Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 3 octobre 2022
Antananarivo | 17h01
 

Articles écrits par « Georges Rabehevitra »

  • Démocratie, démocratie, oyé, oyé

    mardi 9 mars 2010 | Georges Rabehevitra | 42 commentaires |  2487 visites
    Juste après le « brainstroming » d’Ivato, dans son éditorial du samedi 06/02, en parlant d’Alzheimer, Patrick s'est dit résolument pour les élections d’une Assemblée Constituante. Il y rappelait qu’en début d’année, dans un autre édito intitulé « pour que l’année soit bonne », il esquissait déjà cette idée. De mon côté, juste après son édito « pour que l’année soit bonne », dans un autre édito (« pragmatisme et élections »), j’ai écrit et développé pourquoi j’étais contre. Entre autres arguments, je disais que les (...)
  • Elections, élections, oyé, oyé

    mardi 2 mars 2010 | Georges Rabehevitra | 56 commentaires |  3685 visites
    Le mot « élection » est devenu le (seul) cheval de bataille du pouvoir de fait actuel. Nul ne peut contester que ce soit la vraie expression de la démocratie, depuis que cette dernière a été inventée par les grecs il y a plus de 3000 ans. On se croirait revenu à la grand époque socialiste pendant laquelle on choisissait quelque mot « bateau », genre révolution, et on faisait ânonner (il y a le mot âne) le peuple par des « oyé » à chaque fois que le mot était prononcé. Début décembre, j'avais déjà proposé (...)
  • Un peu d’humour

    samedi 27 février 2010 | Georges Rabehevitra | 25 commentaires |  7430 visites
    Allez, c’est le week-end et allons-y gaiement. Si vous vous sentez visés, il n’y pas de quoi s’enflammer. C’est juste pour rigoler, les occasions nous manquent. C’est un peu tiré par les poils (pour les chauves), mais bon, j’ai envie de me défouler, sans trop me prendre la tête. • À quoi reconnaît-on un pays pauvre ? Aux nombres d’ONG qui y pullulent. C’est une fausse blague car c’est juste la réalité. • Dans un pays en détresse économique et sociale, il y a un enfant qui est en train de mourir de faim et (...)
  • Cynisme et mauvaise foi

    jeudi 25 février 2010 | Georges Rabehevitra | 28 commentaires |  3065 visites
    Alain Ramaroson, le président national des «Forces du changement pour le développement» (FCD) et président de la commission Défense et sécurité au sein de la Haute autorité de la Transition (HAT), a dit plusieurs choses samedi dernier. Je vais essayer d’en relever quelques passages (en italique) pour vous laisser juger à quel point un homme politique peut-être cynique et de mauvaise foi, au nom du ‘’peuple souverain’’. « L’Union africaine à travers le GIC gagnerait à remonter un peu l’histoire pour mieux (...)
  • Riz : le cercle vicieux

    mercredi 24 février 2010 | Georges Rabehevitra | 19 commentaires |  2406 visites
    J'évoquais il y a quelque temps les dangers qui guettent l’économie, la finance et la monnaie dans notre pays. Tous les journaux et les télévisions commencent à évoquer les prix des produits de première nécessité (PPN) qui commencent à flamber. Comme la grande majorité de tous ces produits sont importés, leur prix est difficilement maîtrisable. Je voudrais aborder ici la question du riz, denrée si primordiale pour nous malgaches. Au mois de mars, on va bientôt arriver à la période de soudure pour cette (...)
  • Erreurs et désespoirs

    vendredi 19 février 2010 | Georges Rabehevitra | 8 commentaires |  5531 visites
    Lors de sa conférence de presse, Rajoelina a déclaré ne pas craindre d’affronter des sanctions individuelles contre sa personne, mais ne pas comprendre que l’on cherche à sanctionner la Nation malgache dans son ensemble. De premier abord, j’ai tendance à dire que je n’ai jamais rien entendu d’aussi cynique comme position politique. Soit il est inconscient, soit il ne comprend pas la portée d’une telle déclaration. Vous allez me dire que les deux sont un peu liés et je l’admet volontiers. Il n’a pas peur (...)
  • Les médecins après la mort

    mardi 16 février 2010 | Georges Rabehevitra | 74 commentaires |  3322 visites
    Cela fait plus d’un an que la crise dure et le pays est enfoncé dans la misère. Les difficultés économiques du moment sont immenses et dans les 5 années qui viennent, quoiqu’il arrive et qui que ce soit au pouvoir, la tâche de reconstruction sera presque inhumaine. On se demande même s'il ne faut pas faire comme à Haiti : ne plus parler de reconstruire mais tout simplement de construire, tellement tout est par terre. Cela fait plus d’un an que Rajoelina écoute ses griots et ses faucons, comme l’a si (...)
  • Une petite entreprise qui ne connaît pas la crise

    samedi 13 février 2010 | Georges Rabehevitra, Patrick A. | 25 commentaires |  3706 visites
    On sait, on sait, les râleurs et les pisse-froid vont encore dire « lorsque le bateau coule, on ne rigole pas » et boycotter la tradition de l'édito léger du Samedi. Mais les musiciens du Titanic ont paraît-il continué à jouer alors que le bateau commençait à giter sérieusement. Notre pays n’en est peut-être pas là, quoique, avec un capitaine qui n’a aucune connaissance de la navigation... Stop, stop. Georges et Patrick, ça suffit, on a dit que le Samedi on rigole. Pardon. Vous nous connaissez (...)
  • Les petites choses

    vendredi 12 février 2010 | Georges Rabehevitra | 21 commentaires |  3073 visites
    Notre pays étant en déliquescence, il y a des milliers de problèmes à résoudre. Bien sûr, on peut penser aux grands sujets (élections, institutions, corruption…), mais peut-être déformé par ma formation d’ingénieur, je suis attiré aussi par les petits problèmes, qui peuvent être résolus tout de suite, sans grands moyens financiers ou humains. Il suffit pour cela d’un peu d’observation et de volonté de vouloir faire avancer les choses. Je suis revenu de l’étranger dernièrement et suis arrivé à Ivato. Il y (...)
  • De la sommation

    jeudi 11 février 2010 | Georges Rabehevitra | 14 commentaires |  1756 visites
    Je reviens sur le massacre (sur ce mot, je pense que tout le monde est d’accord) du 7 février 2009, non pas sur les aspects de responsabilités, mais sur les aspects purement techniques de l’intervention. Quelques jours auparavant, pendant des jours, les forces de l’ordre ont utilisé à tout va des gaz lacrymogènes et des balles en caoutchouc. Bon, dans tous les pays du monde, c’est assez courant pour essayer de briser une émeute. Première question Pourquoi les forces de sécurité et la garde (...)
  • Aux armes !

    mercredi 10 février 2010 | Georges Rabehevitra | 27 commentaires |  3272 visites
    Les va-t-en guerre seront déçus. Non, il ne s’agit pas d’appeler nos compatriotes à prendre les armes. Bien au contraire, il s’agit de les mettre en garde et de leur dire de se mettre à l’abri et de crier : « alerte aux armes  ! ». Si vous avez la chance (bon si on peut dire étant donné le bazar total ambiant, sans parler des rues défoncées) de vous promener dans Tana, vous pourrez voir à quel point il y a des hommes armés dans tous les coins et partout. Tenez, pour la « commémoration » du 7 février, à (...)
  • Fastes et pompes (suite)

    samedi 30 janvier 2010 | Georges Rabehevitra | 17 commentaires |  1986 visites
    Bon, c’est comme le film « fast and furious », je prends le même sujet et j’en rajoute. Le 22 mai 2009 (Fastes et pompes- La Tribune), je proposais d’arrêter des pratiques d’un autre âge et qui ne se justifient plus dans un monde moderne et évolué. Je parle bien donc d’évolution et non de révolution. De toute façon, c’est comme dans la vie normale ou personnelle, c’est aux petits changements que l’on mesure la volonté de faire avancer les choses et de progresser. Je réitère ma demande d’arrêter d’appeler à (...)
  • Économie, finance et monnaie : attention danger

    vendredi 29 janvier 2010 | Georges Rabehevitra | 19 commentaires |  3907 visites
    En plus de la crise économique (elle est mondiale et comme notre pays n’est pas sur une autre galaxie, elle n’y échappe pas), l’année 2010 risque d’être le théâtre de grave crise financière et monétaire dans notre pays. Il ne s’agit pas ici de faire l’oiseau de mauvaise augure mais de regarder froidement la situation et l’analyser afin d’essayer d’identifier les risques. N’en déplaise aux thuriféraires du pouvoir actuel, la situation économique actuelle de notre pays est loin d’être rassurante et celle de (...)
  • Echec et mat ?

    mercredi 27 janvier 2010 | Georges Rabehevitra | 34 commentaires |  3634 visites
    Patrick, dans son éditorial du vendredi 22 janvier, a écrit : « À force de chercher à prendre de petits ascendants tactiques, ils semblent en perdre tout sens de la stratégie ». Le jeu des politiques malgaches actuels, et on peut dire depuis l’indépendance, est résumé dans cette phrase. Je ne suis pas le premier à faire une comparaison entre la politique et le jeu d’échecs ou tout autre jeu de stratégie. Nos politiciens actuels se focalisent plus sur la tactique, qui consiste à réagir à la situation (...)
  • Le mélange des genres

    mercredi 20 janvier 2010 | Georges Rabehevitra | 22 commentaires |  2304 visites
    Nos politiques sont coutumiers des mélanges de genres et à chaque fois, ces mélanges sont les sources de questionnements, qui, s’ils restent sans réponses, sont les sources des révoltes successifs qui ont secoué périodiquement notre pays. Nous le savons bien. Les leçons du passé ne servent absolument pas à nos politiques (il n’y à qu’à regarder ce qui se passe actuellement), car ils sont focalisés sur le présent, leur présent. Pour eux, l’avenir ne se prépare pas, le ciel peut attendre !!! Le dernier (...)
  • Le droit chemin et le chemin du Droit

    vendredi 15 janvier 2010 | Georges Rabehevitra | 26 commentaires |  3621 visites
    Ndimby relevait dans ces colonnes que notre pays est un pays de tradition orale (« Démocratie bling bling »). On y a donc tendance à utiliser les mots sans trop faire attention à leur utilisation. Il en est ainsi pour le mot démocratie. Patrick A. a évoqué dans la rubrique « opinions » l'impossible sérénité de la justice, parlant cette fois-ci du cas des journalistes mis en détention et du secret de l’instruction. Ndimby a également soulevé l'impossibilité d'avoir une justice (...)
  • Pragmatisme et élections

    mardi 12 janvier 2010 | Georges Rabehevitra | 70 commentaires |  2792 visites
    Patrick A. a dit sur ces colonnes « rendre l’année bonne », en faisant allusion aux élections. Lors de son discours de fin d’année, Rajoelina a dit : « Il convient de redonner le pouvoir de décision au peuple ». J’ai juste fait remarquer dans un éditorial intitulé « vox populi » qu’il a avoué par cette phrase que son accès au pouvoir ne s’est pas fait « avec la décision du peuple ». Ainsi soit-il. Rajoelina a réitéré la tenue de ces élections lors des vœux à Iavoloha. Nul ne peut nier que seules des élections (...)
  • Loi de finances 2010

    vendredi 8 janvier 2010 | Georges Rabehevitra | 31 commentaires |  4632 visites
    Mon professeur d’économie disait tout le temps : « l’économie, c’est des faits et des chiffres, le reste c’est du blabla. Alors vous venez à mes cours pour apprendre à faire du blabla le plus intelligemment possible ». Quelques blablas sur ce qui est ressorti de la dernière intervention (en italique) du Ministre des Finances et Budget. En tout cas, malgré les difficultés, le précédent a été réalisé à 85% : il aurait été intéressant qu’il donnât la part des dépenses en investissement, en fonctionnement et (...)
  • Vox populi

    mercredi 6 janvier 2010 | Georges Rabehevitra | 24 commentaires |  2856 visites
    Lors de son discours de fin d’année, Andry Rajoelina a dit : « Il convient de redonner le pouvoir de décisions au peuple ». En préambule, il reconnaît implicitement que son arrivée au pouvoir ne s’est pas faite par « décisions du peuple ». Ce qui est contraire aux égosillements qui durent depuis le début, proclamant que le pouvoir actuel y est par « la volonté du vahoaka ou peuple ». Je ne suis pas sûr que le revirement soit volontaire et réfléchi, ou peut-être un simple lapsus !!! Il y quelques temps, sur (...)
  • Kalak, quand tu nous tiens

    samedi 19 décembre 2009 | Georges Rabehevitra | 7 commentaires |  2320 visites
    J’aime bien la définition de Ndimby du mot Kalachnikov (dictionnaire tragicomique): ‘’dans le monde entier, tient lieu de cervelle à tous les bidasses’’. C’est un peu excessif mais pas tant que cela ! Un fusil d’assaut En théorie, l’AK 47 ou kalchnikov, est un fusil d’assaut. Vu ses caractéristiques, c’est une arme automatique entre le pistolet mitrailleur (grande cadence de tir) et un fusil semi-automatique. Dans la même catégorie d’arme, vous avez, entre autres, le M16 (US), le FAMAS (France), le (...)

0 | ... | 40 | 60 | 80 | 100 | 120 | 140 | 160 | 180 | 200 | 220

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS