Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 3 décembre 2022
Antananarivo | 12h54
 

Société

Vih-Sida

Un stock de sécurité pour 3 mois

vendredi 26 décembre 2008 | Herimanda R.

« La tri-thérapie ou les anti-retroviraux pour les personnes vivant avec le Vih/Sida ou PVVIH existent bel et bien et en quantité suffisante. Nous avons un stock de sécurité pour une durée de 3 mois. Nous le prolongerons jusqu’à 5 mois ». Ces propos sont du Dr Rakotoarison Rachel, chef de service de la lutte contre les IST (Infections sexuellement transmissibles) lors de sa rencontre avec des journalistes.

Comme son nom l’indique, le stock de sécurité est un stock qui sera utilisé au cas où le stock prévu pour une période déterminée ne serait pas approvisionné à temps, et ce pour une raison ou une autre. On a appris au cours de cette rencontre qu’en 2009, il y aura 2 nouveaux arrivages de médicaments anti-retroviraux. Le premier sera prévu pour fin janvier, le deuxième, 5 mois après, en juin.

Forme combinée

Voici quelques mois, des rumeurs ont été répandues selon lesquelles, il y avait eu une rupture de stock de ce médicament à Madagascar. Le Pr Randria Mamy Jean de Dieu, chef de service des maladies infectieuses à l’Hôpital de Befelatànana a apporté plus de précisions. « J’affirme qu’aucun malade du Sida qui est venu nous voir n’a été jamais privé d’anti-retroviraux. Ils ont tous reçu la dose normale qu’il leur faut. Ce qu’il y a eu, c’est une rupture partielle. Je m’explique. La méthode tri-thérapie pour soigner les séropositifs est composée de 3 médicaments. Deux de ces médicaments peuvent se trouver dans une même boîte, c’est la forme combinée. Ou dans 3 boîtes différentes, c’est la forme séparée. Si auparavant, les PVVIH étaient habitués à les prendre séparément, au mois d’août dernier, ils n’ont eu que deux boîtes, croyant ainsi qu’il en manquait une. Nous leur avons expliqués qu’il s’agit de la forme combinée, deux médicaments en un ». Si l’on en croit à ses dires, il n’y a jamais eu une rupture de stock d’anti-retroviraux à Madagascar.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS