Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 4 juillet 2022
Antananarivo | 08h19
 

Tribune libre

Résolution de la Commission de l’Océan Indien sur la situation à Madagascar

samedi 12 juin 2010

À l’occasion du 26ème Conseil des Ministres de la COI, les Ministres représentant les Comores, la France, Maurice et les Seychelles ont eu à débattre de la situation malgache.

Compte tenu notamment des impacts économiques et sociaux de la crise institutionnelle malgache sur la population et ses répercussions sur les îles voisines, ils appellent à un retour rapide à l’ordre constitutionnel à Madagascar.

Ils prennent acte de l’engagement pris le 12 mai 2010 par M. Andry Rajoelina, président de la H.A.T., conformément à la demande de l’Union Africaine de ne pas se présenter à la prochaine élection présidentielle.

Ils appellent à des élections présidentielle et législative libres, ouvertes et transparentes à Madagascar, le plus rapidement possible, en respectant les critères internationaux en la matière afin de permettre leur soutien et leur reconnaissance par la communauté internationale.

Ils mandatent le Secrétaire Général pour apporter le soutien de la COI au processus de sortie de crise et se joindre aux facilitateurs internationaux du processus électoral en cours.

2 commentaires

Vos commentaires

  • 12 juin 2010 à 19:19 | Info ou intox ? INFO : (#2357)

    C’est Richard Via et non l’Hyppo du MAE qui représentait Madagascar à la 26ème session du conseil de la commission de l’Océan Indien le 08/06/10. Pourquoi ????

    Lire sur le Quotidien de la Réunion
    http://www.lequotidien.re/actualites/c-tait-en-direct/116684-madagascar-pas-su-former-ses-cadres.html

    Photo : Richard Via

    "Le sommet de la COI regroupant autour de la France quatre pays voisins et indépendants nous donne l’occasion d’interroger les diplomates de trois de ces pays, Madagascar, Maurice et les Comores sur leurs indépendances respectives.
    Saint-Denis - Richard Via, premier conseiller à l’ambassade de Madagascar à Maurice a été choisi pour représenter la Grande Ile en cette période trouble de transition."
    (Interview de Richard Via)

    Lire sur Orange Réunion :
    http://reunion.orange.fr/news/ocean-indien/madagascar-piraterie-et-cooperation-regionale-a-l-ordre-du-jour,564869.html

    Photo des participants
    La 26ème session du conseil de la commission de l’Océan Indien (COI) a débuté ce mardi 8 juin 2010 sous la présidence d’Alain Joyandet, secrétaire d’Etat à la francophonie. Etaient également présents des délégations ministérielles de Madagascar, des Seychelles, des Comores et de Maurice. Principaux sujets à l’ordre du jour, la crise malgache, la piraterie dans l’Océan Indien, mais aussi le renforcement de la coopération régionale. La situation aux Comores a également été évoquée.¬
    […]
    Richard Via, chef de la délégation de la République de Madagascar, a assuré que les discussions étaient en cours pour « parvenir à une sortie de crise ». Dès la semaine prochaine, un « dialogue national » doit avoir lieu pour « aboutir à un nouveau système de gouvernance ». Richard Via a également annoncé la mise en place d’une « commission de révision de la Constitution ».

    • 12 juin 2010 à 23:05 | Turping (#1235) répond à Info ou intox? INFO:

      Bonjour,
      Une éléction et organisation rapide d’un référendum est la seule voie pour sortir de cette crise ,néanmoins cette option permettra à MADAGASCAR d’être reconnu par la communauté internationale ,le déblocage des aides ....car les 100millions Us ne suffiront pour s’en sortir.Le président de la HAT, d’après son cursus n’a pas l’envergure à bien mener les choses.Ses positions sont instables,et c’est normal car ce n’est pas une tête. C’est la marionnette qui est arrivé au pouvoir grâce au piston et la manipulation de la France considerée comme l’ennemi N°1 de RA-8 .Le vrai problème de Madagascar,c’est de ne pas avoir eu de bon président dépuis Tsiranana .Les militaires dans un pays démocratique n’ont pas à diriger un pays si l’éléction de son président est choisi par son peuple lui-même.Je vois les Hommes politiques,ripoux qui cherchent plutôt à rédorer leur blouson qui se succèdent au pouvoir.La transparence et la création de richesse pour son pays n’existe pas. Madgascar a besoin des têtes pour diriger le pays mais non pas n’importe quel politicien. La destruction de MADAGASCAR a commencé sous Ratsiraka et les quelques successeurs n’ont rien pu faire grand choses. Aux yeux des compratiotes malgaches vivant à l’étranger ,le président de la Hat fait en sorte pour perdurer les choses sans décision ferme et essaie de légaliser son existence sans aller vers le but,"léléction et le passage aux urnes".Si Madagascar est bien dirigé par une centaine d’intelllectuelle et des gens compétent mais non pas par un chef d’entreprise comme Ra-8,et surtout pas le caca comme Ratsiraka,le pays était déjà parti loin,vu notre richesse, et le potentiel que possède notre pays en matière première etc.......Je ne suis pas un politicien mais j’aime bien discuter avec Georges Rabehevitra car c’est un Homme très cultivé et intelligent .Il raisonne très bien ,écrit bien le français et un Homme respectueux.Voici mon mail:erbly@voila.fr.Merci

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS