Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 1er février 2023
Antananarivo | 12h32
 

Economie

Economie

Souveraineté alimentaire : Andry Rajoelina se rendra au Sommet de Dakar 2

vendredi 20 janvier | Mandimbisoa R.

Andry Rajoelina participera au 2è sommet de la souveraineté alimentaire et la résilience qui se déroulera à Dakar au Sénégal du 25 au 27 janvier prochain.

La pandémie de Covid-19 et la guerre en Ukraine ont démontré l’importance de la souveraineté alimentaire. Se déroulant sous le thème « Nourrir l’Afrique : souveraineté alimentaire et résilience » cet événement agricole et économique devrait être un tremplin pour Madagascar de promouvoir les possibilités d’investissement dans le pays. Selon la BAD, co-organisateur avec l’Union africaine de ce sommet, cet évènement sera axé sur l’action. les chefs d’État et de gouvernement africains mobiliseront leurs ressources gouvernementales, les partenaires au développement et le financement du secteur privé pour exploiter le potentiel agricole et alimentaire de l’Afrique, transformant ainsi les efforts de plaidoyer en actions concrètes.

Imaginé dans les années 1990, le concept de souveraineté alimentaire invite à repenser le système actuel, afin de construire un système juste et durable, garantissant un prix suffisamment rémunérateur pour le producteur et accessible pour le consommateur, dans le respect de l’environnement.

Quelque 828 millions de personnes souffrent de la faim dans le monde, dont le tiers – 249 millions – en Afrique. L’ironie, c’est que l’Afrique, avec 65 % des terres arables restantes, a le potentiel pour nourrir 9 milliards de personnes dans le monde d’ici 2050. Ses vastes superficies de savane sont à elles seules estimées à 400 millions d’hectares, dont seulement 10 % sont cultivés. En levant les obstacles au développement agricole et en l’accompagnant d’investissements nouveaux, la production agricole de l’Afrique pourrait passer de 280 milliards de dollars EU par an à mille milliards de dollars EU d’ici 2030. Investir dans l’augmentation de la productivité agricole, soutenir les infrastructures, les systèmes agricoles adaptés au climat, avec des investissements du secteur privé tout au long de la chaîne de valeur alimentaire peut aider à faire de l’Afrique un grenier pour le monde.

Les pays africains sont déjà bien conscients de la vulnérabilité dans laquelle les laisse la dépendance à l’égard des importations de produits alimentaires. L’Afrique représente environ un tiers des importations mondiales de riz et de blé, aliments de base de la population. Plusieurs initiatives majeures visant à accroître la production alimentaire nationale ont été lancées en Afrique, la plupart étant étroitement coordonnées avec des bailleurs de fonds étrangers et des agences multilatérales.

A lire : https://fondation-farm.org/securite-alimentaire-souverainete-alimentaire-tout-comprendre/

6 commentaires

Vos commentaires

  • 20 janvier à 11:46 | lé kopé (#10607)

    Dakar , le bien nommé,
    C’est à Dakar même (comme ils le disent) , que se déroulera le 2ème Sommet de la souveraineté alimentaire et la résilience , du 25 au 27 Janvier prochain . Et avec la présence du Champion de la Nutrition en Afrique , avec son Usine NUTRISUD , s’il vous plaît !!! Est ce un hasard , ou bien une récompense pour le développement de son Pays , et aussi en tant que Président de l’Union Africaine que Macky Sall détient ce privilège ? En tout cas , en ayant pris le pouvoir dans le Pays de La Terranga en 2012 , cette personnalité a obtenu une place d’honneur sur l’échiquier Mondial , grâce aux progrès que l’on ne peut pas ignorer sur son territoire National .Je ne citerai que les voies de communication modernes qui ceinturent la Capitale sénégalaise , digne des grandes Métropoles de la planète , la Corniche avec ses jardins fleuris , la nouvelle ville de Diamanandio , reliée à Dakar avec un train digne du XXI ème siècle , les plages de Sally qui drainent des touristes à foison , et même la Casamance , qui était considérée comme le parent pauvre du Sénégal , est devenue une attraction pour les voyageurs en mal d’exotisme . Je terminerai cet éloge par la mise en place d’une Assurance Santé Universelle dans ce Pays , qui permettra à chaque citoyen de se faire soigner sans débourser un centime . Une vraie Révolution en Afrique, sans oublier la victoire de l’Equipe Nationale de Football à la CAN. Bref , en tant que Chef suprême de son pays depuis 2012 , c’est à dire trois années après la Révolution Orange (2009), Le Sénégal a réussi son décollage économique malgré ...la Pandémie , et la Guerre en Ukraine . Qu’en est il de Madagascar actuellement ? Je ne vais pas enfoncer le clou et remuer le couteau dans la plaie , car le quotidien de nos compatriotes suffit largement à démontrer la misère humaine qui règne sous nos contrées . Selon les déclarations d’un journaliste dont je tairai le nom , "Madagascar est en train de sombrer dans la barbarie à cause des Dirigeants imbus de leurs personnalités , et des technologies mal maîtrisées" . Fin de citation .

    • 20 janvier à 17:07 | Ibalitakely (#9342) répond à lé kopé

      Dia tsy hanaftra vary 20 sambo intsony izany ve rehafa avy any Dakara ??
      Fa ny tahaka ny vay an-kandrina sady marary no mampme (!!), dia misy olona tena akaiky izay mpampianatra kilonga madinika @ sekoly tsy miankina iray, raha sendra nahita ankizy nitondra biscuit amin’ny fonony tsy mahazatra, dia nangatahana nojerana ilay izy ka akory ny fazendanany fa misy soratra "made in Brasil" hono ilay izy. Teo dia lasa ny sainy ka nandeha naka ireo fonofonon-javatra rehetra tao anaty corbeille izy ary voamaika nitombo ny fahagagany satria ao ny made in India, Turquish, New Zeland sns. Hay ve izany no tena andaniana devises ... sa misy resaka famotsiam-bola ?? CHAMPION HONO legaomààà ??

  • 20 janvier à 12:21 | arsonist (#10169)

    Nous autres , les Gasy, avions cru et peut-être croyons-nous toujours à tort,
    que nous sommes au moins aussi éveillés que les Sénégalais le sont !

    Actuellement , seuls les plus c.ons dans nos rangs croient encore à cette absurdité !

    Brosse-Le DJ bac-3 Rajoelina faikam-boto se rend au pays du regretté Léopold !
    Cet ancien de Normale Sup’ Ulm !

    Wow !
    Que pourrait comprendre du Sénégal un abruti qui déclare publiquement devant les caméras de TV que "la malnutrition est un droit fondamental du citoyen , et non privlège" ?

    Cet abruti qui voulait remblayer les rizières ancestrales , non de Casamence , mais d’Ambohitrimanjaka , pour y bâtir des immeubles d’habitation.
    Quitte quelques mois plus tard , pour nourrir les Madagougousques , de faire venir de l’Inde deux cargos chargés à ras de riz bas de gamme de classe alimentation pour animaux !
    Sans doute , quand on est de niveau d’instruction bac-3 est-on incapable de saisir les liens logiques des causes à effets !

    Hum ! Un abruti de bac-3 Madagougouesque ,
    qui se prend pour Bruce-Lee ,
    se rend au pays des éveillés Sénégalais !

    • 20 janvier à 15:05 | lé kopé (#10607) répond à arsonist

      La plupart de nos compatriotes sont persuadés que les Sénégalais sont des mangeurs d’hommes, et vivent dans la brousse avec des Eléphants , des Girafes , des Lions que voulons nous mêmes importer . Ils ne savent pas que nos frères Africains ont un niveau de vie nettement supérieur aux nôtres , et que l’Ambition de son Président est de devenir la locomotive de l’Afrique , et de rentrer dans le cercle fermé des Pays émergents ... Autre particularité , les jeunes Sénégalais , ayant acquis leurs expérience à l’Etranger , se décident à rentre au Pays , car les conditions y sont favorables à leurs émancipations . Ce qui n’est pas le cas pour Madagascar .

  • 20 janvier à 12:35 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum
    Pour une île comme nous : y-a-t-elle une différence entre autosuffisance et souveraineté alimentaire ?
    De toute façon pas de souveraineté et de résilience sans autosuffisance alimentaire n’est-ce pas ? Et cette dernière se fait sur la base des spécificités communales, régionales , provinciales et enfin nationales avant de s’exporter voire de la base au sommet mais pas le contraire n’est-ce pas ? Donc en allant là-bas notre délégation ne va faire que de la figuration comme à l’accoutumée n’est-ce pas ? Nous n’avons pas fait le premier pas dans ce sens à ma connaissance donc on n’a rien à donner ni rien à corriger pour pouvoir bénéficier de l’expertise des autres voire pour pouvoir présenter une demande de financement digne ce nom n’est-ce pas ?

  • 20 janvier à 20:56 | poiuyt (#584)

    Tsy mendrika ny handeha any i rajoel, na dia bitika aza ; inona no mba nataony momba io sujet io ???
    Documents n’iza indray no ho ataony plagiat ??? Hilaza ve izy hoe ataovy ny importation de riz, fa ajanony ny agriculture ? kkkk !!!
    Hilaza ve izy hoe 3 taona ny fambolena vary ?
    Hamerina ve izy hoe manana fanafody covid izy ???
    Azo inoana fa ihomeheza n’ny Présidents hafa i président, rehefa mivoaka any ivelany any ; à commencer par Mon Président Emmanuel MACRON, puis les karana qui l’ont aux bouts de leurs laisses.
    Hahazo diplaoma n’ny fambolena tsipolitra, sy

    Ankehitriny, rehefa lasa ny taona,
    azo lazaina fa Tsy azo omena tsiny sisa i rajoel, fa tsy diso izy, tsy hainy, tsy misy zavatra hainy, sauf ny mandainga sy ny mamono olona.

    Dia voatery indray isika hiteny hoe : "Mamela ny helony."

    Ô ry rajoel : mbay fa tsy alehany.

Publicité




Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 

Archives