Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 1er février 2023
Antananarivo | 11h12
 

Commerce

Société

Prix des PPN : le ministère du commerce renforce les contrôles

mardi 17 janvier | Mandimbisoa R.

Les contrôleurs et les inspecteurs du commerce seront déployés pour surveiller les prix des produits de première nécessité et les consommables du quotidien comme le riz, l’huile, le sucre, le savon, la farine et le ciment sur les marchés en cette période de soudure, annonce le ministère du commerce. Cette mesure a été prise pour éviter toute éventualité d’abus ou de spéculation de la part des commerçants. En cas d’infraction, des sanctions seront appliqués, prévient le ministère.

Les contrôleurs munis d’un ordre de mission et suivant le guide de contrôle économique sillonneront les marchés. Ils vérifieront les prix, identifieront les stocks des commerçants et contrôleront la qualité des produits. Les commerçant qui n’affichent pas les prix, n’établissent pas de factures pour leur transactions ou qui prennent trop de bénéfices risquent d’écoper des amendes. En cas d’infraction, le ministère est en droit de retirer les autorisations d’exploitation voire même de faire fermer le magasin ou l’établissement. Le directeur chargé de la protection des consommateurs, Haingo Andriamadison a rappelé que prendre un profit exorbitant est un délit.

Pour le riz, aliment de base de la population, le directeur du commerce intérieur, Andry Randriamiaramahefa, a affirmé que le pays disposerait de 140 000 tonnes de stock de riz. Ils seront distribués dans les quatre coins de l’île pour répondre aux besoins de la population. Ce stock devrait être suffisant pour faire face à la période de soudure, indique ce responsable. Il faut savoir que depuis le début de l’année, le riz a connu une forte augmentation sur le marché.

Avec la grève des transporteurs de marchandises sur la RN2 qui dénoncent le délabrement de la route entre Antananarivo et Toamasina, un risque de perturbation est à craindre pour l’approvisionnement des produits de première nécessité, des commerçants pourront profiter également de la situation pour augmenter les prix sur le marché.

Au mois de juin 2022, face à l’envolée des tarifs de certaines denrées, un décret de fixation des prix a été pris en conseil des ministres pour plafonner les prix et marges sur les produits de première nécessité durant trois mois.

51 commentaires

Vos commentaires

  • 17 janvier à 10:03 | Dadabe (#9116)

    Tous à Iavoloha !

    Les contrôleurs et les inspecteurs du commerce, eux au moins, vont avoir du travail. Souhaitons-leur d’être payés... Et puis, il n’est pas interdit de rigoler quand on parle de ’’contrôle des prix’’, au mieux dans deux ou trois rues du centre-ville de Tana et à condition que la télé soit là !
    Bref, très intéressants les commentaires consacrés au pasteur Zaka Andriamampianina qui ont éclipsé hier la victoire des Barea ! Un beau tacle de la part de celui qui a fait le boulot face à 35.000 adeptes de la confusion entre vie publique et vie privée... Cela dit, je veux bien (d’autant qu’on ne me demande pas mon avis !) que certains saluent le courage de ce pasteur. Mais bon, il était en service commandé, non ? Il a fait le job et il en subira peut-être les conséquences, comme tout bon petit soldat (ce que je déplorerai si cela devait se produire).
    Hier encore, les propos de Bekily, qui lui aussi se veut lucide, étaient parfaitement recevables : ’’si ce pasteur "se mouille" contre l’arbitraire, quand bien même il ait des arrières pensées politiques....cela ne me gêne pas’’. Soit. Dans mon post je soulignais simplement que ce pasteur était en mission ’’politique’’. Sa prise de parole n’était pas un épisode d’évangélisation des doux agneaux malgaches et son intention était claire : inciter à ne pas voter Rajoelina ! Autant le dire franchement, même si les Malgaches ont horreur de dire les choses frontalement.
    Alors j’enfonce le clou : un temple, une église, une mosquée ou une synagogue ne sont pas des lieux de propagande politique. Pour cela il y a les journaux (oups !), la télévision ou la radio (ouais...), les réseaux sociaux (bof...). Pour l’acte citoyen responsable il y a les urnes. Sinon, l’avenir se joue dans la rue. La rue ? Mais c’est, bien sûr ! Fallait y penser...
    Alors, tous à Iavoloha ! Et on verra bien si Petitkhon 1er osera faire balancer des grenades depuis un hélicoptère, comme le fit son maître à mal-penser Ratsiraka.

    PS - J’en profite tout de même pour saluer ’’Bekily’’ dont j’apprécie le petit côté ’’agit’prop’’ de la belle époque. Après tout, si on n’est pas un petit agneau innocent, on n’est pas non plus un vulgaire mouton.

    • 17 janvier à 13:16 | lé kopé (#10607) répond à Dadabe

      Même si ce Pasteur est intervenu en service commandé , son Omélie entre carrément dans le Contexte Biblique du jour et le Péricope , extrait de l’Evangile : Salomon 33 , verset 4 à 16 . Bien que je ne sois pas un fervent Pratiquant , j’ai emprunté mes informations à la précision de l’actualité , et surtout à la lutte contre l’Injustice , et la défense de la veuve et de l’Orphelin . Les Caciques du régime , dont le Gouverneur d’Analamanga en est le porte fanion , ont martelé que celui qui a osé défié les tenants du pouvoir, est un récidiviste notoire , car il fait partie de ceux qui se sont levés contre La Transition en 2010 , et qui ont soutenu les forces d’intervention de la Gendarmerie Nationale (FIGN), lors de la confrontation avec la Police Nationale et l’Armée en 2010. Ce fut l’un des " faits d’armes " du Colonel "bomba" qui l’a aidé à gagner ses étoiles . Bref , chaque clan essaie de tirer la couverture à lui , mais les fossoyeurs de La République doivent se rendre compte que le vers est dans le fruit . Avec la grève des transporteurs sur la RN2, et qui vont encore faire monter le prix du PPN , avec ou sans contrôle , avec les105 Députés qui revendiquent les mêmes requêtes que les hommes de foi , comme le FJKM , ou la Conférence des Evêques le même jour à Ambanja , devant le Premier Ministre , les tirs groupés ne s’arrêtent plus . Comme l’Armée qui est le dernier rempart de La Nation ne remplit pas sa mission , les hommes d’Eglise et les hommes de lois se tiennent les coudes pour sauver ce qui reste à faire.
      Pour revenir au Foot , même si ce n’est pas une priorité pour notre Pays , dommage que les observateurs n’ont pas pu apprécier cet exploit de battre les Black Stars du Ghana , qui sont une figure incontestable du Continent Africain . Bonne journée .

    • 18 janvier à 13:26 | rawera (#10329) répond à Dadabe

      Ahahaahahah ! Laissez moi rire ! C’est toujours comme cela (çà). Médecin après la mort, on fait un "contrôle" après un fait (augmentation des prix des PPN) Jamais proactif mais réactif ! De grands rigolos ! Et toujours sous les caméras, l’air de dire : on fait notre boulot ! Bande d’hypocrites.
      Et cette action, c’est dans tous les domaines et secteurs. On réagit toujours. "Anticiper", connaît pas et lorsqu’on réagit, on "déraille". Marque d’incompétence et d’ignorance et de faiblesse.

  • 17 janvier à 10:06 | Dadabe (#9116)

    Le jeu de la francophobie...

    Le 12 janvier dernier, en fin d’après-midi, l’hyper-nationaliste ’’Kobbe’’ a cru utile de vomir sa haine de la France en intitulant son post ’’Inculturation, une tragédie malagas’’. Oups ! La première des tragédies ne consisterait-elle pas à bavasser en employant des mots qu’on ne maîtrise pas bien ?
    En effet, sans négliger le rôle premier des missionnaires dans la ’’colonisation des esprits malgaches’’, l’usage du mot ’’inculturation’’ me semble abusif. ’’Déculturation’’ aurait été plus juste.
    En effet, le mot ’’inculturation’’ désigne avant tout une ’’méthode missionnaire d’évangélisation’’. https://fr.wikipedia.org/wiki/Inculturation
    Le mot ’’déculturation’’, lui, désigne la ’’disparition d’une culture propre à un peuple chez ce peuple lui-même ou chez des individus émigrés de ce peuple). https://fr.wiktionary.org/wiki/d%C3%A9culturation
    Cela précisé, ce sont bien les Malgaches eux-mêmes, en 60 ans d’indépendance, qui ont réussi à mettre à plat leur système d’éducation nationale ! La ’’malgachisation’’ à outrance de Ratsiraka était tellement bête qu’elle a donné ce merveilleux résultat : aujourd’hui, rares sont les Malgaches qui parlent et surtout écrivent correctement leur langue maternelle, vecteur de leur identité culturelle. Alors, pour ce qui est de la transmettre aux enfants, surtout avec des instits Fram !
    J’ajoute qu’une langue, même celle de l’ancien colon, n’est pas nécessairement un outil de déculturation du ’’bon sauvage’’. Un enfant, élevé dans sa langue maternelle, peut acquérir aisément deux ou trois langues étrangères et en assimiler les codes afin de les utiliser au mieux de ses intérêts, notamment professionnels (à cet égard, l’anglais se taille la part du lion).
    Pour information : https://fr.wikipedia.org/wiki/Bilinguisme
    https://www.courrierinternational.com/article/trilinguisme-grandir-en-trois-langues-ca-marche

    PS - Cela dit, avec ou sans ’’inculturation’’, c’est toujours la France qui paie les Jeux de la Francophonie (23 juillet - 6 août en RD Congo). Mais, pour les Jeux des Îles de l’Océan Indien (23 août - 3 septembre à Madagascar) qui va payer les deux piscines olympiques promises, et le reste ?

  • 17 janvier à 10:08 | Dadabe (#9116)

    Petit copieur zemmourien...

    Dans un de ses hoquets de samedi (10h02), ’’Vatolahaine’’ à traité ’’Dadabe’’ d’imbécile en l’identifiant à une sorte de ’’Pangloss’’ (le maître du ’’Candide ou l’Optimisme’’, de Voltaire). Bof ! Si ma mémoires est bonne, c’est le défunt ’’Paulo’’, l’un des pires insulteurs de ce forum, qui avait employé cette expression, déjà dans le vain espoir de vexer ’’Dadabe’’ qui en a vu d’autre. On voit où le bâtard créolisé ’’Vatolahaine’’ va chercher son inspiration...
    Cela dit, je n’ai jamais pensé que ’’tout est au mieux dans le meilleur des mondes’’ (se promener à Madagascar suffit à s’en convaincre...) mais je n’ai jamais non plus cru que tout allait au plus mal dans la sixième ou septième puissance mondiale (la France). En clair, mon intention, le 11 janvier, n’était pas de faire le panégyrique de la France mais de rétablir quelques vérités en comparant ce pays à d’autres puissances mondiales et non pas à un nain tropical.
    A propos du niveau de vie des Français, l’avorton haineux a aussi copié les propos de ’’Jipo’’, en date du 7 décembre. ’’Jipo’’, maître de l’information vérifiée auprès de ’’sources sûres’’ ou gros dealer en fake news de ce forum ? Quelle lucidité chez ce ’’Vatolahaine’’ en surchauffe ! Pour calmer ses méninges (sa matière grise est plutôt brune) je lui suggère donc une petite fugue assez calmante de Bach. Mais, si les symptômes perdurent, il faudra alors passer à la grosse cantate. Natürlich auf Deutsch, verstanden kamarad ?

    PS - Bref, je n’entends pas débattre plus avant avec ce vieux débris pétainiste qui ne cache plus son admiration béate pour Zemmour. Un Zemmour qui vient encore d’être condamné pour injures racistes et pour qui l’année 2023 s’annonce assez chargée, judiciairement parlant...

    • 17 janvier à 11:38 | vatolahy (#11348) répond à Dadabe

      psitt !c est vous le dadabe panglossien qui avait toujours en bouche le nom de petain
      On a change de siecle ,voyez vous.Aujourdhui il n y a plus de petainisme ,de gaullisme ..,il y a des Wokistes en france, des LG BT, des immigrationistes forcenes ,-et meme des djiadistes
      peut etre pas en Bourgogne ?

    • 17 janvier à 12:04 | arsonist (#10169) répond à Dadabe

      Il faut quand même un minimum de niveau d’instruction ,
      en culture générale , cela va de soi ,
      mais aussi particulièrement en connaissance des régions gasy et des populations qui les habitent ,
      pour apprécier à leur pleine mesure les posts de "Dadabe" !

    • 18 janvier à 14:00 | vatolahy (#11348) répond à Dadabe

      DADABE / Est ce bon pour votre sante de deverser votre bile tout propos ?

  • 17 janvier à 10:09 | Dadabe (#9116)

    Médisez, médisez, si cela vous chante...

    Attention, ça vole très haut ! Samedi, en fin de matinée, le ’’Consortium Isandra’’ a pondu ceci : ’’Narcisse, j’ai lu sur les réseaux sociaux que quand quelqu’un vous envoie des messages ou commentaires longs le matin, devinez où est ce qu’il les a écrit et pourquoi sont ils aussi longs. Bref, il a de difficulté qu’il affronte tout seul dans un petit coin’’...
    Décoiffant, non ? D’emblée, une précision s’impose : mon transit est normal et je ne fréquente le ’’petit coin’’ que de façon aussi normale que brève. Cela dit, dois-je répéter que je me lève tôt, que j’écris vite (parfois trop vite...) et qu’entre cinq heures et huit heures du matin je suis dans le silence de mon bureau avant que ne s’éveille la maisonnée ?
    Bref, l’intérêt de ce post ne réside pas dans ce qu’il dit en un français improbable mais en ce qu’il sous-entend. Évidemment que les ’’réseaux sociaux’’ n’ont pas dit un mot des ’’commentaires longs le matin’’. Tout le monde s’en moque car l’internet n’a pas d’heure ! On peut écrire un post au grand soleil de la Nouvelle-Zélande le 1er janvier alors que la nuit du 31 décembre se poursuit à Paris ! On peut aussi, avec ou sans décalage horaire, rédiger certains posts ’’hors actualité’’, la veille ou l’avant-veille par exemple. Quitte, le matin même, à les relire, les corriger et les envoyer, etc.
    En résumé, médisez, médisez, il en restera toujours quelque chose... Procédé bien connu des sa-lauds en tous genres. Ici, la manœuvre, assez grossière, était de laisser entendre, comme d’autres l’ont déjà fait, que ’’Dadabe’’ vit seul dans un petit studio HLM d’un méchant immeuble sans ascenseur d’une quelconque banlieue d’Ile-de-France. Ah bon ?

    PS - Allez, si cela vous soulage, affirmez ce que bon vous chante et ne changez surtout rien à votre insignifiance de petits jaloux. Mais les huîtres de Cancale étaient tout de même délicieuses !!!

    • 17 janvier à 12:16 | vatolahy (#11348) répond à Dadabe

      Isandra====vous etiez dans l erreur .Ce n est pas au petit coin mais au petit matin que le dadais Dadabe compose ses epitres

    • 17 janvier à 11:07 | Gérard (#7761) répond à kartell

      Ah bon ? Il paraît pourtant que le prix d un enfant serait en baisse a Ikongo ?

    • 17 janvier à 11:46 | arsonist (#10169) répond à kartell

      Ah ! Ce "Gérard" !
      Malgré la détresse que ce triste état des choses évoque , je me suis surpris à rire à la lecture de son post court mais assassin !
      J’ai honte de mes réflexes !

  • 17 janvier à 10:26 | Gérard (#7761)

    Des contrôleurs qui par nature, sont bien évidemment insensibles a la corruption ....

  • 17 janvier à 10:59 | Besorongola (#10635)

    2023, ANNÉE LA PLUS DIFFICILE DU QUINQUENNAT DE MR HO.

    C’EST HONTEUX !
    « Nous n’entendons que ce que les médias nous disent. La population dans le Sud-Est vit dans des conditions précaires. La sous-nutrition prédomine mais les gens n’osent pas parler de leurs problèmes aux médias, c’est pourquoi nous nous engageons à être leur porte-parole », a fait entendre, hier, Éphraïm Randrianambinina, président national de l’association Antesaka Miray. Une association qui prétend avoir 600 000 membres présents dans plus de 800 communes dispersées dans tout Madagascar, malgré qu’elle n’ait vu le jour qu’en 2020. « La situation actuelle est une honte pour toute la classe politique, et pour tous les Malgaches », a-t-il continué.

    « La population fait ce qu’il ne faut pas faire. Elle perd la tête et ne connaît plus l’importance d’un enfant », a poursuivi Éphraïm Randrianambinina. En effet, la vente d’enfants à Ikongo, dans la région Fitovinany, était le sujet qui a monopolisé le débat ces derniers jours. Un phénomène que le régime et tous ses suivants ont tout de suite réfuté. « L’insécurité conjuguée à l’exode rural se trouve également parmi les problèmes auxquels la population dans le Sud-Est est confrontée au quotidien », a-t-il ajouté. Sur le plan politique, « le pays traverse une période marquée par la crise de conscience qui se reflète par le non-respect de la Constitution », a indiqué le numéro Un de l’association avant de conclure que « des solutions ont été proposées mais il est très urgent de sauver nos compatriotes et notre patrie ».

    Julien R./Midi Madagasikara.

  • 17 janvier à 11:09 | Isandra (#7070)

    L’Etat assure son rôle dans ce libéralisme, réguler le marché, même si la loi de l’offre et demande s’applique toujours.

    « Avec la grève des transporteurs de marchandises sur la RN2 qui dénoncent le délabrement de la route entre Antananarivo et Toamasina, un risque de perturbation est à craindre pour l’approvisionnement des produits de première nécessité,... »

    On dirait dans un pays démocratique occidental, notamment, en France, la championne de grève, qui est menacée par le blocage dès ce jeudi.

    En tout cas, cette grève nous prouve encore que le système qui se prévaut à Madagascar ressemble à ceux de pays démocratique, loin de ceux de la Russie et de la Corée du Nord, etc.

    Les opposants, y compris les Pasteurs peuvent critiquer(lynchage publique), et les gens sont libres de faire la grève.

    • 17 janvier à 14:48 | lé kopé (#10607) répond à Isandra

      Encore une fois , le fait de comparer La France , la sixième puissance Mondiale , avec Madagascar le sixième Pays le plus pauvre de La Planète...est un non sens , et une Aberration. Apparemment vous n’aviez pas saisi le grand décalage qui sépare ces deux Nations , si j’ose appeler ainsi le deuxième Pays . Mais vous continuez à vous ridiculiser devant les forumistes , en défendant coûte que coûte votre Calife , qui est le reflet de votre médiocrité . Ce n’est pas étonnant que la Patrie se trouve dans cet état lamentable , mais pour vous ce n’est qu’un simple passage à vide , qui dure depuis 2009. Il est où le fond .

    • 17 janvier à 14:50 | lanja (#4980) répond à Isandra

      Tsy misy akory io grevy io raha voakojakoja ny làlana, Ny fikojana lalana manarapenitra no tokony halaina tahaka amin ny tany andrefana , fa tsy ny fahafahana manao grevy no abosesika tampoka eto , tsy mahatakona ilay tsy fahaizana mitantana mihitsy izany, tsy zaka ilay izy, efa tenenina fa tsy boite de nuit io ka vitan nymiogaoga...Mba mandehana amin ireo RN 2, 4 , 7 ireo, mbola tsy nisy toa izao mihitsy tao anatin ny 60 taona, i DJ irery no nahavita namadika ho lalantany ampahany maro ao amin ’ireo RN ireo tao anatin ny fotoana fohy. Ny foza , dia foza ihany, haingana be rehefa hiogaoga amin ny stade barea, fa misitrika rehefa hikojakoja ny RN2 , dia tezitra rahafa atao hoe tsy ampy solaitra !

    • 17 janvier à 15:52 | kartell (#8302) répond à Isandra

      @ 7070

      La comparonite, maladive, de ces sherpas en mal, d’explications d’un entre-soi et de ses addictions, dénote d’une volonté obsessionnelle d’un copié/collé, bouée de sauvetage d’un naufrage en cours !..
      Leur diversion faisant cause commune avec leur déni de reconnaître qu’on y arrive pas, sans en préciser, les raisons, l’auto-critique ne faisant guère partie du phrasé présidentiel..
      En fait, comparer, pour la voix de son « saigneur », c’est considérer que l’on ferait partie de la même société, alors que nous sommes dans deux mondes différents, n’ayant aucune ressemblance de près, ni même de loin, de très loin !…
      Être marginaux dans la médiocrité, la rumination, c’est se cacher une réalité qu’on ne veut pas voir, ni accepter mais que le « petit peuple », lui, subit et supporte au quotidien jusqu’à l’insupportable, consenti ..
      En réalité, cette dénégation permet de construire en paroles un avenir meilleur, mais, sans préciser comment, on pourrait remettre le présent, déraillé, sur la bonne voie …
      C’est, avant tout, un discours de facilité et d’impuissance politiques qui omettent la vérité, impérative du changement : mettre une sourdine à la corruption..
      Le copié/collé n’est qu’une forme détournée de cette petite voix de la corruption qui se cache derrière, pour inciter à davantage d’aides ..
      Visiblement, le temps n’est pas venu d’une émergence, qui, galvaudée, au son de promesses dépareillées flattent son promoteur, mais, affligent une majorité, oubliée..
      Mais, malheureusement, le temps de la modestie et de la tempérance ne sont pas les bienvenues puisque nous courons vers une période d’excès et de surenchères qui vont être le quotidien d’une présidentielle, qui s’annonce, déjà, chafouine.

  • 17 janvier à 11:12 | MALIBUC (#9345)

    Ca y est !
    L’ancêtre est revenu et cette fois ci il ne nous parle pas de ses ses petites souris ou des Ukrainiennes (imaginaires d’ailleurs) mais il veut refaire le monde en nous impliquant.
    On voit bien là jusqu’ou peut aller la sénilité.
    A mon avis il doit se trouver seul et à l’abandon (tout le monde à quitté la maison même sa meuf !)pour jeter son dévolu sur M.T.
    Ah, la dépendance et l’isolement !!!!!!

  • 17 janvier à 11:26 | arsonist (#10169)

    Hum !
    ’’Surveiller les prix des produits de première nécessité et les consommables du quotidien comme le riz, l’huile, le sucre, le savon, la farine et le ciment sur les marchés en cette période de soudure, annonce le ministère du commerce.

    "Pendant cette période de soudure", hein !

    Je rappelle que nous appelons période de soudure ,
    la saison que nos parents désignaient par le vocable "fahavaratra" !

    [textuellement "saison des foudres" ,
    i.e. saison des orages ; et les orages tropicaux , Mamma Mia ! quelle violence !].

    Dans un de ses poèmes , "Rado" a écrit ces vers ,

    "Raha mbola misy kalo
    "Azonao hiraina
    "Anaty fahavaratra,
    "Nahoana no himalo
    "Mahita vodilanitra
    "Mosarena taratra ?"

    [C’est le type même d’œuvre littéraire dont une fidèle traduction dans une autre langue nécessite des connaissances et un talent que je n’ai pas !]

    Je note quand même qu’en très peu de mots,
    le poète réconforte le lecteur ,

    tout en évoquant avec habileté et tact,
    les sentiments d’insécurité suscités
    par les gros nuages noirs menaçants à l’horizon
    et les risques disette (suite à l’épuisement des réserves),

    dans l’attente du début des nouvelles moissons
    à la deuxième moitié du mois de mars !

    Le fahavaratra va du 21 décembre au 21 mars.
    Oui ! Mais ça ! c’était avant le changement climatique.
    Et surtout , c’était avant l’avènement de Brosse-Le DJ bac-3 Rajoelina faikam-boto à la tête de l’état !

    Depuis 2009 ,
    cette période de soudure
    débute de plus en plus tôt
    et finit de plus en plus tard !

    À tel point que maintenant
    la période de soudure
    remplit les douze mois de l’année !

  • 17 janvier à 11:48 | Isandra (#7070)

    C’est un phénomène mondial ces inflations si certains ignorent, dont les facteurs sont la crise sanitaire et la guerre en Ukraine, et cela s’ajoute les problèmes particuliers de chaque pays,...

    « Après un pic en cette fin d’année 2022, l’inflation devrait rester « élevée plus longtemps que prévu » dans le monde, selon les dernières prévisions du FMI. Les économistes de l’organisation monétaire estiment que le taux d’inflation mondial va atteindre une moyenne de 8,8 % en 2022, avant de diminuer à 6,5 % en 2023, puis à 4,1 % en 2024.
    Comme le montre notre carte, certaines nations qui connaissent actuellement des conflits, des bouleversements ou des problèmes socio-économiques majeurs enregistrent des taux d’inflation beaucoup plus élevés que la moyenne mondiale. Parmi eux figurent le Zimbabwe, le Venezuela, le Soudan, la Turquie et l’Argentine, où les prévisions tablent sur une hausse moyenne des prix à la consommation allant de 70 % à 285 % cette année. D’autres pays, comme l’Iran, le Yémen et le Sri Lanka, devraient connaître une inflation supérieure à 40 %.
    Dans le détail, les prévisions indiquent que moins de 40 pays et territoires réussiront à maintenir l’augmentation des prix en dessous de 5 %. Plus de 90 devraient enregistrer un taux d’inflation moyen compris entre 5 % et 10 % en 2022 (dont la France, à 6 %), tandis que quelque 60 autres dépasseront la barre des 10 %. En Europe, cela concerne principalement les pays situés à l’est du continent. »

    https://fr.statista.com/infographie/27502/taux-inflation-par-pays-en-2022/

    PS : Dans cette carte celui de Madagascar est classé modéré.

    • 17 janvier à 15:02 | lé kopé (#10607) répond à Isandra

      Les causes de la crise multisectorielle à Madagascar sont la Pandémie , et la guerre en Ukraine . On y est , les Dirigeants Malagasy n’ont aucune responsabilité sur la décadence du Pays depuis 2009 . Apparemment donc , votre Covid Organics , exporté dans toute l’Afrique , et la création d’une usine Pharmaceutique , Pharmalagasy n’ont pas eu l’effet escompté ? C’est la faute à pas de chance ? Et la guerre en Ukraine ne date que de 2019, votre prise de pouvoir avec des élections truquées . En tout cas , même avec les dénonciations du Vice Président de La CENI ...sur les doublons , vous arrivez encore à nier l’évidence . Au fait , est il encore en vie , et où est il , s’il a échappé à son sort ? Les Malagasy ont le droit de savoir , comment se termine la vie de ceux qui osent se lever contre l’Injustice . En tout cas , quelques uns pourrissent en prison , et d’autres sont handicapés à vie .

  • 17 janvier à 12:44 | pisokely (#9950)

    bjr a tous.
    je ne sais pas où arsonist arrive a trouver de pareilles idées mais il a raison.. depuis 2009, la periode de soudure debute de plus en plus tot, et finit se plus en plus tard.. et finalement quasi toute l année.. devenu endemique...

    en 2009, il n y avait pas Covid, ni guerre en ukraine et ra8 etait en sud af.. et la periode de soudure, petit a petit ou grand en grand (ce dernier n existe pas), plutôt de façon galopante, s ets installé dans notre cher pays, si bien qu un mec, super super inteligent, champion de karaté et d industrie a clamé haut et fort.. la malnutrition est un droit fondamental.. et isandra a applaudi, dansé en liesse car elle a obtenu un droit fondamental.. dihy divo

    • 17 janvier à 13:19 | Isandra (#7070) répond à pisokely

      Pisokely,

      Parce que ni Molotov, ni Pisokely, n’était à Madagascar en 2004-2005, où le PIC de taux d’inflation était atteint 15%, que Madagascar n’a jamais eu depuis l’histoire après Rainilairivony.

    • 17 janvier à 13:21 | Isandra (#7070) répond à pisokely

      La cause, c’est simple la détaxation.

    • 17 janvier à 14:35 | arsonist (#10169) répond à pisokely

      J’étais à Mada en 2004 et en 2005.
      Mada n’était pas encore Madagougou .
      Les habitants ne se plaignaient pas .
      Chirac était le locataire du palais de l’Elysée .
      "Double You" , the Ra8’ sponsor , was the POTUS !
      Perso , en 2004-2005 je ne pensais pas que Sarko allait damer le pion à Chirac et à de Villepin , pour réussir à devenir le prochain locataire de l’Elysée. Et plonger alors
      .Mada dans ce malheur sans limites et dans cette misère très sévère
      .la Libye dans cette guerre civile sans fin après le décès de Kadhafi
      .l’UE dans l’embarras de ces centaines d’embarcations de migrants qui partent des plages libyennes , traversent la Méditerranée et vont à destination des pays de l’UE.

      Elle est là , la racine du mal !

    • 17 janvier à 14:38 | arsonist (#10169) répond à pisokely

      J’étais à Mada en 2004 et en 2005.
      Mada n’était pas encore Madagougou .
      Les habitants ne se plaignaient pas .
      Chirac était le locataire du palais de l’Elysée .
      "Double You" , the Ra8’ sponsor , was the POTUS !
      Perso , en 2004-2005 je ne pensais pas que Sarko allait damer le pion à Chirac et à de Villepin , pour réussir à devenir le prochain locataire de l’Elysée. Et plonger alors
      .Mada dans ce malheur sans limites et dans cette misère très sévère
      .la Libye dans cette guerre civile sans fin après le décès de Kadhafi
      .l’UE dans l’embarras de ces centaines d’embarcations de migrants qui partent des plages libyennes , traversent la Méditerranée et vont à destination des pays de l’UE.

      Elle est là , la racine du mal !

  • 17 janvier à 14:17 | Jipo (#4988)

    Comme partout ceux qui n’ ont rien à faire et nantis, viennent emmener-rder ceux qui essayent de survivre , comme si ces menaces allaient enrayer le marché noir ou autres systèmes D ?

    • 18 janvier à 14:11 | vatolahy (#11348) répond à Jipo

      quand les francais ont vecu l ocupation allemande ils ne se sont pas sauves par millions en Afrique ,aux ameriques ou en .asie Que font ces millions de deserteurs africains qui s enfuyent de leur pays.Avez vous une explication Arsoniste.

    • 18 janvier à 14:48 | arsonist (#10169) répond à Jipo

      Cet abruti ne sait pas chercher les réponses à ses questions idiotes avec le moteur de recherche de son fournisseur d’internet ?
      De plus en plus abruti au fil du temps , hein !

  • 17 janvier à 14:40 | pisokely (#9950)

    je re ecris car c etait bloqué.
    isandra, peut etre que vous avez raison.. mais on ne va pas discuter sur les chiffres ? soyons simple.. combien coutait une mesure de riz (kapoaka) en 2004.. et combien en est elle actuellement ?

  • 17 janvier à 15:22 | Besorongola (#10635)

    UN "MOPERA" CATHO QUI JUSTIFIE LE BIEN-FONDÉ DU FAMEUX SERMON ASSASSIN DU PASTEUR PROTESTANT.

    Qui dit que les cathos sont pro Rajoelina et les "propesta" pro Ravalomanana ?

    Voici l’intégralité des propos de ce prêtre.

    https://fb.watch/i6i3otmM9u/

    « Dans certaines régions les malgaches vivent dans des conditions misérables, malgré le pétrole, l’or, les diamants. » Mgr Rosaire Vella raconte à l’Aide à l’Église en Détresse (AED) la réalité de Madagascar et celle de l’Église catholique locale qu’il s’agit « d’une Église pauvre pour les pauvres ». Le prélat sicilien – premier salésien à la tête d’un diocèse malgache – vit sur l’ile depuis 1981. En 2007, il a été nommé évêque de Ambanja, au nord du pays.

    Après le coup d’État militaire qui a propulsé l’ancien DJ Andry Rajoelina à la tête de l’Haute Autorité de Transition, le 17 mars 2009 – un gouvernement de facto dépourvu de toute reconnaissance internationale -, Madagascar traverse un moment très critique. En ce début de 2013, les élections ont été reportées plusieurs fois et on n’exclue pas la possibilité d’un nouveau gouvernement de transition. Les malgaches sont fatigués par la persistante incertitude et ont désormais perdu tout espoir quant aux difficultés reliées à l’économie. « Nous vivons dans un chaos économique, juridique, politique, social, mais surtout moral », explique Mgr Vella. « Alors que les multinationales sont en train de dépouiller l’ile de ses richesses, les trop nombreux partis politiques pensent uniquement à leur avantage et les personnes sont achetées à bas prix. »

    Les droits minimum, comme l’école et l’accès aux soins sanitaires, ne sont pas garantis par l’État. Seul 15% de la population a accès aux soins médicaux de base, et dans les villages, les enfants meurent encore pour des maladies qui peuvent être soignées. « On peut accepter la pauvreté d’une famille qui vit dans une maison de paille, mais ils n’est pas tolérable qu’elle ne puisse pas soigner ses enfants faute d’argent ou d’un hôpital proche. Cela n’est pas de la pauvreté, c’est de la misère », explique Mgr Vella.

    L’éducation : une priorité

    Même dans les villages les plus reculés, plongés dans la brousse, l’Église a construit des écoles et des dispensaires qui accueillent les fidèles de toute religion. Dans le nord du pays et dans les régions côtières le pourcentage de catholiques est moindre : entre 2 et 15%. « Mais nos portes sont ouvertes à tous », affirme Mgr Vella, tout en rappelant que l’œuvre est digne d’éloges de nombreux prêtres, religieux et religieuses qui parcourent à pieds parfois jusqu’à cent kilomètres pour rencontrer des communautés très isolées.

    • 17 janvier à 15:22 | Besorongola (#10635) répond à Besorongola

      Ce moment dramatique est en train de provoquer l’abandon des valeurs traditionnelles malgaches – famille, solidarité, respect de la personne – qui seraient « remplacés par la soif de pouvoir et l’envie de gains faciles, par le libertinage et le relativisme exaspéré. » L’absence de points de référence a des conséquences tragiques sur la formation des jeunes. « Les parents n’arrivent plus à éduquer les enfants et les enseignants, épuisés par l’adversité, ne peuvent pas accomplir pleinement leur travail. Heureusement, et nous pouvons le dire la tête haute, l’Église catholique fait beaucoup, beaucoup de choses dans ce domaine. Pour ces jeunes, nos écoles représentent la seule ancre de salut. »

      L’éducation est l’une des priorités de l’Église catholique. « Nous sommes fortement préoccupés pour l’avenir des jeunes malgaches et il est essentiel de leur garantir le droit à l’étude et à la formation. » Souvent dans les villages, il n’y a que l’école primaire et, pour poursuivre leurs études, les jeunes de 11 ou 12 ans sont contraints d’aller ailleurs. Seuls, loin de chez eux et avec très peu d’argent à leur disposition, ces adolescents sont exposés à de nombreux dangers. Pour les protéger, le diocèse de Ambanja a créé des ‘villages’ dans lesquels vivent les étudiants qui sont confiés aux soins d’une famille, de religieuses ou de prêtres. « Depuis que nous avons commencé, le nombre de jeunes qui continuent d’étudier a nettement augmenté. Avec un guide près d’eux, il est plus facile de ne pas se perdre ou de courir le risque d’être exploités. Sinon parfois, quand il n’y a plus d’argent, les garçons risquent d’échoir dans le milieu de la criminalité, et les filles de se retrouver dans celui de la prostitution », explique le prélat.

      D’ailleurs, à Madagascar, la prostitution est un phénomène si répandu que dans certaines zones, il y a du tourisme sexuel. Souvent, ce sont mêmes les parents qui vendent leurs filles adolescentes pour leurs nécessités économiques.

      Marta Petrosillo, AED Italie.

  • 17 janvier à 15:57 | citoyendumonde (#4292)

  • 17 janvier à 16:42 | Albatros (#234)

    Le "Ministre" va-t-il aussi mettre en place un contrôle des prix des "bakchichs" sur la RN2 ?!.

  • 17 janvier à 16:48 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum
    Rien que 12 mois de période de soudure seulement et vous voilà entrain de se chamailler n’est-ce pas ?
    Quid de ce que raconte le Coran sourate 12 et la Bible Genèse 41 ? N’est-ce pas 7 ans de famine ? l’Égypte de pharaon s’en est sorti et nourrit même tous ses voisins affectés par cette famine. Pourquoi a-t-il été épargné alors qu’il avait comme roi Pharaon (qui ne croyait pas en Dieu ) ? Et pourquoi on s’est plaint du covid 19 et de la guerre en Ukraine comme causes de nos malheurs ? Est-que cette explication tenait la route ?

  • 17 janvier à 17:16 | Stomato (#3476)

    L’art appliqué des #7070 : pour celles et ceux qui ont étudié un micro poil de psychologie.

    >>Une personnalité orgueilleuse aura du mal à reconnaître ses erreurs en se pensant supérieure aux autres, et remettra toujours la faute sur les autres. Mais il n’y a pas que des personnes avec ce type de personnalité qui ne souhaitent pas se remettre en question, craignant des retombées ou se protégeant en rejetant la faute sur les autres. Pourquoi se rendre responsable alors que les autres peuvent l’être ? Que cache le fait de ne jamais vouloir assumer et être responsable ? Pour quelles raisons ces personnes se victimisent et ne se sentent pas responsables ?<<

  • 17 janvier à 18:24 | Jipo (#4988)

  • 17 janvier à 18:36 | walesa (#5863)

    Isandra, mon très vaniteux et très orgueilleux beau-frère se plaint souvent, quand il n’entend pas de louanges à son encontre en me disant : "...Raha ny tenako no tsy deraiko, dia iza no midera ahy ?!..." Eh bien, ton maître a de la même maladie !

  • 17 janvier à 19:36 | Jacques (#434)

    Contrôle des prix des PPN, on se croirait sous la 2ème république. Gare au petit commerçant qui sera en dehors des clous. Je me demande sur la base de quels critères l’éventuel fautif allait-il être sanctionné. Il est vrai que pour les gouvernants de Madagougou le tocsin devra être sonné tant qu’il reste un petit espoir de redresser encore ce qui pourrait l’être, genre faire semblant de gérer les prix. Hélas, mille fois hélas, les carottes paraissent déjà bien cuites à moins d’un hala-bato (fraudes électorales) massif qui permettra au faikamboto Pinocchio d’entamer encore un autre quinquennat.

    Hala-bato, disais-je tantôt, le Pasteur Zaka Andriamampianina a commencé sa prédication dimanche par ce terme justement et d’une virulence assumée il a critiqué le gouvernement, et ce sans nommer qui que ce soit bien que sa principale cible fut Pinocchio en personne. Je ne m’en suis pas lassé, je l’ai écouté 2 fois (je comprends la langue malgache, bien sûr). Pour ceux qui, comme moi (je sais qu’il n’y en a pas des masses) veulent encore écouter ce sermon épique, ci-après :

    https://www.youtube.com/watch?v=cRZwdeLaAaQ&ab_channel=RBCGTv

    J’ai aimé, ai-je dit, cette prêche résume ni plus ni moins que ce nous tous, ici au forum, hormis quelques infimes adorateurs de Pinocchio-Brosse-Lui, ne cessons d’évoquer régulièrement.

    L’analyse du quotidien Midi :

    https://midi-madagasikara.mg/2023/01/17/accepter-les-critiques-pour-remonter-la-pente/

    Évidemment cette prédication n’a pas fait que d’heureuses ouailles, il y a eu aussi ceux qui en furent déçus et frustrés, notamment ces gens pro-Pinocchio, gros et gras, tels les sieurs Razafimahefa Herimanana (Président Sénat), Rasoamaromaka Hery (vrai faux gouverneur d’Analamanga), Ramaroson Andry (Ministre de l’Énergie) etc...Pour la petite histoire (rien à voir avec celle de la prédication) c’est le gros et gras Razafimahefa Herimanana qui a déclaré je cite " Efa mipaka isan-tokatrano ny fanatsarana ny fiainan’ny malagasy. "

    https://www.actutana.com/depeche/des-fois-le-solelakisme-atteint-de-ces-sommets/

    Pour clore ce post, voici le coup de gueule d’un français responsable d’une ONG travaillant à Madagougou :

    https://www.youtube.com/watch?v=u-YdXCFuwSQ&ab_channel=DN

    • 17 janvier à 19:55 | arsonist (#10169) répond à Jacques

      En ouvrant l’avant-dernier lien , je suis tombé sur une photo du gros , gras et joufflu Président de l’Assemblée nationale !
      "Ny gazetiko" y a mis cette légende :
      ’’Toc toc toc ??? Salama tsara ve ? Sa mila tsongotsongoina ny takolaka mba hisokafan’ny maso be ?"

      Chacun devine que j’ai éclaté de rire !

  • 17 janvier à 23:09 | Albatros (#234)

    Oyez !, oyez !, braves gens !.

    Si Madagascar régresse depuis plus de 60 ans, en ce qui concerne le niveau de vie de ses habitants et si l’inflation des PPN explose, c’est la faute aux anciens "gouvernants" et de la situation mondiale actuelle !.

    Je cite : (post de 11:48)

    "C’est un phénomène mondial ces inflations si certains ignorent, dont les facteurs sont la crise sanitaire et la guerre en Ukraine".

    Peut-on dire que la multiplication des "nids de poules" de la RN2 est aussi un "phénomène mondial" ?!.

    Aux "petites mains" adaptes de " comparonite, maladive" (comme le dit très bien Kartell dans son post de 15:52), que la comparaison tombe, une fois de plus, à côté de la plaque.
    Je rappelle que les camionneurs français manifestent ( à juste titre ou non, ce n’est pas le sujet !), pour des problèmes de calcul de "Retraite" et non pour des problèmes de "nids de poules" sur les routes françaises !.

    En dehors des autres questions que j’ai déjà posées aux "petites mains", je rajoute celle-ci :

    Pouvez vous nous dire un petit mot au sujet du système, mis en place par votre révolutionnaire orange, dans son IEM pour Madagascar, pour les camionneurs malgaches ?!.

    • 18 janvier à 01:16 | Albatros (#234) répond à Albatros

      Ma dernière question porte, bien sûr, sur le système des retraites prévu à Madagascar, par le révolutionnaire orange. (pour les camionneurs et les autres !).

    • 18 janvier à 09:43 | vatolahy (#11348) répond à Albatros

      ironie :pour Madagougou il faut faire table rase ..Retour au passe..au temps où on mangeait a sa faim..où on avait eau, lumiere, routes carrossables ,soins
      Qui sen souvient ?

  • 18 janvier à 01:33 | Albatros (#234)

    @ Jacques (#434) post de 19:36.

    Merci et bravo pour votre post, que je ne lis que maintenant !.
    Contrairement à Dadabe (que je salue !), je suis plutôt du soir que du matin !.

    Pour information, je vous "pique" votre dernier lien pour le mettre sur mon blog et une page FaceBook.

    On peut comprendre que certaines ONG commencent à baisser les bras !.
    Quel gâchis !.

    Continuez de nous communiquer ce genre de liens très instructifs !.
    En plus ils font rire Arsonist.
    Même si c’est pas beau de se moquer du physique des gens !.
    A la décharge d’Arsonist, il faut reconnaitre que le "personnage" en question semble ne pas avoir de problème pour s’approvisionner en PPN !. Lui !.
    La grève des transporteurs de la RN2 ne doit pas lui poser de difficulté !.

    Cordialement

    • 18 janvier à 01:38 | Albatros (#234) répond à Albatros

      Razafimahefa Herimanana fait de la concurrence à notre Gérard Larcher !.

    • 18 janvier à 04:03 | arsonist (#10169) répond à Albatros

      Oh ! Non ! M. Gérard Larcher ne fait pas de la concurrence à ce Razaf-je-ne-sais-plus-quoi !

      M. Gérard Larcher , lui , n’enlève pas de la bouche de ses concitoyens les nourritures qui leur reviennent de droit , pour s’en approprier !

Publicité




Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 

Archives