Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 18 mai 2022
Antananarivo | 12h14
 

Société

Projet téléphérique

Les dirigeants actuels persistent et signent

samedi 8 janvier | Mandimbisoa R.

Le projet téléphérique de Tana est au cœur des discussions ces derniers temps. Tous les dirigeants du régime actuel se mettent à défendre le projet qui semble avoir reçu la contestation d’une grande partie de la population tananarivienne. Après le secrétaire d’Etat en charge des Nouvelles Villes et de l’Habitat, Gérard Andriamanohisoa, et le président de la République en personne, c’est la ministre de la Communication et de la Culture, Lalatiana Rakotondrazafy et le maire d’Antananarivo, Naina Andriantsitohaina qui se lancent dans une campagne médiatique de défense de ce projet.

Dans son émission hebdomadaire « Tsy ho tompo-trano mihono », sur les chaînes nationales, Lalatiana Rakotondrazafy a longuement défendu le projet en lançant qu’il s’agit d’une solution non négligeable dans des endroits où nombreuses personnes circulent. C’est le cas donc pour Antananarivo. C’est faux de dire que le téléphérique n’est pas une priorité insiste-t-elle. Comme pour les autres ministres, ce porte-parole du gouvernement estime que cela ne peut que résoudre le problème d’embouteillages dans la capitale.

Naina Andriatsitohaina pour sa part se met à soutenir une pétition en ligne confirmant son accord pour ce projet téléphérique afin de rendre Antananarivo « une capitale moderne et plus verte ». La pétition en question explique que « Grâce à ce téléphérique d’une capacité de 40 000 personnes, ce seront des centaines de milliers de voitures en moins, des routes désengorgées et une capitale vivable » qu’on aura. Cette pétition lancée depuis quelques jours a reçu un peu plus de 640 signatures.

Mais la question se pose surtout, selon ceux qui critiquent le projet, au niveau du coût trop exorbitant du projet, qui pourrait laisser des dettes inestimables aux générations futures. D’autant plus qu’avec les frais de transport qui peuvent s’élever à plus de 5 000 ariary, le téléphérique ne profitera jamais à la majorité de la population tananarivienne appauvrie par la conjoncture économique et sanitaire actuelle.

65 commentaires

Vos commentaires

  • 8 janvier à 10:22 | Isandra (#7070)

    « Un événement majeur se déroulera à Madagascar en 2016, il s’agit du Sommet de la Francophonie auquel il conviendrait de se préparer sans attendre, tant en terme de capacité et qualité d’accueil que d’infrastructures de transport adaptées.

    La presse relate en effet quotidiennement les routes en mauvais état, constamment saturées, les bouchons inextricables, la circulation anarchique, la pollution atmosphérique, les dangers sanitaires.. L’échéance bien que lointaine ne l’est pas tout à fait si l’on imagine l’aménagement d’une solution de transport alternative qui ne soit pas terrienne mais.. aérienne, le transport par câbles.

    Le profil de Tananarive le permet, entre ses villes haute et basse et ses plans d’eau qui peuvent être enjambés. Le téléphérique est un mode de transport sûr, économique, fiable et propre. Il favorise les échanges, facilite les déplacements et permet le désenclavement de certains quartiers et leur développement associé comme cela a été constaté dans les villes africaines ou latino-américaines où il a été installé.

    Il a été établi que ces systèmes de mobilité citadine avaient entraîné la création d’activités avec pour corollaire un recul significatif de la délinquance et de l’insalubrité.

    La gestion des déchets urbains s’est également simplifiée, le ramassage et la collecte des déchets étant redevenus rationnels.

    L’ensemble de ces facteurs favorise donc le bien-être et la vie des citadins et confère aux villes qui s’équipent une qualité d’hôte revalorisée, avec des conséquences extrêmement bénéfiques en terme de rentrée de devises.

    L’investissement nécessaire reste la pierre d’achoppement, comme dans tout projet, mais celui-ci a la particularité d’être assorti d’un RSI (Retour Sur Investissement) puisque ce sont les tickets ou les abonnements des utilisateurs quotidiens qui l’assureront, en grande partie.

    Quelles plus belle vitrine et image redorée enfin au regard du monde que la mise en œuvre d’un tel projet pour le pays qui en aurait tant besoin ? »

    J. Guerra / Cabinet E.R.I.C leader de l’ingénierie du transport par câbles.

    • 8 janvier à 17:12 | Stomato (#3476) répond à Isandra

      >>Un événement majeur se déroulera à Madagascar en 2016, il s’agit du Sommet de la Francophonie<<

      En 2016 vraiment ?

    • 9 janvier à 13:12 | bekily (#9403) répond à Isandra

      rappel : les DEBOIRES du téléphérique de RIO de Janeiro :
      ====> FAUTE DE MOYENS D’ENTRETIEN
      il ne suffit pas de ............se faire plaisir !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
      ====> il faut avoir la tête sur les épaules et les yeux en face des trous
      mais surtout pas trop de courants d’air entre les deux oreilles !!!!

    • 9 janvier à 13:14 | bekily (#9403) répond à Isandra

      rappel : les DEBOIRES du téléphérique de RIO de Janeiro :
      ====> FAUTE DE MOYENS D’ENTRETIEN
      il ne suffit pas de ............se faire plaisir !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
      ====> il faut avoir la tête sur les épaules et les yeux en face des trous
      mais surtout pas trop de courants d’air entre les deux oreilles !!!!

  • 8 janvier à 10:45 | lé kopé (#10607)

    Le leitmotiv des Dirigeants actuels a été d’affirmer qu’il fallait un Maire de la même couleur orange , que ceux qui nous gouvernent . Et cela dans le but de travailler de concert avec l’exécutif , avec les moyens y afférents . Mais quelle a été notre surprise , car malgré ces conditions qui sont actuellement remplies , la Capitale croule sous les ordures , les routes intramuros sont dans un état lamentable , aggravées par la période pluvieuse , et l’insécurité bat son plein .Où sont passés les bennes à ordures (150) présentées durant la propagande , pour nettoyer la Capitale ?Et l’on nous fait croire que le Téléphérique sera la solution idoine pour résoudre nos malheurs , avec un prix exorbitant(4500ar) pour les usagers, et des impôts, lourds à payer pour la génération future .Il est tout à fait déplorable pour des Dirigeants dignes de ce nom , de ne pas faire la différence entre les bases fondamentales d’un développement équitable, et les dépenses somptueuses qui n’ont aucun impact sur le quotidien de la population .La première base de la Pyramide de Maslow , l’un des facteurs de la dignité humaine n’est même pas assouvie ,à savoir l’autosuffisance alimentaire , l’hygiène et la sécurité, l’Education et la Santé , et l’on promet à la population les magnifiques illuminations de Miami , sans les affres de la recrudescence des drogués dans certains quartiers de cette ville .Bref , je serai le premier à faire mon Mea Culpa ,et l’éloge de ce régime, si ce rêve devient une réalité , mais en attendant donnant au peuple les moyens de subvenir à ses besoins , en créant des emplois , et en améliorant sa condition , en mettant en place des structures pour que la majorité puisse accéder à ses besoins fondamentaux. Ce qui est loin d’être atteint actuellement . Salut les Copains .

    • 8 janvier à 14:10 | bekily (#9403) répond à lé kopé

      hi hi hi
      faut il en rire ou en pleurer
      Ce gouvernement de corrompus ne rêve qu’à l’enrichissement des COPAINS par le tourisme , dont le téléphérique et les routes reliant les PLAGES , dont miami beach !!!
      Le pays descend encore plus gravement dans la PAUVRETE :
      =====>>>>> 10 ° pays le plus pauvre du monde !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
      avec un PIB encore pire que le PIB d’Haïti , pays dénué de tout bien connu , mais aussi hyper corrompu !
      Le FMI tape sur les doigts : que les efforts fournis ne concernent que des ACTIVITES SECTORIELLES (comme le TOURISME voyons !) QUI N’ONT AUCUN IMPACT SUR LA PAUVRETE , et cela il y a quelques mois : le classement au fond du trou CONFIRME la NULLITE et l’INCURIE de ce gouvernement , voire la nécessité impérieuse de le FAIRE TOMBER
      On gouverne pour améliorer le NIVEAU DE VIE DU PEUPLE et non pour s’entichir personnellement , comme les voyous corrompus du complexe de MEDELIN !!!

  • 8 janvier à 10:56 | arsonist (#10169)

    Et voilà une pub’ des investisseurs ,
    afin de faire avancer "coûte que coûte" [expression utilisée par la besileo foza femelle couillue isandra ce matin (cette idiote sait-elle au moins ce que cela signifie)]
    le retour sur invest’ pour les Étrangers qui avaient financé la propagande du DJ bac-3 Rajoelina lors des très suspectes dernières élections présidentielles gasy !

    Et l’abrutie de besileo foza femelle couillue isandra relaie sur ce forum la minable justification de ces retours sur invest’ , afin que ces Étrangers obtiennent "coûte que coûte" le benef’ qu’ils espéraient en finançant dernièrement la propagande du DJ bac-3 Rajoelina !
    En espérant aussi sans doute de financer la propagande du DJ bac-3 mpandihy dyvo Rajoelina pour les prochaines Présidentielles madagougouesques !

    "Coûte que coûte" , hein ! ça explique partiellement la déshumanisée misère qui frappe les millions de populations gasy !
    "Coûte que coûte" !

    • 8 janvier à 15:42 | vorona (#8254) répond à arsonist

      Votre nationalisme exacerbé vous aveugle.
      Si on suit votre raisonnement. Parce qu’actuellement Madagascar n’a pas les moyens financiers ni les équipements adaptés, il aurait fallu attendre des décennies pour qu’Ivato passe d’aérodrome moyen à aéroport, attendre des décennies que les camions ne mettent plus 25 à 30 heures pour le trajet Toamasina/Tana, que Tana ne soit plus voué aux seules charrettes à zébu des automobilistes restant tous les jours 3 heures dans des embouteillages inextricables, etc ...
      Un pays qui ne progresse pas recule par rapport à toutes les autres nations qui elles ne prennent pas le temps de tergiverser sur le sexe des anges ou autres discussions stériles et dérisoires.

    • 8 janvier à 18:52 | Shalom (#2831) répond à arsonist

      8 janvier à 15:42 | vorona (#8254) répond à arsonist ^
      ...
      que Tana ne soit plus voué aux seules charrettes à zébu des automobilistes restant tous les jours 3 heures dans des embouteillages inextricables, etc ...
      Un pays qui ne progresse pas recule par rapport à toutes les autres nations qui elles ne prennent pas le temps de tergiverser sur le sexe des anges ou autres discussions stériles et dérisoires.


      1) Je ne sais pas si vous connaissez le dicton des ancêtres disant : "akoholahin’Avaradrano, ny andro mihedinedin-tsanga ny hariva matory amin’ny tay".
      2) "Un pays qui ne progresse pas recule ..." : désolé mais il peut faire du "sur place" ; il pourra progresser mais en attendant que les contextes le lui permettent. Cela s’appelle de la "stratégie" ou la "priorisation".
      Un gouvernant ne sachant pas ces deux modules NE SAURA JAMAIS MENER son pays là où IL DOIT ETRE.
      Question : qu’est-ce qui est prioritaire, trouver les moyens pour vaincre la famine dans le sud ou construire cette téléphérique ? Et Madagascar a-t-il les réels moyens d’entretenir de telle infrastructure ? Déjà pourquoi la Jirama n’arrive-t-elle pas à bien fonctionner ?

      J’arrête, je m’adresse à des murs ; inutile de continuer, les murs n’ont pas d’intelligence.

  • 8 janvier à 12:52 | Turping (#1235)

    Pourquoi les dirigeants persistent-ils à maintenir ce projet de téléphérique ?
    - Déjà ,ils ne maîtrisent pas les projets "terre à terre " sur terre en voulant péter plus haut que leurs c.uls .Non pas seulement ce projet présente un coût exorbitant à l’installation mais aussi à l’utilisation incertaine aux dangers sécuritaires y afférents . De plus quand on regarde les frais du transport ,ce n’est pas donné à tout le monde 5000 ariary .Dans une famille nombreuse dont les 80% des malagasy sont représentatives et qui vivent déjà dans la précarité ,il est impensable d’admettre à ce projet comme le moyen alternatif afin de résoudre le problème lié aux embouteillages .Même , les frais de transport à 600 ariary ,les malagasy lambda n’ont pas de moyen pour le débourser quotidiennement .Il faut être réaliste car tant que la pauvreté gagne du terrain ,le plus important c’est de le résoudre car le pouvoir d’achat en berne pour la plupart des malagasy ne pourrait pas répondre au projet "bling-bling".
    - Déjà ,pas plus tard qu’hier ,on a parlé des problèmes de générateurs et les incidences survenues ,etc.....Donc force est de constater que le problème de délestage est loin d’être résolu .
    L’adage malagasy dit : izao vao ho tonga ny loza miantona !
    - Le projet de Radomelina sur le tramway m’aurait plutôt séduit au début compte tenu de la situation pour désengorger la capitale pour les embouteillages à condition que le problème de délestage soit résolu. .
    - Sinon ,remettre les lignes ferroviaires en marche n’est pas une mauvaise idée .
    - Une autre proposition valable : Pourquoi ,ne pas construire des pistes cyclables ,et des pistes réservées aux motoristes ? et de diminuer les jours de circulation des voitures en zones urbaines sauf en cas d’urgence majeure ???
    Madagascar n’est pas encore l’Egypte ,donc inutile de parler du métro dans un pays où les besoins vitaux ne sont pas encore assurés selon la pyramide de Maslow.

  • 8 janvier à 12:54 | RAVELO (#802)

    Au lieu de défendre bêtement ce projet ,déjà bête,madame mamasaosy pourrait peut-être nous dire ou en est-on à propos de l’affaire de port d’arme (de guerre)
    de son patsafotsy.

  • 8 janvier à 13:02 | vorona (#8254)

    Je sais j’ai déjà mis ça hier mais je vois pas d’autre option d’avenir pour Tana concernant une solution avec une mise en utilisation pas trop longue pour résoudre ses problèmes d’engorgement de la circulation automobile dues à ses voies maintenant inadaptées au trafic des véhicules modernes .
    "En avril 2022 sera mis en service le téléphérique de Toulouse. Imaginé en 2015, début des études 2017, début des travaux 2019. Bouygues + une dizaine de prestataires pour le matériel (dont Pininfarina) ect.. . 3 km avec extension prévue dans l’avenir à 10 km. 5 pylônes de 30 à 70 m la ligne surplombant la Garonne, une zone protégée et de nombreux bâtiments, rues, écoles, terrains divers (Prévu 8000 voyageurs/jour avec des pointes à 1500 voyageurs/heure aux heures de pointe) une partie desservant l’hôpital universitaire Rangueil qui pratique quelques milliers de consultations quotidiennes et beaucoup de bâtiments administratifs.
    Temps de trajet avec 3 stations 10 ’ ! Le coût prévu initial de 45 à 63 millions d’€ mais à la fin peut être plus proche de 80 !
    Le téléphérique de Tana parait la meilleure option pour désengorger la ville qui s’asphyxie à cause de ses voies inadaptées (après il y a la solution d’interdire la circulation automobile dans tout le grand centre mais j’entend déjà les propos des tananariviens) . C’était ça ou un métro suspendu mais hors de prix et qui aurait demandé beaucoup d’expropriations et de destructions de bâtiments."
    Après concernant la circulation automobile dans le Grand Tana il y aurait la solution de Londres qui consiste à autoriser les véhicules privés par roulement un jour immatriculation paire et un jour immatriculation impaire . Je sais une majorité de tananariviens aurait 2 jeux de plaques !

    • 8 janvier à 17:26 | bekily (#9403) répond à vorona

      il faut d’abord OSER ! OSER !! détruire toutes ces voitures -épave qui encombrent les trottoirs
      il faut OSER : INTERDIRE LA CIRCULATION aux très , trop vieilles voitures hyper polluantes en circumation , les vérifier par un CONTROLE TECHNIQUE RIGOUREUX
      Mais il faut OSER avant de poser un cataplasme ( téléphérique peut être bien mais INSUFFISANT ) sur une jambe de bois (Tana polluée et engorgée totalement)
      ======> IL FAUT OSER POLITIQUEMENT ,
      comme R8 s’est débarrasé des CATMI...(même si le phénomène fut seulement déplacé chez le père Pedro, malheureusement )

    • 8 janvier à 19:18 | arsonist (#10169) répond à vorona

      Les "4-mi" sont les outils honteux avec lesquels Pedro croit honteusement pouvoir atteindre le Graal Nobel !

  • 8 janvier à 13:33 | Jipo (#4988)

    Bonjour .
    Persiste et signe la frime passe donc avant tout, le narcissisme efface toute possibilité de discerner les priorités, qui pourtant « crèvent « les yeux , à croire que la zirama a aussi explosé dans les quelques neurones restants de ce sombre personnage, uniquement éclairé par son narcissisme & mégalomanie : ôh rage au désespoir ! 👎

    • 8 janvier à 13:39 | bekily (#9403) répond à Jipo

      "coute que coute " ???????????????????????????

      Ô SINGE ,
      Ô DESESPOIR .............................

  • 8 janvier à 13:35 | arsonist (#10169)

    A] Ce téléphérique, si par miracle il voit le jour, fera une cible pas trop difficile à atteindre.
    Les points faibles et très faciles d’accès , 7j/7 et 24h/24 , de ce truc (pour le mettre HS pour longtemps et sans faire de victimes humaines) sont très nombreux.

    B] Voici un lien pour visionner en vidéo un exemple typique de la penséee chrétienne dominante et généralisée à Madagascar !
    [Attention ! Je n’ai pas dit "pensée protestante" ! J’ai écrit "pensée chrétienne" !]

    Comme d’hab’ , il y a le premier tiers de ce qu’il faut faire :
    le constat verbal (oral et écrit) des injustices et des problèmes du quotidien
    que les millions de populations gasy subissent réellement et pour de vrai
    au courant de toute leur vie ,
    suivi de discours pour faire prendre conscience aux fidèles de la gravité de ces injustices et problèmes !

    Mais il manque comme d’hab’ les deux derniers tiers :
    a) convaincre les fidèles de lutter avec toute leur âme et avec toute leur énergie
    pour faire disparaître complètement et définitivement ces injustices et ces problèmes
    en combattant sans merci par de vrais faits et par de vrais actes réels et effectifs
    les causes et surtout les individus auteurs et responsables de ces terribles malheurs.
    [Attention ! je n’ai pas dit combattre sans merci seulement "les causes" ! car j’ai ajouté "et surtout les individus auteurs et responsables"]
    b) ne pas arrêter cette lutte sans merci jusqu’à la victoire finale et complète ,
    et ensuite préserver comme la prunelle de nos yeux la victoire finale acquise
    afin que le retour des auteurs et responsables des malheurs des populations gasy
    comme après 1972, après 1992 et après 2002
    ne se reproduise plus jamais !

  • 8 janvier à 15:18 | Albatros (#234)

    Ce téléphérique sera aussi utile que le Colisée du Rova !.

    • 8 janvier à 17:17 | bekily (#9403) répond à Albatros

      le "Colysée" dans ce périmètre historique est vraiment une insulte du DJ IGNARE de l’importance du respect du peu de site historique encore préservée jusqu’ici
      ANACHRONISME !
      FAUTE DE GOUT !
      VULGARITE ARCHITECTURALE !
      ERREUR D’IGNARE PATENTE !
      Mais surtout :
      ==> preuve que l’appat du FRIC DES TOURISTES importe le plus à ce DJ corrompu ,
      ==> seuls les touristes traine-savate ne seront pas choqués
      ==> que ce soit au chateau de Versailles ou au TAJ Mahal ....les touristes qui voyagent pour DECOUVRIR , qui cherchent à connaitre la culture d’un pays ne cherchent pas des restaurants de type STAR BUCK ou MAC DO installés dans ce "COLYSEE" planté dans un sites historique : ils seront horrifiés par cette vision " KITCH " !!! !
      Le DJ INCULTE réagit comme s’il faisait du cinéma "BOLLYWOOD" !

    • 8 janvier à 18:05 | Albatros (#234) répond à Albatros

      @ Bekily (#9403)

      Bonjour Bekily !.

      C’est bien ce que je voulais dire : Ce téléphérique et le Colisée du Rova ne seront utile que pour une poignée de privilégiés !.

      En ce qui concerne le téléphérique, je suis curieux de savoir comment vont se faire les "embarquements" dans les cabines !.
      Le malgache "lambda" va-t-il pouvoir monter (surtout aux heures de pointes des déplacements des gens de la Haute !), avec ses volailles et ses provisions ?.

      Pour le Colisée (véritable verrue architecturale sur ce site !), je vois mal les tours opérateurs emmener leurs clients pour une visite des boutiques situées dans les sous bassement de cette construction.
      D’autant plus, sauf erreur de ma part qu’il ne semble pas y avoir de parking proche dans l’environnement du Rova.
      Devront-ils réserver à l’avance des cabines entières du téléphérique pour faire visiter ce Colisée en béton ?.
      Tant qu’à visiter un Colisée authentique (pour ne pas dire antique !), autant le faire dans d’autres pays.
      Même en ce qui concerne le nombre de places disponibles pour les spectacles, ce Colisée est une aberration !.
      Est-il conçu pour les festivités de plus grand nombre ou pour 400 privilégiés de la "Haute" ?.

      Et le téléphérique sera-il destiné aux déplacement des petites vendeurs et de leurs marchandises, ou pour les "cadres malgaches" qui habitent sur les hauteurs de Tana ?.

    • 8 janvier à 19:27 | arsonist (#10169) répond à Albatros

      Attendez ! Ce téléphérique n’est pas encore construit !
      Et même , si par malheur il le sera quand même alors rien ne dit qu’il fonctionnera tranquillement.
      Un téléphérique a énormément de points faibles pas trop difficiles d’accès pour soit le mettre HS pour longtemps , soit pour entretenir l’insécurité des éventuels usagers !

    • 9 janvier à 11:10 | NTMO (#10005) répond à Albatros

      Ha ça oui ! Il n’est pas encore construit !
      En dehors des gens hostiles au projet, il y aura quantité d’autres écueils comme les expropriations, les terrains instables, les délais d’approvisionnement, des problèmes techniques (électricité !), les dépassements de budget, j’en passe, et sans doute des meilleures…
      Et quand bien même il parvenait à aboutir, il souffrirait d’un nombre incalculable de raisons de l’arrêter. Tout doit être parfait dans un système qui vous suspend à 20 mètres du sol… une porte de cabine qui ferme mal, un cerf-volant dans le câble, …
      N’oublions pas les orages violents particulièrement fréquents à Tanà, avec un câble de plusieurs kilomètres suspendu à 20 mètres du sols, un paratonnerre parfait. Tous les téléphériques et télécabines du monde sont stoppés en cas d’orage.
      Imaginez être bloqué suspendu dans une cabine arrêtée en plein soleil ! Évidemment, il n’y a pas de climatisation…
      Pire, un malfrat rentre dans une cabine, attend qu’elle s’éloigne un peu de la gare, sort son arme et dépouille les passagers en commençant par les téléphones bien sûr… il aura tout son temps…
      Un portail électronique à chaque gare ? Je n’y crois pas.

      Ce projet est une hérésie.

      Par contre, je lui reconnais un intérêt certain, c’est de pouvoir faire un retour vers le passé en survolant le moyen âge. À perte de vue… magnifique. Sûrement une carte postale que beaucoup partageront sur les réseaux sociaux.

      Mais bon, je m’égare, ce projet n’aboutira jamais.

  • 8 janvier à 16:50 | Antony (#9838)

    Izao e ! hazavao amin’ny any atsimo hoe mila mandany vola amin’io ianareo satria izay no mampilamina ny fiainana ao Antananarivo
    Hazavao amin’ireo mpangataka mameno ny tanàna, izay tsy nisy mihitsy nandritra izay 60 taona izay, fa vao mivoaka ny trano ianao dia : "Mba mangataka ramose", fa laharam-pahamehana io
    Hazavao aminay amin’izay fa ny jiro tapaka lava kanefa ianareo manana fahavonona handany jiro amin’ny resaka izay tsy teneninareo mazava mihitsy hoe rahoviana marina ny jiro no tsy ho tapaka intsony ary rahoviana izahay no tsy handoa intsony an’ilay vola naverina tany amin’ny mpampindram-bola
    Omeo porofo amin’izay aho hoe ianareo tsy mifototra ny fomba fisainana satria tsy ianareo izany no mametaka varavankely amin’ny trano mbola tsy misy fototra

    • 8 janvier à 21:37 | RAVELO (#802) répond à Antony

      bonjour Antony,
      Ka i dedaka ange mbola manantena mandat efatra e ! koa ahoany inony izay
      fanontaniana tsy hampidi-bola ho azy izany ?(c’est vraiment le dernier de ses
      soucis).

    • 9 janvier à 06:58 | Antony (#9838) répond à Antony

      Miarahaba anao RAVELO,
      Mandats 4 ve ? Tsy aleo ve hoe mandra-pahafaty...
      Raha azoko tsara izany ny tiany ho tenenina dia hoe tsy handroso izany i Madagasikara na dia mandats 4 aza no omena azy raha izy no mitondra mbola avela hitondra eo...
      Fa izy misaina ihany raha izany a ! Ampahafantariny antsika Malagasy hoe izy anie tsy tokony ho Filoha izany fa isika no adala ary dia mbola porofoiny fa marina ny teneniny raha toa ka mbola misy foana ny mitetika ny hifidy azy...

    • 9 janvier à 08:32 | lysnorine (#9752) répond à Antony

      « DYNASTIES -n’-ny ANDEVO MPANOMPONY ITOKISAN’I FRANTSA, MANAO JADOM-PANJAKANA ANGE NO NOKENDRENY FOANA HATSANGANA ERAN’NY ZANATANY TALOHA TETO AFRIKA SY MADAGASIKARA

      Re Antony 9 janvier 2022r à 06:58 répond à Antony ^
      « Miarahaba anao RAVELO,
      « Mandats 4 ve ? Tsy aleo ve hoe MANDRA-PAHAFATY »
      Tsy ilaina tanisaina akoryireo andevon’ Frantsa napetrany an-keriny eran’ireo zanataniny Afrikanina taloha...sy ankehitriny ! ireo.

      Teto Madagasikara dia niainga tamin’ny namonoana an’Itpkl. kôlônely RATSIMANDRAVA tamin’ny 1975 hampakarana an’itpkl RATSIRAKA Didier. Voasakan’ny nampakaran’ny VAHOAKA MALAGASY an’Itpkl. prôfesôra ZAFY Albert izany tamin’ny 1991 ny hanohiazana azy,, saingy poatoizay dia tsy nitandro hasasarana ny antsoinay hoe « ANDRY FAHADIMINY » (« 5e colonne ») handrodanana azy tsy misy hatak’andro sy hamerenana an’Itpkl Didier RATSIRAKA eo amin’ny fitondrana. TAPAKA TAMIN’NY FANOHANAN NY VAHOAKA MALAGASY AN’INGAHY RAVALOMANANA Marc anefa ny tantara tamin’ny 2002.. Dia novelomin’i Frantsa indray tamin’ny alalan’ny NANEFEN’NY « FRANÇAIS-KARANA » SARIBAKOLINY VAOVAO, dia ny DJ RAJOELINA, handrodanana an’Ingahy Marc RAVALOMANANA. Mora alain-tsary an-tsaina fa tsy ho avelan’i FRANTSA hirodana na rahoviana na rahoviana io « DYNASTIES » vaovaon’ -ny ANDEVO MPANOMPONY io eo ambany fiahian’ny DJ RAJOELINA.

  • 9 janvier à 08:42 | Vohitra (#7654)

    Mbola tsy nisy naheno angamba aloha hoe " nisy olona namoy ny ainy vokatry ny fitohanan ny fifamoivoizana " teto Antananarivo teto...

    Fa amin izao vanimpotoana maintso ahitra izao, dia misy ny olona sady tsy manana vola amidy sakafo intsony no tsy mba manana vatsy voatahiry antsompitra...

    Indrisy tokoa...mahonena ny mahita ireo andiambehivavy miaraka amin ny ankizy mandeha any anaty kirihitrala mba hitady olatra mba hohanina hamenoana kibo...mba hitazonana ny aina ho isan ny velona...

    40 kilaometatra monja miala ny renivohitra no hahitana izany tranga izany, reraka sy valaka ireto zaza sy vehivavy rehefa miverina, misy fotoana nefa tsy mahita olatra akory...misy ny zaza lavo vokatry ny harerahana sy hanohanana...

    Dia na dia efa kaondrana sy donendrina aza ve dia mbola misy sahy hiteny fa misy laharampahamehana maika ankoatry ny fitsimbinana ny aina eo amin ny vahoaka ?

    Ramatoa mpivoy kolovody toy itony ve moa, kolontsaina inona no andrasana hiroborobo sy ho voatandro intsony ?

  • 9 janvier à 11:10 | kartell (#8302)

    Ce téléphérique de la discorde fait déjà couler beaucoup d’encre, alors même que nous n’en sommes qu’aux premiers sondages afin de connaître la résistance des sols pour une pose sécurisée des pylônes devant supporter les câbles porteurs …
    Il est clair que son Excellence ne s’attendait pas à pareil accueil du public, plus proche du niet viscéral alors que se faisait entendre les applaudissements, apanage exclusif, d’une cour en transe !..
    Lui, qui pensait pouvoir jouer sur ce copié / collé, formule perlimpinpin à l’asphyxie d’une capitale afin de redonner un souffle nouveau à son quinquennat, c’est un peu raté, devenant même, contreproductif en fédérant une opposition jusqu’alors plutôt discrète et éparpillée..
    Le Colisée,sorti de son égo royaliste n’aura donc pas servi d’avertissement suffisant pour qu’il puisse ainsi récidiver dans un même contexte tant sur le même fond qu’avec la forme : « l’état, c’est moi ! », formule apocryphe d’un Louis XIV qui, lui, avait laissé de son passage, des chefs-d’œuvre inlassablement admirés de la planète entière, chinois compris !..
    Bref, revenons à notre contexte beaucoup plus futile qui focalise un tollé grandissant, cadeau empoisonné que Paris a cru pouvoir solder de tous comptes, en donnant au caprice du palais, le sentiment que les Éparses valaient bien un téléphérique, même anachronique !..
    L’accord précipité de Paris reste sans conteste une erreur d’appréciation excessive parce qu’il donne l’impression de voler au secours d’un potentat fragilisé par une pandémie redoutable, sur le plan économique…
    Cette vision schématique de Paris dans un climat politique endémique de marigot est renforcée par une diplomatie locale où l’on a dû mal à saisir la vraie place d’un ambassadeur à la stature transparente, plus que discrète..
    Bref, toutes les conditions étaient ainsi réunies pour transformer ce projet en un somptueux raté au beau milieu de relations bilatérales où chacun des partenaires tentait de profiter de ce contentieux pour tirer la couverture à soi, sauf que ce scénario, cousu de fils blancs, se retourne contre leurs auteurs en mettant en lumière son seul utilisateur potentiel oublié, voir humilié : cette société civile, mise d’office hors-jeu, et qui compte bien désormais faire entendre sa voix pour dire stop aux délires participatifs d’une décision politicienne où les deux parties se font paradoxalement, copains comme larrons en foire !..

  • 9 janvier à 11:12 | MALIBUC (#9345)

    Malgré tout ce que l’on peut penser des Andafy, je suis consterné de voir ce qu’écrit un certain ELMAN d’Actutana.
    Aujourd’hui 9H00 :

    "Donc votre téléphérique, à ce stade c’est tout au plus important, et encore, car si on veut lutter contre les embouteillages, il existe d’autres moyens beaucoup plus efficaces. Lesquels ? Il suffit de lire actutana un peu plus souvent déjà pour commencer."

    Depuis qu’il a obtenu la Nationalité Française, il ne se sent "plus pisser", déjà qu’il était imbu de sa personne mais là il dépasse les bornes.
    Je ne suis pas pour le Téléphérique mais je ne pense pas que c’est en lisant Actutana qu’on aura la réponse à moins que l’Elman soit un envoyé de Dieu ou un Gourou, allez savoir !
    Si ce crétin d’Elman a la solution, qu’il se rende au pays et qu’il propose ses services, mais il est Français maintenant et comme il est interdit de séjour à Madagascar il ne risque pas de venir.
    Pour une fois je suis d’accord avec Isandra, cet Andafy là est un conspirateur !

    • 9 janvier à 13:21 | Rainingory (#11012) répond à MALIBUC

      Malibuc, bonjour,

      Je suis étonné que le elman ait aujourd’hui la nationalité française, cela fait moins de 10 ans qu’il est en France et au mieux il a la carte de séjour de 10 ans.. sauf s’il s’est marié à une française entre temps.
      Tjrs est-il, ni lui ni actutana ne sont des références en matière d’analyse de l’avenir de Madagascar.
      Il vit en France, il entend y faire le restant de sa vie, qu’il fasse son petit business en glanant des sous via la rémunération par Google Ad pcq ça rapporte un peu de submerger de pubs une page web, point barre.
      Et qu’il la boucle !

    • 9 janvier à 13:38 | Bot.mg (#9514) répond à MALIBUC

      Il faut prendre Actutana pour ce qu’il est : un blog perso qui est à but lucratif avant tout. Elman s’en est souvent vanté, bravo à lui de réussir à pondre autant d’articles tout au long de l’année. Cet homme a visiblement une capacité de travail impressionnante.
      Il y a à manger et à boire dans ce qu’il s’écrit dans ce blog, mais cela reste intéressant de voir le cheminement d’un malgache qui n’a plus d’espoir pour son pays. D’autres diront « affligeant »…
      Il faut cependant bien noter, qu’il fait partie d’une frange très particulière de la société malgache. Il ne saisit d’ailleurs pas toutes les nuances de la langue malgache et l’écrit assez mal.
      Enseigné au LFT, il est plutôt imprégné de la culture française. Il évolue d’ailleurs en France comme un poisson dans l’eau, tant mieux pour lui.
      On se demande d’ailleurs comment la solde de militaire de son père a pu payer le LFT, car mes enfants, je n’ai pas pu les y mettre, c’était beaucoup trop cher. Une fortune familiale probablement…
      Et pour terminer, effectivement, je vous rejoins Malibuc, ses propositions de solutions n’en sont souvent pas, ou bien elles ne sont applicables que sur Mars.
      Exemple : constat : le pays est déficitaire en riz. Solution : prend ton à gasy (et le reste).
      Il oublie que des millions de petits paysans traquent la moindre parcelle de terre depuis toujours pour subvenir à leurs besoins. Certes, ils ne sont pas beaucoup aidés par l’état ni par leur mentalité, mais ça fait des décennies que tous les projets d’augmentation de la production riziculteurs ne sont que de pâles réussites face à l’augmentation de la population.
      Bref, j’attends son MS project à ce sujet et je suis sûr qu’il ne manquera pas de le diffuser.
      Longue vie à Actutana !

  • 9 janvier à 12:19 | Maestro (#7313)

    Copié /// collé

    D’après les confidences d’ un Français au fait du dossier ,la France sait bien que ce projet de téléphérique d’ Antananarivo ne sera pas rentable et que Madagascar ne peut honorer le délai de remboursement prévu à partir de ses recettes uniquement. La France sait bien aussi que le délai de construction de 2 ans ne sera pas respecté et il laisse comme d’habitude le Président faire des promesses intenables . Le téléphérique de Toulouse long de 3 kms seulement (contre 12 kms pour Antananarivo)dont les travaux executés par Poma -Bouygues et initiés en 2016 , encore en phase d’essai ne seront réceptionnés que vers Avril 2022 soit un délai de 6 ans. Au mieux le téléphérique d’ Antananarivo confié à Poma - Colas filiale de Bouygues sera opérationnel et générateur de revenus dans 8 ans c’est-à-dire vers 2030 au plus tôt . A part l’objectif de museler Madagascar sur les revendications des îles Malagasy ( selon la terminologie onusienne )en flattant l’ego de son Président et l’offensive sur le marché international , on peut légitimement se poser la question sur les clauses de garantie en cas de non paiement à temps. En effet pourquoi financer un projet dont on sait par avance qu’il ne pourra être rentable dans les 14 ans convenus ? En effet l’hypothèse sur le nombre d’utilisateurs de 40.000 par jour disposés à payer 3000 à 4000 Ar par trajet est fantaisiste et ne repose sur rien par rapport au pouvoir d’achat de la population qui peine à payer les tickets de bus de 500 Ar. A tout cela il faut ajouter les coûts annuels de maintenance estimé à environ 4 à 5 millions Euro et rappeler que le taux du crédit n’est pas concessionnel.

    • 9 janvier à 12:54 | bekily (#9403) répond à Maestro

      quoiqu’il en soit
      avec le paraquès endémique , rien que les délestages ou le manque de moyens d’entretenir de la Jirama par exemple ,
      je ne vois vraiment pas comment , mais surtout POURQUOI s’enticher de téléphérique !
      Dans les pays "NORMAUX" développés les téléphériques , comme les grandes roues de foire , sont soumis à un CAHIER DE CHARGES TRES ASTREIGNANT pour l’ENTRETIEN , avec notamment une exigence de SECURITE TRES SEVERE

    • 9 janvier à 12:58 | Vohitra (#7654) répond à Maestro

      Exact, c est un pret commercial prohibitif !

    • 9 janvier à 13:07 | bekily (#9403) répond à Maestro

      Voyez le téléphérique de RIO DE JANEIRO au dessus des favellas , inauguré en grandes pompes en 2011, QUI NE FONCTIONNE PLUS :
      ==> il eut un coût faramineux en millions de dollars
      ==> le gouvernement brésilien (bien plus riche que Madagascar pourtant !!!!!) a été et est INCAPABLE D’EN ASSURER LES COUTS D’ENTRETIEN !!!!
      Je maintiens , ce téléphérique est bien un CAPRICE , une lubie de DJ inconsistant et imprévoyant à l’esprit banlieusard parisien "m’as tu vu" , ébahi par ce qu’il croit "découvrir de nouveau pour Madagascar .
      Il lui suffit que cela soit nouveau et se voie !!!
      Et après lui le déluge...
      Point barre.

    • 9 janvier à 13:33 | lé kopé (#10607) répond à Maestro

      Téléphérique ,
      On peut être pour ou contre le Téléphérique . Je ne reviendrai pas sur les arguments qui envahissent la toile ,et avancés par chacun des protagonistes . Mais comme j’essaie toujours de dépasser les débats sentimentaux , je reviens aux faits qui entourent la réalisation de ce projet . La Banque Mondiale vient de condamner les entreprises qui sont chargées de mener à bien ces grands travaux , à savoir Colas , ADP, et Bouygues pour collusions frauduleuses . A partir de cette information , je ne vois pas en quoi l’on pourrait espérer un aboutissement miraculeux dans cette aventure . Peut être que l’unique sortie est l’avertissement donné à l’Entreprise Bouygues qui poursuivra tant bien que mal tenir ses engagements ? Sinon , tout est perdu d’avance ,et malgré les désiderata de chacun , tout est nul et non avenu .

    • 9 janvier à 13:36 | lé kopé (#10607) répond à Maestro

      ...Qui poursuivra tant bien que mal son objectif , et tenir ses engagements.

    • 9 janvier à 13:49 | vorona (#8254) répond à Maestro

      Ce genre d’équipements n’a pas à être obligatoirement rentable ! La SNCF en France va se voir verser par l’état (donc le contribuable) plusieurs dizaines de milliards d’euro destinés à compenser ses pertes et surtout financer ses investissements notamment pour les TGV parce que ce genre d’investissements d’avenir se gèrent à 30 ou 40 ans. C’est un service public qui comme beaucoup de transports en commun dans les villes du monde n’a pas à être rentabilisé et d’ailleurs ne l’est que rarement !

    • 9 janvier à 14:15 | bekily (#9403) répond à Maestro

      Vorona
      OK pour la SNCF(service piblique) ...quoique service public existant et expérimenté en terme de SECURITE et d’ENTRETIEN .....il existe depuis des lustres ....
      Le choix du téléphérique , un peu diffétrent , nécessite , à mon humble avis , une discussion plus OSEE sur la stratégie de désengorger Tana
      Plusieurs pistes sont envisageables :
      * ex OSER se DEBARRASSER DES VOITURES -EPAVE qui pourrissent rues et TROTTOIRS SURTOUT ! (controle technique +++ ??? ENLEVEMENT ET DESTRUCTION ???
      * OSER DETRUIRE les CONSTRUCTIONS SAUVAGES sans aucune autorisations d’urbanisme , pour lutter contre l’accroissement d’une population +++ intra muros.
      * il y a SURPOPULATION GALOPANTE : on peut OSER agir comme HAUSSMANN qui réaménagea la structure urbaine à Paris et Strasbourg (Paris à l’époque était vraiment un cloaque) ===> REAMENAGEMENT DE LA STRUCTURE URBAINE
      Au lieu de surajouter un téléphérique dont les MOYENS FINANCIERS D’ENTRETIEN en MATIERE DE SECURITE sont très lourds (Rio en fit la triste expérience en 2011) , je ne peux croire que Mada en ait les moyens , même l’approvisionnement ELEMENTAIRE enl’électricité eau est si mal gérée ,
      il me semble plus logique de prendre des décisions ENERGIQUES même POLITIQUEMENT TRES DIFFICILES et IMPOPULAIRES , face à une population habituée au laisser-faire...., comme fit Ra à l’égard des 4mi. ????

      Bref
      IL FAUT OSER ABORDER LE PROBLEME D’ENGORGEMENT EN AMONT !!!!!!

    • 9 janvier à 14:39 | vorona (#8254) répond à Maestro

      à @ bekily
      Osez dire aux tananariviens comment Haussmann à pratiqué au milieu du XIXème ?
      Il a fait table rase de plusieurs quartiers en faisant abattre des centaines d’immeubles anciens pour pouvoir reconstruire des immeubles cossus à plusieurs étages avec des boulevards suffisamment larges même si maintenant ces même boulevards paraissent exigu la circulation automobile de nos jours ayant largement dépassé en flux et en volume la circulation hippomobile de 1850.
      Solution radicale possible mais inenvisageable avec Tana ne serait ce que pour une question du coût des ’expropriation !

  • 9 janvier à 12:45 | bekily (#9403)

    Je ne vois vraiment pas Madagascar avoir les moyens de respecter un charge d’entretien de téléphérique : TRES ASTREIGNANT EN MATIERE DE SECURITE !!!
    Voir tout le patraquès de la Jirama : panne , délestage , ni moyen d’entretien , ni moyen de réinvestir ....-> n’est ce pas encore un gros caprice , un joujou "nouveauîste" du fringant DJ qui raisonne comme un banlieusard parisien amoureux de tout ce qui lui semble briller comme une étoile ????
    un DJ HYPER NAIF ET INCONSEQUENT ....

    • 9 janvier à 12:47 | bekily (#9403) répond à bekily

      lire : respecter un CAHIER DE CHARGES

    • 9 janvier à 14:04 | NTMO (#10005) répond à bekily

      Si, des compétences malgaches existent et ont très bien pu faire voler des avions dans le ciel malgache et à l’international. Certes, dans un contexte très contraignant et avec l’aide de l’ASecna, mais cela était une réussite.
      Donc en mobilisant les bonnes ressources et avec une volonté indéfectible cela serait possible.
      Mais le coût sera prohibitif et l’histoire se terminera assurément très mal.

      Mais rassurez-vous, ce téléphérique ou « métro câblé » ne sera jamais terminé. Inutile de s’inquiéter.

    • 9 janvier à 15:33 | bekily (#9403) répond à bekily

      Hello vorona
      ne croyez vous pas qu’ au 21° siècle nous ayons plus de connaissances urbanistiques qu’au temps d’Haussmann ?????????
      Je dirais même que nous avons plus de chances de savoir modifier une ville Tanananarive.
      Tana est quasiment restée aux normes de Tana avec 250.000 habitants au lendemain de l’indépendance en 1960 !!!!
      ===> et maintenant : combien de millions d’habitants avec la même voirie quasiment ????
      ===> c’est un vrai suicide sanitaire et écologique de ne pas agir énergiquement , avec une réelle STRATEGIE GLOBALE DE REORGANISATION DE LA VILLE.
      Bien sur des dents grinceront , comme à l’accoutumée et ce serait normal, mais Tana aujourd’hui a besoin que l’on prenne enfin le taureau par les cornes ...
      La ville devient INVIVABLE , SALE , INSALUBRE, SANS SECURITE à faire fuir les touristes après qui on court...
      Les touristes ne courent pas vers la Jamaïque ni Haïti....pour ces raisons....
      Sincèrement , sans vraiment discréditer le projet téléphérique , nous savons tous que Tana n’aura jamais les moyens d’entretenir sa sécurité , même le Brésil bien plus riche a baissé les bras (téléphérique au dessus des favellas en 2011 : INUTILISE ET DEVENU INUTILISABLE AUJOURD’HUI !)
      Alors pourquoi payer inutilement un emplâtre sur une jambe de bois ?
      Le désengorgement ne sera même pas résolu tant que l’on n’OSE PAS INTERDIRE toutes ces vieilles EPAVES rouler à Tana et les rajouts de construction SAUVAGES : PROBLEME DE COURAGE POLITIQUE dans un premier temps : A VOIR avec la mairie !
      Dans un deuxième tems s’il y a réorganisation urbanistique : il y aura des expropriations , mais ce sera au prix plancher FIXE PAR LE SERVICE DES DOMAINES.
      Projet ETAT/COMMUNE à envisager....????
      et de surcroit ,
      point n’est besoin de tout faire de suite , cela peut se LISSER SUR QUELQUES EXERCICES BUDGETAIRES...pour ne pas peser brutalement sur les finances .

  • 9 janvier à 13:20 | RAVELO (#802)

    miarahaba,
    Misy zavatra mahagaga aloha e !
    Toa ny ankamaron’ny vahoaka (afa tsy ny foza en general) dia tsy mankasitraka
    an’io teleferika io,kanefa dia ho sahala amin"ny nanaovana ny colisée-ndoza dia
    ho tanteraka soa amantsara izy io.
    Voahozona va ny Malagasy sa nisy namosavy ?
    Ny firenena mahantra fadiranovana kanefa dia mbola hamerim-bolan’io kitoatoa ataon’ilay tsy valahara io.
    Tokony dieny izao ny Malagasy dia mitady ny fomba rehetra tsy azahoan’io
    jiolahimboto io mitsaoka rehefa tonga ilay andro.
    Tsy atao afa-bela na anao inona na inona ny frantsay hiaro azy.
    Tsy avela hiala an’i Madagasikara mihintsy raha tsy voalamina ny momba ny
    halatra sy ny famotehana ny Firenena.
    Mifohaza ra Malagasy fa tsy rariny intsony izao atao anao izao.
    Dia ny haratsin-taizan’io jiolahimboto io ve no atakalo ny hasin’ny Firenena ?
    tsia .

    • 9 janvier à 13:33 | Rainingory (#11012) répond à RAVELO

      Ravelo, miarahaba anao,

      Tena izay mihitsy anie no mampalahelo mahasosotra amin’ireto mpiray tanindrazana e ! Tsy hitarazoka be eto aho satria tsy tia hanome vahana an’ilay foza eto iny fa tena mila hieritreretina fomba iray matotra sady mandaitra mihitsy ary ahafahan’izaho sy ianao mandray anjara mivantana tsy ankiafina intsony.
      Lazao aho raha manan-kevitra ianao, ankoatr’izay efa natao fomba hatr’izao izay.

    • 9 janvier à 13:57 | bekily (#9403) répond à RAVELO

      entièrement d’accord avec Ravelo
      la priorité est de se débarrasser des voleurs et corrompus qui mettent le peuple et à genoux , le pays au fond du trou
      10 ° pays le plus pauvre du monde maintenant !
      ==> :cela ne mérite aucune indulgence à l’égard de ces gouvernants sans scrupule !.

    • 9 janvier à 15:21 | Turping (#1235) répond à RAVELO

      Ravelo salama,
      Ireo zavatra voalazanao ireo anie efa fantatra daholo sady marina ,fa ny fanontaniana mipetraka dia hoe @ fomba ahoana no hanakanana an’io fomba fitondrana tsy manjary io ? I Lysnorine izao efa mamerimberina fa ny andry fahadimin’i Lafratsa no tsy mamela mihitsy .
      - Io izany resaka tombontsoan ;ireo mpitondra sy ireo manodidina azy dia indrindra hoa an’ ny vahiny mpijirika , ny karana ,dia ny ny resa -bola no tena mitondra an’io ,miaraka amin’ny resaka hala -bato .Amiko ,ireo no mila fongorina voalohany satria hany no fototry ny olana .
      - Jereko eto ny laharana entinao (#802) ,mbola taloha keliko aza ,raha mamaky ny commentaires eto nandritry ny 12 taona mahery izay ,araky ny foto-pisainana malagasy be tsikera isan’andro fa ny tena hetsika ,aortra (0) raha oharina amin’ny firenena hafa ,ohatra t@ printemps arabe.
      - Io ,izany tena mila olona maro be tena miara -mihetsika e ,sy mivondrona ,tia tanindrazana ;hatrany @ miaramila io ,mba tsy ho voavidy vola fotsiny ity resaka fahantrana dradradraina ity fa tena resaka tolona .Ilay toe-tsaina no tena efa potika satria betsaka ireo tia mamirapiratra amin’ny rendrarendra ,arak’ilay resaka hoe m’as -tu vu ? ,....Tsy any izany no tena vaha-olana fa ilay ho avin’ilay firenena sy ny fijalian’ny vahoaka .Mila mpanohitra sy hery tena tia tanindrazana izany fa tsy voavidin’NY KARANA vola sy i Lafratsa .I Rwanda izao efa lasa lavitra ihany amin’io resaka io sady efa mandroso fa isika mbola ao anaty fotaka......
      Fintiniko : Rajoelina araky filazan’ny maro hoe DJ ,bac- 3 ,sns.....,fa na i Rakoto na i Rabe na Ranaivo bac +10 ,efa hita teo amin’ny fitondran-dRatsiraka ,moa i Ravalo na tsy teo ambanin’i Lafratsa aza ,tsy ampy solaitra raha oharina amin’i Paul Kagame an’i Rwanda ,satria voaongana .Ny zavatra hita soritra dia tsy dia nisy fiovana daholo anie tamin’ireo fomba fitondrana nifandimby raha jerena nanomboka t@ 1975 hatramin’izao .Any amin’ny fotony izany no tena mila fiovana Goavana be sy iadiana mafy mba hiovan’ny rafitra napetraky ny mpanjanaka sy ny faniliana ireo olona mpiara dia aminy izay nanitsakitsaka sy manitsakitsaka ny resaka fiandrianam-pirenena ,izay anisan’ny voina sy lesoka lehibe mahazo ny firenena hatramin’izao . Izany akory tsy midika fa mankahala ny vahiny rehetra .Satria raha miala amin’i Amboditempona ,dia avy eo miditra amin’i Ambatobevohoka tsy mety teraka ,C’est kif ,kif bourico....Ilay tena fivoarana izany no mila jerena ohatran’ireo firenena afrikana efa tafavoaka sy mandroso.Dia mila sakanana mba tsy ho i TELMA ,na Rajabaly nandoa vola be niaraka tamin’i Lafratsa sy ireo mpijirika nanao Koudeta nahazo an-dRavalo no zavatra hiseho hifanesinesy .Mazava fa ireo volabe naloan-dry zalahy lasa voaonitra avo zato heny fara-fahakeliny ,dia ramalagasy no mihinana ny IEM.

    • 9 janvier à 15:37 | bekily (#9403) répond à RAVELO

      turping
      miharaka MIVONDRONA hiany no tsy maintsy kendrena ............

    • 9 janvier à 15:39 | bekily (#9403) répond à RAVELO

      sady hiara-fantatra fa ny karana vazaha taratasy no tena fositra manohana ilat jiolahy ao ambadika !!!!

    • 9 janvier à 15:47 | Turping (#1235) répond à RAVELO

      Bekily
      👍👍 Ka arak’ilay fitenenana hoe Izay mitambatra vato ,fa Izay misaraka fasika.
      L’union fait la force !

  • 9 janvier à 13:39 | arsonist (#10169)

    Il y a plein de choses et plein de causes
    auxquelles mes camarades Gasy sincères croient sincèrement être indubitablement justes et naturellement défendables ,
    mais auxquelles très sincèrement je n’adhère pas !

    Une de ces causes et choses est cette revendication malgache de souveraineté sur ce qu’on désigne par le nom "Îles Éparses" !

    À ma connaissance ces îles sont des havres de paix et des réserves naturelles de plein de choses vivantes menacées de disparition.
    [Certains sont libres de ne pas croire ça . Mais nous , les Gasy , qu’avons-nous fait de la faune et de la flore qui existaient jadis et même tout récemment encore sur notre Grande Île et sur les petites îles sous notre souveraineté ?]
    Je pense grave à la préservation de la planète !

    À l’idée de la souveraineté gasy sur ces "Îles Éparses" , j’imagine très facilement et avec grande inquiétude réelle la gourmande cupidité égoïste habituelle des Madagougouesques détenteurs du pouvoir gasy !

    Alors , non ! Les "Îles Éparses" doivent être préservées de la dégradation et de la vente à des intérêts étrangers privés [Attention ! je n’ai pas dit "étrangers" ! j’ai écrit "étrangers privés"] .

    Les Madagougouesques détenteurs du pouvoir gasy ont déjà cédé [pour gonfler leurs comptes bancaires secrets perso à l’Etranger ?] des territoires gasy à des intérêts étrangers privés !

    Alors , bas les pattes sur les "Îles Éparses" !

    • 9 janvier à 15:40 | Albatros (#234) répond à arsonist

      Bonjour Arsonist !.

      Entièrement d’accord avec votre post de 13:39.

      Je suis français !. J’aime Madagascar, mais je serai prêt à me battre pour que les "Iles Eparses" restent françaises.

      Comme vous je suis sûr que ces iles, une fois "attribuées" à Madagascar, tomberaient vite dans l’escarcelle de certains pays (comme la Chine ou la Russie !) pour assouvir, au travers de concessions bidons, leur envie d’extension politico-économique, au seul profit d’une petite classe dirigeante malgache.

      Comment empêcher des politi-chiens malgaches, déjà largement corrompus, d’accorder, sous une pluie de dollars, de roubles ou de yuans, des concessions sans aucun contrôle possible de ces iles ?!.
      Il suffit de jeter un oeil sur certaines concessions accordées, sur Dago même, pour en être persuadé !.

      Par contre, pour reprendre votre argumentation sur la faune et la flore, je serai tout à fait d’accord pour une gestion de ces iles par un organisme franco-malgache, éventuellement sous couvert d’un contrôle par l’ONU ou une autre instance internationale, afin d’éviter toute dégradation de cet environnement fragile.

      Cordialement.

  • 9 janvier à 15:45 | RAVELO (#802)

    Miarahaba Rainingory,
    Nanana ary mbola manana hevitra atolotra ho tsakotsakoan’ny tsirairay aho ;
    Kanefa azonao an-tsaina angamba fa tsy toerana hanamborahana ny zavatra toy izany ny MT.
    Fanontaniana : ahoana sy aiza no azahoantsika mifanakalo hevitra bebe kokoa
    akoatry ny eto @MT.
    Hoan’izay efa teto @MT tany amboalohany, tsy mbola niafina taorian’ny pseudo-ko aho fa ny tena anarako no nentiko anaovako sonia eo ambanin’ny zavatra soratako.
    Tsy mitsikera ny tsy manao izany aho akory an !! fa mba mampiseho ny fahavononako kely dia kely itadiavana vahaolana @izao toen-tsarotra diavin’ny
    firenena izao.
    Ravelojaona fidy

  • 9 janvier à 17:20 | lysnorine (#9752)

    « L’EXÉCUTION DE NICOLAE CEAUSESCU
    Re 9 janvier 2022 à 15:37 | bekily (#9403) répond à RAVELO ^
    turping miharaka MIVONDRONA hiany no tsy maintsy kendrena

    « L’EXÉCUTION DE NICOLAE CEAUSESCU »
    Archive INA-

    Nicolae Ceaușescu
    ROMANIAN COMMUNIST LEADER from 1965 to 1989
    Nicolae Ceaușescu was a Romanian communist politician and dictator. He was the general secretary of the Romanian Communist Party
    https://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/nicolae-et-elena-ceausescu-un-couple-infernal-et-megalomane_838543.html
    par Marianne Rigaux (ESJ)
    Publié le 28/12/2009 à 16:00

    NICOLAE ET ELENA CEAUSESCU : UN COUPLE INFERNAL ET MÉGALOMANE
    "L’ODIEUX" et la "TERRIBLE" ont été exécutés sur un TROTTOIR le 25 décembre 1989, après un procès expéditif. Vingt après, leur disparition continue de nourrir les fantasmes.
    A son arrivée au pouvoir en 1965, la presse l’encense. Nicolae Ceausescu apparaît comme une sorte de Charles de Gaulle du camp soviétique. Nationaliste et indépendant, il tient tête à Moscou et l’Occident lui fait les yeux doux.

    En Roumanie aussi, on l’adule. Son nom ne se prononce pas sans une flopée de superlatifs : "le fils le plus aimé du peuple, le génie des Carpates, le Danube de la pensée, le firmament de l’humanité, le grand architecte, l’Homme magnifique"... "Ceausescu, c’est le peuple", crie-t-on sur son passage. "Si Nicolae Ceausescu avait disparu à la fin des années 60, son propre peuple et l’opinion publique occidentale l’auraient pleuré", note Yves Cuau en décembre 1989.

    Mais très vite, il sombre dans le pouvoir absolu et personnel après un voyage en Corée du Nord en 1971. Le "conducator" emprunte à Mao Zedong son concept de l’homme nouveau : il veut faire de la Roumanie un modèle marxiste-léniniste. Dans la presse, le "génie des Carpates" devient le "Dracula des Carpates". Le jour où le régime s’écroule, Jean Lesieur constate dans L’Express : "Il s’agit moins de sortir du communisme que d’échapper à la mégalomanie d’un despote de 71 ans pour qui le glas, tout de même, a peut-être commencé de sonner."

    D’autres adjectifs accompagnent désormais le nom de Ceausescu : "le tyran roumain", "le despote", "le Savonarole nazi". SIMPLE PAYSAN DU DANUBE DEVENU CORDONNIER, PUIS DICTATEUR, CEAUSESCU EST LE DIRIGEANT LE PLUS AUTORITAIRE DES SATELLITES DE MOSCOU. Le 4 décembre, lorsque GORBATCHEV lui demande de céder le pouvoir, il refuse et renforce encore le régime.

    Sa femme Elena passe pour une scientifique émérite, COUVERTE DE DOCTORATS ET DE DISTINCTIONS DÉCERNÉES PAR DES INSTITUTIONS OCCIDENTALES, dont un département de l’université de Nice QUI N’EXISTE PAS. La numéro deux du parti est à l’origine du décret qui supprime la contraception.
    Un film tronqué et des fantasmes

    Après un procès de 55 minutes devant un TRIBUNAL AUTO-PROCLAMÉ, Nicolae et Elena sont DÉCLARÉS COUPABLES DE GÉNOCIDE ET AUSSITÔT FUSILLÉS. Le film de leur exécution tourne en boucle le soir-même sur les télévisions roumaines.

    .... L’EXÉCUTION À LA HÂTE DU COUPLE a laissé à une grande partie de la population un SENTIMENT DE CHÂTIMENT VOLÉ, COMME SI ON AVAIT VOULU EFFACER AU PLUS VITE TOUTE TRACE DU "GÉNIE DES CARPATES". Quelques fidèles, nostalgiques, continuent de fleurir sa tombe et se réunissent chaque 26 janvier, anniversaire de sa naissance.
    (Hofaranana)

    • 9 janvier à 17:25 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      « EXÉCUTION DU PRÉSIDENT ROUMAIN NICOLAE CEAUSESCU »
      25 décembre 1989
      (Tohiny sady farany)
      Texte rédigé par l’équipe de Perspective monde
      https://perspective.usherbrooke.ca/bilan/servlet/BMEve/162

      Les PÉNURIES DE NOURRITURE, le programme D’URBANISATION DES VILLAGES du gouvernement et le mouvement de libéralisation qui secoue l’Europe de l’Est en 1989 donnent un nouveau souffle aux opposants du régime. Le 16 décembre 1989, des manifestations éclatent à Timisoara pour empêcher la DÉPORTATION DE LASZLO TOKES, UN PASTEUR PROTESTANT. Le mouvement fait boule de neige. L’état d’urgence est décrété mais L’ARMÉE SE RALLIE AUX INSURGÉS, laissant à elle-même la SECURITATE, CHARGÉE DE LA PROTECTION DU PRÉSIDENT. CEAUSESCU ET SON ÉPOUSE ELENA, LA VICE PREMIÈRE MINISTRE, SONT ARRÊTÉS, JUGÉS ET EXÉCUTÉS. Un Conseil du Front de salut national, présidé par Ion ILLESCU, prend la direction du pays. Lors des élections du 20 mai 1990, Illescu sera confirmé dans ses fonctions.

      Dans les médias...

      S.A., « Après le cauchemar »

      « .... Dans une mare de sang. Le TYRAN ROUMAIN est mort. Mais son peuple a payé au prix fort la liberté recouvrée. La DÉMENCE DE LA DICTATURE de Bucarest INTERDISAIT UNE RÉVOLUTION SANS VIOLENCE ET SANS HAINE (...) Le nouveau pouvoir qui se met progressivement en place, où D’AUTHENTIQUES DISSIDENTS CÔTOIENT DES HOMMES LONGTEMPS LIÉS AU RÉGIME DÉCHU, INSPIRE SOUPÇONS ET INQUIÉTUDES. La tâche qui l’attend paraît INSURMONTABLE. TOUT EST À RÉINVENTER, À RECONSTRUIRE. ... »

    • 9 janvier à 19:02 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      « LA MAISON DES CEAUSESCU RÉVÈLE LEUR FOLIE DES GRANDEURS »
      Publié le 27 février 2019
      https://www.globe-reporters.org/La-maison-des-Ceausescu-revele-leur-folie-des-grandeurs.html

      L’envoyée spéciale visite le « Palais du printemps », l’ancienne demeure du dictateur Nicolae Ceausescu et de sa famille.

      A Bucarest, dans la ville, il y a des TRACES BIEN VISIBLES DE LA FOLIE DE L’ANCIEN DICTATEUR communiste Nicolae Ceausescu. La plus visible est bien sûr la « Maison du peuple », un gigantesque bâtiment de luxe, pour la construction duquel CEAUSESCU A FAIT RASER DES MILLIERS D’AUTRES. Parfois, quand on marche dans la ville, on l’aperçoit tout à coup au loin, au fond d’un boulevard, moche et écrasant. Il rappelle la MÉGALOMANIE ET LA BRUTALITÉ DU DICTATEUR.

      Après la révolution de 1989, il est devenu le « Palais du Parlement ». Il abrite maintenant un musée d’art contemporain, la Chambre des députés, le Sénat et d’autres institutions. Les touristes peuvent aussi en visiter une partie.

      Je voulais y aller, mais quand j’ai appelé pour réserver, on m’a dit qu’il était fermé au public jusqu’en juillet. J’ai donc décidé de visiter sa RÉSIDENCE PRIVÉE, plus discrète mais pas moins intéressante. Elle témoigne aussi de la FOLIE DU « GÉNIE DES CARPATES », COMME IL SE FAISAIT APPELER, et de SON GOÛT DU LUXE, À UNE ÉPOQUE OÙ LES ROUMAINS SOUFFRAIENT BEAUCOUP DU MANQUE DE TOUt.

      Ouverte au public depuis mars 2016, elle est surnommée le « Palais du printemps » (« Palatul primaverii »). C’est là qu’il vivait avec sa famille, depuis les années 1960. C’était leur principale maison, MAIS PAS LA SEULE : selon le guide qui a conduit la visite, Ceausescu disposait de 89 PALAIS, DONT 22 AUTRES À BUCAREST, 44 DANS LE RESTE DU PAYS, AINSI QUE 22 VILLAS DÉDIÉES À LA CHASSE.

      La MAISON COMPTE ENVIRON 80 PIÈCES et la visite permet d’en voir 15. Je n’ai pas pu voir, par exemple, les 4 ÉTAGES SOUTERRAINS, QUI COMPORTENT UN BUNKER ANTI-ATOMIQUE (pour se réfugier en cas d’attaque) et DES TUNNELS.

      La villa est luxueuse : il y a une GRANDE PISCINE, un SAUNA, un JACCUZI, une SALLE DE CINÉMA, des TAPISSERIES EN SOIE, DES LUSTRES EN CRISTAL, du MARBRE UN PEU PARTOUT... CHACUN DES TROIS ENFANTS DES CEAUSESCU POSSÉDAIT SON PROPRE PETIT APPARTEMENT, avec une chambre, un bureau et une salle de bain. « PENDANT LES 24 ANS DE SON RÈGNE, ON NE SAVAIT PAS QUE ÇA EXISTAIT. Il disait qu’il vivait modestement », explique le guide, qui ajoute : « Ceausescu était très parano, il aimait la solitude. Il n’invitait presque jamais personne ici. »

      C’est une visite qui laisse songeur : elle est très rapide (45mn). J’en ressort comme ASSOMMÉE PAR TANT DE LUXE, sans bien comprendre comment tout cela a pu arriver.

      Elodie, votre envoyée spéciale

    • 9 janvier à 19:58 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      « PROCÈS ET EXÉCUTION »
      TVR, The Romanian Public Broadcaster
      https://artsandculture.google.com/exhibit/proc%C3%A8s-et-ex%C3%A9cution-tvr-the-romanian-public-broadcaster/gREp68EU?hl=fr

      "CEAUŞESCU AND YOUR WIFE, WE DON’T WANT YOU IN ROMANIA !"
      Nicolae et Elena Ceaușescu quittèrent la capitale le 22 décembre à bord d’un hélicoptère. Ils rejoignirent leur résidence de Snagov vers midi, d’où ils redécollèrent en direction de Târgoviște.

      Ils furent CONTRAINTS D’ABANDONNER L’HÉLICOPTÈRE près de Boteni (non loin de l’axe Bucarest-Târgoviște) vers 13 h 30, l’armée lui ayant intimé l’ordre d’atterrir. Le couple parvint à se rapprocher de Târgoviște EN UTILISANT DES VOITURES RÉQUISITIONNÉES PAR DES AGENTS DE LA SECURITATE, LA POLICE SECRÈTE.

      Ils SE CACHÈRENT DANS LA FORÊT jusqu’à la tombée de la nuit, PUIS SE RENDIRENT AU SIÈGE DE LA MILICE DU JUDET, passé aux mains des révolutionnaires. C’EST LÀ QU’ILS FURENT ARRÊTÉS et fouillés par les révolutionnaires. Vers 18 heures, ils furent conduits à la garnison de Târgoviște (Unité militaire UM 01378 et Unité militaire UM 0147) par des ESCORTES MILITAIRES ET MILICIENNES.

      L’ANNONCE DE L’ARRESTATION DU COUPLE CEAUȘESCU FUT ACCUEILLIE PAR LES ACCLAMATIONS DES RÉVOLUTIONNAIRES dans les studios de la télévision nationale roumaine.

      Le Conseil militaire supérieur, auquel siégeaient Ion Iliescu, Petre Roman, Silviu Brucan ainsi que huit généraux, se réunit le soir du 24 décembre. À 20 heures, Ion Iliescu prit note de la décision du Conseil du Front de salut national de CRÉER UN TRIBUNAL MILITAIRE EXCEPTIONNEL POUR FAIRE EN URGENCE LE PROCÈS DE NICOLAE ET ELENA CEAUȘESCU.

      Vers 21 heures, Ion Iliescu confia au général Victor Stănculescu l’organisation du procès du lendemain au sein du quartier général de l’Unité militaire UM 01417 de Târgoviște, où Nicolae et Elena Ceaușescu étaient détenus depuis le 22 décembre.

      Le 25 décembre à 5 h 30, les Ceauşescus furent amenés dans un véhicule militaire blindé jusqu’au poste de commandement de la garnison, lieu de leur procès. Le sergent Constantin Stoican emballa le moteur pour créer un écran de fumée et ainsi dissimuler leur descente du véhicule.

      Après une visite médicale, les accusés Nicolae et Elena Ceaușescu furent conduits dans la salle d’audience improvisée au sein de l’unité militaire.

      Le jury était composé des juges militaires Gică Popa et Ioan Nistor, ainsi que du juge principal Dan Voinea, qui avait reçu l’ordre de rédiger l’acte d’accusation. (Emil Constantinescu, Păcatul Originar, sacrificiul fondator [Péché originel, sacrifice fondateur], vol 1, p 353-354).
      (Hotohizana)

    • 9 janvier à 20:05 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      « PROCÈS ET EXÉCUTION »
      TVR, The Romanian Public Broadcaster
      https://artsandculture.google.com/exhibit/proc%C3%A8s-et-ex%C3%A9cution-tvr-the-romanian-public-broadcaster/gREp68EU?hl=fr
      (Tohiny 1)

      D’après le dossier d’instruction, les avocats de la défense étaient Nicolae Teodorescu et Lucescu Constantin.
      La première déclaration du procès fut faite par le juge Gică Popa, qui informa les accusés de la nature exceptionnelle de leur procès.

      Les CHEFS D’ACCUSATION, d’après le dossier rédigé par le procureur, le major Dan Voinea étaient les suivants :

      1. GÉNOCIDE AYANT ENTRAÎNÉ PLUS DE 60 000 VICTIMES

      2. Atteinte au pouvoir de l’État par L’ORGANISATION D’UNE ACTION ARMÉE CONTRE LE PEUPLE ET LES POUVOIRS ÉTATIQUES

      3. DESTRUCTION DE BIENS PUBLICS, y compris destruction et détérioration de bâtiments, explosions dans les villes, etc.

      4. AFFAIBLISSEMENT DE L’ÉCONOMIE NATIONALE

      Par la suite, un cinquième chef d’accusation fut ajouté au procès de Târgoviște et présenté par Ion Iliescu à Bucarest. (Grigore Cartianu, Sfârşitul Ceauşeştilor [La fin des Ceaușescu], p 478, annexes)

      Le procureur Voinea requit la PEINE DE MORT pour les crimes mentionnés dans les quatre chefs d’accusation.

      Pendant le procès, Ceauşescu répéta plusieurs fois qu’il ne répondrait que devant la Grande Assemblée nationale, que le procès était une imposture et qu’il n’admettait rien.

      LE JUGE POPA LUI RÉPONDIT : "C’EST CE QUE VOUS AVEZ FAIT PENDANT 25 ANS QUI RELÈVE DE L’IMPOSTURE. VOUS ÊTES L’AUTEUR D’UNE GIGANTESQUE TROMPERIE ET AVEZ MENÉ LE PAYS AU BORD DE L’EFFONDREMENT".

      Alors qu’il était assailli par les accusations, Nicolae Ceaușescu fit souvent référence à un "coup monté" par des "traîtres" et des "organisations étrangères".

      La dernière partie du procès reposait sur les avocats de la défense, Nicolae Teodorescu et Constantin Lucescu, MAIS ils se livrèrent à un VÉRITABLE RÉQUISITOIRE.

      Alors qu’il était assailli par les accusations, Nicolae Ceaușescu fit souvent référence à un "coup monté" par des "traîtres" et des "organisations étrangères".

      Nicolae Teodorescu déclara les Ceaușescu coupables de tous les chefs d’accusation énoncés par le procureur et requit la peine de mort pour ses clients.

      Constantin Lucescu estima que REDONNER LA PAROLE À CEAUȘESCU ÉQUIVAUDRAIT À "INSULTER LE PEUPLE ROUMAIN".
      Hofaranana)

    • 9 janvier à 20:08 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      « PROCÈS ET EXÉCUTION »
      (Tohin 2 sady farany)

      Au matin du 25 décembre 1989, huit parachutistes de Boteni montèrent dans deux hélicoptères pour accomplir une mission d’une "simplicité enfantine".

      À leur insu, ils devaient former le peloton d’exécution composé de sept sous-officiers et dirigé par le capitaine Ionel Boeru. Ils étaient tous armés et avaient été recrutés parmi 50 officiers, puis parmi 20 volontaires.

      Le chef du commando parachutiste et du peloton d’exécution, Ionel Boeru commente l’état de Ceaușescu avant le procès : "IL ÉTAIT MÉCONNAISSABLE. BLANC COMME UN LINGE, LES CHEVEUX ÉBOURIFFÉS ET MAL RASÉ. IL SENTAIT POURTANT L’APRÈS-RASAGE (...)" (Grigore Cartianu, Sfârşitul Ceauşeştilor [La fin des Ceaușescu])

      À 14 h 30, le Tribunal se retira dans une salle attenante pour délibérer. Dix minutes plus tard, le jury revint et Gică Popa lut la sentence :

      "Le Tribunal, au nom de la loi et du peuple, ayant délibéré dans le secret, CONDAMNE À L’UNANIMITÉ LES ACCUSÉS NICOLAE CEAUŞESCU ET ELENA CEAUŞESCU À LA PEINE CAPITALE ET À LA CONFISCATION DE L’ENSEMBLE DE LEURS BIENS..."

      L’exécution

      Ils avaient les mains attachées dans le dos, en dépit des protestations d’Elena Ceauşescu. Le couple avait émis deux dernières volontés : celle de mourir ensemble et celle que leurs mains ne soient pas entravées. Seul leur premier souhait fut accordé. Ils furent ensuite conduits par quatre parachutistes JUSQU’AU MUR OÙ ILS DEVAIENT ÊTRE EXÉCUTÉS. Ils furent exécutés à 14 h 50.

      Le sergent Dorin Cârlan, l’un des huit parachutistes et l’un des quatre à avoir accompagné les dictateurs vers le mur où ils ont été exécutés, précise :

      "J’étais un mètre derrière Ceaușescu. Lorsqu’il a vu que nous nous dirigions vers le mur, il a pris conscience qu’il n’y avait aucune échappatoire. (...) C’est cette image qui m’est restée, un peu comme dans ’La mort du cerf’. IL A LAISSÉ ÉCHAPPER UNE LARME, MÊME PLUSIEURS et a commencé à dire : ’Mort aux traîtres !’ Mes collègues l’ont fait se tourner face à nous. Mais il a continué à crier : ’Mort aux traîtres ! Longue vie à la république socialiste libre et indépendante de Roumanie ! L’histoire me vengera !’ (...) Il a ensuite commencé à chanter un passage de l’Internationale : ’Debout ! les damnés de la terre ! / Debout ! les forçats de la…’ Il n’a jamais pu terminer par ’faim’, car c’était déjà la fin pour lui". (Grigore Cartianu, Sfârşitul Ceauşeştilor [La fin des Ceaușescu], p. 392-393, citation de l’entretien avec Dorin Cârlan du 4 novembre 2009 à Bucarest)

      L’annonce officielle de l’exécution du dictateur fut faite à la télévision roumaine le soir du 25 décembre.
      Le régime de Ceaușescu était renversé, mais LE PRIX À PAYER A ÉTÉ TRÈS ÉLEVÉ : 114 morts et 3 138 blessés. Pas moins de 748 enfants orphelins de héros et martyrs de la révolution furent recensés. (Source : Wikipedia, Secrétariat d’État roumain aux problèmes des révolutionnaires)

      APRÈS LES ÉMEUTES DANS LES RUES, IL Y EUT UNE RÉVOLUTION DANS LES MENTALITÉS et commença alors la reconstruction des valeurs démocratiques fondamentales en accord avec les exigences et les besoins d’un monde nouveau. Ce sacrifice conduisit à la RECONQUÊTE de la liberté d’expression des pensées, des opinions, des croyances, ainsi que des droits à la propriété et à la libre circulation.

  • 9 janvier à 18:02 | Vohitra (#7654)

    Amanjatony maro no maty may kila forehitry ny afo ny alatsinainy 26 janoary 2009 !

    Maty natao sorona vokatry ny fikasana handrombaka fahefana anaty ra mandriaka...

    Koa raha misy ny manana fahasahiana sy fahavononana hampihantra izay nitranga tamin izy mivady ireto, iza no hanome tsiny izany ?

    • 9 janvier à 18:19 | Isandra (#7070) répond à Vohitra

      Vohitra,

      Nisy mpitondra ve tamin izany tokony niaro ny vahoaka sy ny fananany ?

      Nahoana izy no tsy niditra an-tsehatra hanakana ny fanimbana toy ireny ?

      Valiny, hoy ny filoha : Izaho mihitsy no nanakana ny mpitandron’ny filaminana tsy hiditra an-tsehatra.

      Nahoana ?
      Valiny tombana :
      - Nisy olona avy ao amin’ ny mpanohan’azy angamba voakarama handoro an’ireny, ka sao tratra ao,
      - Mba entina hamelezana ny mpitolona t@ izany,...
      - Te hahazo remboursement sinistre assurance,...

    • 9 janvier à 19:57 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      Ekena tokoa fa nandositra andraikitra sy tsy nahafehy ny fanapahana ilay Filoha, nilavo lefona teo anoloan ny asanjiolahy sy fihetsika tontakely nasehon ny Ben ny Tanana tokoa izy !

      Amanjatony maro no maty vokatr izany ambopo diso toerana teo amin izy roalahy ireto izany !

  • 9 janvier à 20:59 | Shalom (#2831)

    Nisy teto nitatatata fa mahafantatra ny tompon’andraikitry ny "cybercriminalité" eto an-tanindrazana, ary dia nandrahona an’iarsonist momba izany izy.
    Ary mba aiza ny tohin’ilay fandrahonana fa toa tsy hita hatramin’izao ?
    Raha mampatsiahy ny niafaran’ny mpitondra Romania mivady i "Lysnorine" etsy ambony dia miverina an-tsaina ireo filazan’ny namana maro eto amin’ity serasera ity : ho avy ny an’i DJ mpampandihy fitombenana tsy ampy solaitra.
    Tsy ho afa-bela io, ny fotoana no miandry.
    Ny fiasan’ny mpampihorohoro na ny reska ady antsoina hoe "guerilla" dia mifantoka amin’ny foto-kevitra iray : "atao izay ahatsapan’ny mpitondra fa tsy anaty fahalemana ny fiainany izy sy ny fianakaviany, ary izany dia hamporisik’azy hanamafy ny geja sy hanao izay tsy mety.
    Tsy ahatanty izany geja sy jaly izany ny vahoaka ka hitraotra hanongan’azy".
    Ary raha tsy diso aho, amin’ireo Mpanohitra ankehitriny ireo dia misy olona iray nihofana manokana momba ny fampiasana sy ny fitifirana amin’ilay basy rosiana antsoina hoe "Dragunov SVD 7.62x54R" izay anisan’ny malaza eran-tany amin’ny fahitsiny sy ny herivaikany (précision et distance).
    Iaraha-mahita ny tohiny.

  • 13 janvier à 10:15 | rawera (#10329)

    Salama namako ô,
    Dia ho gaga ve ianao raha miteny io viavin’serasera io ? Ny Minisitry ny fitaterana izao no andrasa-panazavana. Sa angina ka tsy iloabava ianao fa...
    1° Be dia be ny ranomaintsy mikorina mahakasika ity "projet" ity". Izaho tsy miteny hoe ratsy io, tsia ! Fa amiko, fotoanany ve izao ? Nahatonga anay hanoso kevitra hoe
    - tsy takatry ny vahoaka ny sarandalana io. Jereo e, fa aza mandeha lavitra ny "bus classe". Fitsangatsanganana io toy ny nataonay mianakavy farany teo. 1500Ar dia voatety Tana !
    - tsy tsartasra ve ny tena manamboatra ny arabe ? Sady mety ho mora no hanomezana endriky ny tanana ?
    2° ny fiantraikan’io amin’ny taranaka fara mandimby no asa ?
    3° Ilay vazaha atao hoe "GUERRA" ve tompon’ny entana tsy hanatsara ny azy. Aleo ny gasy haneho ny heviny e
    4° izany mihitsy ny fomba ratsintsika : avy any amin’ny tafo no atomboka ny trano. Fa naninona no tsy nalefa tany amin’ny ANP io na nanaovana refernedum e. Atao amboletra lava izao.
    5° tsy ilaina herin’aratra goavana ve io ? Ny eo aza mitsilopilopy dia ity koa asesika dia hanao ahoana ny vokany ?
    Eny e, izay moa ny fari-pahalalana antsika ka akory atao.
    Merci e

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS