Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 29 janvier 2023
Antananarivo | 08h37
 

Editorial

Démocratie bling-bling

lundi 11 janvier 2010 | Ndimby A.

Madagascar est un pays de tradition orale. Raison sans doute pour laquelle certains mots sont utilisés à tort et à travers par des personnes, qui en usent et en abusent sans en comprendre la signification. Il en est ainsi de celui de « démocratie ». Des gens qui n’ont pas cessé depuis un an de montrer les grandes limites de leur sens démocratique, se mettent maintenant à nous promettre une élection fiable et transparente pour le 20 mars. Après les périodes Baroa, Ali Baba, Iznogoud et Pinocchio, voici venu le temps d’Alice au pays des merveilles. Et comme disait le chanteur Francky Vincent, Alice ça glisse...

N’iza faly, n’iza tsy faly

Les raisons ne manquent pas pour mettre en doute la crédibilité et la bonne foi de la Haute autorité de la transition (HAT), lorsqu’elle affiche ses prétentions à porter le flambeau de la démocratie. Déjà, sur le principe, les vrais démocrates ne font pas de coup d’Etat, et ne maquillent pas cet acte sacrilège derrière des arguments fallacieux. Sur le plan de la mentalité, il y a un point commun entre un auteur de putsch, un mpanendaka à Analakely, un dahalo, un violeur d’enfant ou un braqueur de banque. C’est cette méthode discutable, mais assumée sans scrupules : « je veux, donc je prends, quoi que dise la loi, n’iza faly, n’iza tsy faly  ». Le putschiste se justifiera par la volonté du peuple, le braqueur ou le voleur par l’injustice sociale, le violeur par sa propre enfance perturbée. Quand la Loi de la Jungle supplante le Droit, les repères essentiels volent alors en éclats : chacun fait selon son désir, et la loi et ses serviteurs ne sont plus un rempart contre les abus.

La méfiance envers la HAT est donc le problème de taille qui pèse sur ces élections législatives, programmées unilatéralement par le camp Rajoelina pour le 20 mars. Tant qu’il n’y aura de consensus sur leur tenue, leur mode d’organisation et leur processus de contrôle, ces élections ne seront que des législatives bling bling. Tout comme les assises régionales de juillet 2009, ou encore le pseudo gouvernement d’union nationale présenté en septembre 2009 : de simples artifices pour faire croire aux candides que le temps de la démocratie est venu. Or, si nous en sommes encore là après un an de crise, c’est que finalement et heureusement, il n’y a pas que des ingénus à Madagascar et dans la communauté internationale.

Il est pourtant dommage que ces élections ne puissent être programmées et se tenir dans une atmosphère sereine et apaisée. Car finalement, tout le monde veut donner la parole aux urnes : la HAT, les opposants, la communauté internationale, le GIC, mais surtout les citoyens qui veulent enfin avoir voix au chapitre. Mais comment organiser des élections équitables et transparentes, pour que les résultats soient acceptés par tous comme fiables ? Chacun à leur manière, Patrick A. et Georges Rabehevitra ont donné de pertinentes pistes de réflexion. Toutefois, la réponse implique la gestion de tout un système de paramètres : financement, code électoral, listes électorales, observateurs nationaux, équité des chances, présence du TIM et de l’opposition etc. Autant de chantiers à affronter, mais tout juste trois mois disponibles. Cela est loin d’encourager à l’optimisme. Il faut donc se préparer au fait que cette affaire va être bâclée. Malgré cet atelier d’Ivato qui se voulait inclusif sur leur préparation la semaine dernière, mais qui n’a réussi à regrouper que le fan-club, les retourneurs de vestes et les inféodés.

Mais dans la logique de la HAT, peu importe que ces élections soient critiquées ou boycottées : l’essentiel est qu’elles se tiennent. Le pari de l’équipe de la transition actuelle est que la communauté internationale en reconnaisse les résultats, même si l’art et la manière n’y étaient pas. Peu importe le vin, pourvu qu’on ait l’ivresse ? Elections forcées, résultats bidon, mais bailleurs de fonds et grandes puissances qui viennent remuer la queue comme un toutou devant le nonos électoral pourri et avarié : c’est la méthode qui a fait ses preuves en Mauritanie. Déjà, le grand manitou (manie-tout ?) de la Françafrique y est allé de son petit encouragement envers l’initiative, malgré le cinéma contradictoire de son porte-parole peu de temps après. Il n’y a en fait pas d’ambigüité, c’est juste de la politique. Mais qu’on se le dise, Madagascar n’est pas la Mauritanie.

L’argument indigeste que nous servent la HAT et ses griots est que tout ce qui est humainement possible a déjà été fait pour rechercher le consensus. A présent, selon eux, seul l’unilatéralisme peut déboucher vers une solution. L’étendue de « l’humainement possible » dépend toutefois de la capacité intellectuelle et de la bonne foi de l’humain en question. Car il est évident qu’on ne peut pas demander à une lampe frontale de gynécologue d’être aussi puissante qu’un phare longue portée, surtout pour rouler dans le brouillard. Marche ou crève : la HAT et ses partisans marchent donc vers les législatives. Quant aux autres...

Des paroles contredites par les faits

Depuis un an, on a toujours entendu Monsieur Andry Rajoelina s’autoproclamer comme démocrate. Afin de tenter de donner à son processus de coup d’Etat un aspect noble et séduisant, la démocratie (et sa sœur jumelle la lutte contre la dictature, ady amin’ny didy jadona) a été son principal cheval de bataille. Le jour de l’inauguration de la fameuse Place de la Démocratie (17 Janvier), les objectifs dans ce sens se voulaient clairs. Un an après, le bilan est sans appel. L’opposition qui a tenté durant quelques semaines d’occuper la Place de la Démocratie a très vite découvert que ces belles intentions n’ont jamais été qu’un miroir aux alouettes. La bouquiniste Haja aussi : en avril, son crâne a servi de cible d’exercice pour des bidasses, trop heureux de s’exercer sur des êtres humains en lieu et place des habituelles cibles en papier du champ de tir de Langaina. Et tout ça, au nom d’idéaux qui ne sont même pas militaires. Pertes et profits de la révolution orange, ou dérapages peu démocratiques ?

La liberté des médias a également été démontrée par les faits n’être qu’un thème folklorique, utilisé pour épater la galerie et faire croire que le combat mené depuis Janvier était digne et respectable. Andry Rajoelina a monté en épingle la décision stupide du régime Ravalomanana de fermer sa station télévisée Viva, pour faire de sa réouverture et de celle du programme Karajia (RDB) les symboles d’un pseudo-combat pour la démocratie, politiquement plus correct que l’affichage de ses véritables objectifs. De plus, ses discours de Janvier à Mars 2009 pointaient du doigt la partialité de l’audiovisuel national, qui ne permettait pas aux opposants d’avoir accès à la radio et à la télévision nationales. Un an après, le bilan est également sans appel. La HAT a fait sans hésiter le copier-coller de ce qu’elle dénigrait quelques mois auparavant. La RNM et la TVM sont restées, comme au bon vieux temps de Ravalomanana, des chaînes où les dirigeants viennent s’écouter parler, et reluquer leur nombril. Petite nuance : un débat en Septembre qui a vu la participation de Fetison Rakoto-Andrianirina, au nom des trois mouvances anti-HAT.

À part cette exception, il n’y a que des talk-shows où de pourtant excellents journalistes servent de faire-valoir à Andry Rajoelina, en lui cirant les pompes d’obséquieux « Monsieur le Président » toutes les minutes. Quant aux professionnels qui tentent de faire correctement leur travail en accueillant l’opposition à l’antenne, ils prennent des risques qui se payent cher. Pour cette raison, le Directeur régional de la Radio nationale à Antsiranana a été limogé il y a quelques jours par le Ministre Nathalie Rabe. Quand on pense que c’est son département qui s’est engagé à faire en sorte que le Code de la Communication soit finalisé, on ne peut qu’être dubitatif au vu de sa vision étriquée de la démocratie. Et à la fin de la semaine dernière, des journalistes de Radio-Fahazavana ont encore été mis en prison. Forme d’intimidation habituelle dans les dictatures, pour calmer les ardeurs de ceux qui ne rament pas dans le sens du courant voulu. Le Président Ravalomanana, lui, se contentait de fermer les stations. Mais depuis que Monsieur Rajoelina a affiché son ambition de se faire appeler « Monsieur le Président » envers et contre tout et tous, les journalistes commencent à payer physiquement de leurs personnes (mort, emprisonnements, agressions). Et pourtant, jamais autant de gens de médias n’auront été conseillers spéciaux à Ambohitsirohitra et Mahazoarivo.

Mais la démocratie, c’est bien plus que l’accès à la RNM, à la TVM ou à des rassemblements sur des places publiques, car c’est un ensemble de critères. Et pour Madagascar, les chantiers sont immenses. Les meetings du Magros, présentés par le pouvoir hâtif comme symboles de démocratie, se tiennent sur un lieu privé. La HAT n’a donc aucune raison de bénéficier d’un quelconque crédit de l’existence de réunions de l’opposition à cet endroit. Par contre, on pourra parler de l’absence d’indépendance de la Justice, pointée du doigt même par le Syndicat de la Magistrature. On pourra parler de la répression d’un cortège à Ankorondrano souhaitant juste aller déposer une lettre à Ambohitsirohitra la semaine dernière. On pourra parler des intimidations sur les médias proches de l’opposition comme Radio Fahazavana. On pourra parler du retour en force de l’arbitraire, et du harcèlement administratif de la FJKM. On pourra parler de l’impunité pour les abus perpétrés par les gros bras et petites cervelles, en treillis ou en civil. Des gens s’étonnent de temps à autre de lire dans la presse que des militaires soient impliqués dans certains actes de banditisme. Mais moi, cela ne m’étonne pas. Partout dans le monde, dans le cadre d’un mouvement de déstabilisation civile menée avec l’appui de factions de l’armée, certains soldats se croient souvent tout permis. Y compris se payer sur la bête, celle-ci étant la population.

Ne faisons donc pas l’autruche. Actuellement, il n’y pas de démocratie à Madagascar. Ceux qui le disent sont des menteurs, ceux qui le croient sont des naïfs. Le peu de traces qui existent ne sont que des façades. Hélas, la pratique de la démocratie véritable a pourtant des impacts pour l’économie, que ce soit pour l’Union européenne avec les Accords de Cotonou, ou les Etats-unis avec les conditions de l’AGOA.

Le pilier de la démocratie, ce sont avant tout les élections, qui doivent permettre aux citoyens d’exprimer leur choix. De ce point de vue, l’initiative de la HAT d’organiser des législatives n’est pas entièrement insensée. Sauf qu’ il est curieux d’ entendre, depuis quelques jours, Andry Rajoelina et sa clique se prévaloir du mérite de ramener la démocratie en redonnant la voix au peuple. Pour un peu, on verserait une larme devant une si noble profession de foi. Car il y a un mais, et il est d’importance. Depuis quand des auteurs de coup d’Etat, qui se sont assis sur les principes fondamentaux de la démocratie pendant des mois, ont-ils autorité pour se poser maintenant en donneurs de leçons dans ce domaine ? C’est comme si Hitler venait nous bassiner de charité chrétienne, et Pinochet de droits de l’homme. Aussi, que la HAT ne s’étonne pas du scepticisme qui plane sur ces législatives du 20 mars. Car depuis janvier 2009, en matière de démocratie, on n’ a pas vu un quelconque actes, mais beaucoup de verbe. On attendra donc le 21 mars, mais sans trop d’illusions.

43 commentaires

Vos commentaires

  • 11 janvier 2010 à 08:41 | violety (#3681)

    On n’en serait pas là ,si Mr Ndimby a secoué le cocotier sans relâche depuis 2003 ! Bling bling dites vous ? et la démocratie de R8 et vous avec, c’était quoi ? un peu d’honneteté et d’autocritique Monsieur. Revoyez le livre d’Ethique, car Marc vous a tous rendu aveugle. Au fait que pensez vous de Zafy et Thérèse au Magros ?? hihihihihi !!comique be marina e !

    • 11 janvier 2010 à 09:17 | fanilo (#3441) répond à violety

      pourquoi monter sur vos grand chevaux ? Mr Ndimby n’a-t-il pas dit que Rajoelina refait les mêmes erreurs qu’il reprochait à Ravalomanana ?

      Et puis, pourquoi vouloir continuer à critiquer quelqu’un qui n’est même plus là ?

      ah oui, j’oubliais, tout ce qui arrive de nos jours, c’est de toute façon toujours la faute à l’ancien président, selon les hâtifs.

    • 11 janvier 2010 à 09:52 | dieg (#2041) répond à violety

      Ndimdy

      ON a jamais connu la démocratie,on ne connaitra jamais la démocratie,car même dans les pays de droits de l’homme la démocratie recule

      Comment parler de la démocratie dans un pays où la vie ne vaut pas un clou ?,des gens crève de faim ?,des gens meurt des maladie benigne ?,des gens n’ont pas de toit ?,des enfants ne vont pas tous à l’ecole,et la majorité des gens mange qu’un repas par jour ?et le problème d’insecurité nous donne tous peur au ventre.

      il n’y a pas de démocratie sans un certain niveau le développement humain(santé pour tous,l’education,le toit,la sécurité,loisir,c-a-d le bien être)

    • 11 janvier 2010 à 10:29 | Noue (#2427) répond à violety

      - Madagascar est un pays de tradition orale. Raison sans doute pour laquelle certains mots sont utilisés à tort et à travers par des personnes, qui en usent et en abusent sans en comprendre la signification. Il en est ainsi de celui de « démocratie ». Des gens qui n’ont pas cessé depuis un an de montrer les grandes limites de leur sens démocratique, se mettent maintenant à nous promettre une élection fiable et transparente pour le 20 mars.

      Sans oublier :

      au jour d’aujourd’hui

      liberté d’expréssion

      kianjan’démocratie (ambohijatovo) mais INTERDIT de se manifester

      l’avenue du 13 mai

      vahoaka

      le respect de sa signature

      ne parlons même pas le respect de sois-même et on va attendre à un miracle pour respecter les autres ?

      mais que voulez-vous ? quand on est sans QUALITé , on n’ira pas loin !!

    • 11 janvier 2010 à 10:30 | Mandimbisoa (#2104) répond à violety

      Miarahaba ny rehetra,

      Ho an-draviolety,

      Tsy hitako izay mampiomehy amin’ny fandehanan’ M.Zafy teny am magro, matoa izy tsy nanohana an’i tgv dia mbola misaina izy fa tsy any amin’io no misy ny atao hoe : demokrasia !

      Fa na hanao kabarin’ny hendry eo aza io mpitondra io,dia asakasak’izay hino azy fa ny ahy dia izao:ny namany niara-dalana taminy aza tsy fatany intsony ankehitriny...

      sonia nataony aza notsipahiny !

      INONA no hanaovany dia-doha hitondra samy irery ny firenena ?

      RAHA tena fitiavan-tanindrazana no ao an-dohany , dia tsy nanao izany izy fa nanaiky ny nosiniaviny ;tsy nisy mouvances3 niverina tany Afrika fa izay nifaneken’izy 4 teo no nampiarina,ary efa niasa tahak’izay ireo voatondro rehetra,dia voatana i AGOA ary niezaka ny rehetra handroso fa tsy ho ohatran’izao eto !

      Fa araky ny tenin’ny Ntaolo hoe : NY ALIKA JAMBAN’NY TAOLANA,NY OLONA JAMBAN’NY VOLA SA(sy) ny DERA ...

    • 11 janvier 2010 à 11:11 | Georges Rabehevitra (#3099) répond à dieg

      Cher Dieg,
      Vous dites :
      il n’y a pas de démocratie sans un certain niveau le développement humain(santé pour tous,l’education,le toit,la sécurité,loisir,c-a-d le bien (...)

      C’est exactement les excuses de tous les dictateurs et dirigeants qui se complaisent dans l’absence de liberté, de bonne gouvernance,...dont l’exemple le plus flagrant est la Chine

      A l’époque des grecs, je pense que le niveau de développement humain n’était pas du tout elevé.

      Moi, je pense justement le contraire : ’’la mise en place réelle de démocratie (volonté poltique de l’appliquer’)’’ est un facteur de progrès, et donc de facto de developpement humain. C’est en l’appliquant que tout le monde, petit à petit, en tirera bénéfice en l’employant à bon escient.

      Cela mettra plusieurs années (bien au-delà d’une legislature) mais encore faut-il commencer maintenant. Nos petits enfants nous en seront reconnaissants

      bien à vous

    • 11 janvier 2010 à 11:13 | lalatiana (#1016) répond à dieg

      A moitie d"accord avec vous, Dieg ... Elle recule dans certains pays où les droits de l’homme sont bien établis ... Mais elle avance dans d’autres ...

      On n’en est pas là, nous ...

      Avec ce Bling Bling où ils ne rêvent que de se voir titrer "Son Excellence" ... Ce "Président" qui s’il pouvait se faire appeler "Sire" aurait encore un orgasme ... "vous pouvez m’appeler Andry 1er" ... alors qu’il ne mérite pas plus son nom que le camembert (qui lui aussi sent mauvais, mais au moins on en tire du plaisir, et on est prêt à payer pour)...

      Ou ce Sinistre des Télécommunications, porte flingue de cette clique, qui se fait proclamer Commandeur du désOrdre National ...

      Avec ce Bling Bling qui s’est transformé en Bang Bang ... avec des serre-gens et des solonels qui se font (enfin !!!) nommer généraux pas généreux de leurs valeurs ...

      Et du Bling Bling au Bang bang, on en arrive au GangBang ... (on appelle ça aussi une tournante) ... de ces voyous en train d’opérer un viol collectif sur une nation non consentante !!!

    • 11 janvier 2010 à 11:56 | Ndimby A. (#444) répond à violety

      Violety

      Je ne comprends pas très bien, mais il est vrai que je ne me prétend pas être intelligent.

      Le seul argument que vous avez, c’est donc de dire "et la démocratie du temps de Ravalo ?".

      Insinuez-vous donc que parce que ce n’était pas mieux avant, il ne faut pas critiquer maintenant ?

      Je croyais que l’objectif affiché du coup d’Etat était de construire un nouveau Madagascar. Et d’effacer le "didy jadona". Sa lainga sy kobak’am-bava fotsiny ireny ?

      Il est vrai que le ridicule ne tue pas. Alors portez-vous bien.

    • 11 janvier 2010 à 12:29 | elena (#3066) répond à lalatiana

      Début d’Inquisition contre les protestants.

      Ordonnance sur mesure qui remplace la loi.

      Démocratie sauce HAT,attention danger ! Bientôt ce ne sera pas seulement du ketchup.

      On aurait aimé un super Héros,voire un super Zorro,alas c’est un super Zéro qui s’est présenté.
      Mais non c’est Super Nero Imperator.

    • 11 janvier 2010 à 14:55 | rabri (#2507) répond à fanilo

      Violety, Violety !! Symbole d’amour !!C’est toi ma Vedety !! Que j’attends toujours
      (ô ry Lala ô, Lala ô, lala ô, ndreto izahay, veloma soir soir……..)

      Bienvenue au Club Violety !!

      Les élections législatives en mars prônées par notre jeune Président et sollicitant la participation d’un vahoaka mûr constituent la seule voie pour redonner à notre société son vrai visage de DEMOCRATIE, n’en déplaise aux détracteurs !!!

      Cela va remettre notre pays dans la ligne droite de son organisation sociale traditionnelle : la décision finale AU VAHOAKA au sein duquel seulement s’instaurent les VRAIS DEBATS ET PROPOSITIONS DE DEVELOPPEMENT !!!! Après se pose le problème d’institutionnalisation de ces débats et décisions pour être pris en compte au plus haut niveau. Wait and see !!

      Ni Ratsiraka, ni Zafy, encore moins Ravalomanana (le Président bling bling), tous trois marionnettes des bailleurs de fonds étrangers, n’y est parvenu. Seul notre très cher regrettté Ratsimandrava, le Père modèle de notre Président actuel, a tenté d’adopter cette institutionnalisation.

      Par ailleurs, certains délirent ici avec leur soi-disant "démocratie bling bling" !! Et qu’en était-il de la « Démocratie de façade » imposée par la Communauté Internationale avec leur chanson habituelle : « Vous n’aurez pas les financements nécessaires si vous ne vous organisez pas comme nous vous l’imposons » ??? çà rapportait quoi au VAHOAKA ?? toujours des MIETTES depuis l’ère Ratsiraka jusqu’à l’ère Ravalomanana avec leurs « 40 voleurs » respectifs !!!!!!!!!!!!!!!!!!

      Allez GAME IS OVER NOW !!

      Tout le monde se prépare pour ces élections. Que je n’entende personne dire « Nous n’avons pas été prévenus à temps ». Sinon, dia andraso eo ary i Paôly !!!!!!!!!!!!!!!!!

    • 11 janvier 2010 à 15:19 | Rasoa (#1122) répond à Ndimby A.

      Ndimby A.
      Vous avez posé la question à Violety :
      ...
      Insinuez-vous donc que parce que ce n’était pas mieux avant, il ne faut pas critiquer maintenant ?
      ....

      Je pense qu’elle voulait nous dire que :

      C’était pas mieux avant donc il faut fermer les yeux maintenant !!!

      Et oui Ndimby A., le ridicule ne tue pas mais certaines ont perdu leur "baraka" il y a un an - le 26/01/09 plus précisémment. Et les "baraka" ont la couleur violette comme en deuil !

    • 11 janvier 2010 à 15:27 | Rasoa (#1122) répond à Rasoa

      Ndimby A.

      Je pense avoir oublié de vous dire : Bonne année !

      Cher Monsieur, Mes meilleurs voeux à vous et à votre famille : fahasalamana - fahombiazana na an-tsaha na an-tanàna indrindra indrindra eto amin’ity forum malalantsika ity -

      Enga anie ka ho difotr’ity 2010 ity iny TAONA FOZA iny ka mbà ho TAONA CAMARON na OHATROHATR’izany ity vaovao ity !

      MINO AHO !

    • 11 janvier 2010 à 15:41 | hoa an’ny tanindrazana (#2933) répond à Ndimby A.

      merci Ndimby, Pile poil ce que je voulais dire, je ne comprendrais jamais comment on peut confondre : le bien et le mal, le "mety et le tsy mety", le "patriotisme", la democratie, etc.... et ce n’est pas une comparaison entre ra8 et TGV, c’est juste que qd c’est pas juste, c’ést juste pas juste. Il faudrait inventer un systeme de communication bcp plus performant pour que la population comprennent tout ça , pour que tout le monde ouvre les yeux. J’en peux plus, on n’en peux plus, mais on est en plein dans la phase "pensée unique, seule tolerable" que j’espère prendra fin bientot. Il faudrait aussi plus de gens influants, ayant ce sentiment de patriotisme qui ont la volonté de battre la lance par la lance, car si on ne bat pas la feu par le feu on risque fort de stagner et s’enfoncer dans ce beau petrin, quoi que apres 25 ans de prison, Nelson ait reussi ....

    • 11 janvier 2010 à 16:02 | Albatros (#234) répond à rabri

      Bonjour Rabri,

      Coté "Président Bling-Bling" Mr Rajoelina n’est pas en reste. Rappelez-vous : Sacre à la Bokasa. Cabinet spécial pour gérer l’agenda de Madame...

      Il en est de même pour le côté "marionnette du Quai d’Orsay" de votre champion qui ne laissera, lui aussi, que des "miettes" au Peuple.

    • 11 janvier 2010 à 16:03 | Albatros (#234) répond à Albatros

      P.S. : Je vois que vous faites des infidélités à Mme Rabe !!!!.

    • 11 janvier 2010 à 16:13 | Albatros (#234) répond à hoa an'ny tanindrazana

      Nelson Mandela !!!!

      Voilà le type d’homme politique qui manque cruellement à Madagascar.

      Un homme qui luttait pour ses idées.

      Pas pour développer son entreprise. Pas pour piller le sous-sol malgache. Pas parce qu’on a fermé sa belle station de TV. Pas pour se faire sacré : calife à la place du calife.

      Juste lutter pour l’intérêt supérieur de sa nation (toutes couleurs et mouvances confondues).

    • 11 janvier 2010 à 16:38 | visina (#3456) répond à violety

      violety

      Pourquoi on veut toujours parler de R8 lors qu’on parle des injustices du pouvoir actuel ??

      Ce n’est pas R8 qui a cree et puis ferme une Place de la Democracie.

      Oui, il a ferme Viva et cela n’etait pas bien. Mais nous parlons de ce qui se passe maintenent ! Ce qui est absolutement pareil !! Si ce n’etait pas bien avant, alors ce n’est pas bien actuellement !!

      Ce n’est pas R8 qui a mis les prisioniers politiques du pouvoir actuel en prison. Chacun est responsable pour ses propres prisioners politiques.

      On est au pouvoir ou non. Si on est au pouvoir on est responsable. Alors, qui est responsable des abus actuels ? C’est a dire qui est au pouvoir ? Ce n’est pas R8 !!!

    • 11 janvier 2010 à 16:52 | RAPADANGO (#1897) répond à violety

      Violety !
      C’est vrai ce qu’à dit Ndimby : "Actuellement, il n’y a pas de démocratie à Madagascar. Ceux qui le disent sont des menteurs, ceux qui le croient sont des naïfs".
      Et pour votre reflexion, pensez à ce qu’à dit Albert Camus : "Ce n’est pas la révolte en elle-même qui est noble, mais ce qu’elle exige".
      Remerciements.

    • 11 janvier 2010 à 16:54 | Noue (#2427) répond à violety

      Bonne écoute à toutes et à tous.

      nlle fréquence du Radio Fahazavana : @ 95.4 FM sy 100.8 FM vers :
      5 ora - 9 ora maraina
      6 ora - 10 ora alina

    • 11 janvier 2010 à 16:59 | Zama (#3497) répond à violety

      mes chers amis, vous écrivez trop bien le français qui vous colonise depuis des siècles. Une seule chose:TGV vous conduira en enfer.Alors arrétez de faire les intellectuels. merci Ndimby de vos commentaires.

    • 11 janvier 2010 à 17:13 | rabri (#2507) répond à Albatros

      Ah mon cher Albatros !!

      1) Ne soyez pas jaloux !! J’attendrai bien la chaleur du printemps de l’Hexagone pour m’étendre et m’envoler de nouveau sur vos grandes AILES protectrices !!! Laissons Mme Rabe bosser tranquillement pour assurer la COM’ de SEM Rajoelina pour ces élections !! Attention, il y a bcp de prétendants sur le palier !! Ndimby en est UN, le savez-vous ??

      2) Quant à vos comparaisons, je doute fort de leur fiabilité. On constate maintenant que trop de rumeurs de déstabilisation depuis 9 mois ne produisent qu’un effet boomerang à leurs diffuseurs. Laissons désormais ce jeune PRESIDENT emmener le pays tranquillement vers la remise du pouvoir et de l’autorité au VAHOAKA ( et c’est pour bientôt !!!!!)car il y a trop de malgaches qui se réclament de "vrais démocrates" et qui ne savent même pas comment HISTORIQUEMENT a été déjà structuré ce vahoaka qui était le vrai acteur de ses propres décisions et développements mais qui par la suite, s’est fait niquer par les tous les "INTELLIGENTS ARTIFICIELS" qui se sont succédés au pouvoir !!!!

    • 11 janvier 2010 à 18:40 | Albatros (#234) répond à rabri

      Pour ma part, je suis sûr que Mr Rajoelina fait parti des "niqueurs" dont vous parlez.

      Dommage pour le vahoaka qui ne s’en rendra compte que plus tard.

    • 11 janvier 2010 à 19:06 | rabri (#2507) répond à Albatros

      Il est trop jeune et trop frais politiquement pour se faire traiter déjà de niqueur !!

      Mais les "Artificiellement intelligents" des anciens régimes dont j’ai parlé en font tous partie. Au sens figuré comme au réel du terme "niqueur", ils le sont tous car ayant été au pouvoir, ils ont tous déjà goûté aux 3V, objectifs bien connus des NGETROKA MALAGASY

      1°V = Vola (Fric)

      2°V = Voninahitra (Gloire)

      3°V = V.o.d.y ( droit libre de cuissage ou promotion canapé)

      Seriez-vous tenté pour y goûter aussi Albatros !!!!!!!!!!!!! Qu’attendez-vous ?? Faites repousser rapidement VOS AILES pour les rejoindre !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    • 11 janvier 2010 à 21:24 | Albatros (#234) répond à rabri

      2 des 3 V correspondent déjà à Mr Rajoelina (Fric, gloire du sacre).

      Pour le 3ème, je vous laisse faire des investigations et tester ses capacités.

    • 12 janvier 2010 à 07:01 | violety (#3681) répond à Ndimby A.

      Lisez bien Ndimby, j’ai écrit aussi que SI VOUS AVEZ SECOUE LE COCOTIER DEPUIS 2003 ON N’EN SERAIT PAS LA !! J’ai ecrit aussi pourquoi vous evitez de commenter LA DESCENTE DE ZEFA ET THORASE 0 MAGRO !! CRITIQUEZ, CRITIQUEZ......il en restera toujours quelque chose bien sûr !!

    • 12 janvier 2010 à 07:11 | violety (#3681) répond à Ndimby A.

      Et quand vous avez chassé Deba pour mettre R8 avec le "Minoa fotsiny ihany et le Fahamasinana sy Fahamarinana" ce n’était pas du "LAINGA ET DEMAGOGIE" non plus ?? Un peu plus d’objectivité Monsieur le journaliste, sinon vous êtes au meme niveau que les autres journaleux qui sont payés pour écrire ce qu’on leur dicte !! Ah , ce Pavé mosaique en dehors du ...

  • 11 janvier 2010 à 08:47 | diego (#531)

    Bonjour à tous,

    Je n’attends pas recevoir des leçons de democratie de la part de LA HAT ET CONSORTS. Ecoutez, s’ils (les membres de la HAT) pensent avoir le POUVOIR, tant mieux pour eux si cela le rend heureux ou puissant, et que les PROS HAT se rejouissent donc....

    Vous vous rendez compte que dans ce pays que MADAGASCAR, après 50 ANS D’INDEPENDANCE ses élites ne savent pas encore ce que veut dire DEMOCRATIE !!!!!......des gens qui avaient visiblement fait des études, la plus part ont des expériences de la vie politique du pays, connaissent les systèmes et leurs pièges et surtout leurs limites

    Allez voter ceux qui veulent être les dindons de la farce, allez suivre la HAT ET SON CHEF, ceux qui s’assemblent se ressemblent, allez les suivre ces hommes que vous pensez vos LEADERS politique.

    Les hommes pensent avec leurs têtes, je revendique que j’en fais partis de ceux là : si élection devrait y avoir, ce serait avec les accords de 4 MOUVANCES.

    ET SI LES MALGACHES NE SE DEPLACERONT PAS POUR VOTER ?????? MOINS DE 20% DE PARTICIPATIONS ON APPELERAIT CELA COMMENT ?????

    Le simple citoyen que nous sommes, nous nous posons une telle question, mais nos gouvernents pensent plutot à remplir les poches, MATINY TAOLANA, qu’ils oublient le PAYS........

    Un homme d’état, s’il y en a un chez LA HAT, n’aurait jamais accepté qu’ON AIT EMBARQUE LE PAYS DANS UN AVENTURE PAREIL ET CELA DEPUIS UN AN......

    Pas de gouverment, pas de chef d’etat, pas d’élus, rien, crise économie, crise politique, mais on veut organiser une élection.....il n’y a que chez nous que ça se passe, peut-être tout simplement qu’on EST ASSEZ LIMITE....à tout point de vu.....des généreaux, des gens d’expériences, des gens qu’on pensait bien, etc....acceptent d’être commandé par un D...meme si on peut penser, c’est le cas, que LA HAT ont tous des arrieres pensées, mais et nous alors....et le pays alors....????

  • 11 janvier 2010 à 09:15 | Mbôty (#3544)

    Mais pourquoi la communauté internationale n’affiche-t-elle pas clairement son positionnement vis à vis de cette éléction ? Si elle refuse de reconnaître cette éléction, la HAT se calmera un peu. Dans le cas contraire, on sait à quoi s’attendre ? On sait tous que la HAT n’a rien à faire de la démocratie,éléction libre,conditions de vie des malgaches...,eux leurs préoccupation c’est l’argent de CI car les ressources des bois de rose ne sont pas illimitées et Rajoelina est impatient de participer au grand rassemblement international. Je pense donc que la balle est dans le camp de la CI et le temps presse.

    Je sais que nous sommes nombreux à souhaiter que Madagascar ne connaîtra plus un coup d’Etat. Et si la HAT continue à tourner en rond comme en ce moment, les futur putchistes réfléchiront un peu avant de tenter leur coup la prochaine fois. Une éléction bidon ne résoudra pas nos problèmes, ni à court terme, ni à long terme et ça il faut que ces putchistes le comprennent une fois pour toute.

    • 11 janvier 2010 à 11:55 | Mandimbisoa (#2104) répond à Mbôty

      Ho an’i Mbôty,

      Io fanotanianao io no mahalasa ny saiko foana ,

      indraindray dia hoy aho hoe : Efa vitan-dry zareo any ho any ny resaka fa bla-bla daholo izao fihetsika rehetra izao...

      Fantatrareo ny nahatonga ilay fitenenana hoe : vazaha mody miady...? :

      Ny praiministra tamin’ny faha-mpanjaka no nangataka fiarovana tamin’ny Anglisy amin’ny ataon’nyFrantsay ;Ny Malagasy nanatena fa hanampy ny Anglisy...

      kay va re efa vita tany ho any ny resak’izy ireo fa i Lafrantsa haka an’i Madagasikara ary ny Anglisy ny nosy Maurice...dia hainareo ny tohiny fa teo no kepoka ny praiministra ka namoaka io fiteny io !!!

      Ka anjarantsika no hievitra :inona no atao raha ny valin-tenin-dry zareo dia izay tsy ho tiantsika atao ???

      INONA no HANDRASAN’izy rehetra ireo :HANAMELOKA Mafy ,efa hita fa io fitondrana io no mapikatso ny firenena ???

      Ho hita eo moa izay ho lazainy amin’ny 25/01/10...

  • 11 janvier 2010 à 09:38 | Manantena (#1345)

    C’est vraiment fermer les yeux que de n’avoir pas vu la liberté de la presse du temps de Ravalo, il n’y a qu’à relire tous les communiqués réguliers de SEFAFI dans la presse. Si Karajia a été stoppé (ni RDB fermé, ni journaliste emprisonné), écouter Viva actuellement et vous comprendrez : les gens y déversaient haine et provocation ; quant à la fermeture de TV viva, c’est que Deba y appelait à ce putsch. Y-a-il photo, Violety ?

    Même en démocratie il y a des limites, et ce qui arrive à la radio Fahazavana est pire que les cas cités plus haut.
    [Sur le plan de la mentalité, il y a un point commun entre un auteur de putsch, un mpanendaka à Analakely, un dahalo, un violeur d’enfant ou un braqueur de banque. C’est cette méthode discutable, mais assumée sans scrupules : « je veux, donc je prends, quoi que dise la loi, n’iza faly, n’iza tsy faly »]
    C’est à cause de cette mentalité des putschistes que l’on ne peut faire confiance aux hatifs et à leurs supporters, surtout après le lundi noir de fin janvier. J’avais moi-même critiqué certains actes du pouvoir de Ravalo, mais après le 26 janvier, on ne pouvait que prendre position si on est vraiment démocrate, tout le désordre actuel vient de là, "un vorondolo, comme on dit, n’accouche pas d’un voromanga".

    C’est pourquoi j’en veux encore à certaine presse qui, encore après le 26 janvier, prônait pour une 3ème voie avec leur fameux "NI RAVALO NI TGV" : c’était faire preuve d’un manque de jugement, malgré tout, cela ne condamnait pas le putsch, d’où les ténèbres que vit actuellement le pays.

  • 11 janvier 2010 à 10:13 | Basile RAMAHEFARISOA (#417)

    Cher Ndimby

    J’ai emprunté votre expression "MARCHE ou CREVE" en l’utilisant pour l’élection du 20 mars 2010.

    A forces de concessions en concessions,la pratique du passé va revenir au "galop".

    Actuellement,la situation politique "malgache" est assez claire :

    FRONT POUR LE CHANGEMENT contre la coalition des vieux défroqués alors il faut aller aux élections des "REPRESENTANTS du PEUPLE" le 20 mars 2010.

    La Communauté internationale,de chantage en chantage,le peuple malgache va "CREVER"

    Je dis :"MARCHE ou CREVE" pour l’élection "immédiate" des REPRESENTANTS du PEUPLE ,même dans une condition difficile.

    Basile RAMAHEFARISOA

    2009-FRONT POUR LE CHANGEMENT à MADAGASCAR

    RAJOELINA//MONJA//REGIONS//FORCES DE L’ORDRE.

    • 11 janvier 2010 à 12:29 | Albatros (#234) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      - Les "pratiques du passé" n’ont pas disparues. Elles empirent.
      - Le "front de changement" ne va rien changer sauf la tête du calife.
      - Le 20 mars l’assemblée changera juste de "godillots".

    • 11 janvier 2010 à 16:49 | visina (#3456) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Basile,

      Condition dificile pour une election ??

      1) Prisioniers politiques ?

      2) Censure des medias ??

      3) Interdiction des meetings publiques des opposants ??

      4) Arrestations des journalists d’opposition ??

      C’est ou la democracie ?? C’est ou la Place de la Democracie ??

  • 11 janvier 2010 à 11:39 | Citoyenne Malgache (#599)

    Pas besoin d’attendre le 21 mars. Ils sont tellement égaux à eux-mêmes qu’à moins qu’un saint esprit ou un esprit sain intervienne, on sait déjà comment seront ces élections.

  • 11 janvier 2010 à 12:25 | sevane (#2781)

    Les élections que le roi de la night national veut nous faire avaler ne sont donc qu’un piège à c.o.n.s : un instrument pour donner l’apparence de la démocratie et l’illusion de sa légalité et de sa légitimité. De cette manière, il pense pouvoir se payer le luxe d’une paix sociale. Mais cette stratégie apaisera probablement les bailleurs de fonds et la communauté internationale, telle de la morphine, mais ne guérira pas notre pays. Et comme Ndimby l’ a évoqué, les résultats de ces élections seront contestables à cause de l’iniquité des chances, des risques de fraudes, de la mainmise de l’Etat sur les outils de communication, des tentatives d’intimidation pour museler la presse et tous ceux qui osent s’opposer à eux, … A ce propos, le limogeage du Directeur régional de la Radio nationale à Antsiranana par le Ministre Nathalie Rabe est une pure évidence. Faisant partie des serviteurs de Mr le PT, elle ne peut qu’appliquer la politique de celui-ci (si on peut parler de politique, bien-sûr). N’attendons donc pas de miracles de la part de ces gens-là. Les uns comme les autres, ils ne pensent qu’au pouvoir et s’assurent de bien garder leurs popotins sur un fauteuil douillet. Accepter d’intégrer l’équipe HAT c’est reconnaître la légalité et la légitimité de Rajoelina. Qu’ils ne nous fassent donc pas croire qu’ils sont là pour mettre leurs compétences au service de la Nation (encore faut-il en avoir) ! Est-ce que ces gens-là arrivent encore à se regarder dans la glace ? Sûrement non ou sinon, ils sont presbytes et ne voient pas l’image d’Alien que leurs miroirs leur renvoient. (A ce sujet, j’en connais au moins une qui ne se regarde jamais dans la glace, si, si : Madame le Ministre à 50 paires lunettes de ‘sun’ … oops !).

    Bref, après ces élections, nous serons donc dans un régime où te le monde devra dire et penser que l’on est en démocratie. Mais comment appelle-t-on ce régime déjà ? La dictature, bien-sûr.

    Pour finir sur une note plus gaie, et puisque nous sommes toujours au mois de Janvier, j’adresse mes meilleurs vœux à tous les participants du forum. Je pense surtout à ceux qui, par leurs interventions régulières, ont permis de faire avancer le débat. Quant aux forumistes « foza orana », en particulier, ceux qui tiennent systématiquement des propos vulgaires, insultants et dégradants, je dirai que « se taire, c’est pareil dans toutes les langues ».

    Et comme je ne suis pas mesquine, je n’oublierai pas MC TGV, connu maintenant sous le pseudo « PT ». Rien que pour lui, je paraphraserai donc la phrase culte de Sarko (casse-toi pauvre c.o.n) : « passe ton chemin, tu es minable ».

    Et enfin, j’adresse toutes mes félicitations à Ndimby pour son talent, sa sincérité, sa liberté d’expression et surtout son courage. Le courage de Ndimby, tel que je le constate, c’est « chercher la vérité et la dire ; ne pas subir la loi du mensonge triomphant qui passe, et ne pas faire écho de son âme, de sa bouche et de ses mains aux applaudissements imbéciles et aux huées fanatiques. ». Donc, alors même que tous les indicateurs nous interdisent d’être optimistes, bonne année quand même lesy Ndimby a !

  • 11 janvier 2010 à 13:03 | Rabila (#1379)

    Ce n’est pas sur que TGV et la HAT vont gagner l’election du 21 mars. Il faut avoir les moyens et le savoir faire, sauf peut être si les français les aident.

    je parie qu’il n’y aura pas d’élection en moi de mars. C’est une diversion.

    Mais si la démocratie n’est même pas compris, l’état de droit et la future 4ème république ne seront que du pipeau.

    Est ce que Les babakotos vienent de descendre de l’arbre ou vienent de sortir de la forêt ?

    • 13 janvier 2010 à 00:51 | niry (#210) répond à Rabila

      La France ne s’engagera jamais officiellement comme partenaire de ces élections. Les autres mécènes sont inquiets, car la fuite en avant du DJ est bugetivore, son train de vie aussi avec ses banquets à Iavoloha. Les primes et hausse de salaires tombent, mais les caisses sont vides. Même les banques ne veulent plus prêter à l’Etat malgache.
      Le budget de l’Etat, bouclé le 31 décembre, tient compte des aides financières extérieures qui elles même ne viendront pas.
      Ce 20 mars est un coup de poker menteur, du bluff pur et simple. le DJ et l’Etat n’ont pas les reins assez solides pour cette entreprise, qui plus est se fera dans des conditions exécrables : saison des pluies, partie de la population hostile, l’abstention d’envergure menace.
      Les mécènes, financeurs de t-shirts, voient mal quel retour sur investissement rapide, ils pourront tirer d’un partenariat avec une pseudo élection qui n’aura aucuncrédibilité internationale.

  • 11 janvier 2010 à 13:37 | maminah (#2788)

    Bling-bling seulement ? Arnaque éhontée oui !

    Car si ce n’était qu’une affaire de faux-semblant, à la limite, on pourrait s’en accommoder comme lorsqu’on n’a pas d’autre choix que de fermer les yeux sur les excentricités d’un insupportable m’as-tu-vu… Mais il s’agit véritablement là de saper tout le processus démocratique sans quoi il n’y a pas de reconstruction possible. C’est de l’avenir immédiat et à long terme qu’il est question. Prendre au dépourvu les états-majors politiques, en sortant comme par magie des élections, qui plus est constituantes !, dans un délai grotesque de 3 mois dans un contexte aussi bordélique… Que peut-on en attendre ? Au mieux des élections bâclées. Au pire, des élections dénaturées. Ce qui reviendra au même, au final.

    Prendre les gens à l’usure. La technique s’avère hélas payante, puisque même la communauté internationale, lassée de cet hara-kiri général, accepte de baisser ses exigences pourvu que les apparences soient sauves. Et puis, il faut arrêter de stigmatiser cette pauvre ministre de la Communication : a-t-elle au moins les coudées franches pour qu’on fonde ainsi sur elle de quelconques espoirs ? Il faut surtout croire que la situation lui convient assez pour l’instant.

    L’effet de surprise passé, il semble pourtant que les partis doivent s’atteler en vitesse au travail et faire au mieux pour ne pas rater cette échéance, car comme le subodore justement Patrick A., l’opposition a tout à perdre en boycottant ces élections : la HAT n’en demandait pas tant. Dans ce cas très précis, les absents s’enterreront eux-mêmes, car l’expérience nous a appris qu’il ne faut s’attendre à aucun état d’âme de ce ramassis de sans-scrupules.

    Merci pour ce travail inlassable pour garder encore et toujours en éveil la vigilance et la capacité d’indignation de tous, en mettant des mots aux arnaques qui se donnent l’allure de la respectabilité républicaine. Et quand il en va en plus de votre sécurité dans cette chasse aux sorcières contre les journalistes récalcitrants, ce travail bénévole et de longue haleine approche une dimension héroïque.

    Je me trompe, peut-être, mais une fois de plus, il faudra se plier au principe de réalité et faire avec les moyens du bord, et prendre le train des élections en marche. Car on n’a rien à gagner à rester sur le quai.

    • 11 janvier 2010 à 15:23 | Ny ando (#1495) répond à maminah

      Bonjour Maminah, j’ai besoin d’un petit éclaircissement à propos de votre texte :
      “Et puis, il faut arrêter de stigmatiser cette pauvre ministre de la Communication : a-t-elle au moins LES COUDÉES FRANCHES pour qu’on fonde ainsi sur elle de quelconques espoirs ? Il faut surtout croire que LA SITUATION LUI CONVIENT assez pour l’instant.”
      C’est assez paradoxal comme réflexion (coudées franches pour le bien de tous ou convenances personnelles ?). Il me semble que tous ceux qui ont accepté les responsabilités autour de Andry Rajoelina ont toujours su ce qu’ils faisaient ou se sont écartés a temps. Personne ne leur avait mis le couteau sous la gorge. Alors ne parlez pas de besoin de “coudées franches”. Dites plutôt bien fort qu’ils sont complices depuis le début de l’effondrement toujours plus profond du pays. Tous autant qu’ils sont.

      Aux autres que Maminah :

      Au commencement (…était le Verbe), j’ai failli applaudir devant le renversement des valeurs malgaches : le sacro-saint droit de séniorité ou raiamandrenisme une fois aboli, je croyais que ce qui tirait le pays vers l’immobilisme, voire la plus grande misère, allait aider à avancer. Eh bien non, on a misé sur le mauvais cheval. Mais ce n’est pas pour autant qu’il faille chevaucher à nouveau les vieilles carnes qui ont entraîné dans la descente sur l’enfer des ordures ou les jeunes ministres aussi bling-bling-carnassiers que le môme.

      D’ailleurs, Le débat semble tourner seulement autour des gouvernants et de la masse citadine lesquels ne constituent que 20 % de la population.

      On est dans une impasse pour cause de bling-bling, c’est clair. ‘Y a mon quartier et le tien.

    • 11 janvier 2010 à 16:24 | Albatros (#234) répond à Ny ando

      Bonjour Ny ando,

      entre "le mauvais cheval" et les "vieilles carnes", je crois que je vais choisir le pousse-pousse et continuer à oeuvrer sur place avec les ONG.

      Cordialement.

    • 11 janvier 2010 à 20:51 | Ny ando (#1495) répond à Albatros

      Ok, Albatros,

      Pessimisme interdit, ok pour les ONG au pays des 19 millions de miraculés.

      N’écoutez surtout pas Baudelaire qui faisait des vers à votre propos :

      "Attaché sur le pont au milieu des huées

      Ses ailes de géant l’empêchent de marcher".

      Qui a dit "Crève ou marche" ?

      Bien à vous.

    • 11 janvier 2010 à 22:30 | Albatros (#234) répond à Ny ando

      Merci Ny Ando,

      "crever" c’est le sort de chacun d’entre nous un jour ou l’autre (même si le terme n’est pas joli). Pour ce qui est de "marcher" (ou de voler) je continuerai de le faire la tête haute sans me poser de question. Et je continuerai de dire que Madagascar mérite mieux que ces "politiciens" qui depuis 50 ans se succèdent non pas à son chevet, mais auprès de son "porte-feuille", de sa richesse et qui profitent de la gentillesse de ses habitants (je veux parler de celle du vrai peuple Malgache).

      Mr Rajoelina comme les autres.

    • 12 janvier 2010 à 17:40 | Ny ando (#1495) répond à Albatros

      Albatros, nous sommes d’accord. Le fait est que Charles (Baudelaire) pointait que les marins attachaient l’albatros sur le pont par jeu, il n’était même pas question d’essayer de voler mais de marcher pour le beau vertébré pourtant tétrapode. Cela ne vous rappelle pas une autre situation ?

      Et c’est cela qui me fait très peur : "bling-bling" vient du mouvement hip- hop "Gangsta" de la côte Ouest des States dans les années 1990, c’est une onomatopée des bruits de chaînes en or qui s’entrechoquent quand les gangsters passent dans votre quartier et que vous, vous n’en avez pas de bijoux en or. Au pays des gangs, est-ce qu’on peut voler bien haut sans risquer sa vie ? Les ONG peuvent-elles vraiment agir ? C’est vrai que s’il y a des gens de bonne foi pour baliser à la fois les a priori des acteurs étrangers et la rapacité des notables locaux, on peut espérer qu’au moins un pourcentage de l’aide sera effectif. Ce sera déjà cela de gagné.

      Tout comme vous, Albatros, je souhaite que peu à peu les petites gens, patients et civils, puissent faire leur nid et en profiter avant de "crever".
      Mais je ne crois pas que ce soit avec le môme aux rênes que cela arrivera.
      Encore 50 ans à attendre ? Puisqu’on se déplace à reculons ? C’est très violent comme perspective.

      Excellente continuation à vous, Albatros.

      PS. Pour l’autre qui n’est pas Albatros : je ne vois pas en quoi ceux qui manient bien les langues (na teny malagasy io na teny vahiny) auraient tort de choisir de s’exprimer clairement. Les vieux démons de notre pays (50 ans, c’est plus que l’espérance de vie "ambanivolo"), il arrive bien un moment où on doit les tuer pour avancer.
      Sa tsy izany ry zalahy ?

Publicité




Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS