Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 28 novembre 2022
Antananarivo | 19h00
 

Tribune libre

Quelques suggestions pour Addis Abeba

lundi 9 novembre 2009 | Georges Rabehevitra

Après des mois de jeu de cirque, de guignolerie et de marché aux puces, mes suggestions pour la suite.

• Toutes les personnes qui composent l’Exécutif et le pseudo législatif doivent se mettre dans le crâne tous les jours qu’aucun malgache n’a voté pour eux. Et qu’on se le dise !

• Toutes ses personnes doivent aussi se rappeler que le rôle de la transition est de gérer les affaires courantes et non se lancer dans des grandes réformes de l’Etat ou de l’Administration. Cela évitera de profiter de cette période de flottement pour faire des réformes qui ne servent qu’un parti, une organisation ou un groupe de personnes.

• Confirmer la durée de la transition en fixant rapidement les dates des élections (présidentielles et législatives).

• Aucun acte juridique, traité ou accord internationaux, loi, décret, engageant l’Etat au-delà de cette période de transition ne doit être signé. Le peuple n’a donné aucun mandat de ce genre à cette équipe de transition.

• Aucun Ministre ne procédera à des changements dans la haute fonction publique (SG, DG, Directeur, chef de services). Cela évitera de ‘’caser des copains’’ ou de préparer les futurs élections en utilisant les fonctionnaires comme des instruments de propagande.

• Pour les membres du Gouvernement, prendre plutôt des techniciens, n’appartenant à aucun parti politique. Il y a assez de personnes apolitiques, compétentes et expérimentées dans notre pays. Puis de toute façon la mission de la transition est beaucoup technique que politique.

• La déclaration de patrimoine en entrée et en sortie de cet Exécutif et législatif est obligatoire, rendue public et devra se faire auprès du Bianco et de l’Inspection des Finances

• Aucun membre du Gouvernement ne pourra faire partie du comité de soutien ou être dans l’équipe d’un candidat aux élections présidentielles, sinon il doit démissionner de son poste au moins 6 mois avant la date prévue de ces élections. Cela évitera d’utiliser les moyens publics pour la propagande d’un candidat.

Je prêche dans le vide car ces messieurs dames ont déjà d’autres idées en tête au nom de l’intérêt supérieur personnel. Pour la Nation, on verra après.

Je propose aussi à tout ce beau monde de se regarder dans la glace et de se poser des questions sur leur cirque qui a duré des mois.

Je dis toujours que se poser des questions c’est le début de l’intelligence. Il n’est jamais trop tard pour commencer.


Georges RABEHEVITRA

13 commentaires

Vos commentaires

  • 9 novembre 2009 à 08:00 | jane d (#2353)

    There must be a way to get all politicians involved read this !

  • 9 novembre 2009 à 09:58 | ikopa (#671)

    Fa taiza daholo no nitsimponan-dRabehevitra izany fitsipika vaovao izany ? Marihina fa ny fanaovana politika hatr@ izay teto @ firenena dia izay manana ny fahefana an-tampony eo @ fitantanam-panjakana no mametra ny firafitry ny fitondrana araka ny itiavany azy, na dia tetezamita aza. Ka raha hilaza ianao hoe tsy maintsy olona avy atsy na aroa izany dia mba mahagaga ihany. Ny tsy fahaizantsika Gasy manadihady zavatra miainga @ tena zava-misy marina eo anivo ny fiarahamonintsika io no tena mampivaona ny fandanjalanjana ny fandehan-javatra io.Ka toa ny tsy mahay na inona na inona ny mpikaroka sy mpamakafaka fiarahamonina eto amintsika raha oharina @ ataon’ireo vazaha. Ka mahasorena ny mpiray firenena.

  • 9 novembre 2009 à 10:27 | da fily (#2745)

    Hello, dear Georges

    seraient-ils si attentionnés qu’ils prêteraient une oreille à tous ces cris et recommandations ?

    Je leur préconnise votre soutien et vos conseils, je sais que vous ne vous présenterez pas, mais je vous soutiens pour leur montrer le principe à adopter.

    Alefa !!!, tena tsy tokony hiambahamba intsony ry zalahy ireo, fà tokony hamaky an’io "charte" naroson’ingahy Rabehevitra io izy rehetra.

    • 9 novembre 2009 à 16:02 | doda (#1402) répond à da fily

      Mankasitraka ary enga anie mba ho tanteraka io hevitra arosonao io Rabehevitra .

    • 9 novembre 2009 à 16:41 | georges Rabehevitra (#3099) répond à da fily

      merci de votre soutien cher Da Fily,

      L’avantage avec mes conseils c’est qu’ils sont gratuits !!! Je ne cherche aucun poste.

      Il y a proverbe de chez nous que j’aime bien : ’ny anatra hoatrin’’ny voankazon an’ala. Izay mamy atelina, zay mangidy aloa’’

      Je le traduis librement en français en disant : ’’les conseils c’est comme les fruits dans la forêt, on est bien content d’en avoir mais on est pas obligé d’en manger’’

      Bon courage à nous tous et vivement les électiions

      bien à vous

  • 9 novembre 2009 à 10:44 | observatrice (#2065)

    excellent !! tout ce qu’il faut !le B.A BA de la transition ! merci

    maintenant, comment faire pour que cela puisse s’appliquer ?

  • 9 novembre 2009 à 13:55 | Rabila (#1379)

    Je pense qu’il faut ajouter que les partis politiques jouent aussi leur rôle de vigilance et de proposition, et que l’opinion publique se manifeste et soit plus audible.

    Le malheur de M/car c’est que la politique tourne toute seule sans contrôle par la population sauf peut être que cette fois-ci, il y aura bientôt les élections.

  • 9 novembre 2009 à 15:39 | FIPOZ (#2162)

    Il est bon ce Georges. Si le poste de "Contrôleur Suprême" devait être attribué, c’est la personne qu’il faudrait. Ils n’ont tous qu’à bien se tenir pour que tout soit appliqué rigoureusement in situ.
    Il y a eu trop de déviances, trop de biens mal acquis soudoyés à la barbe de la population au seul titre d’être au Pouvoir (en se donnant ainsi tous les pouvoirs) par ces anciens dirigeants depuis 1975. A partir de ces années-là c’était le début du déclin du pays pourtant si bien parti pour avoir sa place sur l’échiquier des Etats potentiellement tournés vers un avernir économique croissant. Le Peuple a vécu des désillusions successives car trop déçu par une vie qui regresse au fil des ans jusqu’à entendre dans le fin fond des campagnes "Quand se terminera cette indépendance ?" Ce sont des gens simples qui ne demandent qu’une seule chose : avoir de quoi faire bouillir dans leur marmite. Dans une telle situation, l’esprit ne peut plus se projeter dans une trajectoire de vie.
    N’empêche qu’ils sont toujours là à travers leurs forces dites de "mouvances" qu’aujourd’hui il est de bon ton de les appeler "Acteurs de la Transition" car il ne faut plus dire de gros mots.
    L’accouchement d’une "entente concensuelle" (pour ne pas dire entente cordiale) était plus que laborieux. Effectivement ce résultat restera un cas de figure iconoclaste dans les annales de la Politique. Les élèves de toutes les Ecoles de Sciences Po et leurs dérivés trouveront cette hybride dans leurs programmes d’études, bien évidemment si tout se déroule selon les diverses Conventions. Ce que l’on craint, c’est que le naturel revienne au galop. L’arbitre doit siffler pour les recadrer. L’avenir ne se prédit pas, il se cronstruit.
    Alors Mesdames et Messieurs les Transitionnéens, bâtissez le socle maintenant ....... !

  • 9 novembre 2009 à 17:07 | gauche be (#3283)

    Un Ministre s’il doit travailler normalement, devrais changer de staff
    c’est une réaction de fonctionnaire ce que vous défendiez
    si les SG les DG et Directeurs restent en place croyez-vous que le Ministre peut les commander ? Idiot comme reflexion

    • 9 novembre 2009 à 18:25 | georges Rabehevitra (#3099) répond à gauche be

      Cher Gauche Be,

      Oui je suis idiot et vous êtes l’intelligence même.

      Pendant la période de transition, un ministre n’est là que pour gérer les affaires courantes et non pour appliquer une politique défini au niveau du Gouvernement. Mr Mangalaza lui-même vient d’admettre que son Gouvernement n’est là que pour gérer les affaires courantes et préparer les élections

      Dans le cadre d’un ministre nommé par un Gouvernement issu des élections , il est normal que le Ministre choisisse ses collaborateurs. Ce n’est pas du tout le cas. Il n’y aucun élu dans notre pouvoir actuel.

      S’adapter au contexte pour vous est peut-être signe d’idiotie, alors que pour moi cela relève de l’intelligence de la situation.

      Bien à voue et à votre intelligence suprême

    • 9 novembre 2009 à 18:32 | georges Rabehevitra (#3099) répond à gauche be

      cher Gauche Be,

      Au fait pour vous, les hauts fonctionnaires n’obéissent pas au Ministre, sauf s’ils ont été chosis par ce Ministre ?

      Autre précision : je ne suis pas du tout fonctionnaire.

      je suis pour une haute fonction publique, qui devrait être le pilier de notre Administration. Malheureusement, depuis 1975, les politiques les ont rangés au rang de simple instrument de propagande.

      Toujours bien à vous et à votre intelligence au dessus des autres

  • 9 novembre 2009 à 19:59 | agyal (#399)

    Les élections présidentielles sont prévues en octobre 2010.

    d’après vous, il faut immobiliser toute la vie d’une Nation en attendant ces élections.
    Et que faîtes-vous des centaines de milliers de chômeurs qui attendent les commandes, les subventions extérieures et autres dons qui ne seront données que si la Présidence et,le gouvernement et ses ministres sont des personnes patriotes avant tout, et non des combinards.
    Je connais des gens honnêtes et vous avez une priètre opinion du personnel politique malgache. Je vois plein de gens sortir des églises et des temples et parmi eux des politiciens. Alors ?

    • 9 novembre 2009 à 21:50 | georges Rabehevitra (#3099) répond à agyal

      cher Agyal,

      justement gerer les affaires courantes c’est s’occuper de ces problèmes urgents.

      Les aides des bailleurs justement se limiteront aux urgences pour essayer de faire survivre l’économie. Il ne s’agit pas de dénigrer les politiciens, justement il s’agit de s’adaapter à la situation.

      Si il y a des milliers de chomeurs, ce n’’est pas avec des grandes réformes qu’ils retrouveront du travail mais en réactivant l’Administration qui était en quasi-sommeil.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS