le courage de vouloir ou d’entreprendre.

    • 2 mars 2010 à 16:49 | Gasymahiratra (#3690) répond à kakilay

      Kakilay

      Bon courage alors ....que la force doit avec vous !!!

  • 2 mars 2010 à 10:42 | hafatra (#1895)

    Andao hifanaraka amin’ny fikarakarana fifidianana.Izay ihany no resaka azon’ny rehetra iraisaina .

    Ajoro ny komity iraisana hametraka ny fepetra rehetra , ny lisitry ny mpifidy, ny mpanara-maso tompon-tany sy vahiny , ny mpilatsaka ho fidiana ary farany ny daty na andro hanaovana izany.Io komity io no hitantana ny fifidianana fa tsy ny HAT sanatria !

    Raha tsy mahavita mifanaraka isika dia atsangana ny komity tsy miankina, tsy mirona na amin’ny atsy na ny eroa.Ary mahazo ny fankasitrahan’ny F.M. sy F.A.
    Na antsoina mivantana ny firenena mikambana hanampy antsika , zavatra efa nitranga tany amin’ny firenen-kafa ny toy izany.

    • 2 mars 2010 à 11:36 | Tanora (#714) répond à hafatra

      Aza rebirebena ny sain’ny vahoaka. Fantatra tsara ny tianareo hahatongavana @ fanaovanareo forcing @ izao Fifidianana terenareo hatao izao. Ataonay ahoana ny hino sy hatoky fa hifanaraka tokoa ianareo hery mifanohitra ireo raha tsy miara-mipetraka manodidina ny latabatra boribory aloha dia miady hevitra hoe andao ary ajoro marina tokoa ny Transition. Rehefa mijoro tsara ny rafitra mampisy ny transition dia Atsangana ny Rafitra tsy miankina hitantana sy hifehy ny Fifidianana. @ zay samy mpanara-maso mitovy zo tsy misy afaka mitsabaka @ andraikitra efa omena feno ny Rasfitra tsy miankina ny antoko politika rehetra. Fa mialoha ny fifidianana dia ny Fifamelana sy ny Fampihavanam-pirenena. Aorian’io dia iarahan’ny hery velona rehetra tsy an-kanavaka ny mamolavola lalam-panorenana vaovao. Avy eo miroso @ referendum. Zay vao manaraka ny fifidianana isan’ambaratongany.

      Ny resaka ankoatra izay dia rediredy sy fandrebirebena vahoaka.

  • 2 mars 2010 à 10:48 | lalatiana (#1016)

    oufff ... z’êtes pas de bonne humeur aujourd’hui Georges ...

    Ceci étant, je vous rejoins sur votre critique de pseudo élections législatives ... législatives que je réfute, pour ma part. La participation politique des malgaches a un processus électoral assimile généralement avec fatalisme élection et résignation au pouvoir en place qu’on ne veut surtout pas s’aliéner ... l’élection de Rajoelina à la mairie de la capitale est peut être une des exceptions en s’affichant comme vote sanction à l’égard du pouvoir en place ... "oh zut ... il y aurait donc eu un peu de démocratie sous Ra8 ...??? "

    Dans ce sens, le pouvoir TGV a intérêt à organiser des législatives, même si l’objet et la méthode de travail et le mode de fonctionnement de cette assemblée restent pour le moins théoriques ... bricolage, encore ... et toujours ...

    Je préférerais personnellement une présidentielle qui désignerait le dirigeant d’une TRANSITION, lequel en fixerait les modalités dans les grandes lignes de son programme électoral ...

    Par ailleurs me sentant plutôt proche de ceux du Magro, même si je réfute à mon sujet le qualificatif de zanak’i dada, je me sens un peu agressé par la caricature incantatoire que vous évoquez ... C’est traiter avec un peu de mépris les valeurs, l’engagement et la foi des gens ... même si, je vous l’accorde, la personnalisation du pouvoir peut être agaçante...

    Attention de ne pas (trop ?) tomber dans l’imprécation ... j’ai un gardien de barrière qui n’est pas de mes amis qui a parfois le ton de votre conclusion ... De fait je préférais votre édito du samedi ...

    Bien à vous ...

  • 2 mars 2010 à 12:07 | Basile RAMAHEFARISOA (#417)

    A Georges RABEHEVITRA !!

    Par principe,j’évite de commenter les éditos.

    Juste "oyé !!,oyé !!",n’est-ce-pas du temps de l’amiral rouge ???

    Excusez-moi,Amiral Didier RATSIRAKA,c’est "notre" expression intime depuis votre présence à la tribune officielle du 14 juillet de la République Française.Comme en ce moment,pour le Président Andry RAJOELINA "le petit".

    SANS AUCUNE ARRIERE PENSEE.

    A+ G.R.

    Basile RAMAHEFARISOA

  • 2 mars 2010 à 12:09 | jojo (#3543)

    A tous ceux qui sont pour ou contre la tenue de elections legislatives dans les mois a venir, je vous invite a visionner / ecouter jusqu’au bout l’interview de Mamy Andriamasomanana du 21 Fevrier 2010 sur TV5 monde (http://www.tv5.org/TV5Site/emission/emission-10-Et_si_vous_me_disiez_toute_la_verite.htm).

    • 2 mars 2010 à 12:16 | alika mirenireny (#3197) répond à jojo

      Mais ,c’est le monde qui est fou

      Mr Maury,dans son blog,présente le dernier livre d’un écrivain d’origine congolaise

      http://journallecteur.blogspot.com/2010/02/la-theorie-des-faces-b.html

      Nous compléterons ,son parcourt,

      Mabanckou a grandi au Congo

      une carriére de juriste chez Suez, ne l’a pas convaincu,désabusé, peut étre,

      il s’est entiché de littérature,

      Il a ouvert la trace, aux écrivains d’origine africaine ,vers la littérature

      ( "la blanche ", chez Gallimard )

      chemin buissonnier, au ghétto de la négritude qui guéttait ,les écrivains africains,

      C’est un lecteur de Rahariminana, comme il y en a peu

      L’un des premier livre qu’il a écrit,"African psycho" reprend le titre de Ellis, pour le transposer a une " réalité africaine ", " la rumeur "

      Aprés Ellis les psys de toute sorte se penchent sur la folie , du monde financier,qui gouverne notre pauvre planéte

      Ce n’est pas ,au risque de froisser votre amour propre ,une sigularité malgache,loin s’en faut

    • 2 mars 2010 à 16:55 | alika mirenireny (#3197) répond à alika mirenireny

      Ainsi nous vous avions recommandé ,le livre de Naomie Klein sur " La stratégie du choc,ou le capitalisme du désastre "
      "
      Il sort un documentaire ,inspiré de ses théses,

      http://tinyurl.com/ych6bkq

      http://tinyurl.com/y8p8sxn

      Toute proportion ,comme toute modestie gardée,il nous semble que des éléments de cette analyse toute féminine, permettent d’appréhender,certains aspects ,de la crise malgache

      http://tinyurl.com/ye8btr3

      "mpirenireny ela"

    • 2 mars 2010 à 19:28 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à jojo

      jojo

      Peut-être une "ERREUR" de transcription :(en lisant un commentaire de TV5)

      "Unilatéralement,le Président de la Haute Autorité de la Transition Andry RAJOELINA a annoncé la teneur de l’élection présidentielle dans un premier temps au mois de "mars 2010" en consentant de la tenir au mois de juin".

      J’ai bcp d’estime pour Mamy ANDRIAMASIMANANA,mais il ne faut pas oublier que la "DIPLOMATIE FRANCAISE" se traite à l’Elysée.C’est du domaine réservé du "CONSEILLER DIPLOMATIQUE" qui a toujours le dernier mot.

      Je souhaite que notre Ambassadeur à Paris retrouve sa place.Il est le "seul porte-parole" de MADAGASCAR.

      Plus question des arrières-salles de cafè ou des salons des hôtels parisiens.

      Basile RAMAHEFARISOA

    • 2 mars 2010 à 20:01 | fataka (#3589) répond à jojo

      Misaotra jojo,

      Misaotra an A/to Mamy Andrimasomanana ihany koa

    • 2 mars 2010 à 20:20 | Mbôty (#3544) répond à jojo

      J’ai vu l’interview de ce Mamy Andriamasomanana sur TV5 monde. Il tournait un peu en rond et ne repondait pas directement aux questions, c’était agaçant. Il est pour l’éléction législative car pour lui c’est le seul moyen d’éviter que le président manipule l’éléction législative, et on aurait donc plus de chance d’avoir un contre pouvoir. Moi personnellement, je trouve que la meilleure idée c’est celle proposée par la GIC, faire en même temps les éléctions législatives et présidentielles. Impossible pour les 4 mouvances de cohabiter, soit, faisons ces 2 éléctions en même temps et rapidement avec l’aide de CI et tout le monde seraient contents.

  • 2 mars 2010 à 13:34 | par ci par la (#1470)

    bonjour à tous,

    déjà dès le début, je vois cet atelier d’un très mauvais oeil.

    En soi, c’est ce dont on aurait besoin, sauf que :

    - il n’y a pas trensparence sur les critères de sélections de personne invitées (combien de % contre et pour HAT ?)

    Sur et certain que ce seront déjà à majorité pro HAT qui y seront invité ! Donc toutes décisions seront lettre à la poste !

    - l’ordre du jour condamne déjà aussi le résultat : la question nationale est quelles elections faire ? presidentielles, referendum ou législatives ?

    Déjà, il ne sera plus question que de législatives la bàs ! donc, c’est juste encore une fois une masquarade en faveur de la HAT !

    - qui composeront le comité de rédaction final des décisions de cette réunion ?

    En effet, il est trop facile d "omettre" quelques résolutions compromettantes qui auraient réussi à passer. Et personne ne sera plus là pour réclammer qu’on les réintègre ! (par exemple : inéligibilité de TGV pour raison limite d’age)

    C’est pour cela que j’en déduis que c’est plûtot un atelier de VALIDATION, plutôt qu’un atelier de CENSENSUS !!!

    On verra bien les résultats !

    bien à vous

  • 2 mars 2010 à 17:44 | mahery (#2468)

    iZAY matahotra MAPUTO dia mazava fa olona tsy mazava, tsy vonon-kiady am-pahibemaso fa mitady hamely am-pitaka.
    Ialahy ry andry dia efa ela no tokony ho nanaiky azy io saingy nampanantenainafananam-be loatra ialahy dia very tanteraka.Ary mbola ho very hatramin’ny ain’ialahy raha mitohy izao fitavozavozana izao.Firenena ange l’ty ty entin’ialahy fatsy car brousse e !Aza dia matim-pialonana koa fa samy manana ny toerany ny tsi11.
    Ho anareo pro-TGV, tsy ho tana intsony ny vahoaka @ izao, ny CI manameloka anareo, ny arabo matahotra sao very vola eto, aza menatra e !mifonà @ vahoaka nampijalianareo, mifonà @ CI nanaovana vavabe, mifonà @ 3 mouvances fa raha tsy nisy azy ireo efa very Madagascar.

    Maputo ihany e ! na inona fifidianana hataonareo eo=0
    AZA MENATRA E !

  • 2 mars 2010 à 18:04 | Vazaha (#3898)

    A regarder de l’extérieur ce qui se passe à Madagascar et qui ne peut qu’attrister quelqu’un comme moi qui aime le pays et ses habitants, je pense avec le recul que le pays aurait grand besoin de mettre sur la touche ceux qui ne pensent qu’à leur intérêt personnel, qui critiquant l’ancien occupant colonial, font faire leurs études à leur progéniture précisément en France pour leur permettre, non pas de servir leur pays, mais servir leur propre intérêt et dominer mieux leurs concitoyens. La vraie démocratie commencerait par une égalité des chances que ne peuvent avoir tous les habitants. Il est dommage que la seule période d’un relatif équilibre des pouvoirs, où la misère ne sévissait pas ait été la période post-coloniale Tsiranana, avec comme handicap majeur le néocolonialisme qui régnait.
    L’absence d’éthique se retrouve dans d’autres domaines : Impliqué dans une association de solidarité avec Mada, j’ai compris qu’en fait elle ne servait que les intérêts d’une famille, celle des prétendus chargés de mission. D’où ma désillusion... Tant que cette mentalité persistera chez les classes dominantes, le pays n’avancera pas. Je veux aussi ne pas paraître donneur de leçons, car la France actuelle me semble dériver elle-même vers un régime guère démocratique.

    • 2 mars 2010 à 19:44 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à Vazaha

      vazaha

      Je ne suis pas vazaha mais je partage bcp de ce que vous dites.

      Etant étranger,je peux me permettre de dire que je regrette la FRANCE de DE GAULLE et/ou de POMPIDOU.

      La FRANCE ,en 2010, est complètement métamorphosée,bientôt ce sont les ex-colonies qui dicteront la politique-diplomatique "Française".Les emplois foutent le camp,il faut s’aligner avec les pays comme la Grèce,le Portugal et l’Espagne.Les plombiers "polonais" débarquent par vague,les usines se délocalisent à outrance.Les bars-tabacs sont "monopolisés" par les asiatiques etc.....

      Vazaha,

      SANS VOULOIR VEXER QUI QUE CE SOIT,JE SOUHAITERAIS UNE COOPERATION FONCTIONNELLE AVEC LA COMMISSION DE L’OCEAN INDIEN,avec un peu de réserve pour l’Ile Maurice.

      QUE VAZAHA ACCEPTE 50/50 quand il fait une affaire avec les malgaches.

      A+

      Cordialement

      Basile RAMAHEFARISOA

    • 2 mars 2010 à 23:51 | zebu_gasy (#3902) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Mr Basile

      Tu ne pourras jamais être plus blanc que les autres ! Tu ne seras pas mieux vu que les autres originaire des "ex-colonies".Tu n’as pas plus de valeur qu’un "asiatique" un "plombier polonais" ou un immigré. C’est à cause de gens comme toi que le fascisme se développe. Regarde ton pays bien dans les yeux avant d’envier les autres. Tu es d’ici, du tiers-monde, parmi les 5 pays les plus pauvres et dépendant de la France. Tu es en plein complexe du colonisé (post), à rechercher la reconnaissance du vazaha. Bref ce genre de discours liasse songeur sur l’avenir du pays...

    • 3 mars 2010 à 04:49 | EraHaintso (#3886) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Alors là Basile, tu es tombé bien-bas...
      Tu es lamentable...
      Combien de temps es-tu en France pour avoir encore cette mentalité d’arriéré et si pleine de haine ? Tu ramènes sur le site de Tribune ta philosophie lepéniste que même 85% des Français BLANCS rejettent...
      Pauvre de toi...rien à dire. Tu es vraiment atteint psychologiquement. Ton cas relève d’une psychopathie grave.
      Par respect à ce site, je me retiens de te déverser toutes les insultes que j’ai envie de cracher sur ta gu... de m...
      Les polonais et les asiatiques que tu dénigres sont mille fois dignes et méritent mille fois plus de respect que toi...

  • 2 mars 2010 à 22:23 | réveille-toi jeunes Malagasy (#2446)

    - Pas besoin d’une démonstration par les urnes, M. Rabehevitra ! Une démonstration "en live" fera l’affaire à l’image de la contre-manifestation à Mahamasina pour soutenir Ravalomanana !
    - Que ce pouvoir qui affirme sa dictature rentre dans les casernes ses bras armés et demande au peuple qui veut l’application de Maputo et d’Addis-Abéba de se rassembler à un endroit accessible à tous dans chaque région ou fokontany ou autre...et pour cela le pouvoir putschiste doit être de bonne foi mais ne rêvons pas, Razily est de nouveau en prison !!!

    - Et à M. Ramahefarisoa ! Oh la lèche envers vazaha et en plus vous vous dévoilez : un délateur !!!!! C’est à vomir !!!!!

    • 3 mars 2010 à 09:28 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à réveille-toi jeunes Malagasy

      réveille-toi jeunes Malagasy

      MADAGASCAR n’est pas Antananarivo.Point barre

      Il faut compter sur les "REGIONS" pour le développement de MADAGASCAR.

      Basile RAMAHEFARISOA

  • 3 mars 2010 à 06:45 | alika mirenireny (#3197)

    Présidentielles ou législatives ?
    legislatives ou présidentielles

    Avec mes excuses ,cher monsieur Rabehevitra,
    mon almeizer aidant, je devient gateux de Ndimby,
    et, fasciné ,par les airs de tribun, qu’il adopte dans son dernier post,je ne jure plus ,que par lui
    Cela m’inquiéte ,un peu malgrés tout,mais je suis certain qu’il va se ressaisir
    Par fascination ,donc j’ai posté par erreur un message que je vous remercie d’avoir la courtoisie de rajouter à vos réflexions
    avec toutes mes excuses,

    http://www.madagascar-tribune.com/Diplomatie-d-arracheurs-de-dents,13628.html#forum43167,

    suite au commentaire d’Alain Rajaonarivony ,sur émission de Denise Epote,

    http://tinyurl.com/ykhvvg9

    Allo, Mama Africa, bobos… !

    http://alainrajaonarivony.over-blog.com/article-allo-mama-africa-bobos-45481229.html

  • 4 mars 2010 à 03:21 | el che (#344)

    Oui, il y a eu trop de tergiversations, de calculs intéressés, dans un relent de corruption qui ne veut pas dire son nom.

    Les accords de Maputo, restent la solution la plus viable, parmi toutes les propositions stériles et partisanes jusqu’ici avancées.

    Le caractère consensuel et d’inclusif de la transition ne peut être négociable.

    Malgré les diverses approches concernant la représentativité du paysage politique malagasy, les 4 mouvances politiques restent son meilleur reflet.

    Les accords de Maputo ne sont qu’une étape : la transition qui mettra sur pied de nouvelles institutions démocratiques.

    De très grands chantiers doivent en découler :

    -  Le strict respect de la Constitution par les tenants du pouvoir, incluant les sanctions qu’encourent les élus qui ne respectent pas l’acte fondamental de la République.

    -  La mise en place de mécanismes clairs et concertés, permettant l’alternance démocratique, l’exercice effectif du pouvoir. Ceci afin d’éradiquer les coups d’état et autres dictatures.

    -  La constitution de la 4ème république ne doit pas être uniquement l’œuvre d’experts comme claironnent déjà certains politiciens. Elle doit avant tout exprimer les intérêts du peuple, en accord avec les institutions internationales.

    -  Le vote populaire ne doit pas être un prétexte pour mettre en place de nouveaux dictateurs : il a pour but de mettre à la disposition de la nation des personnes intègres, compétentes, et résolument déterminées à relever le pays de son indigence socio-économique et morale.

    El che

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS