Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 12 août 2022
Antananarivo | 21h51
 

Economie

Filière lait

Hausse de production en 2007

vendredi 25 avril 2008 | Lanto

À Madagascar, la consommation de lait demeure faible, à raison de 5 litres par habitant par an, si elle est de 25 litres par an par habitant en Afrique. La capacité de production est aussi insuffisante. Une vache laitière ne produit que 15 à 22 litres par jour. Certes, une augmentation a été constatée en 2007. Elle s’affiche à 60 500 000 litres contre 56 millions de litres en 2006. Dans le cadre de la politique nationale du lait, l’objectif est d’atteindre une production de plus de 181 millions de litres en 2012. Et dans les prochaines années, l’exportation est envisagée, notamment dans l’Océan Indien. Dans cette optique, un plan d’action 2008-2010 a été élaboré par le Groupement d’intérêt Economique, la MDB (Malagasy Dairy Board). Sous tutelle du ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, cette plate-forme regroupe tous les intervenants de la filière.

  • Création d’un fonds de garantie

En vue de promouvoir la filière, la MDB projette dans le plan d’action, entre autres, la création d’un fonds de garanti, la mise en place d’un bureau d’études de prix pour le lait et ses dérivés, du système de protection des produits locaux. À cela s’ajoutent l’amélioration génétique, l’élaboration d’un texte de réglementation et de norme nationale et la création de la maison du lait ainsi que d’une centrale d’achat. De plus, l’organisation d’une foire internationale du lait figure dans les perspectives. Pour sa part, le directeur général de l’élevage, Mamy Andriantsoa, affirme « la nécessité de l’amélioration de la nourriture et de la santé animale car cela permettra d’avoir une capacité de production de 30 litres par jour ». Actuellement, le groupement encadre les éleveurs de vaches Holstein du Vakinankaratra, et contribue à la mise en place de l’association Holstein de la région. Par ailleurs, des antennes régionales ont été créées à Bongolava, Itasy et Amoron’i Mania-Haute Matsiatra. Il est à noter que la MDB travaille étroitement avec le projet « Land O’Lakes » dans la mise en œuvre de ses activités.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS