Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 2 juillet 2022
Antananarivo | 02h44
 

Economie

Commune Urbaine de Tolagnaro

Une recette fiscale de 119 710 000 ariary en trois mois

vendredi 9 mai 2008 | Lanto

Dans le cadre de la manifestation intitulée « mois de l’impôt », la Commune urbaine de Tolagnaro a enregistré une nette augmentation de ses recettes fiscales durant les mois de février, mars et avril 2008. 119 710 000 ariary ont été collectés grâce aux impôts fonciers, synthétiques et droits de voirie. Ce qui lui a aussi permis de rembourser ses arriérés auprès du Trésor. Sur le plan administratif, des mesures ont été prises pour améliorer la qualité des services. Un nouvel organigramme a été mis en place, le respect du règlement intérieur renforcé et les circuits de traitement de dossiers ont été organisés. Notons que la commune a bénéficié de l’appui du projet Pôle Intégré de Croissance (PPIC) dans la gestion courante.

  • Signature d’un financement additionnel

En parlant du PPIC, le 17 avril dernier, le Conseil d’administration de la Banque mondiale a approuvé un financement additionnel pour le Projet Pôle Intégré de Croissance. Une décision qui fait suite à l’attribution de l’Excellence Award au projet pour sa performance.

La signature de l’accord s’est tenue hier aux ministères des Finances et du Budget entre le ministre Haja Nirina Razafinjatovo et le Représentant Résident de la Banque mondiale, Robert Blake.

D’un montant de 40 millions de dollars soit l’équivalent de
70 026 800 000 ariary. Cette somme va servir de financement pour certaines composantes du projet dont l’objet est d’aider l’Etat à créer un environnement propice aux entreprises pour stimuler la croissance économique à Antananarivo, Nosy Be et Tolagnaro. En effet, certaines activités ont été lancées dans le cadre du Projet PIC, mais elles n’ont pu démarrer, faute de financement. À noter que ce dernier intervient dans plusieurs secteurs allant de la formation aux autorités locales en passant par la réhabilitation des infrastructures routières, la mise en place des systèmes d’adduction d’eaux potables, la création du Centre de Gestion Agréée et autres.

L’achèvement du projet est prévu pour le 31 décembre 2012.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 

Archives