Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 3 décembre 2022
Antananarivo | 12h52
 

Divers

Blocs opératoires

Antananarivo en compte une trentaine

mercredi 17 décembre 2008 | Herimanda R.

La ville d’Antananarivo compte près d’une trentaine de blocs opératoires. L’hôpital Hjra à Ampefiloha dispose de huit blocs pour les opérations programmées et quelques opérations spécifiques telles que les urgences thoraciques, les traumatismes crâniens ou autres fractures ouvertes, et deux blocs pour les urgences. La Polyclinique à Ilafy possède quatre, si l’Espace Médical à Ambodivona n’en a qu’un seul. La clinique « Mpitsabo Mikambana » à Ampasanimalo, quant à elle, en a deux tandis que la Clinique des Sœurs, tout comme l’Espace Médical à Ambodivona et la clinique Saint Paul, sur la route d’Ambohipo ont trois salles d’opérations. Dans ces centres, les blocs opératoires peuvent assurer différentes sortes d’opérations, surtout celles qui touchent la grande majorité des patients. Il s’agit des interventions orthopédiques et traumatologiques, des interventions générales et viscérales, abdominales et gynéco-obstétriques. L’Hjra se démarque des autres établissements car il est l’unique centre de santé du pays à pouvoir effectuer des opérations neurochirurgicales. L’hôpital adventiste à Soamanandrariny est doté d’un bloc ultra moderne. De même, l’Ostie d’Anosy. Sans parler des autres établissements qui n’ont pas voulu communiqué sur le sujet.

Pas de débordement

Les patients n’ont donc visiblement pas aucune raison de s’inquiéter. A Antananarivo, les blocs opératoires répondent bien aux besoins de la population en termes de quantité. Les responsables des Centres de santé que nous avons interrogés confirment que « les salles d’opérations n’ont jamais connu de débordement ». Le directeur du Centre hospitalier universitaire Joseph Ravoahangy Andrianavalona à Ampefiloha a fait savoir que « même en cas d’accidents collectifs, les blessés ne sont pas tous admis au bloc pour subir des opérations chirurgicales. » Pour sa part, le Dr Arison Lala, médecin chirurgien de la Clinique Mpitsabo Mikambana à Ampasanimalo a déclaré que « toutes les opérations sont déjà programmées à l’avance, hormis les opérations en urgence ». « Au cas où il y a des opérations à effectuer simultanément dans des blocs différents, les équipes médicales s’organisent. Chacune assume ses tâches », ajoute le toubib.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS